BERTRAND TAVERNIER

Vue 787 fois

Profession:
Réalisateur, scénariste, producteur et acteur français.

Date et lieu de naissance:
25-04-1941, à Lyon dans le Rhône en France.

Date et lieu du décès:
25-03-2021, à Sainte-Maxime dans le Var en France.

Cause du décès:
D'une pancréatite à l'âge de 79 ans.

Nom de naissance:
Bertrand René Maurice Tavernier.

État civil:
Marié le 16 février 1965 avec la scénariste : COLO TAVERNIER - Divorcé en 1981.
Ils eurent deux enfants : le réalisateur Nils Tavernier et la scénariste Tiffany Tavernier

Marié en 2005 avec la romancière : SARAH THIBAU - Jusqu'au décès de Bertrand le 25 mars 2021.

Taille:
(1m85)

Commentaires: 0

Anecdotes

Après des études classiques, il assouvit sa passion pour le cinéma dans de nombreuses activités: journaliste, chargé de presse, attaché de presse, co-auteur de livres sur le cinéma.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à BERTRAND TAVERNIER
Bande Annonce du film : Un Dimanche à la Campagne, (1983)

Ajout de la vidéo le 27 mars 2021 par Philippe de CinéMémorial

 


Philippe Noiret et Isabelle Huppert - Dans : Coup de Torchon, (1981)

Fils de l'écrivain et résistant René Tavernier, le jeune Bertrand découvre le cinéma lors d'un séjour en sanatorium. Monté à Paris après-guerre, il y a pour camarade de lycée Volker Schlöndorff, qui lui fait connaître la Cinémathèque de la rue d'ULM. En cet âge d'or de la cinéphilie, il cofonde le ciné-club Nickel-Odeon, et collabore bientôt à différentes revues, notamment aux grandes rivales que sont les Cahiers et Positif. En 1961, il travaille comme attaché de presse auprès de Georges de Beauregard, le producteur de la Nouvelle vague, grâce auquel il réalise ses premiers courts métrages, Le Baiser de Judas et Une chance explosive, dans le cadre des films à sketchs Les Baisers et La Chance et l'amour, sortis en 1964. Après avoir poursuivi en indépendant son activité d'attaché de presse, il est co-scénariste pour Riccardo Freda - un cinéaste qu'il remplacera, 25 ans plus tard, sur le tournage de La Fille de d'Artagnan.

C'est seulement en 1973 qu'il tourne, dans le Lyon de son enfance, son premier long-métrage, L' Horloger de Saint-Paul adapté de l'oeuvre de Simenon. Ce polar aux accents sociaux, récompensé par le Prix Louis-Delluc et l'Ours d'argent à Berlin, marque aussi sa rencontre avec Philippe Noiret, qui deviendra son acteur-fétiche. Dès ses débuts, l'éclectique Tavernier alterne films d'époque (Que la fête commence, pour lequel il décroche le César du Meilleur réalisateur et du Meilleur scénario en 1976) et oeuvres contemporaines (Une semaine de vacances), en affichant une prédilection pour les sujets de société : il tourne en 1977 Le Juge et l'Assassin, réflexion sur les institutions et leurs excès répressifs avec un Galabru inattendu, puis en 1980 La Mort en direct, analyse prémonitoire des dérives de la télévision.


Nathalie Baye - Dans : Une Semaine de Vacances, (1980)

Imprégné de culture américaine -il est le co-auteur d'un dictionnaire de référence sur le cinéma d'outre-Atlantique-, Bertrand Tavernier adapte en 1980 un roman grinçant de Jim Thompson en resituant l'action dans l'Afrique coloniale (Coup de torchon), puis signe Autour de minuit, lettre d'amour au jazz. Si La Passion Béatrice a pour cadre la Guerre de Cent ans, ce sont des conflits plus contemporains qui hantent bientôt l'oeuvre du cinéaste : la Première Guerre mondiale dans La Vie et rien d'autre (1989) puis Capitaine Conan (1996), la Guerre d'Algérie dans le documentaire La Guerre sans nom, et l'Occupation dans Laissez-passer (2003), qui le voit également s'interroger sur son métier de cinéaste. Dans une veine plus intimiste, il tourne Un dimanche à la campagne, Prix de la mise en scène à Cannes en 1984, et Daddy Nostalgie, deux films tendres et pudiques sur les rapports filiaux -un thème qui lui est cher depuis son premier opus.

