SKIP HOMEIER

Vue 288 fois

Profession:
Acteur et réalisateur américain.

Date et lieu de naissance:
05-10-1929, à Chicago, État de l'Illinois aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
25-06-2017, à son domicile d'Indian Wells, en Californie aux États-Unis.

Cause du décès:
Des suites d'une myélopathie vertébrale à l'âge de 86 ans.

Nom de naissance:
George Vincent Homeier. - Surnom : Skippy.

État civil:
Au cours de sa vie, il se marie à 2 reprises et père de 2 fils. :

Marié en 1951 avec : NANCY VAN NOORDEN FIELD - Divorcé en 1962
Ils eurent deux garçons Peter et Michael.

Marié le 30 novembre 1963 avec l'atrice : DELLA SHARMAN - jusqu'au décès de Skip le 25 juin 2017.

Taille:
(1m87)

Commentaires: 0

Anecdotes


Gregory Peck et Skip Homeier - Photo du film : La Cible humaine, 1950.


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à SKIP HOMEIER

Source : Spanish Films - Ajout de la vidéo le 27 juillet 2021 par Philippe de CinéMémorial


Né George Vincent Homeier le 5 octobre 1929 à Chicago, il n'était encore qu'un enfant lorsque ses parents, Ruth Francher et George Homeier, s'installèrent à New York. A 6 ans il a fait ses débuts dans le monde du divertissement en prêtant sa petite voix aiguë à la radio de Chicago dans le feuilleton radiophonique « Portia Faces Life ».


En 1943, Skippy ainsi surnommé, rejoint Broadway et se voit confier un rôle tragique aux côtés de Ralph Bellamy dans la pièce « Demain, le monde » celui d'un jeune garçon de 14 ans endoctriné par la propagande et les croyances nazis. Après 500 représentations, la pièce est adaptée à l'écran, en 1944 par Leslie Fenton sous le titre « Les hommes de demain », Skippy, reprend le rôle d'Emil, un jeune garçon agressif qui emménage en Amérique avec son oncle et sa tante (Fredric March et Betty Field), où ses convictions nazies le poussent à se heurter à sa nouvelle famille déclenchant des situations dramatiques. Pour son interprétation effrayante, il reçoit d'excellentes critiques de la profession. Fort de cet encouragement, il enchaine avec le rôle d'un petit voleur sournois, dans le drame occidental « Le ranch des garçons » (1946) de Roy Rowland.

Blond, le visage ovale, le regard sombre, crédité du prénom de Skip, il réussit la transition de l'enfant acteur vers des rôles d'adultes restant dans son créneau de jeunes rebelles ou de névrosé comme le soldat Pretty Boy dans le film de guerre « Okinawa » (1950) de Lewis Milestone avec Richard Widmark et Jack Palance ; ou le jeune vantard fort en gueule qui harcèle et abat d'une balle dans le dos Gregory Peck dans « La cible humaine » (1950) de Henry King.

Dans quelques films de guerre il joue les soldats fougeux comme dans « Baionnette au canon » (1951) de Samuel Fuller ; « La patrouille infernale » (1954) de Stuart Heisler ; « Le temps de la colère / Les diables du Pacifique » (1956) de Richard Fleischer ; citons aussi sa prestation à la télévision ou il incarne un vétéran de la guerre de Corée psychiquement endommagé dans « La mort et la vie de Larry Benson » (1954). On le voit aussi dans le film noir « La vengeance du balafré (1954) » de et avec Mark Stevens où il campe un tueur à gages qui perdra la vie en tombant du haut d'un barrage avec Martha Hyer et Douglas Kennedy.

Mais ce sont les westerns de série B qui le feront entrer dans la légende des sales types du cinéma, il va promener sa sale "gueule" dans de nombreux westerns avec des rôles de tueurs sadiques, des personnages arrogants où bien souvent il meurt d'une mort violente avant la fin du film.


