JEAN PAQUI

Vue 248 fois

Profession:
Acteur de cinéma, télévision de théâtre, Aviateur et Cavalier français.

Date et lieu de naissance:
15-04-1921, à Cap d'Ail en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, à l'ouest de Monaco.

Date et lieu du décès:
04-07-2006, à Toucy, dans l'Yonne, en France.

Cause du décès:
Suite à un accident de la route à l'âge de 85 ans.

Nom de naissance:
Jean-François Marie de Thonel d'Orgeix.

État civil:
Au cours de sa vie, il se maria à 3 reprises et eut 2 enfants :

Marié en 1952 avec : MICHELLE CANCRE

Marié en 1964 avec : ÉLIANE ROSE MAURATH

Marié en 1987 avec : NATHALIE NICOLAS
Deux fils sont nés de ses différentes unions, Jehan et François-Nicolas.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à JEAN PÂQUI

Ajout de la vidéo le 29 septembre 2021 par Philippe de CinéMémorial


Acteur, cavalier et aviateur français, Jean Pâqui est issu d'une famille dont le berceau est la région de Foix en Ariège. Fils de François Marie Emmanuel de Thonel D'Orgeix, un capitaine aviateur de la Grande Guerre, et auteur d’opérettes à succès et de Suzanne Madeleine Julia (née Boulenger). Jean Pâqui de son nom complet Jean-François Marie de Thonel d'Orgeix, est né le 15 avril 1921 au Cap d'Ail en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, à l'ouest de Monaco. Cependant il passa sa jeunesse en région parisienne.

Jean Pâqui représente le cas très rare d'un acteur qui à réussi à se faire deux noms dans le monde du spectacle.


Arletty et Jean Paqui - Dans le film de 1938 : La chaleur du sein


Une personnalité exceptionnelle, un casse cou bravant tous les dangers avec un parcours hors du commun : il fut le Chevalier d'Orgeix, un excellent cavalier international dans le monde de l'équitation, médaillé de bronze en saut d’obstacles aux jeux olympiques à Londres en 1948, entraîneur et directeur de l’équipe de France de sauts d’obstacles en 1952, auteur de livres réputés sur le cheval et le sport hippique, champion de stock-car, il passe également son brevet de pilote d’avion et devient champion mondial amateur de voltiges aériennes, En 1955, il découvre l'Afrique et devient guide de brousse de 1958 à 1973 en Centrafrique ce qui lui vaut le surnom de l'Africain blanc, pour finir par la navigation au long cours avec un dernier défi, en 1990, il relie Marseille à Calcutta en canot pneumatique, un parcours de 13000 km avec son épouse Nathalie et son chien Bobby. Il s’intéresse aussi à la politique, il fut entre autres candidat du Front national aux élections européennes de 1942.

Une carrière cinématographique précoce : sous le pseudonyme de Jean Pâqui, il débute à l’âge de onze ans, tenant plus de 700 fois le rôle de Picolo aux cotés de Milton, Charpin, Monette Dinay et bien d'autres dans l’opérette « L’auberge du Cheval Blanc (1932) une adaptation française de Lucien Besnard.

À douze ans le jeune prodige s’initie à l’art dramatique avec Louis Jouvet et se trouve pour la première fois devant les caméras de Marc Didier dans le dramatique « Âme de clown » (1933) avec les principaux protagonistes Alfred Pasquali, Pierre Fresnay et Pierrette Caillol ; il enchaine la même année deux films sans être crédité avec Gaston Roudès « L’assommoir » et « La maison du mystère.

Il décroche un moment pour se produire au Théâtre de l’Athénée, puis au Théâtre de l’Œuvre où, en 1936, il interprète le rôle principal celui d’un lycéen qui met enceinte sa petite amie dans la pièce « Dame nature » une mise en scène d’André Birabeau.

Retour devant les caméras d’Abel Gance aux cotés d’Annie Ducaux et Harry Baur dans le rôle titre du biopic « Un grand amour de Beethoven » (1936). Dans le mélodrame « La chaleur du sein » (1938) de Jean Boyer, il tient le rôle d'un jeune garçon qui se dispute successivement trois mères adoptives (Arletty, Gabrielle Dorziat et Jeanne Lion) et Michel Simon qui retrouve son fils et devient désormais le père qu'il n'a jamais été.


Jean Paqui - Dans le film de 1938 : La chaleur du sein


Dans le drame de guerre « Les otages » (1939) de Raymond Bernard, l’action se situe en 1914 dans un village français sous la botte allemande le jeune Pierre Rossignol (Jean Paqui) tue un officier, les allemands exigent cinq otages, sous peine de voir le village détruit entièrement et sa population exécutée.