Dans les années 90, Bertrand Tavernier, qui déclara au critique Jean-Luc Douin que "les cinéastes sont des sismographes de leur époque", continue d'ausculter la société : dépeignant avec réalisme le quotidien de la Brigade des stups dans L 627 et celui d'un instituteur (Philippe Torreton) dans Ca commence aujourd'hui, il reçoit en 1995 l'Ours d'or à Berlin pour L'Appât, constat alarmant sur la violence d'une jeunesse désorientée. Très au fait des dossiers qui agitent sa profession (défense de l'exception culturelle, combat contre la censure), il s'engage sur bien d'autres fronts, comme vient encore en témoigner le documentaire sur la double peine qu'il signe avec son fils Nils. Avec sa fille Tiffany, il co-écrit Holy Lola (2004), exploration de l'univers de l'adoption au Cambodge, mais aussi -pour la première fois dans son oeuvre- portrait sensible d'un couple d'aujourd'hui. C'est dans une Louisiane dévastée par l'ouragan Katrina qu'il part ensuite tourner Dans la brume électrique (2009), adaptation d'un polar de James Lee Burke avec Tommy Lee Jones. De retour de son escale américaine, il présente à la Compétition officielle de Cannes, sa Princesse de Montpensier, une plongée au cœur d'intrigues faites d'amour et de pouvoir dans la France du XVIe siècle, portée entre autres par Mélanie Thierry, Lambert Wilson et Gaspard Ulliel.
Trois ans plus tard, il adapte une bande-dessinée d'Antonin Baudry et Christophe Blain, Quai d'Orsay, et plonge le spectateur dans les coulisses du pouvoir politique français. En 2017, il consacre une saga documentaire au cinéma français, un récit didactique et pédagogique partant des années 30 jusqu'aux années 60, et ponctué d'anecdotes personnelles. Les deux premiers épisodes sortent en salles et sont acclamés par la critique.
Huit autres sont ajoutés pour une version télévisée.


Julie Delpy - Dans : La Passion Béatrice, (1987)

SES RÉCOMPENSES :