Photo de Skip Homeier dans la serie : Star Trek, The Way to Eden, 1966.


Dans « Vengeance à l'aube » (1954) de George Sherman on retrouve Lee Van Cleef, Alex Nicol et Skip Homeier membres d'un gang dans un règlement de compte face Rory Calhoun une fine gâchette ; suivi de « Dix hommes à abattre » (1955) de H. Bruce Humberstone où aux cotés de Randolph Scott ils affrontent Richard Boone et sa bande de dix tueurs qui convoite les terres des éleveurs de bétails ; puis à la tête d'une bande de dix hommes sous la coupe d'un riche propriétaire il persécute la métisse Natalie Wood une éleveuse de moutons dans « Les collines brûlantes » (1956) de Stuart Heisler, assommé par Tab Hunter, il se noie dans la rivière.

William Witney signe en 1956 un très beau western « L'inconnu du ranch » Skip braque une banque avec sa bande de hors-la-loi, dans sa fuite, il trouve refuge chez un pasteur (Macdonald Carey) qui réussit à le ramener dans le droit chemin, mais son passé le rattrape et tout va basculer dans la violence avec Patricia Medina et Slim Pickens

Le hors-la-loi Billy Jack, abattu d'un coup de fusil dans la tête par Randolph Scott dans « L'homme de l'Arizona » (1957) de Budd Boetticher avec Henry Silva et Richard Boone.

Dés les années 50 avec la télévision naissante il se tourne davantage vers le petit écran, il participe à plus de 80 séries télévisées jouant parfois quelques bons gars, juste pour changer de rythme comme sa participation dans quelques épisodes de la série « Lassie » de 1966/70 ; et un rôle récurrent celui du Dr Hugh Jacoby dans la série « Les stagiaires » (1970) ; mais son terrain de prédilection c'est bien sûr les westerns comme entre autres : « The Rifleman », « Wagon Train », « La grande caravane » « Branded, Bonanza », ou encore « The Virginian » ; il côtoie Steve McQueen dans un épisode de « Au nom de la loi » où fuyant le chasseur de prime Josh Randall il se jette du haut d'une falaise. Citons sa participation dans l'originale série « Star Trek » il interprète Melakon un personnage de type nazi, dans l'épisode de 1968 « Patterns of Force » et l'arrogant Dr. Sevrin, qui porte en lui une bactérie mortelle, dans « The chemin vers l'Éden ». Dernier rôle au grand écran avec le western de William Witney « Showdown à Eagle Gap » (1982) celui d'un puissant rancher qui menace avec sa bande de mercenaires un groupe de colons venus l'installer aux frontières de ses terres.

Bien qu'il n'ai pas eut l'opportunité d'avoir des rôles plus dominants que celui du troisième couteaux Skip Homeier n'en demeure pas moins l'un des acteurs les plus saisissants du western des années 50/60, , sa personnalité ressort dans ses rôles de jeune dévoyé qui apporta un contraste avec les habituelles figures de hors la loi et de tueurs qui ont agrémentées ce genre de registre, il est regrettable que le western ne lui ai pas fait une meilleure place , ne serais ce que pour sa dégaine unique, que l'on retrouve plus ou moins chez Lee Marvin, d'ailleurs, il fut un temps surnommé le petit Lee Marvin !!.



Natalie Wood, Tab Hunter et Skip Homeier - Dans le film : Les Collines brûlantes, 1956


Skip Homeier fut marié deux fois, d'abord à Nancy Van Noorden Field de 1951 à 1962, deux garçons sont nés de leur union Peter et Michael, seconde noce avec l'actrice Della Sharman de 1963 jusqu'au décès de l'acteur le 25 juin 2017 à son domicile d'Indian Wells, en Californie à l'âge de 86 ans des suites d'une myélopathie vertébrale…

Source : Gary Richardson - Fait le 27 juillet 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


Joan Carroll, Tom Fadden, et Skip Homeier - Dans le film : Les hommes de demain, 1944.


