JEAN TISSIER

Vue 20689 fois

Profession:
Acteur et homme de théâtre français.

Date et lieu de naissance:
01-04-1896, à Paris dans le 17ème arrondissement, France.

Date et lieu du décès:
31-03-1973, à Granville dans la Manche en France.
Inhumé au cimetière parisien de Saint-Ouen, Seine-Saint-Denis, France.

Cause du décès:
D'hémiplégie à l'âge de 76 ans.

Nom de naissance:
Jean Tissier.

État civil:
Marié le 31 juillet 1934 avec : GEORGETTE LALIRE - Jusqu'au décès de Georgette en 1959.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à JEAN TISSIER
Dans un extrait du film "Les Inconnus dans la maison"

Fait le 17 juillet 2008 par Philippe de CinéMémorial.

 

Jean Tissier est né le 1er avril 1896, à Paris, avenue Mac-Mahon dans le 17e arrondissement. Très jeune, il perdit son père et c'est sa mère Sebastienne Tissier célibataire, qui l'éleva, une maman qui l'emmène souvent au cirque, fascinée par le théâtre elle lui communique sa passion. Sa vocation de comédien naît à cette occasion.

Après avoir passé son baccalauréat au lycée Janson-de-Sailly, à dix-sept ans, Jean Tissier commence une carrière de journaliste, mais, attiré par le théâtre, il se rapprocha progressivement de cet univers pour lequel il se sentait beaucoup plus à l’aise.


Mais la Première Guerre Mondiale éclate, il est mobilisé, et affecté à Vernon dans l’Eure dans l'artillerie lourde. Dans sa garnison il a l'opportunité de se divertir avec la troupe théâtrale amateur. Puis, c'est le départ au front, il a la chance de s’en sortir.

La paix revenue, Il s'inscrit à des cours de théâtre et, décroche des petits rôles de doublure, puis tient le petit rôle d’un page dans « Madame Sans-Gene » aux côtés de la célèbre comédienne Réjane.

Il part ensuite en tournée en province, notamment à Marseille où il fait la connaissance de Louise Georgette Lalire, qu'il épouse le 31 juillet 1934. Le couple se produira ensemble une vingtaine de fois.

A l’âge de 35 ans, il entre au cinéma encore muet par la petite porte, jouant un grognard dans le film historique « Napoléon » (1927) d’Abel Gance avec Albert Dieudonné dans le rôle titre, Antonin Artaud et Gina Manès. Une expérience qu’il ne juge pas très concluante et après quelques courts métrages, sans importance, il retourne au théâtre. Ce n’est qu’en 1934 qu’il revient pour de bon sur les écrans devenu parlant.

Ce grand type lunaire à la diction traînante, va promener sa silhouette lymphatique et légèrement voûtée dans plus de 200 films où se côtoient nanars et chefs-d’œuvre de l’âge d’or du cinéma français.

Il sera le plus souvent utilisé pour son côté boulevard, mais son expression parfois suffisante, convient aussi aux rôles de grands bourgeois ou de notables au regard sournois dont certains réalisateurs vont lui confier.

Dès les années 1930, Jean Tissier va débuter un véritable marathon filmographique. On le voit dans son premier film parlant incarner un pompeux raseur, un parasite dans « Le monde où l'on s'ennuie » (1934) de Jean de Marguénat aux côtés d’André Luguet et Josseline Gaël; un double rôle, celui d’un gendarme et un curé dans « Haut comme trois pommes » (1935) de Pierre Ramelot ; le maharadjah de Paripatan dans « Les gaietés du palace » (1936) de Walter Kapps avec Jeanne Fusier-Gir et Armand Bernard.

Durant cette décennie, il va occuper de nombreux rôles secondaires on le voit en directeur, metteur en scène, inventeur, en lord, journaliste, éditeur, chirurgien, employé d’une agence, en valet de chambre, le mari trompé, un vieux garçon, ou encore un notaire.

A contre emploi, il joue un rôle étonnant celui d’un chef de gang d'enfants dans le drame social « L'enfer des anges » (1941) de Christian-Jaque.