Petite comédie romantique d’Albert Valentin « La maison des sept jeunes filles » (1941) il campe un jeune peintre Gérard de Boëldieu, qui rencontre Coco (Jacqueline Pagnol), elle s'éprend de lui, mais toutes ses sœurs tombent aussitôt sous son charme ; il est l’apprenti-marin Laurent Le Gall, condisciple de Marcel Mouloudji et amoureux de Blanchette Brunoy dans « Les cadets de l’océan » de Jean Dréville ; puis il interprète le jeune noble Capestan, dans le cape et d’épée de Robert Vernay (film en 2 époques) « Le Capitan » (1945) où il se bat en duel avec (Aimé Clarion) et chevauche avec aisance tel le chevalier d'Orgeix.

Il retrouve son rôle de prédilection dans le policier « Dakota 308 » (1950) de Jacques Daniel-Norman celui du pilote André Villeneuve qui avec la détective Clara Sander (Suzy Carrier) parviennent à retrouver deux bandits qui avaient réussi à dérober trois-cents millions de lingots d'or en plein vol.

Changement de style avec le drame social « L’enfant des neiges » d’Albert Guyot, Jacques un jeune ingénieur tombe sous le charme de la coquette Gisèle (Jacqueline Rambaud) celle-ci attend un enfant, sa fiancée (Mony Dalmès) assiste à la naissance et apprend que c'est Jacques le père, elle adoptera le bébé mais un jour Gisèle réclame l'enfant.

Aux cotés de Martine Carol dans le rôle titre « Un caprice de Caroline Chérie » (1952) un film d’aventures de Jean Devaivre, il campe le capitaine Cépoys qui fait danser son cheval au pas espagnol dans la salle de bal avec les principaux partenaires, Jacques Dacqmine Le général Gaston, Jean-Claude Pascal le chef des insurgés et Denise Provence la comtesse Lélia.

Dans la fabuleuse distribution du film historique « Napoléon » (1954) de Sacha Guitry, il endosse l'habit du général Flahaut l’aide de camp de l'Empereur incarné par Raymond Pellegrin avec Michèle Morgan en Joséphine de Beauharnais ; il retrouve Sacha Guitry dans une autre grande fresque historique « Si Paris nous était conté » (1955) où il personnifie son propre personnage l’aristocrate le comte d'Orgeix,

À 37 ans, il quitte la profession après un western musical « Sérénade au Texas » (1958) de Richard Pottier dans lequel il incarne un banquier et chef des voleurs avec Luis Mariano et Bourvil.

Jean Pâqui se maria trois fois : avec Michelle Cancre en 1952, suivi d’Éliane Rose Maurath en 1964 et enfin avec Nathalie Nicolas en 1987. Deux fils sont nés de ses différentes unions, Jehan et François-Nicolas.

Ce grand aventurier décède à l’âge de 85 ans suite à un accident de la route, le 4 juillet 2006 à Toucy, dans l'Yonne. Il repose à Orgeix dans l’Ariège, sur la terre de ses ancêtres.


Jean Pâqui et Mila Parely - Dans le film de 1943 : Les Roquevillard


Source : Gary Richardson - Fait le 29 septembre 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


Jean Paqui - Dans le film de 1942 : Les cadets de l'océan


24 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1958 - SÉRÉNADE AU TEXAS

 

1955 - SI PARIS NOUS ÉTAIT CONTÉ

 

1954 - NAPOLÉON

 

1954 - BELLE OTERO .LA

 

1953 - RÉVOLTÉS DE LOMANACH .LES

 

1952 - CAPRICE DE CAROLINE CHÉRIE .UN

 

1950 - ENFANT DES NEIGES .L'

 

1950 - DAKOTA 308

 

1949 - VENDETTA EN CAMARGUE

 

1949 - BELLE QUE VOILÀ .LA

 

1945 - FILLE AUX YEUX GRIS .LA

 

1945 - CAPITAN .LE

 

1943 - VIE DE PLAISIR .LA

 

1943 - ROQUEVILLARD .LES

 

1942 - CADETS DE L'OCÉAN .LES

 

1942 - AFFAIRES SONT LES AFFAIRES .LES

 

1941 - MAISON DES SEPT JEUNES FILLES .LA

 

1939 - OTAGES .LES

 

1938 - CHALEUR DU SEIN .LA

 

1937 - MAMAN COLIBRI

 

1936 - GRAND AMOUR DE BEETHOVEN .UN

 

1933 - MAISON DU MYSTÈRE .LA

 

1933 - ASSOMMOIR .L'

 

1933 - ÂME DE CLOWN

 

SA PARTICIPATION POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1976 - MILADY
Téléfilm

 

1956 - MARS ET MELPOMÈNE
Téléfilm

 

1956 - EN VOTRE ÂME ET CONSCIENCE
Série TV

 

1956 - ÉNIGMES DE L'HISTOIRE
Série TV

 

1955 - ASSASSIN A PRIS LE MÉTRO .L'
Téléfilm

 

2 COURTS MÉTRAGES:
____________________________________________

 

1950 - MONSIEUR RAYMOND, CAMBRIOLEUR
Court métrage de Jean Perdrix

 

1948 - GRANDS CAVALIERS .LES
Court métrage de Hugues Nonn


_______________________FIN_____________________

commentaires (0)