DOROTHY MacKAILL

Vue 357 fois

Profession:
Actrice et chanteuse américaine d'origine Britannique.

Date et lieu de naissance:
04-03-1903, à Sculcoates, quartier de la ville d'Hull dans le Yorkshire au Royaume-Uni.

Date et lieu du décès:
12-08-1990, à Honolulu, à Hawaii, États-Unis.

Cause du décès:
D'insuffisance rénale à l'âge de 87 ans.

Nom de naissance:
Dorothy MacKaill.

État civil:
Durant sa vie, elle s'est marié à 3 reprises et n'avait pas d'enfants :

Mariée en 1926 avec le réalisateur : LOTHAR MENDES - Divorcée en 1928.

Mariée en 1931 avec un chanteur : NEIL MILLER - Divorcée en 1934.

Mariée en 1947 avec le producteur d'orchidées : HAROLD PATTERSON - Divorcée en 1948.

Taille:
(1m65)

Commentaires: 0

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à DOROTHY MacKAILL.

Source de : Movie Legends - Ajout de la vidéo le 30 avril 2022 par Philippe de CinéMémorial

 

La belle Dorothy Mackaill était une actrice en avance sur son temps, un look classique, un certain panache de jeune fille sage avec une apparence timide qui laisse entrevoir une touche de sensualité provocante. Fille de John et Florence Mackaill, elle voit le jour le 4 mars 1903, à Sculcoates, quartier de la ville d'Hull dans le Yorkshire au Royaume-Uni. Elle a un frère cadet Harry.

Après la séparation de ses parents, elle vit avec son père. Tout en fréquentant l'école primaire, elle travaille dans l'école de danse de son père alors qu'elle n'a qu'une dizaine d'années. Les années passent, Dorothy Mackaill, jolie adolescente aux cheveux blonds, les yeux noisette persuade son père de la laisser partir a Londres et de lui payer sa pension et ses cours de danse.


Joel McCrea et Dorothy Mackaill - Dans le film de 1931 : Kept Husbands.


Elle trouve un premier emploi de danseuse dans le chœur de la revue Joybells à l'hippodrome de Londres. À 17 ans, invitée à danser à Paris elle est repérée par un chorégraphe de Broadway qui l'a persuade de venir s'installer à New-York. On la voit d'abord comme choriste dans le spectacle de variétés Century Revue, puis, l'année suivante, elle est engagée dans la troupe des Ziegfeld Follies où elle se lie d'amitié avec Marion Davies et Nita Naldi.

En 1920, Dorothy fait ses premiers pas au cinéma, on aperçoit son joli minois dans « The face at the window » de Wilfred Noy, aux cotés de C. Aubrey Smith en criminologue qui tend à résoudre les agissements d'un tueur fou. En 1921, dans une anthologie de quatre histoires « Bits of life » de Marshall Neilan, Dorothy côtoie des vedettes montantes comme Noah Beery, en hindou, et Lon Chaney, le mari violent d'Anna May Wong.

En 1923, elle est la fiancée de Richard Barthelmess en soldat de fortune dans « Par l'épée » de John S. Robertson. Le cinéaste les réunit à nouveau dans une petite romance « Twenty one » elle est Lynnie sa petite amie. En 1924, elle accède au rang de véritable vedette avec le drame « The man who came back» de Emmett J. Flynn, où un playboy alcoolique, joué par George O'Brien, rencontre Marcelle (Dorothy Mackaill) en chanteuse de cabaret accroc à la drogue, ils finissent par s'aimer après un long combat contre leurs démons.

Cette même année, avec treize autres jeunes actrices, elle est nommée WAMPAS Baby Star. Elle est tout aussi remarquable dans la comédie légère, notamment dans « Chickie » (1925) de John Francis Dillon, où dans le rôle-titre, elle est une jeune sténographe qui rêve d'épouser un millionnaire ; puis devient couturière courtisée par un marin en permission, (Richard Barthelmess), dans «Shore leave» (1925) de John S. Robertson ; et une fille arrogante dans « Nuits mexicaines » (1929) de Reginald Barker avec Ian Keith et Myrna Loy.