2009 - Lauréat du Prix René-Clair, France.
2003 - Pour le film : Holy Lola - Prix de l’Audience au festival international du cinéma de San Sebastián, Espagne.
2003 - Pour le film : Holy Lola - Prix de l’Audience au festival international du cinéma de San Sebastián, Espagne
2001 - Prix pour l’ensemble de sa carrière - Festival international du cinéma d'Istanbul, Turquie.
2001 - Pour le film : Laissez-passer - Prix du meilleur film au festival international du cinéma de Fort Lauderdale, États-Unis.
2001 - Pour le film : Laissez-passer - Prix du meilleur réalisateur au festival international du cinéma de Fort Lauderdale, États-Unis
2001 - Pour le film : Laissez-passer - Prix du meilleur scénario au festival international du cinéma de Fort Lauderdale, États-Unis
2001 - Pour le film : Laissez-passer - Prix du meilleur film au festival international du cinéma de Fort Lauderdale, États-Unis
2001 - Pour le film : Laissez-passer - Prix du meilleur réalisateur au festival international du cinéma de Fort Lauderdale, États-Unis
2001 - Pour le film : Laissez-passer - Prix du meilleur scénario au festival international du cinéma de Fort Lauderdale, États-Unis
1998 - Iris de Cristal Festival international du cinéma de Bruxelles, Belgique.
1998 - Pour le film : Ça commence aujourd’hui - Mention d’Honneur au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1998 - Pour le film : Ça commence aujourd’hui - Prix FIPRESCI au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1998 - Pour le film : Ça commence aujourd’hui - Prix oecuménique du jury au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1998 - Pour le film : Ça commence aujourd’hui - Prix du cinéma oecuménique au festival international du cinéma de Norvège, Norvège
1998 - Pour le film : Ça commence aujourd’hui - Fotogramas de Plata du meilleur film étranger de cinéma, Espagne
1998 - Pour le film : Ça commence aujourd’hui - Saint Jordi du meilleur film étranger aux prix Sant Jordi de Barcelone, Espagne
1998 - Pour le film : Ça commence aujourd’hui - Prix de l’Audience au festival international du cinéma de San Sebastián, Espagne
1995 - Pour le film : Capitaine Conan - César du meilleur réalisateur, France
1995 - Pour le film : Capitaine Conan - Prix DVD design au festival du cinéma de Cannes, France
1995 - Pour le film : Capitaine Conan - Prix de la critique du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France
1995 - Pour le film : Capitaine Conan - Prix de la Solidarité au festival international du cinéma de San Sebastián, Espagne
1995 - Pour le film : Capitaine Conan - Prix FIPRESCI au festival international du cinéma de San Sebastián, Espagne
1995 - Pour le film : Capitaine Conan - Prix du meilleur du meilleur film européen au festival international du cinéma de Denver, États-Unis
1995 - Pour le film : Capitaine Conan - Prix Choix du Public au festival international du cinéma de Denver, États-Unis
1995 - Pour le film : Capitaine Conan - Prix du meilleur film au festival du cinéma de Florence, Italie
1995 - Lauréat de L'Ours d'Or à Berlin
1994 - Pour le film : L’appât - L'Ours d’Or au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1988 - Pour le film : La vie et rien d’autre - Prix Spécial du Jury aux prix du cinéma Européen, Europe
1988 - Pour le film : La vie et rien d’autre - BAFTA du meilleur film étranger aux British Academy Awards, Grande-Bretagne
1988 - Pour le film : La vie et rien d’autre - Prix LAFCA du meilleur film étranger par le cercle des critiques de cinéma de Los Angeles, États-Unis
1988 - Pour le film : La vie et rien d’autre - Prix de la meilleure contribution artistique au festival international du cinéma de Tokyo, Japon
1985 - Pour le film : Autour de minuit - Bodil du meilleur film européen, Danemark
1985 - Pour le film : Autour de minuit - Ruban d’Argent - Meilleur réalisateur d’un film étranger - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie
1985 - Lauréat des "César"de la Meilleure Adaptation ou dialogue
1984 - Lauréat de la Meilleure Mise-en-scène
1984 - Lauréat du Grand-Prix du Cinéma Français
1983 - Pour le film : Un dimanche à la campagne - César du meilleur scénario original ou adaptation, France
1983 - Pour le film : Un dimanche à la campagne - Prix de la mise en scène au festival du cinéma de Cannes, France
1983 - Pour le film : Un dimanche à la campagne - Prix ALFS du meilleur film étranger par le cercle des critiques de cinéma de Londres, Grande-Bretagne
1983 - Pour le film : Un dimanche à la campagne - Prix BSFC du meilleur réalisateur par la société des critiques de cinéma de Boston, États-Unis
1983 - Pour le film : Un dimanche à la campagne - Prix BSFC du meilleur film étranger par la société des critiques de cinéma de Boston, États-Unis
1983 - Pour le film : Un dimanche à la campagne - Prix NBR du meilleur film étranger par la National Board of Review, États-Unis
1983 - Pour le film : Un dimanche à la campagne - Prix NYFCC du meilleur film étranger par le cercle des critiques de cinéma de New York, États-Unis
1981 - Pour le film : Coup de torchon - Prix de la critique du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France.
1979 - Pour le film : La mort en direct - Grand Prix au festival du cinéma de Trieste, Italie
1977 - Lauréat des "César" du Meilleur Scénario Original ou Adaptation
1976 - Lauréat des "César" du Meilleur Réalisateur
1975 - Pour le film : Le juge et l’assassin - César du meilleur scénario original ou adaptation, France.
1974 - Lauréat du Prix Spécial du Jury à Cannes
1974 - Pour le film : Que la fête commence - César du meilleur réalisateur, France.
1974 - Pour le film : Que la fête commence - César du meilleur scénario original ou adaptation, France.
1974 - Pour le film : Que la fête commence - Prix de la critique du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France
1974 - Lauréat du Prix Méliès
1973 - Lauréat du Prix Louis-Delluc
1973 - Pour le film : L’horloger de Saint-Paul - Prix Louis Delluc, France.
1973 - Pour le film : L’horloger de Saint-Paul - L'Ours d’Argent Prix Spécial du Jury - Festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1973 - Pour le film : L’horloger de Saint-Paul - Prix OCIC au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1973 - Pour le film : L’horloger de Saint-Paul - Hugo d’Argent de la réalisation au festival international de cinéma de Chicago, États-Unis.

Source : Allocine.fr - Fait le 27 mars 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

26 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS EN TANT QUE RÉALISATEUR
_________________________________

 

2013 - QUAI D'ORSAY

 

2009 - PRINCESSE DE MONTPENSIER .LA

 

2008 - DANS LA BRUME ÉLECTRIQUE

 

2003 - HOLY LOLA

 

2001 - LAISSEZ-PASSER

 

1999 - ÇA COMMENCE AUJOURD'HUI

 

1996 - CAPITAINE CONAN

 

1995 - APPÂT .L'

 

1993 - FILLE DE D'ARTAGNAN .LA

 

1992 - L. 627

 

1991 - CONTRE L'OUBLI

 

1989 - VIE ET RIEN D'AUTRE .LA

 

1989 - DADDY NOSTALGIE

 

1987 - PASSION BÉATRICE .LA

 

1986 - AUTOUR DE MINUIT

 

1984 - DIMANCHE À LA CAMPAGNE .UN

 

1983 - PAYS D'OCTOBRE

 

1981 - COUP DE TORCHON

 

