DAN DURYEA

Vue 12237 fois

Profession:
Acteur américain

Date et lieu de naissance:
23-01-1907, à White Plains, New York, États-Unis.

Date et lieu du décès:
07-06-1968, à Hollywood, en Californie, États-Unis.
Enterré à Forest Lawn Hollywood Hills, Los Angeles, Californie.

Cause du décès:
D'un cancer à l'âge de 61 ans.

Nom de naissance:
Daniel Duryea.

État civil:
Marié le 15 février 1932 avec : HELEN BRYAN - Jusqu'à son décès le 21 juillet 1967.
Ils eurent deux fils : l'acteur : Peter Duryea, né le 14 juillet 1939 et Richard Duryea, né le 14 juillet 1942.

Taille:
?

Commentaires: 4

Anecdotes



Dan Duryea et Deanna Durbin - Dans le film de 1945 : Deanna mêne l'Enquête.


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à DAN DURYEA.

Source : Spanish films - Ajout de la vidéo le 01 juin 2022 par Philippe de CinéMémorial

 

Fils de Richard Hewlett Duryea un vendeur de textile, Daniel Duryea est né le 23 janvier 1907 à White Plains, dans l'État de New York. Ses études se déroulent à l'Université Cornell dans la petite ville d'Ithaca à New York puis dans la prestigieuse Sphinx Head Society, où il s'est spécialisé en anglais et au théâtre.

Ses parents peu enclins à ce que leur fils entame une carrière théâtrale, Dan se lance dans le monde des affaires et devient directeur d’une agence publicitaire. Après six ans d’activité, subissant au quotidien un rythme stressant, il est victime d’une crise cardiaque ce qui l'oblige à un repos d'un an. Durant cette période il rencontre l’avocate et auteur Helen Bryan, ils se sont mariés le 15 avril 1932, et ont deux fils, Peter et Richard.

Dès lors, il abandonne ce métier et retourne à la scène et se fait connaître à Broadway avec deux pièces de Lillian Hellman, « Dead End » (1935/37) et « La vipère» (1939).



Samuel Goldwyn achète les droits de la pièce « La vipère » et propose à William Willer de l’adapter au cinéma en 1941. Sur une proposition de ses deux frères, Regina (Bette Davis) l’épouse d'un riche banquier (Carl Benton Reid) veut réaliser une opération financière qui s’annonce des plus rentables, mais elle a besoin de 75 000 dollars, elle sollicite son mari mais celui-ci refuse, constatant l’échec de leur sœur, ses frères vont solliciter le fils du banquier (Dan Duryea) qui accepte de s'emparer des bons négociables dans le coffre-fort, de son coté Regina âpre et monstrueuse et avide d’argent se venge en laissant délibérément mourir son mari au cours d’une crise cardiaque en omettant de lui donner ses médicaments.

Avec ses cheveux blonds lissés en arrière, son sourire narquois et du sarcasme dans ses paroles, il s'impose avec des rôles de sadiques, de lâches, de tueurs, de gangsters, de proxénètes et de sales types. C’est Fritz Lang qui le met sur les rails de la célébrité avec de sinistres personnages ; comme le maître chanteur dans « La femme au portrait » (1944) face au couple Joan Bennett et Edward G. Robinson suspectés de meurtre ; un espion nazi qui cherche à récupérer un microfilm dans « Espions sur la Tamise » (1944) avec Ray Milland.

Dans « La cible vivante » (1944) un film noir signé Anthony Mann, Flamarion (Erich von Stroheim) est tireur d'élite dans un spectacle, où figurent la séduisante Connie (Mary Beth Hughes) et son mari Al wallace (Dan Dureya), Flamarion et Connie tombent amoureux, et projettent de se débarrasser du mari alcoolique et encombrant.

Il campe ensuite un gigolo cynique et amant de Joan Bennett dans « La rue rouge » (1945) de Fritz Lang ; un personnage ambigu dans « L’ange noir» (1946), un film noir signé Roy William Neill, où il joue un musicien alcoolique incapable de se souvenir qu'il a tué son épouse infidèle, un innocent sera condamné à sa place avec June Vincent et Peter Lorre ; le fils cruel et partisan du clan Ku Klux Klan dans « La citadelle du mal » (1948) de Michael Gordon, avec Fredric March en patriarche d’une famille riche et perverse.