Dans un triangle romantique « Man trouble » (1930) de Berthold Viertel, Mac (Milton Sills) propriétaire d'une boîte de nuit, sauve la vie de Joan une chanteuse en herbe (Dorothy Mackaill), et par amour, il lui offre un emploi dans sa boîte de nuit, elle lui est reconnaissante, mais son cœur appartient au journaliste Graham (Kenneth MacKenna). Bientôt le parlant entre dans l'industrie du cinéma. Sa voix claire et bien posée, Dorothy passe le cap, sans difficulté, mais la First National Pictures, rachetée par la Warner, ne lui renouvelle pas son contrat. Désormais actrice indépendante, elle tourne pour différents studios.


Pour la Warner dans le mélodrame de William A. Wellman « La fille de l'enfer » (1931) Gilda ( Dorothy Mackaill ) est une prostituée qui est accusée du meurtre de son protecteur ( Ralf Harolde), aidée de Carl, (Donald Cook) son amant marin elle s'enfuit sur une île des Caraïbes, mais le chef de la police locale jette son dévolu sur elle, elle vivra l'enfer avec un point de non retour où lors de la scène finale on voit Gilda marcher lentement vers la potence.

Pour la Columbia Pictures, elle campe une riche héritière qui tombe amoureuse d'un concepteur d'avions (Humphrey Bogart) mais des complications commerciales et un désordre romantique les séparent ; pour la Paramount, elle donne la réplique à Clark Gable dans «Un mauvais garçon» (1932) de Wesley Ruggles, Babe un tricheur de poker fuit Manhattan lorsque sa maîtresse Kay (Dorothy Mackaill) menace de le dénoncer à la police, il rencontre Connie (Carole Lombard) et tombe sous son charme mais Babe est rattrapé par son passé de joueur.

Dans « Picture brides » (1934) une aventure dramatique de Phil Rosen ; quatre femmes par correspondance de la Nouvelle-Orléans, (Dorothy Mackaill, Mae Busch, Esther Muir et Viva Tattersall) arrivent dans la jungle brésilienne sur un bateau fluvial, pour épouser les dirigeants d'une mine de diamants, mais lorsque les jeunes femmes arrivent à destination elles constatent que les choses ne sont pas ce à quoi elles s'attendaient, notamment l'un d'eux est un monstre brutal et pervers (Alan Hale).

En 1937, elle termine sa carrière avec le rôle de Miss Thompson un agent double, dans « Bulldog Drummond aux abois » (1937) un policier de Norman Lee, John Lodge dans le rôle titre affronte des agents étrangers (Victor Jory et Hugh Miller) qui tentent de voler les plans d'un avion top secret. Après ce film Dorothy Mackaill quitte la profession à l'âge de 34 ans pour s'occuper de sa mère invalide. Fin des années 70, elle sort de sa retraite pour apparaître dans deux épisodes télévisés de « Hawaii, police d'état ».


Coté vie privée, Dorothy Mackaill se marie et divorce à trois reprises, avec le réalisateur Lothar Mendes (1926/28), suivi du chanteur Neil Miller (1931/34), et du producteur d'orchidées Harold Patterson (1947/48). Elle reste célibataire jusqu'à la fin de ses jours survenus le 12 août 1990 à Honolulu, à Hawaii. Elle est incinérée et ses cendres dispersées au large de Waikiki.

Source : Gary Richardson - Fait le 30 avril 2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


Carole Lombard, Clark Gable et Dorothy Mackaill - Dans le film de 1932 : Un mauvais Garçon.

63 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1937 - BULLDOG DRUMMOND AT BAY

 

1934 - PICTURE BRIDES
Réal : Phil Rosen

 

1934 - ESCROCS
Réal : Phil Rosen

 

1933 - NEIGHBOR'S WIVES
Réal : B. Reeves Eason

 

1933 - CURTAIN AT EIGHT
Réal : E. Mason Hopper

 

1933 - CHIEF .THE
Réal : Charles Reisner

 

1932 - MAUVAIS GARÇON .UN

 

1932 - LOVE AFFAIR

 

1931 - THEIR MAD MOMENT
Réal : Charles Sprague & Hamilton MacFadden

 

1931 - SAFE IN HELL

 

1931 - RECKLESS HOUR .THE

 

1931 - PARTY HUSBANDS
Réal : Clarence G. Badger

 

1931 - KEPT HUSBANDS

 

1930 - STRICTLY MODERN
Réal : William A. Seiter

 