En 1942, Comme beaucoup d'acteurs de cette époque, il travaille pendant l'Occupation pour la Continental. Il y trouva ses rôles les plus mémorables comme le chef d’orchestre Jacquot amoureux de Mila Parély dans « Le lit a colonnes » de Roland Tual ; le juge d’instruction M. Ducup opposé à Raimu dans « Les inconnus dans la maison » d’Henri Decoin ; le libraire Lucien Mazerand qui tombe amoureux de la chanteuse et illusionniste Arletty dans « L'amant de Bornéo », de Jean-Pierre Feydeau ; remarquable en mystérieux fakir Lallah-Poor, dans « L'assassin habite au 21 », le chef-d’œuvre d’Henri-Georges Clouzot également porté par Pierre Fresnay, Suzy Delair, Pierre Larquey et Noël Roquevert avec qui, il partage l’affiche à 13 reprises.


Si la période de l’Occupation fut pour Jean Tissier l’apogée de sa renommée, elle est en même temps son calvaire puisqu’il n’aura de cesse de trouver de la rancune des ses collègues et de se voir reprocher auprès de la profession son activité sous l’occupation.

Pour Robert Vernay, il campe le valet Cogolin habillé en paysan dans « Le Capitan » (1945) avec Jean Pâqui dans le rôle titre, Pierre Renoir et Aimé Clariond ; pour Jean Devaivre, le malicieux valet de chambre Guillaume dans le policier « La dame d'onze heures » (1947) avec Paul Meurisse, Pierre Renoir Micheline Francey.

Maurice Labro, en fait le Commandant Fourcadet dans une comédie farfelue « Le tampon du capiston » (1950), avec Rellys, Alice Sapritch et Yves Robert ; pour Gilles Grangier, le marquis Alberto de Cavalcanti qui lorgne sur la jeune Virginie Cardinal (Véra Norman) dans « Les petites Cardinal » (1950) avec Sophie Leclair ; un citoyen romain dans « Messaline » (1951) de Carmine Gallone avec Maria Félix dans le rôle titre avec Georges Marchal, Jean Chevrier et Erno Crisa.

Pour Emile Couzinet le voici tout pompeux en Marquis de Taupignac dans « Trois vieilles filles en folie » (1951) avec Marcelle Arnold, Colette Régis et Maximilienne, du même réalisateur dans une embrouille familiale farfelue « La famille Cucuroux » (1953) il campe le Marquis Aristide Cucuroux courtisé par Nita (Nathalie Nattier), avec Catherine Cheiney, Pierre Larquey et Jeanne Fusier-Gir

Sacha Guitry en fait un gardien de musée dans sa fresque historique « Si Versailles m'était conté » (1953), où Jean Tissier joue pour la dernière fois avec son épouse Georgette une dame qui visite le musée et 2 ans plus tard, il tient le même personnage, dans « Si Paris nous était conté ». Deux épopées racontant l’histoire de France avec une pléiade de vedettes, Sacha Guitry, s’octroie le rôle de Louis XIV.

Il est Maître Petitot, avocat dans la comédie enjouée et dynamique, « Papa, maman, la bonne et moi » (1954) et sa suite « Papa, maman, ma femme et moi » (1955) de Jean-Paul Le Chanois, on assiste aux tribulations d’une famille de Français moyens composée entre autres de Robert Lamoureux, Gaby Morlay et Fernand Ledoux en vieux grincheux ; puis Jean Delannoy le consacre roi, le Valois Louis XI dans « Notre-Dame de Paris » (1956) de Jean Delannoy, avec Gina Lollobrigida jouant Esméralda, Anthony Quinn Quasimodo et Alain Cuny Frollo.

En 1959, il est profondément affecté par le décès de son épouse Georgette à l’âge de 49 ans dont il ne s’en remettra que difficilement.

À l'aube des années 1960, le cœur n’y est plus et son succès décroit, néanmoins il continue de tourner ne jouant plus que des rôles très secondaires, tel : le médecin espagnol dans le film historique dans « Vive Henri IV, vive l'amour », (1961) de Claude Autant-Lara ; Le patron d’un café dans « Alibi pour un meurtre », (1961) de Robert Bibal ; un fou qui se fait passer pour un duc dans « Dossier 1413 » (1961) d'Alfred Rode; Le grand connétable, chef suprême de l'armée dans la comédie comique « Le bon Roi Dagobert », (1963) de Pierre Chevalier, avec Fernandel dans le rôle titre, et Gino Cervi son ministre Saint Éloi.

