LAURENCE HARVEY

Vue 6491 fois

Profession:
Acteur, réalisateur et producteur britannique

Date et lieu de naissance:
01-10-1928, à Joniskis, Lituanie.

Date et lieu du décès:
25-11-1973, à Londres, Royaume-Uni.

Cause du décès:
D'un cancer de l'estomac à l'âge de 45 ans.

Nom de naissance:
Laruschka Mischa Skikne (Zvi Mosheh Skikne son nom hébreu)

État civil:
Marié en 1957 avec l'actrice : MARGARET LEIGHTON (1922–1976) - Divorcé en 1961.

Marié en 1968 avec l'actrice : JOAN PERRY COHN (1911–1996) - Divorcé en 1972.

Marié en 1972 avec l'actrice : PAULINE STONE (1941-)
Jusqu'au décès de Laurence en 1973 - Ils eurent une fille : Domino. (1969–2005)

Taille:
(1m83)

Commentaires: 0

Anecdotes


Photo du film ALAMO , avec Richard Widmark, Laurence Harvey et John Wayne à droite.

Il est le père de la célèbre chasseuse de primes "Domino Harvey", un film à été fait en 2005 Domino qu'il a eu avec l'ex-mannequin Pauline Stone.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à LAURENCE HARVEY.

Ajout de la vidéo le 19 août 2017 par Philippe de CinéMémorial
Laurence Havey pseudonyme de Laruschka Mischa Skikne (Zvi Mosheh Skikne son nom hébreu) est né le 1er octobre 1928, à Joniškis en Lituanie de parents juifs . Il est le plus jeune des trois fils de Boris Skikne et de Ella (née Zotnickaita). Il a cinq ans quand la famille émigre en Afrique du Sud où il grandit à Johannesburg.

Après la Seconde Guerre mondiale, où il a servit dans l’unité de divertissement de l’armée sud-africaine, il s’installe à Londres et suit des cours à l’Académie Royale d’art dramatique et joue les classiques shakespeariens Malgré un physique avenant, Laurence Harvey sera souvent amené à jouer de son regard ténébreux et noter dans une série de rôles sombres.



En 1948, il est engagé, sous le nom de Larry Skikne, par Oswald Mitchell dans son thriller psychologique « House of darkness » (1948) où il montre déjà sa personnalité cinématographique en jouant un jeune homme névrotique dans une atmosphère hantée. Dans le thriller «A killer walks» (1952) de Ronald Drake, il campe un ouvrier agricole qui, pour satisfaire sa bien-aimée, (Susan Shaw), veut ouvrir un salon de coiffure, pour payer son salon il tue sa grand-mère avec le couteau de son frère pour profiter de son héritage et fait endosser le meurtre à son frère, mais la vérité éclatera

Lewis Gilbert l’impose dans le même registre avec «Les bons meurent jeunes» (1953), il interprète un parasite, un scélérat avec des dettes de jeux, qui attire trois autres paumés pour voler des bijoux, le film atteint son paroxysme sanglant avec la scène à l’aéroport d’Heathrow. Dans un registre historique au temps des croisades David Butler signe « Richard Cœur de Lion » (1954) il campe un jeune chevalier écossais amoureux de Lady Edith Plantagenet (Virginia Mayo) avec George Sanders dans le rôle titre et Rex Harrison, Saladin, le sultan d'Egypte et de Syrie.

Renato Castellani adapte à l'écran le drame romantique inspiré de la pièce de William Shakespeare « Roméo et Juliette » (1954) l'histoire tragique de deux amants Romero (Laurence Harvey) avec Juliette (Susan Shentall) à signaler que le film a remporté le Lion d'or au Festival du film de Venise et a été nommé meilleur film étranger par le National Board of Review, qui a également nommé Castellani meilleur réalisateur.




Il est cynique dans «Les chemins de la haute ville» (1958) de Jack Clayton, voulant réussir socialement, il séduit la fille d’un riche industriel anglais, Susan Brown, et rejette celle qu’il aime, (Simone Signoret), une femme mariée mûrissante et dépressive. Il personnifié un playboy gâté qui tombe amoureux d'une femme névrosée (Elizabeth Taylor) dans « Vénus au vison » de Daniel Mann, à noter qu’Elizabeth Taylor à obtenu le premier Oscar de sa carrière.

Laurence Harvey excelle à jouer les personnages froidement arrogants, antipathiques ou les héros ambigus comme dans «Alamo» (1960) de et avec John Wayne, où il campe le colonel Travis qui persiste à défendre pour l’honneur le fort Alamo. Avec entre aures Richard Widmark, Richard Boone, Ken Curtis, Patrick Wayne, Hank Worden et Chill Wills. Il est récompensé d’un Wrangler de Bronze. Dans « Un crime dans la tête » (1962) de John Frankenheimer, il incarne un soldat américain qui lors de sa captivité pendant la Guerre de Corée, subi un lavage de cerveau, il revient au pays conditionné pour assassiner le président des Etats-Unis. En 1963 il passe derrière la caméra et réalise un thriller « Cérémonie infernale » il est condamné à la prison pour avoir commis un meurtre pendant un braquage de banque, son frère (Robert Walker) propose de le faire sortir de prison à condition que sa petite amie (Sarah Miles) accepte une liaison avec lui.

