MARY ANDERSON

Vue 267 fois

Profession:
Actrice américaine.

Date et lieu de naissance:
03-04-1918, à Birmingham dans l'État de l'Alabama aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
06-04-2014, à l'hôpital de Burbank en Californie aux États-Unis.

Cause du décès:
Non divulgué ? à l’âge de 96 ans.

Nom de naissance:
Mary Bebe Anderson. - Surnom : Bebe.

État civil:
Au cours de sa vie, elle se maria à 2 reprises :

Mariée le 08 décembre 1940 avec : LEONARD MARION BEHRENS - Divorcée le 02 août 1950.

Mariée le 12 mai 1953 avec : LEON SHAMROY - Jusqu'au décès de Leon le 07 juillet 1974.
Ils eurent un unique enfant, Alexander décédé à l'âge de deux mois. née le 01 juillet 1956.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à MARY ANDERSON

Source : SPANISH FILMS - Ajout de la vidéo le 23 octobre 2021 par Philippe de CinéMémorial


Fille de James O. et de Mary E. Anderson, Mary Bebe Anderson vient au monde le 3 avril 1918, à Birmingham dans l'État de l'Alabama où elle a passée toute sa jeunesse Elle a un frère cadet James né en 1921, devenu un acteur spécialisé dans les westerns, télévisés comme Rawhide ou Gunsmoke, il est décédé à l'âge de 48 ans.


Hume Cronyn et Mary Anderson - Dans le film de 1944 : Les Naufragés.


Elle est diplômée du Howard College où elle a été très active dans le département théâtre. Sa rayonnante beauté lui a permit de participer et d’être la finaliste du concours Miss Birmingham.

Alors qu'elle poursuit ses études, elle est découverte par George Cukor à la recherche d’une jeune fille susceptible d’incarner Scarlett O’Hara dans son nouveau film dramatique qu’il doit réaliser très prochainement « Autant en emporte le vent ».

Ce dernier l’invite à Hollywood pour passer une audition, et dans la foulée elle tourne un court métrage dans « Femmes » (1939). Comme prévu, elle auditionne pour le rôle de Scarlett, mais finalement, un peu trop angélique pour incarner l'héroïne capricieuse de l'épopée de la guerre de sécession c'est l’actrice anglaise Vivien Leigh qui décroche le rôle principal, malgré tout, Mary, au visage candide, obtient le rôle de Maybelle Merriwether, la cousine de Scarlett. George Cukor étant évincé de la production c’est Victor Fleming qui réalisa le film avec dans les rôles principaux Clark Gable, Olivia de Havilland et Leslie Howard.

En 1940, elle campe une demoiselle d’honneur dans « L’aigle des mers » de Michael Curtiz aux côtés du corsaire Geoffrey Thorpe incarné par (Errol Flynn) qui s'éprend de la belle espagnole (Brenda Marshall) ; dans le mélodrame criminel « Under age » (1941) signé Edward Dmytryk, deux sœurs Jane (Nan Gray) et Edie (Mary Anderson), sont libérées de la maison de détention du comté, où elles avaient été emprisonnées pour vagabondage, elle vont tomber entre les mains de gens peu recommandable, Edie y perdra la vie, avec au casting Tom Neal et Alain Baxer.

Elle prête sa sensibilité dans le drame romantique d’Edward H. Griffith « Sous le soleil de Polynésie » (1941) délaissée par son mari (Sterling Hayden) qui est l'amant de Carol (Madeleine Carroll), Mary, malade et fatiguée de vivre seule sur une île déserte demande le divorce . Elle se détourne du dramatique pour une comédie bouffonne « Henry and Dizzy » (1942) de Hugh Bennett, afin d'impressionner sa petite amie Mary Anderson, Henry (Jimmy Lydon) un jeune garçon un peu gauche se met au travail dont vendeur de bateaux à moteur lors d’une démo il se créait de gros problèmes lorsqu'il en détruit un et le nigaud va jusqu’a organiser un pique-nique avec son Mary en engageant un clochard pour jouer son père, avec son inséparable copain Dizzy (Charles Smit) aussi farfelu que lui.