Il sera aussi le père La Coquille dans le polar « Requiem pour un caïd » (1964) de Maurice Cloche ; Le bon Pleko dans « L'or du duc » de Jacques Baratier ; Albert, le brocanteur dans « Le jardinier d'Argenteuil » de Jean-Paul Le Chanois, avec Jean Gabin. Jean Tissier termine sa carrière avec deux géants du cinéma français, il campe le vieux Couderc, dans le drame psychologique « La veuve Couderc » (1971), de Pierre Granier-Deferre, avec Simone Signoret dans le rôle titre et Alain Delon un criminel évadé du bagne.


Malgré son impressionnante filmographie, il fut dans le dénuement le plus total à la fin de sa vie. Devenu hémiplégique et dans un état d'intense dépression, il sera pris en charge par l'association « « La roue tourne » de Paul Azais, qui lui trouve une place dans une maison de retraite de Granville à partir de novembre 1972. A son décès le 31 mars 1973, l'association fait en sorte qu'il ait une sépulture décente, c’est son ami Tino Rossi qui paie ses funérailles, il est inhumé au cimetière parisien de Saint-Ouen, aux côtés de l'actrice Mireille Balin.

Sans pour autant atteindre le statut de vedette à par entière, Jean Tissier fut un excellent acteur de second rôle de cinéma, de télévision, de théâtre, et de radio, comme on en fait plus, Il gagna une forte popularité auprès du public Français qui appréciait ses personnages de naïf, de gaffeur, de timide et surtout de fripouille, il gagna le surnom de « nonchalant qui passe »…


Source : Gary Richardson - Fait le 13 avril 2022 par Philippe de CinéMémorial.


Filmographie


225 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
________________________________

1972 - SEX SHOP

 

1971 - VEUVE COUDERC .LA

 

1968 - GRANDE LESSIVE ! .LA

 

1967 - DEUX BILLETS POUR MEXICO

 

1966 - JARDINIER D'ARGENTEUIL .LE

 

1966 - COMPAGNONS DE LA MARGUERITE .LES

 

1965 - OR DU DUC .L'

 

1965 - BARATINEURS .LES

 

1964 - REQUIEM POUR UN CAÏD

 

1964 - PAS DE TROIS .LE

 

1964 - MORDUS DE PARIS .LES

 

1964 - ÉTRANGE AUTO-STOPPEUSE .L'

 

1963 - SEXE DES ANGES .LE

 

1963 - DRÔLE DE PAROISSIEN .UN

 

1963 - MOTORISÉES .LES

 

1963 - BONNE SOUPE .LA

 

1963 - STRIP-TEASE

 

1963 - BON ROI DAGOBERT .LE

 

1963 - ASSASSIN VIENDRA CE SOIR .L'

 

1962 - VIERGES .LES

 

1962 - CHIEN DANS UN JEU DE QUILLES .UN

 

1962 - RÈGLEMENTS DE COMPTE

 

1962 - CLÉMENTINE CHÉRIE

 

1962 - SNOBS !

 

1962 - BRICOLEURS .LES

 

1961 - ALIBI POUR UN MEURTRE

 

1961 - SEUL, À CORPS PERDU

 

1961 - FILLE DU TORRENT .LA

 

1960 - DOSSIER 1413

 

1960 - CROULANTS SE PORTENT BIEN .LES

 

1960 - VIVE HENRI IV, VIVE L'AMOUR

 

1960 - GODELUREAUX .LES

 

1960 - CANDIDE OU L'OPTIMISME AU XXE SIÈCLE

 

1960 - BRIDE SUR LE COU .LA

 

1960 - MARIE DES ISLES

 

1960 - CHAQUE MINUTE COMPTE !

