SHEPPERD STRUDWICK

Vue 377 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
22-09-1907, à Hillsborough, en Caroline du Nord aux Etats-Unis.

Date et lieu du décès:
15-01-1983, à New York, dans l'État de New York, aux États-Unis.

Cause du décès:
D'un cancer foudroyant à l'âge de 75 ans.

Nom de naissance:
Shepperd Strudwick Jr. - Autre nom : John Sheppard.

État civil:
Durant sa vie, il s'est marié à 4 reprises et père d'un enfant :

Marié le 10 mai 1938 avec : HELEN WYNN - Divorcé le 01 septembre 1956.
Ils eurent un enfant.

Marié le 03 septembre 1946 avec : JANE RAMSAY STRAUB - Divorcé en 1958.

Marié en 1960 avec l''actrice : MARGE O'NEILL - Divorcé en juin 1973.

Marié le 23 décembre 1976 avec la créatrice de mode : MARY JEFFEREY SHANNON - Jusqu'au décès de Shepperd en 1983.

Taille:
(1m87)

Commentaires: 0

Anecdotes



photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à SHEPPERD STRUDWICK

Source de : Spanish Films - Ajout de la vidéo le 24 juillet 2022 par Philippe de CinéMémorial

 

Fils de Shepperd Strudwick Sr, un dirigeant d'une usine de coton et de Susan Nash Read, Shepperd Strudwick Jr est né le 22 septembre 1907 à Hillsborough, en Caroline du Nord aux Etats-Unis.

En 1925, il est diplômé de la Virginia Episcopal School et de l'Université de Caroline du Nord en 1928 avec le projet de devenir écrivain. À l'université, il était membre de Phi Beta Kappa une fraternité d'étudiants américains. Durant ses études, il a rejoint le club de théâtre de l'université, les Carolina Playmakers. Ayant prit gout à la scène, il abandonne son projet et décide de devenir comédien. Au milieu des années 30 il se rend à New York pour étudier le théâtre.



Rapidement, il est engagé à Broadway pour des rôles secondaires dans « The Yellow Jacket » et « Falstaff », et « As You Like It » de Shakespeare (1937), dans laquelle il a joué le rôle d'Orlando avec sa première épouse l'actrice Helen Wynn épousé en 1936. Le couple apparaît ensemble à Broadway dans « Les trois sœurs », une production de 1939.

Sa solide réputation théâtrale attire les dirigeants d’Hollywood, où tout au long de sa carrière il sera sollicité par plusieurs studios ; la Twentieth-Century Fox, la RKO, la Paramount, United Artists et la MGM avec laquelle il débute dans le court métrage « Que les mères pourraient vivre » (1938) de Fred Zinnemann un bref récit du médecin hongrois Ignaz Semmelweis.

Sa carrière décolle avec « Joaquin Murrieta » (1938) de Fred Wilcox, il campe le célèbre bandit mexicain qui a terrorisé la Californie au milieu du XIXe siècle avec des actes de vol, d'incendie criminel et de meurtre.

Suivi de deux films populaires « Congo Maisie » (1940) de H.C. Potter, il campe le médecin John 'Jock' McWade dans une jungle en Afrique dans un camp médical isolé entouré d'indigènes agités avec Rita Johnson son épouse, John Caroll et Ann Sothern dans le rôle de Maisie et « L'étrange affaire du Dr. Kildare « (1940) de Harold Bucquet, il est le Dr Gregory Lane, un chirurgien du cerveau dont sa réputation est endommagée par la mort de plusieurs de ses patients.

Henry King signe un film très touchant « Adieu Jeunesse » (1941) l’histoire de l’institutrice âgée Nora (Claudette Colbert) qui se remémore sa vie et sa carrière d'enseignante en attendant de voir Dewey Roberts, (Shepperd Strudwick) son ancien élève actuellement candidat à la Présidence et de son amour avec Dan (John Payne) un professeur enseignant dans le même lycée, mais Dan perdit la vie lors de la Première Guerre mondiale, avec le jeune Douglas Croft jouant Dewey enfant.

En 1941 dans « La reine des rebelles » d'Irving Cummings, il est le frère de Belle Shirley (Gene Tierney) qui malgré que son frère lui l'annonce la fin de la Guerre de Sécession, en souvenir de son père pendu et de l'incendie de sa maison par les soldats nordistes, Belle, veut continuer les hostilités avec la troupe de rebelles commandés par le capitaine sudiste (Randolph Scott)

Dans une biographie romancée, Shepperd incarne le célèbre écrivain Edgar Poe dans « Les amours d'Edgar Allan Poe » (1942) d’Harry Lachman, malgré une enfance malheureuse, sa mère adoptive lui a donné le courage de réaliser son désir d'écrire, il réalise son plus grand travail créatif en écrivant pour le Southern Literary Messenger et le Graham's Magazine.

