ERNST SCHRODER

Vue 337 fois

Profession:
Acteur et comédien de théâtre Allemand.

Date et lieu de naissance:
27-01-1915, à Wanne-Eickel en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, région industrielle de la Ruhr en Allemagne.

Date et lieu du décès:
26-07-1994, à Berlin en Allemagne.

Cause du décès:
Il se suicide par défenestration à cause d'un cancer à l'âge de 79 ans.

Nom de naissance:
Ernst Schröder.

État civil:
Durant sa vie, il s'est marié à 1 reprise et père de 3 enfants :

Marié en 1937 avec l'actrice : INGE THIESFELD - Divorcé en 1945.
Ils eurent 2 enfants, Christiane et Sebastian.

Année suivant il convole avec l'actrice : GESA FERCK qui lui donnera un troisième enfant (sans d'autres précisions).
Sa fille, l'actrice Christiane Schröder, s'est suicidée. Elle a sauté du Golden Gate Bridge à San Francisco.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes



Horst Tappert et Ernst Schroder - Dans la Série TV de 1974 : Inspecteur Derrick.


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Acteur de caractère allemand. Fils d'un maître tailleur, Ernst August Schröder est né le 27 janvier 1915 à Wanne-Eickel, une ville d'Allemagne dans la région industrielle de la Ruhr en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Immédiatement après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires en 1934, il s'est rapidement tourné vers l'architecture, puis la scénographie en suivant les cours de Willi Busch à Bochum en Allemagne.

Il a ensuite commencé à travailler au « Schauspielhaus Bochum » sous la direction du metteur en scène Saladin Schmitt comme assistant et scénographe jusqu'en 1936.



Puis le théâtre l’attire, de 1937 à 1938, il s’illustre au Théâtre de Bielefeld un théâtre multi-genre qui comprend le musical et la danse et au Théâtre de Kiel, jouant le rôle titre de « Clavigo » l’archiviste du roi de Johann Wolfgang Goethe, et de 1938 à 1939 au Théâtre Schiller de Berlin, qui deviendra le lieu de ses plus grands triomphes théâtraux notamment avec le rôle du Prince Heinrich dans « Henri IV » de William Shakespeare, réalisé par Ernst Legal. Il a également joué à Zurich, à Munich et au Festival de Salzbourg.

Enrst Schröder est venu au cinéma en 1940 avec le rôle d'un étudiant dans « Le triomphe d'un génie » (1940) d'Herbert Maisch ; Adrian Krüger dans le biopic d’Hans Steinhoff « Le Président Krüger » (1941) avec Emil Jannings dans le rôle titre.

Entre temps, la Seconde Guerre mondiale interrompt sa carrière, il est enrôlé pour le front dans un régiment de grenadiers à Leningrad, grièvement blessé fin 1941, il est retourné durant sa convalescence au Schillertheater à Berlin, mais en 1944, il est rappelé au service militaire et devient prisonnier de guerre en Italie jusqu'à la fin du conflit.

Les hostilités terminées, il remonte sur scène en 1946 jouant dans « Les voleurs » de Friedrich Schiller réalisé par Walter Felsenstein et la même année il réalise et se met en scène dans « Boubouroche » de Georges Courteline. Il avait aussi un talent comique qui lui a permis d'incarner à la fois le juge rusé Adam dans « La cruche cassée » (1954) de Heinrich von Kleist et le héros de Molière « Tartuffe » (1954), mais son domaine de prédilection était les grandes figures sérieuses de la littérature mondiale, comme en 1948 « Caligula » dans le rôle titre d'Albert Camus ; Méphisto dans « Urfaust » (1952) de Johann Wolfgang von Goethe ; « Richard III » (1958) de Shakespeare dans le rôle titre, réalisé par Leopold Lindtberg» et bien d’autres personnages…

En 1948, il prend la direction du Rheingau-Theater à Berlin, et crée une scène de répétition pour jeunes acteurs, mais son projet échoue. Dès lors il part en tournées sur toutes les grandes scènes germanophones.

Au cinéma, il devient populaire à partir des années 1950, où il mène une carrière internationale. Rapidement, il endosse les habits militaires jouant les officiers allemand dans des films de guerre ou d'espionnage comme en 1953 dans « L'homme de Berlin " de Carol Reed ou il est Olaf Kastner responsable d'un réseau d'évasion avec James Mason, Claire Bloom, Hildegard Knef ; le SS-Obergruppenführer, le chef de la police et de la sécurité du Reich dans « Le 20 juillet » (1955) de Falk Harnack qui décrit les préparatifs de l'assassinat d'Adolf Hitler par des membres de la résistance allemande.

Alfred Braun signe le biopic « Stresemann » (1957), dans lequel Ernst Schröder campe Gustav Stresemann homme politique est ministre allemand des Affaires étrangères et brièvement le Chancelier du Reich ; le commandant nazi Offman dans le thriller d’espionnage « R.P.Z. appelle Berlin » (1959) de Ralph Habib, où lors de l’invasion de la Pologne au printemps 1940, certains officiers anti-nazis s'inquiètent de la montée du fascisme en Allemagne et décident de se regrouper en forces anti-hitlériennes avec entre autres Peter van Eyck, Dawn Addams, Gino Cervi et Werner Hinz.



Claire Bloom et Ernst Schroder - Dans le film de 1953 : L'homme de Berlin.


Le médecin Kukill du bataillon pénal de la Wehrmacht dans « Bataillon 999 » (1960) de Harald Philipp ; le Baron von Oldenburg dans le drame de guerre « Trahison sur commande » (1962) de George Seaton avec William Holden et Lilli Palmer ; le général Hans von Salmuth dans « Le jour le plus long » (1962) de Bernhard Wicki, Ken Annakin, Andrew Marton et Gerd Oswald, chaque réalisateur relate les événements du débarquement allié en Normandie dans la journée du mardi 6 juin 1944, avec une pléiade de vedettes de toutes nationalités.