 

1959 - VOUS N'AVEZ RIEN À DÉCLARER

 

1959 - MONSIEUR SUZUKI

 

1958 - MADEMOISELLE ANGE

 

1958 - VISA POUR L'ENFER

 

1958 - SOUPE AU LAIT

 

1958 - MADAME ET SON AUTO

 

1958 - GAITÉS DE L'ESCADRILLE .LES

 

1958 - ET TA SOEUR

 

1958 - ÉNIGME AUX FOLIES BERGÈRE

 

1958 - BRIGADE DES MOEURS

 

1958 - BOBOSSE

 

1958 - MAIGRET TEND UN PIÈGE

 

1957 - VIE À DEUX .LA

 

1957 - NUIT AU MOULIN-ROUGE .UNE

 

1957 - POLICE JUDICIAIRE

 

1957 - MISS PIGALLE

 

1957 - AMOUR DESCEND DU CIEL .L'

 

1957 - C'EST ARRIVÉ À TRENTE-SIX CHANDELLES

 

1957 - BLONDE DES TROPIQUES .LA

 

1957 - À PIED, À CHEVAL ET EN VOITURE

 

1956 - VACANCES EXPLOSIVES

 

1956 - PRINTEMPS À PARIS

 

1956 - PAS DE GRISBI POUR RICARDO

 

1956 - NOTRE-DAME DE PARIS

 

1956 - MON CURÉ CHEZ LES PAUVRES

 

1956 - INSPECTEUR AIME LA BAGARRE .L'

 

1956 - ET DIEU CRÉA LA FEMME

 

1956 - COLONEL EST DE LA REVUE .LE

 

1956 - BARATIN

 

1956 - AVENTURIÈRE DES CHAMPS-ÉLYSÉES .L'

 

1956 - ALERTE AU DEUXIÈME BUREAU

 

1956 - CES SACRÉES VACANCES

 

1955 - SI PARIS NOUS ÉTAIT CONTÉ

 

1955 - RUE DES BOUCHES PEINTES .LA

 

1955 - PAS DE PITIÉ POUR LES CAVES

 

1955 - PAPA, MAMAN, MA FEMME ET MOI...

 

1955 - ON DÉMÉNAGE LE COLONEL

 

1955 - MÔME PIGALLE .LA

 

1955 - COUP DUR CHEZ LES MOUS

 

1955 - BOULEVARD DU CRIME

 

1955 - ALERTE AUX CANARIES

 

1954 - VICOMTE DE BRAGELONNE .LE

 

1954 - PAS DE SOURIS DANS LE BIZNESS

 

1954 - FÊTE DE QUARTIER

 

1954 - PAPA, MAMAN, LA BONNE ET MOI...

 

1954 - CRIME AU CONCERT MAYOL

 

1954 - BISTRO DU COIN .LE

 

1954 - RAFLE EST POUR CE SOIR .LA

 

1953 - SI VERSAILLES M'ÉTAIT CONTÉ

 

1953 - PETIT JACQUES .LE

 

1953 - MA PETITE FOLIE

 

1953 - FAMILLE CUCUROUX .LA

 

1953 - C'EST LA VIE PARISIENNE

 

1953 - BELLE DE CADIX .LA

 

1953 - ALERTE AU SUD

 

1953 - ADAM...EST EVE

 

1952 - CAPRICE DE CAROLINE CHÉRIE .UN

 

1952 - TOURBILLON

 

1952 - QUITTE OU DOUBLE

 

1952 - QUAND TE TUES-TU ?

 

1952 - MON GOSSE DE PÈRE

 

1952 - ÎLE AUX FEMMES NUES .L'

 

1952 - CET ÂGE EST SANS PITIÉ

 

1952 - GANG DES PIANOS À BRETELLES .LE

 

1952 - TROIS VIEILLES FILLES EN FOLIE

 

1952 - DOUZE HEURES DE BONHEUR

 

1951 - JOUR AVEC VOUS .UN

 

1951 - RENDEZ-VOUS À GRENADE

 

1951 - MESSALINE

 

1951 - ET TA SOEUR

 

1951 - DESCENDEZ, ON VOUS DEMANDE

 

1951 - CE COQUIN D'ANATOLE

 

1950 - TAMPON DU CAPISTON .LE

 

1950 - ROI DU BLA-BLA-BLA .LE

 