Il participe au film de guerre « Chetnicks » (1943) de Louis King, lors de l'invasion des troupes allemandes en Yougoslavie, le colonel de l'armée serbe Draza Mihailovic (Philippe Dorn) dirige un groupe de guérilleros luttant pour la liberté nommé les Chetniks, avec son chef de la guérilla, le lieutenant Aleksa Petrovic, (Shepperd Strudwick) ils combattent les troupes allemandes en Yougoslavie.

Dans le mélodrame « Triangle étrange » (1946) de Ray McCarey, il est le directeur d'une banque qui pour faire face aux dépenses onéreuses de son épouse (Signe Hasso) il détourne l'argent de sa banque et involontairement il se retrouve impliquer dans un meurtre, avec Preston Foster et Anabel Shaw.



Shepperd Strudwick, Chill Wills et Gene Tierney - Dans le film de 1941 : LA REINE DES REBELLES.


Autre rôle notable, il campe le père Jean Massieu, présent au procès de la Pucelle d'Orléans incarnée par Ingrid Bergman dans le film historique « Jeanne d'Arc » (1948) de Victor Fleming, avec José Ferrer interprétant le roi Charles VII de France.

Dans le film de guerre « Les géants du ciel » (1948), de Raoul Walsh, il tient le rôle du Général Gilbert qui demande la cour martiale pour le pilote de bombardiers Hardin (Edmond O'Brien), en raison de plusieurs violations aux ordres lors des combats, Gilbert cherche à faire un exemple de façon à décourager les jeunes pilotes de suivre son exemple jugé trop risqué.

Dans une histoire inspirée de la vie du politicien Huey Pierce Long, gouverneur puis sénateur de la Louisiane et assassiné au cours de son mandat, Robert Rossenon adapte à l’écran cet événement politique avec « Les fous du roi » (1949), Shepperd Strudwick tient rôle tragique du médecin d'Adam Stanton qui perdra la vie pour avoir tué Willie Stark (Broderick Crawford) un politicien corrompu et violent.

Il aborde aussi le western avec « Le Kid du Texas » (1950) de Kurt Neumann, le célèbre hors-la-loi Billy The Kid (Audie Murphy) est engagé comme cow-boy dans le ranch de Jameson (Shepperd Strudwick) le seul éleveur à lui tendre la main, lorsque celui-ci est abattu par les hommes d'un éleveur brutal et concurrent, Billy n'a qu'une seule idée en tête, le venger.

Dans les années 1950, il fait un retour en force à Broadway dans des productions comiques et dramatiques dont entre autres : « Affairs of State » (1950) ; « The Bat » (1953) ; « The Ladies of the Corridor » (1953) ; « The Night Circus » (1958) et « Seulement en Amérique » (1959).

Entre deux pièces de théâtre on le voit dans un mélodrame de la vie « Feuilles d'automne » (1956) de Robert Aldrich, Milly (Joan Crawford) la quarantaine, tombe amoureuse d'un homme plus jeune Burt Hansen (Cliff Robertson) et désire l’épouser mais Milly apprend qu'il a déjà marié, et découvre que Burt a subi un choc en découvrant que sa première épouse (Vera Miles) le trompait avec son père (Lorne Greene), Milly contact le Dr Malcolm Couzzens (Shepperd Strudwick) un psychiatre qui va tenter de le guérir.

Les années 60/70 annonce son déclin, il ne tournera plus que quatre films dont le plus intéressant est « Violence dans la nuit » (1963), un héros de guerre (Lee Philips) devenu portraitiste, est soupçonné d'avoir assassiné sadiquement deux belles jeunes femmes, son enquête l'amène à soupçonner quatre hommes dont un avocat sophistiqué (Shepperd Strudwick).

Il termine sa carrière avec un rôle de soutient dans l'excellent film de braquage d'Aram Avakian « Cops and Robbers » (1973) où deux filcs Tom et Joe (Cliff Gorman et Joseph Bologne) qui pour améliorer leur quotidien décide de planifier un braquage d'une société de valeurs mobilière de Wall Street.



Shepperd Strudwick participa aussi à une soixantaine de séries télévisées, jusqu'en 1982 c’est notamment a cette date, après un épisode télévisé de « Nurse » que l’acteur est tombé malade ; on lui diagnostique un cancer.

Coté vie privée : Shepperd Strudwick fut marié quatre fois ; après son divorce avec Helen Wynn en septembre 1946 avec laquelle il a eu un fils Shepperd Strudwick III, il épouse la même année Jane Ramsay Straub une union qui se termine en 1958, suivi en 1960 avec l’actrice Marge O'Neill, même échec treize ans plus tard , il convole pour la dernière fois avec la créatrice de mode Mary Jefferey Shannon en décembre 1976 ils restèrent unis jusqu’au décès de Shepperd le 15 janvier 1983 emporté par ce cancer foudroyant à l'âge de 75 ans…

Source : Gary Richardson - Fait le 24 juillet 2022 par Philippe de CinéMémorial.