Charles Russell et Mary Anderson - Dans le film de 1946 : Behind Green Lights


Plus sérieux on la voit le drame religieux « Le chant de Bernadette » (1943) de Henry King, elle est Jeanne la voisine de Bernadette Soubirous alias Jennifer Jones qui de santé fragile et aînée d'une famille très pauvre, est le témoin de l'apparition d'une dame blanche dans la grotte de Massabielle à Lourdes qu’elle identifie à la Vierge Marie incarnée par Linda Darnell.

Elle trouve le point culminant de sa carrière grâce à Alfred Hitchcock qui lui offre le personnage d’Alice McKenzie, dans son drame de guerre angoissant et très tendu « Lifeboat » (1944), elle campe la jeune infirmière de l'armée des Etats-Unis, qui fait partie des neuf survivants dans un canot de sauvetage à la dérive après le torpillage de leur paquebot par un sous-marin allemand avec entre autres Tallulah Bankhead, William Bendix, John Hodiak et Walter Slezak un nazi.

Elle signe à nouveau dans le drame social « Murs d’expiation » (1945) de H. Bruce Humberstone, un juge (Thomas Mitchel) impose un régime strict de discipline aux détenus il est tout aussi rigide et dur avec ses deux enfants Tommie et Anne (Edouard Ryan et Mary Anderson), cependant, son fils Tommie finit par être incarcéré dans la prison de son père. En 1946 Mitchell Leisen signe un mélodrame larmoyant « A chacun son destin » Mary Anderson joue la mère adoptive de Gregory (Bill Ward enfant) le fils de Jody (Olivia de Havilland) qu'elle a abandonné en 1917, Jody crois reconnaître son fils un jeune officier américain lors de la Seconde Guerre mondiale.

Elle retrouve l'univers du film noir avec « Whispering city / Crime city « (1948) de Fedor Ozep, comme reporter américaine elle met sa vie en danger en enquêtant sur un avocat douteux (Paul Lukas) qui, plus tôt dans sa vie, a causé un meurtre et l'a fait passer pour un accident à but lucratif.

Elle compose une mère désemparée dans le film noir mélodramatique « Chicago calling » (1951) de John Reinhardt -qui reproche à son mari (Dan Duryea) son alcoolisme et lui rend la vie impossible, elle finit par quitter la maison avec sa fille Nancy (Melinda Plowman) mais en route elle a un accident de voiture et la petite Nancy grièvement blessée est à l'hôpital, Bill sans argent ne peux venir les voir il apprendra que sa fille est décédée, désespéré il tente de se suicider.


Sa filmographie se termine en 1959 avec un rôle de soutient dans le film catastrophe aérienne « Bagarre au-dessus de l’Atlantique « de Byron Haskin où durant un vol, un passager suicidaire tente de mettre fin à ses jours avec entre autres Guy Madison, Virginia Mayo, George Raft, George Macready et Anna Lee.

Dès les années 50, Mary Anderson effectue une transition vers le nouveau média émergent, la télévision. Elle obtient un rôle récurrent dans « Peyton Place » 1964 jouant une meurtrière pathologique et la maman de Ryan O'Neal et participe à d’autres séries telles: « Climax! », « Studio One », « Mike Hammer », « Lawman », et prendra sa retraite après la série « Daniel Boone » en 1965.

Sur scène, elle à très peu joué citons néanmoins : son rôle d'Evelyne Heath, une psychopathe ornithophobe au visage doux dans la production de Broadway « Guest in the House » (1942) de Hagar Wilde et Dale Eunson's.

Côte vie privée : En 1940 elle épouse Leonard Marion Behrens, ils divorcent en 1950, puis convole en deuxième noces avec le cinématographe Leon Shamroy, ils se sont rencontrés sur le tournage du film biographique « Wilson » en 1944, ils restèrent unis jusqu’au décès de son mari en 1974, Mary vivra la douleur de perdre son unique enfant, Alexander décédé à l'âge de deux mois.

Mary Anderson fut considérée comme l’une des plus belles actrices de son époque, elle ne fit jamais la une des journaux à scandales et resta toujours très discrète sur sa vie hors plateau. Cette pétillante actrice laisse son empreinte cinématographique riche et éclectique sur le Walk of Fame d'Hollywood Boulevard.


Hume Cronyn et Mary Anderson - Dans le film de 1944 : Les Naufragés.


Retirée depuis de nombreuses années, elle s’éteint discrètement après une série de petites attaques, le 6 avril 2014, à l’âge vénérable de 96 ans dans un hôpital de Burbank en Californie.