On le retrouve dans deux rôles différents mais tout aussi peu recommandables ceux d'un médecin psychopathe dans le thriller captivant. « Le manoir de l'étrangleur » (1963) de Rudolf Zehetgruber avec Ady Berber dans le rôle de l’étrangleur ; le science-fiction et d’horreur « Les rayons de la mort du Dr. Mabuse » (1964) de Hugo Fregonese avec dans le rôle principal Walter Rilla, le Docteur Pohland qui a vu son esprit annexé par le fantôme du Dr Mabuse (Wolfgang Preiss), s’ajoute au casting Peter van Eyck, Yvonne Furneaux et O. E. Hasse.

Au milieu des années 60, Ernst Schröder se consacre principalement au théâtre et à la télévision dans une vingtaine de séries jusqu’en 1994 dont plusieurs épisodes de « L’inspecteur Derrick ». En 1974, il fait une dernière composition mémorable où il crève l’écran dans « Le dossier Odessa » de Ronald Neame, il campe l’officier Werner Deilman impliqué dans une organisation secrète l'Odessa qui protège les anciens criminels nazis de la Seconde Guerre mondiale avec Maximilian Schell et Jon Voight.

Durant toute sa carrière, Ernst Schröder a également donné sa voix à des acteurs populaires, comme : Charles Boyer, James Cagney, William Conrad, Rex Harrison, Herbert Lom, Spencer Tracy, ou encore Peter Ustinov. Acteur d’une grande richesse cinématographique et théâtrale, souvent comparé à Heinrich George, Ernst Schröder était considéré comme l'un des plus grands personnages du théâtre allemand, il aimait jouer des rôles puissants et les remplissait complètement de sa stature et de sa voix.



Coté vie privée : En 1937, il épouse l'actrice Inge Thiesfeld deux enfants naitrons de leur union, Christiane et Sebastian, le couple divorce en 1945, l'année suivant il convole avec l'actrice Gesa Ferck qui lui donnera un troisième enfant (sans d'autres précisions). Le destin l'a frappé en 1980 lorsque sa fille, l'actrice Christiane Schröder , s'est suicidée. Elle a sauté du Golden Gate Bridge à San Francisco.

Le 26 juillet 1994, Ernst Schröder, qui souffrait d'un cancer et de dépression, se sachant condamné par la maladie, il se suicide par défenestration, en se laissant tomber de la fenêtre d’une clinique privée de Berlin, il avait 79 ans, il repose au cimetière forestier de Berlin à Zehlendorf…

Source : Gary Richardson - Fait le 12 août 2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

______________________________________________________________________________

Filmographie



33 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1974 - DOSSIER ODESSA .LE

 

1965 - HEIDI
Réal : Werner Jacobs

 

1964 - RAYONS DE LA MORT DU DOCTEUR MABUSE .LES

 

1964 - MISSION SPÉCIALE AU 2EME BUREAU

 

1964 - MERVEILLEUSE ANGÉLIQUE

 

1964 - AU LIT MESDEMOISELLES !
Réal : Werner Jacobs

 

1963 - RANCUNE .LA

 

1963 - MARRAINE DE CHARLEY .LA
Réal : Geza von Cziffra

 

1963 - MANOIR DE L'ÉTRANGLEUR .LE

 

1962 - TRAHISON SUR COMMANDE

 

1961 - JOUR LE PLUS LONG .LE

 

1960 - MON AMI D'ÉCOLE

 

1960 - GRANDE VIE .LA

 

1960 - BATAILLON 999
Réal : Harald Philipp

 

1959 - R.P.Z... APPELLE BERLIN

 

1958 - RÉSURRECTION

 

1958 - DER EISERNE GUSTAV
Réal : Georg Hurdalek

 

1957 - STRESEMANN
Réal : Alfred Braun

 

1957 - ANASTASIA_LA DERNIÈRE FILLE DU TSAR

 

1956 - KITTY

 

1956 - DROGUÉS .LES

 

1955 - AMOUR SANS ILLUSION

 

1955 - 20 JUILLET .LE
Réal : Falk Harnack

 

1953 - JOURNAL D'UNE AMOUREUSE .LE

 

1953 - HOMME DE BERLIN .L'

 

1952 - VALSE DANS LA NUIT

 

1951 - AUX FRONTIÈRES DU PÉCHÉ

 

1949 - CHAIR .LA
Réal : Josef von Báky

 

1942 - IMPLACABLE DESTIN .L'
Réal : Paul Verhoeven

 

1941 - PRÉSIDENT KRÜGER .LE

 

1940 - FRIEDRICH SCHILLER
Réal : Herbert Maisch

 

1939 - VOYAGE VERS LA VIE

 

SA PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________

 

1991 - ROCHADE
Réal : Peter Patzak

 

1988 - LORENTZ UND SÖHNE
Réal : Claus Peter Witt

 

1984 - MRS. HARRIS - FREUND MIT ROLLS ROYCE
Réal : Georg Tressler

 

1979 - RENARD .LE
Réal : ?

 

1978 - DIE EINGESCHLOSSENEN
Réal : Pinkas Braun

 

1974 - INSPECTEUR DERRICK

 

1973 - DER KOMMISSAR

 

1962 - VIE DE GALILÉE .LA
Réal : Bertolt Brecht

 

1960 - ABENDSTUNDE IM SPÄTHERBSI
Réal : Rudolf Noelte

 

_______________________ FIN _____________________

 

commentaires (0)