Dans de nombreux westerns, avec sa voix grinçante, le regard glacé et son coté névrosé, il s’impose avec des rôles de sales types ou de tueurs, comme dans «Winchester 73» (1950) de Anthony Mann, il campe Waco un pilleur de banques qui se fait descendre par James Stewart ; le hors-la-loi Whitey Kincade, face à Audie Murphy et Susan Cabot dans « Chevauchées avec le diable » (1953) de Jessie Hibbs.



Joan Bennett et Dan Duryea - Dans le film de 1944 : La Femme au Portrait


Dans le western de Jessie Hibbs « Seul contre tous » (1954), le Marshall Jefferson (John Payne) tente de rétablir l'ordre dans une ville de Laramie qui est régie par son ancien ami (Dan Duryea) devenu un véritable escroc, avec Lee Van Cleff, Barton MacLane et Mari Blanchard.

Dans la tradition du film noir Cornel Wilde signe le thriller « Les visiteurs maudits » (1955) et se donne le rôle de Charlie Blake un braqueur de banque en cavale, blessé il trouve refuge avec sa bande chez son frère (Dan Dureya) mais la situation devient tragique, lorsque Charlie ravive sa romance avec son ex, la femme de son frère (Jean Wallace) et son fils qu'il croit être le sien.

Il retrouve Audie Murphy dans « Le survivant des monts lointains » (1957) de James Neilson, il reprend son masque de sale type où avec son gang il vole la paie des ouvriers d’une grande compagnie ferroviaire.

Harry Keller réunit à nouveau Audie Murphy et Dan Duryea dans son western « Six chevaux sur la plaine » (1962) une femme (Joan O'Brien) engage deux hommes pour retrouver son époux qui est retenu sur le territoire des redoutables et sanguinaires Indiens Coyoteros, leur périple ne sera évidemment pas de tout repos....

Il est l’est l'un des dix rescapés du crash d'un avion-cargo en plein désert, qui luttent pour survivre, dans le film d’aventure « Le vol du Phoenix » (1965) de Robert Aldrich avec entre autres les pilotes James Stewart Richard et Attenborough.

Il est impressionnant dans « Chasseur de prime » (1965) de Spencer Gordon Bennett, où il interprète un homme rongé par la haine et la violence, il sera abattu froidement par son fils, Peter Duryea. Puis tourné en Italie, « Du sang dans la montagne » (1966) de Carlo Lizzani, moustachu et fatigué, il prête main forte à Jerry (Thomas Hunter) pour venger sa femme tuée par un chef de bande cruel interprété par Henry Silva tout de noir vêtu.

Il termine sa carrière avec le film de science fiction « The bamboo saucer » (1968) de Frank Telfordles, les explorateurs américains et soviétiques (Dan Duryea, John Ericson, Lois Nettleton) trouvent un OVNI en Chine rouge, les deux parties coopèrent pour enquêter sur l'engin.

Le regard méchant et le rire maniaque de Dan étaient si convaincants au grand comme au petit écran qu'il est difficile de croire que l'acteur était exactement le contraire dans la vraie vie, il était en fait un père de famille dévoué, gentil et calme, amateur de plein air qui apprécie les loisirs, la construction de bateaux et le jardinage évitant le battage médiatique hollywoodien.



Audie Murphy, Dan Duryea et James Stewart - Dans un film de 1957 : Le survivant des Monts Lointains.


Dan fut marié à Helen Bryan en 1932 elle lui donna deux fils Peter et Richard, elle décède en 1967 d’une maladie cardiaque, un an avant son mari qui succombe le 7 juin 1968 à l’âge de 61 ans après avoir subi une intervention chirurgicale pour enlever une tumeur maligne.

Il repose à ses cotés au Forest Lawn Memorial Park de Los Angeles.

Source : Gary Richardson - Fait le 01 juin 2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


Mike Connors et Dan Duryea dans le film de 1953 : Commando du Ciel.


60 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1968 - BAMBOO SAUCER .THE

 

1967 - FIVE GOLDEN DRAGONS

 

1966 - DU SANG DANS LA MONTAGNE

 

1965 - VOL DU PHÉNIX .LE

 

1965 - SANS FOI NI LOI

 

1965 - CHASSEUR DE PRIMES

 

1964 - WALK A TIGHTROPE

 

1964 - DO YOU KNOW THIS VOICE ?