Source : Gary Richardson - Fait le 23 octobre 2021 par Philippe de CinéMémorial.


Filmographie

31 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1980 - CHEECH AND CHONG'S : NEXT MOVIE

 

1959 - BAGARRE AU-DESSUS DE L'ATLANTIQUE

 

1953 - MEURTRE À BORD

 

1953 - J’AURAI TA PEAU

 

1952 - ONE BIG AFFAIR

 

1951 - CHICAGO CALLING

 

1951 - CARAVANE DES ÉVADÉS .LA

 

1950 - QUAND LA VILLE DORT

 

1950 - JEAN LAFITTE, DERNIER DES CORSAIRES

 

1950 - HUNT THE MAN DOWN

 

1949 - CORRUPTION

 

1947 - FORTERESSE .LA

 

1946 - BEHIND GREEN LIGHTS

 

1946 - À CHACUN SON DESTIN

 

1945 - ÉCHEC AU CRIME

 

1944 - PRÉSIDENT WILSON .LE

 

1944 - NAUFRAGÉS .LES

 

1943 - CHANT DE BERNADETTE .LE

 

1942 - HENRY AND DIZZY

 

1941 - UNDER AGE

 

1941 - HENRY ALDRICH FOR PRESIDENT

 

1941 - SOUS LE CIEL DE POLYNÉSIE

 

1941 - AU REVOIR MADEMOISELLE BISHOP

 

1940 - VOYAGE SANS RETOUR

 

1940 - MY LOVE CAME BACK

 

1940 - FLIGHT ANGELS

 

1940 - ÉTRANGÈRE .L'

 

1940 - DÉPÊCHE POUR REUTER .UNE

 

1940 - AIGLE DES MERS .L'

 

1939 - FEMMES

 

1939 - AUTANT EN EMPORTE LE VENT

 

2 COURTS MÉTRAGES:
___________________________________

 

1940 - A FAILURE AT FIFTY
Court métrage de Will Jason

 

1939 - MENDELSSOHN'S WEDDING MARCH
Court métrage de James A. FitzPatrick

 

SA PARTICIPATION POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

 

1965 - DANIEL BOONE
Série TV

 

1964 - VOYAGES DE JAIMIE MCPHEETERS .LES
Série TV

 

1964 - PEYTON PLACE
Série TV

 

1962 - MY THREE SONS
Série TV

 

1962 - LAWMAN
Série TV

 

1960 - LOCK UP - FRAN GIBSON
Série TV

 

1960 - BETTY HUTTON SHOW .THE
Série TV

 

1959 - MARKHAM
Série TV

 

1959 - CALIFORNIANS .THE
Série TV

 

1958 - WESTINGHOUSE DESILU PLAYHOUSE
Série TV

 

1958 - TARGET
Série TV

 

1958 - STUDIO ONE IN HOLLYWOOD
Série TV

 

1958 - PERRY MASON
Série TV

 

1958 - MIKE HAMMER
Série TV

 

1958 - GRAY GHOST .THE
Série TV

 

1958 - TOMBSTONE TERRITORY
Série TV de 1958 - 1960

 

1956 - TELEPHONE TIME
Série TV

 

1956 - MATINEE THEATRE
Série TV

 

1956 - CLIMAX !
Série TV de 1956 - 1957

 

1955 - STAR AND THE STORY .THE
Série TV

 

1954 - TREASURY MEN IN ACTION
Série TV

 

1954 - MYSTERY IS MY BUSINESS
Série TV

 

1954 - LUX VIDEO THEATRE
Série TV

 

1953 - SCHLITZ PLAYHOUSE OF STARS
Série TV de 1954 - 1957

 

1953 - YOUR FAVORITE STORY
Série TV de 1953 - 1954

 

1952 - UNEXPECTED .THE
Série TV

 

1952 - DOCTOR .THE
Série TV

 

1952 - CAVALCADE OF AMERICA
Série TV

 

1951 - RACKET SQUAD
Série TV

 

1951 - BIGELOW THEATRE .THE
Série TV

 

1949 - CHEVROLET TELE-THEATRE .THE
Série TV

 

1948 - STAGE DOOR
Téléfilm

 

1948 - PHILCO-GOODYEAR TELEVISION PLAYHOUSE .THE
Série TV

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)