Ken Hughes lui offre enfin un rôle plus humain dans le drame « L’ange pervers » (1963), celui d’un homme perdu par amour d’une jolie serveuse, (Kim Novak), qui prend du plaisir à le tromper et à l’humilier. Autre drame « Les chemins de la puissance » de Ted Kotcheff, il épouse (Jean Simmons) la fille de son patron mais petit à petit il découvre que son beau-père manipule sa vie sentimentale et professionnelle.

Il est aussi à l’aise dans le film d’espionnage comme dans « Maldonne pour un espion » (1967) de Anthony Mann, où il campe un agent double russe qui veux raccrocher, mais tout ce complique lorsque les services anglais lui ordonne d’éliminer l’espion russe Krasnevin, qui n’est autre que lui-même. Pour Robert Siodmak, il est le préfet romain Cethegus qui veut restaurer la grandeur de Rome dans le péplum « La bataille de Rome » (1968).

A noter aussi son rôle dans le thriller « Rebus » (1969) de Nino Zanchin, il campe un croupier qui s’infiltre dans une maison de jeu de Beyrouth pour découvrir les fraudeurs des casinos et leurs systèmes.

Une filmographie jalonnée de personnages sombres, austères, parfois odieux et abjects, mais avec un talent incontestable. Malheureusement l’acteur, gros fumeur et un vif penchant pour le whisky, nous quitte le 25 novembre 1973, emporté par un cancer de l’estomac à l’aube de ses quarante cinq ans.




Marié en première noce avec l'actrice Margaret Leighton de 1957 à 1961 puis avec l'actrice Joan Perry en 1968 et divorcé en 1972. La même année il convole avec Pauline Stone en un ex-mannequin, elle sera sa dernière épouse qui lui donnera une fille Domino, devenue plus tard chasseuse de primes, elle est décédée à l'âge de 35 ans, en 2005, après une surdose d'analgésiques. Elle repose au coté de son père au cimetière de Santa Barbara, en Californie.

Source : Gary Richardson - Fait le 14 septembre 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


55 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1974 - WELCOME TO ARROW BEACH

 

1973 - VÉRITÉS ET MENSONGES

 

1972 - ÉVASION VERS LE SOLEIL

 

1972 - TERREUR DANS LA NUIT

 

1970 - TCHAIKOVSKY

 

1969 - WUSA

 

1969 - POUR LA CONQUÊTE DE ROME (SECONDE PARTIE)

 

1969 - MALDONNE POUR UN ESPION

 

1969 - MAGIC CHRISTIAN .THE

 

1969 - ASSOLUTO NATURALE .L'

 

1968 - RÉBUS

 

1968 - POUR LA CONQUÊTE DE ROME (1ÈRE PARTIE)

 

1967 - WINTER'S TALE .THE

 

1967 - CHARGE DE LA BRIGADE LÉGÈRE .LA

 

1965 - DARLING CHÉRIE

 

1965 - CHEMINS DE LA PUISSANCE .LES

 

1966 - ESPION AU NEZ FROID .L'

 

1964 - OUTRAGE .L'

 

1964 - ANGE PERVERS .L'

 

1963 - DEUXIÈME HOMME .LE

 

1963 - CÉRÉMONIE .LA

 

1962 - RUE CHAUDE .LA

 

1962 - CRIME DANS LA TÊTE .UN

 

1962 - CITOYEN DE NULLE PART

 

1962 - AMOURS ENCHANTÉES .LES

 

1961 - ÉTÉ ET FUMÉES

 

1961 - ANNA ET LES MAORIS

 

1960 - VÉNUS AU VISON .LA

 

1960 - PATROUILLE PERDUE

 

1960 - ALAMO

 

1959 - EXPRESSO BONGO

 

1959 - CHEMINS DE LA HAUTE VILLE .LES

 

1958 - ENNEMI SILENCIEUX .L'

 

1957 - TRUTH ABOUT WOMEN

 

1956 - TROIS HOMMES DANS UN BATEAU

 

1956 - AFTER THE BALL

 

1955 - QUATRE PLUMES BLANCHES .LES

 

1955 - FILLE COMME ÇA .UNE

 

1954 - ROMÉO ET JULIETTE

 

1954 - RICHARD COEUR DE LION

 

1954 - BONS MEURENT JEUNES .LES

 

1953 - WEEK-END À PARIS

 

1953 - CHEVALIERS DE LA TABLE RONDE .LES

 

1952 - FILLES DE LA PÉNOMBRE .LES

 

1952 - I BELIEVE IN YOU

 

1952 - A KILLER WALKS

 

1951 - MUR DE LA MORT .LE

 

1950 - ULTIMATUM

 

1950 - SCARLET THREAD .THE

 

1950 - ROUTE DU CAIRE .LA

 

1950 - ROSE NOIRE .LA

 

1949 - MAN FROM YESTERDAY .THE

 

1949 - LANDFALL

 

1949 - DÉSERTEUR .LE

 

1948 - HOUSE OF DARKNESS

 

1948 - TEMPS DES VALSES .LE

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (0)