 

1964 - CINQ MILLE DOLLARS MORT OU VIF

 

1963 - VALSE DES COLTS .LA

 

1962 - SIX CHEVAUX DANS LA PLAINE

 

1960 - PLATINUM HIGH SCHOOL

 

1959 - COUP DE FEU À SANDOVAL

 

1958 - KATHY O'

 

1957 - SURVIVANT DES MONTS LOINTAINS .LE

 

1957 - MEURTRES SUR LA DIXIÈME AVENUE

 

1957 - CAMBRIOLEUR .LE

 

1957 - AILES DE L'ESPÉRANCE .LES

 

1955 - VISITEURS MAUDITS .LES

 

1955 - MURAILLE D'OR .LA

 

1955 - MARAUDEURS .LES

 

1954 - THIS IS MY LOVE

 

1954 - SEUL CONTRE TOUS

 

1954 - CHEVAUCHÉES AVEC LE DIABLE

 

1954 - QUATRE ÉTRANGES CAVALIERS

 

1953 - COMMANDO DU CIEL

 

1953 - PORT DES PASSIONS .LE

 

1953 - ALERTE À SINGAPOUR

 

1953 - 36 HOURS

 

1951 - CHICAGO CALLING

 

1951 - LOI DU COLT .LA

 

1950 - WINCHESTER 73

 

1950 - IMPASSE MAUDITE .L'

 

1949 - TIGRESSE .LA

 

1949 - JOHNNY, LE MOUCHARD

 

1949 - HOMME AU CHEWING-GUM .L'

 

1949 - CORRUPTION

 

1948 - POUR TOI, J'AI TUÉ

 

1948 - HAUTE PÈGRE

 

1948 - CITADELLE DU MAL .LA

 

1948 - BARRAGE DE BURLINGTON .LE

 

1948 - BANDITS DE GRANDS CHEMINS

 

1946 - WHITE TIE AND TAILS

 

1946 - ANGE NOIR .L'

 

1945 - VALLÉE DU JUGEMENT .LA

 

1945 - RUE ROUGE .LA

 

1945 - CIBLE VIVANTE .LA

 

1945 - GRAND BILL .LE

 

1945 - MAIN STREET AFTER DARK

 

1945 - DEANNA MÈNE L’ENQUÊTE

 

1944 - RIEN QU'UN COEUR SOLITAIRE

 

1944 - MAN FROM FRISCO

 

1944 - MADAME PARKINGTON

 

1944 - FEMME AU PORTRAIT .LA

 

1944 - ESPIONS SUR LA TAMISE

 

1943 - SAHARA

 

1942 - VAINQUEUR DU DESTIN

 

1942 - THAT OTHER WOMAN

 

1941 - VIPÈRE .LA

 

1941 - BOULE DE FEU

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (4)

hugongerard

13-02-2010 17:38:25

J ' adorais beaucoup ce bad guy qui fût trés souvent opposé dans les westerns à Audy Murphy et James Stewart , les 3 acteurs avaient tournés ensemble dans Le survivant des monts lointains( 1956) de James Neilson .

hugongerard

18-02-2010 08:51:57

On peut lui attribuer quelques rôles sympathiques au cinéma , comme dans la comédie policière de Paul Wendkos , recemment disparu intitulé Le cambrioleur avec Jayne Mansfield , dont Henri Verneuil fera un remake en 1970 sous le tître du casse avec Jean-Paul Belmondo , reprenant le rôle qu ' avait tenu jadis Durya dans la version de Wendkos( 1957) , rappelons aussi que Dan Durya reprendra le rôle de High Spade Frankie Wilson ( Millard Mitchell , dans le remake de Winchester 73 , et là il avait un rôle sympathique , et c ' est Tom Tryon ( le cardinal de Preminger qui reprenait le rôle de James Stewart dans la version de Mann( 1950).

hugongerard

06-08-2010 13:10:34

Il était à coup sûr l ' une des plus belles gueules d ' Hollywood , l ' archetype du bad guy .

hugongerard

06-06-2022 16:37:14

Dan Duryea était aussi apparu a la télé dans 1 épisode de Twilight Zone ( La quatrième dimension) présentée par Rod Serling) épisode intitulé : La seconde chance 3 ième épisode de la saison 1 Dan Duryea y campait le rôle d un cow-boy qui se voit refoulé d ' un saloon a cause de son ivresse , mais une potion magique lui permettra de décupler ses talents de tireur : Le duel s engagera .