37 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

1981 - SHOWDOWN AT EAGLE GAP

1977 - PLUS GRAND .LE

1972 - STARBIRD AND SWEET WILLIAM

1969 - TIGER BY THE TAIL

1965 - GHOST AND MR. CHICKEN .THE

1964 - PATROUILLE DE LA VIOLENCE .LA

1962 - COLLIER DE FER .LE

1960 - COMANCHE STATION

1958 - PILLARDS DE LA PRAIRIE .LES

1958 - JOURNÉE DES VIOLENTS .LA

1957 - HOMME DE L'ARIZONA .L'

1957 - CRIMINELS DE LONDRES .LES

1956 - TONNERRE SUR L'ARIZONA

1956 - TEMPS DE LA COLÈRE .LE

1956 - INCONNU DU RANCH .L'

1956 - GUET-APENS CHEZ LES SIOUX

1956 - COLLINES BRULANTES

1955 - DOIGT SUR LA GACHETTE .LE

1955 - DIX HOMMES À ABATTRE

1955 - COLORADO SALOON

1954 - VEUVE NOIRE .LA

1954 - VENGEANCE DE SCARFACE .LA

1954 - VENGEANCE À L'AUBE

1954 - PATROUILLE INFERNALE .LA

1954 - BRIGANDS DE L'ARIZONA .LES

1953 - DERNIÈRE CHEVAUCHÉE .LA

1952 - QUI DONC A VU MA BELLE ?

1951 - POLKA DES MARINS .LA

1951 - ÉQUIPAGE FANTÔME .L'

1951 - BAÏONNETTE AU CANON

1950 - OKINAWA

1950 - CIBLE HUMAINE .LA

1949 - CHAT SAUVAGE .LE

1948 - MICKEY

1947 - ARTHUR TAKES OVER

1946 - BOY'S RANCH

1944 - HOMMES DE DEMAIN .LES

 

SA PARTICIPATION PARTIELLE POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

2006 - LASSIE : THE MIRACLE
Téléfilm

1980 - QUINCY
Série TV

1979 - SUPER JAIMIE
Série TV

1979 - RETOUR DES MYSTÈRES DE L'OUEST .LE

1979 - INCROYABLE HULK .L'
Série TV

1979 - ÎLE FANTASTIQUE .L'
Série TV

1979 - CONQUÊTE DE L'OUEST .LA
Série TV

1978 - VEGAS
Série TV

1978 - OVERBOARD
Téléfilm

1977 - HOMME QUI VALAIT 3 MILLIARDS .L'
Série TV - Saison 5, Épisode 8

1976 - HELTER SKELTER
Série TV

1973 - VOYAGE OF THE YES .THE
Téléfilm

1972 - GHOST STORY
Série TV

1972 - CE CHER DISPARU
Téléfilm

1971 - MONSTRE DE LA BAIE DES FRAISES .LE
Téléfilm

1970 - INTERNS .THE
Série TV de 1970 à 1971

1970 - CHALLENGE .THE
Téléfilm

1969 - STAR TREK
Série TV - Épisode : Le chemin d'Eden

1969 - MANNIX
Série TV

1966 - LASSIE
Série TV de 1966 à 1970

1966 - HOMME À LA ROLLS .L'
Série TV

1965 - MONDE MERVEILLEUX DE DISNEY .LE
Série TV de 1958 à 1971

1963 - JOHNNY SHILOH
Téléfilm

1962 - STARK FEAR
Série TV - Réalisation de quelques scènes

1962 - PERRY MASON
Série TV

1962 - KING OF DIAMONDS
Série TV - 3 Épisodes - The diamond makers + Backlash + Girl's best Friend

1960 - DAN RAVEN
Série TV

1959 - BONANZA

1958 - AU NOM DE LA LOI
Série TV

1958 - ALFRED HITCHCOCK PRÉSENTE
Série TV - Épisode : Les mobiles du crime

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)