1980 - SEMAINE DE VACANCES .UNE

 

1979 - MORT EN DIRECT .LA

 

1977 - DES ENFANTS GÂTÉS

 

1975 - QUE LA FÊTE COMMENCE

 

1975 - JUGE ET L'ASSASSIN .LE

 

1973 - HORLOGER DE SAINT-PAUL .L'

 

1964 - CHANCE ET L'AMOUR .LA

 

1963 - BAISERS .LES

 

26 FILMS EN TANT QUE SCÉNARISTE
_________________________________

 

 

2013 - QUAI D'ORSAY

 

2009 - PRINCESSE DE MONTPENSIER .LA

 

2008 - LUCIFER ET MOI

 

2003 - HOLY LOLA

 

2000 - MON PÈRE, IL M'A SAUVÉ LA VIE

 

1999 - ÇA COMMENCE AUJOURD'HUI

 

1996 - CAPITAINE CONAN

 

1995 - APPÂT .L'

 

1993 - FILLE DE D'ARTAGNAN .LA

 

1992 - L. 627

 

1991 - GUERRE SANS NOM .LA

 

1989 - VIE ET RIEN D'AUTRE .LA

 

1986 - MOIS D'AVRIL SONT MEURTRIERS .LES

 

1986 - AUTOUR DE MINUIT

 

1984 - DIMANCHE À LA CAMPAGNE .UN

 

1983 - TRACE .LA

 

1983 - PAYS D'OCTOBRE

 

1981 - COUP DE TORCHON

 

1980 - SEMAINE DE VACANCES .UNE

 

1979 - MORT EN DIRECT .LA

 

1977 - DES ENFANTS GÂTÉS

 

1975 - QUE LA FÊTE COMMENCE

 

1975 - JUGE ET L'ASSASSIN .LE

 

1973 - HORLOGER DE SAINT-PAUL .L'

 

1968 - CAPITAINE SINGRID

 

1966 - COPLAN OUVRE LE FEU À MEXICO

 

1 FILM EN TANT QUE DIALOGUISTE
_________________________________

 

 

1989 - DADDY NOSTALGIE

 

6 FILMS EN TANT QUE PRODUCTEUR
__________________________

 

 

1996 - FRED

 

1984 - DIMANCHE À LA CAMPAGNE .UN

 

1983 - TRACE .LA

 

1983 - PAYS D'OCTOBRE

 

1979 - MORT EN DIRECT .LA

 

1976 - QUESTION .LA

 

3 FILMS EN TANT QU'ACTEUR OU INTERVENANT
_________________________________

 

 

2013 - QUAI D'ORSAY

 

1992 - GERSHWIN
Réal. : Alain Resnais

 

1969 - TOUT PEUT ARRIVER

 

SA PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

 

2001 - ENFANTS DE THIÈS .LES

 

1997 - QUAND LE CHAT SOURIT
Réal. : Sabine Azéma

 

1997 - DE L'AUTRE CÔTÉ DU PÉRIPH

 

1995 - MAKING OF AN ENGLISHMAN .THE
Réal. : Kevin Macdonald

 

1988 - LYON, LE REGARD INTÉRIEUR

 

1982 - PHILIPPE SOUPAULT

 

SES COURTS MÉTRAGES ET DOCUMENTAIRES :
___________________________________________

 

2017 - CONTINENTAL .LA - LE MYSTÈRE GREVEN
Réal. : Claudia Collao - Documentaire pour la télévision sur Alfred Greven que Tavernier avait évoqué dans Laissez-passer.

 

2016 - VOYAGE À TRAVERS LE CINÉMA FRANÇAIS
Documentaire

 

2010 - JEAN AURENCHE, ÉCRIVAIN DE CINÉMA
Réal. : Alexandre Hilaire et Yacine Badday

 

2008 - SOUS LE NOM DE MELVILLE
Réal. : Olivier Bohler

 

2002 - CLAUDE SAUTET OU LA MAGIE INVISIBLE
Réal. : N. T. Binh

 

2001 - HISTOIRES DE VIES BRISÉES : LES 'DOUBLE PEINE' DE LYON
Documentaire

 

1995 - UNIVERS DE JACQUES DEMY .L'
Documentaire

 

1994 - VEILLÉES D'ARMES
Documentaire + Producteur

 

1993 - FRANÇOIS TRUFFAUT : PORTRAITS VOLÉS

 

1992 - DEMOISELLES ONT EU 25 ANS .LES

 

1991 - DER GRÜNE BERG

 

1991 - GUERRE SANS NOM .LA
Documentaire

 

1983 - CINÉ CITRON
Court métrage

 

1983 - 800e GÉNÉRATION .LA
Court métrage

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)