1950 - QUAI DE GRENELLE

 

1950 - SA MAJESTÉ MONSIEUR DUPONT

 

1950 - PETITES CARDINAL .LES

 

1950 - MINNE, L'INGÉNUE LIBERTINE

 

1950 - MAÎTRES-NAGEURS .LES

 

1950 - COEUR-SUR-MER

 

1949 - VOYAGEUSE INATTENDUE .LA

 

1949 - VENDETTA EN CAMARGUE

 

1949 - TÊTE BLONDE

 

1949 - RONDE DES HEURES .LA

 

1949 - SANS TAMBOUR NI TROMPETTE

 

1949 - ROME EXPRESS

 

1949 - PORTEUSE DE PAIN .LA

 

1949 - FURET .LE

 

1949 - FEMME NUE .LA

 

1948 - VEUVE ET L'INNOCENT .LA

 

1948 - TOUTE LA FAMILLE ÉTAIT LÀ

 

1948 - MÉTIER DE FOUS

 

1948 - GIGI

 

1948 - FANDANGO

 

1948 - CES DAMES AUX CHAPEAUX VERTS

 

1948 - CASSE-PIEDS .LES

 

1947 - MORT SANS IMPORTANCE .UNE

 

1947 - SI JEUNESSE SAVAIT

 

1947 - CITÉ DE L'ESPÉRANCE .LA

 

1947 - FLEUR DE L'ÂGE .LA

 

1947 - DIAMANT DE CENT SOUS .LE

 

1947 - DAME DE ONZE HEURES  .LA

 

1946 - REVANCHE DE ROGER LA HONTE .LA

 

1946 - RENDEZ-VOUS À PARIS

 

1946 - KERMESSE ROUGE .LA

 

1946 - HOMME TRAQUÉ .L'

 

1946 - ENNEMI SANS VISAGE .L'

 

1946 - AVENTURES DE CASANOVA .LES

 

1945 - SON DERNIER RÔLE

 

1945 - ROI DES RESQUILLEURS .LE

 

1945 - ROGER LA HONTE

 

1945 - ON DEMANDE UN MÉNAGE

 

1945 - LEÇON DE CONDUITE

 

1945 - INVITÉ DE LA ONZIÈME HEURE .L'

 

1945 - EXTRAVAGANTE MISSION .L'

 

1945 - CAPITAN .LE

 

1944 - MERLE BLANC .LE

 

1944 - LUNEGARDE

 

1944 - CAVALIER NOIR .LE

 

1943 - LUCRÈCE

 

1943 - VINGT-CINQ ANS DE BONHEUR

 

1943 - MON AMOUR EST PRÈS DE TOI

 

1943 - COUP DE TÊTE

 

1943 - COLLECTION MÉNARD .LA

 

1943 - AU BONHEUR DES DAMES

 

1943 - ADRIEN

 

1942 - PICPUS

 

1942 - LIT À COLONNES .LE

 

1942 - FEMME QUE J'AI LE PLUS AIMÉE .LA

 

1942 - AMANT DE BORNÉO .L'

 

1942 - À VOS ORDRES MADAME

 

1942 - INCONNUS DANS LA MAISON .LES

 

1942 - ASSASSIN HABITE AU 21 .L'

 

1941 - ROMANCE DE PARIS

 

1941 - PREMIER RENDEZ-VOUS

 

1941 - MAISON DES SEPT JEUNES FILLES .LA

 

1941 - DERNIER DES SIX .LE

 

1941 - CHÈQUE AU PORTEUR

 

1941 - CE N'EST PAS MOI

 

1941 - ÂGE D'OR .L'

 

1940 - VINGT-QUATRE HEURES DE PERM'

 

1940 - IRRÉSISTIBLE REBELLE .L'

 

1940 - FAUT CE QU'IL FAUT

 

1940 - FAUSSE ALERTE

 

1940 - ACROBATE .L'

 

1940 - HOMME QUI CHERCHE LA VÉRITÉ .L'

 

1939 - TOURBILLON DE PARIS

 

1939 - QUARTIER LATIN

 

1939 - NUIT DE DÉCEMBRE

 