1930 - ONCE A SINNER

 

1930 - OFFICE WIFE .THE

 

1930 - MAN TROUBLE
Réal : Berthold Viertel

 

1930 - FLIRTING WIDOW .THE

 

1930 - BRIGHT LIGHTS

 

1929 - TWO WEEKS OFF
Réal : William Beaudine

 

1929 - MADEMOISELLE ET SON CHAUFFEUR

 

1929 - LOVE RACKET .THE
Réal : William A. Seiter

 

1929 - HARD TO GET
Réal : William Beaudine

 

1929 - GREAT DIVIDE .THE

 

1928 - TITANS DE LA MER .LES

 

1928 - SUR LES DOCKS
Réal : William A. Seiter

 

1928 - LADY BE GOOD
Réal : Richard Wallace

 

1928 - LADIES' NIGHT IN A TURKISH BATH
Réal : Edward F. Cline

 

1928 - HIS CAPTIVE WOMAN
Réal : George Fitzmaurice

 

1928 - FORAINS

 

1927 - SMILE, BROTHER, SMILE
Réal : John Francis Dillon

 

1927 - MAN CRAZY
Réal : John Francis Dillon

 

1927 - CRYSTAL CUP .THE
Réal : John Francis Dillon

 

1927 - CONVOY
Réal : Joseph C. Boyle

 

1926 - SUBWAY SADIE
Réal : Alfred Santell

 

1926 - RANSOM'S FOLLY
Réal : Sidney Olcott

 

1926 - LUNATIC AT LARGE .THE
Réal : Fred C. Newmeyer

 

1926 - JUST ANOTHER BLONDE

 

1925 - SHORE LEAVE
Réal : John S. Robertson

 

1925 - SA DERNIÈRE CHANCE
Réal : Alfred Santell

 

1925 - NOUVEAU DIEU .LE

 

1925 - MAKING OF O'MALLEY .THE
Réal : Lambert Hillyer

 

1925 - CHICKIE
Réal : John Francis Dillon

 

1925 - AN À VIVRE .UN
Réal : Irving Cummings

 

1924 - WHAT SHALL I DO ?
Réal : John G. Adolfi

 

1924 - PAINTED LADY .THE
Réal : Chester Bennett

 

1924 - MAN WITH THE IRON DOOR .THE
Réal : Sam Wood

 

1924 - MAN WHO CAME BACK .THE
Réal : Emmett J. Flynn

 

1924 - JOUEUR ENRAGE .UN
Réal : Phil Rosen

 

1923 - TWENTY ONE
Réal : John S. Robertson

 

1923 - PAR L'ÉPÉE
Réal : John S. Robertson

 

1923 - NEXT CORNER .THE

 

1923 - HIS CHILDREN'S CHILDREN
Réal : Sam Wood

 

1923 - FAIR CHEAT .THE
Réal : Burton L. King

 

1923 - BROKEN VIOLIN .THE
Réal : John Francis Dillon

 

1922 - STREETS OF NEW YORK .THE
Réal : Burton L. King

 

1922 - MIGHTY LAK'A ROSE
Réal : Edwin Carewe

 

1922 - ISLE OF DOUBT
Réal : Hamilton Smith

 

1922 - INNER MAN .THE
Réal : Hamilton Smith

 

1922 - A WOMAN'S WOMAN
Réal : Charles Giblyn

 

1921 - LOTUS EATER .THE
Réal : Marshall Neilan

 

1921 - BITS OF LIFE
Réal : Marshall Neilan

 

1920 - FACE AT THE WINDOW .THE
Réal : Wilfred Noy

 

7 COURTS MÉTRAGES
__________________________________________

 

1927 - LIFE IN HOLLYWOOD No. 7
Court Métrage

 

1927 - A TRIP THROUGH THE PARAMOUNT STUDIO
Court Métrage

 

1925 - SCREEN SNAPSHOTS, SERIES 5, No. 14
Court Métrage

 

1925 - SCREEN SNAPSHOTS No. 2
Court Métrage de Louis Lewyn

 

1921 - TORCHY'S PROMOTION
Court Métrage

 

1920 - TORCHY
Court Métrage de Charles Hines

 

1920 - TORCHY'S MILLIONS
Court Métrage

 

_______________________ FIN _____________________

 

commentaires (0)