1939 - GRAND ÉLAN .LE

 

1939 - ENFER DES ANGES .L'

 

1939 - CAS DE CONSCIENCE

 

1939 - BATTEMENT DE COEUR

 

1938 - PETIT CHOSE .LE

 

1938 - MONSIEUR DE CINQ HEURES .LE

 

1938 - JE CHANTE

 

1938 - J'ÉTAIS UNE AVENTURIÈRE

 

1938 - FEMMES COLLANTES .LES

 

1938 - CARREFOUR

 

1938 - ANGE QUE J'AI VENDU .L'

 

1938 - ALERTE EN MÉDITERRANÉE

 

1937 - FEMME SANS IMPORTANCE .UNE

 

1937 - SARATI LE TERRIBLE

 

1937 - PURITAIN .LE

 

1937 - HERCULE

 

1937 - DEUX COMBINARDS .LES

 

1937 - CLUB DES ARISTOCRATES .LE

 

1937 - CHANTEUR DE MINUIT .LE

 

1937 - BOULOT AVIATEUR

 

1937 - AFFAIRE DU COURRIER DE LYON .L'

 

1936 - GUEULE EN OR .UNE

 

1936 - NITCHEVO

 

1936 - MESSIEURS LES RONDS-DE-CUIR

 

1936 - JUMEAUX DE BRIGHTON .LES

 

1936 - GRAND REFRAIN .LE

 

1936 - GARÇONNE .LA

 

1936 - GAIETÉS DU PALACE .LES

 

1936 - ENFANTS DE PARIS

 

1936 - BLANCHETTE

 

1936 - ANGE DU FOYER .L'

 

1935 - À LA MANIÈRE DE...

 

1935 - OISEAU RARE .UN

 

1935 - RETOUR AU PARADIS

 

1935 - MASCOTTE .LA

 

1935 - HAUT COMME TROIS POMMES

 

1935 - GAÎTÉS DE LA FINANCE .LES

 

1934 - QUELLE DRÔLE DE GOSSE

 

1934 - VOYAGE IMPRÉVU .LE

 

1934 - MONDE OÙ L'ON S'ENNUIE .LE

 

1934 - HOMMES DE LA CÔTE .LES

 

1925 - NAPOLÉON

 

14 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1970 - VISITE DE LA VIEILLE DAME .LA

 

1969 - QUE FERAIT DONC FABER
Série de 8 épisodes de 55 Min. - Réal : Dolorès Grassian

 

1967 - SATURNIN BELLOIR
Série de 13 épisodes de 25 Min. Réal : Jacques-Gérard Cornu

 

1967 - MAX LE DÉBONNAIRE
Participé dans l'épisode : Le Point d'honneur
Réal : Jacques Deray

 

1967 - MALICAN PÈRE ET FILS
Participé dans l'épisode : La Mort de Phèdre
Réal : Yannick Andreï

 

1966 - ROULETABILLE
Série TV - Participé dans 2 épisodes
Rouletabille chez le tsar - Le parfum de la dame en noir
Réal : Jean-Claude Lagneau et Yves Boisset

 

1966 - ALLO POLICE
Participé dans l'épisode : L'Affaire Cortedani
Réal : Pierre Goutas

 

1965 - COMÉDIENS .LES
Série de 26 épisodes de 13 Min.
Réal : Joseph Drimal

 

1965 - FABLES DE LA FONTAINE .LES
Participé dans l'épisode : Le Chat, la belette et le petit lapin

 

1965 - SAINTES CHÉRIES .LES
Participé dans l'épisode : Ève et la maison de Compiègne
Réal : Maurice Delbez

 

1965 - JEUNES ANNÉES .LES
Série de 26 épisodes de 15 Min.
Réal : Joseph Drimal

 

1965 - BONHEUR CONJUGAL .LE
Série de 13 épisodes de 26 Min.
Réal : Jacqueline Audry

 

1965 - DAVID COPPERFIELD
LE THÉÂTRE DE LA JEUNESSE

 

1962 - INSPECTEUR LECLERC ENQUÊTE .L'
Participé dans l'épisode : Les jumelles
Réal : Yannick Andreï

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (0)