Accueil   |   Acteurs   |   Nouvelles   |   Filmographie   |   Liens   |   Films Complets   |   Livre d'or   |   Contact
YUL BRYNNER
Cette page a été vue 10628 fois
        

INFORMATIONS :

 

Profession :

 

Acteur américain.

Date et lieu de naissance :

07-07-1915, à Vladivostok, Sibérie, Russie.

Date et lieu du décès :

10-10-1985, à New York, New York, États-Unis.

Cause du décès :

D'un cancer du poumon à l'âge de 70 ans.

Nom de naissance :

Yul Taidje Khan Brynner. - Taidje Khan.

État civil :

Marié en 1943 avec : VIRGINIA GILMORE - divorcé en 1960.
Ils eurent un fils : Rocky (23.12.1946) et 1 fille : Lark (1958).

Marié en 1960 avec : DORIS KLEINER - divorcé en 1967.
Ils eurent une fille : Victoria (05. novembre 1962).

Marié le 23 septembre 1971 avec : JACQUELINE DE CROISSET - divorcé en 1981.
Ils eurent deux filles adoptives, Mia (1974) et Melody (1975).

Marié en 1983 avec : KATHY LEE - jusqu'au décès de Yul Brynner en 1985.

 

Liaison probable : Tallulah Bankhead, Ingrid Bergman, Joan Crawford, Marlene Dietrich, Judy Garland, Gina Lollabrigida, Marilyn Monroe.

Taille :

(178 cm)

 

ANECDOTES :

 

Ses cendres reposent dans le petit cimetière du monastère orthodoxe de L'Abbaye de Bois-Aubry près de Luzé en Indre-et-Loire proche de Poitiers, France.

Photos Edmond Lolliot prise en Mars 2008

Fils de Boris Bryner et de Marousia Blagavidova.

Sa grand-mère paternelle est d'origine Mongol.

Les dates, lieu de naissance et même son véritable nom restent un mystère et peuvent varier selon les sources.

Hommage à Yul Brynner

http://www.youtube.com/watch?v=TklisemX5kc Fait le 02 novembre 2007 par Philippe de Cinememorial.


                              

 

 

Ajouter votre commentaire

 


SA BIOGRAPHIE

 

Hommage à YUL BRYNNER

 

 

Source : -- Ajout de la vidéo le 01 octobre 2011 par Philippe de CinéMémorial

 


 

Issu, selon toute probabilité, d'un père helvète d'origine mongole et d'une mère roumaine tsigane, le futur mercenaire au crâne rasé se complaît à brouiller les pistes et déclare même, à un journaliste trop curieux, que les secrets de l'enfance sont tout ce qu'un acteur peut encore garder pour soi. Ses ascendants déclarés (il confesse à qui veut l'entendre que son nom véritable est Taidje Khan) et ses lieux de naissance avoués (quelque part dans l'île Sakhaline) sont aussi variés que fantaisistes.

Il chante et joue de la guitare. Il est attiré par le cirque, il quitte donc la troupe. Il entre au prestigieux cirque d'Hiver à Paris où il devient acrobate, trapéziste et fait du mime. A 17 ans, il présente un numéro de haute voltige audacieux. Cependant, le numéro ne se passe pas comme prévu et fait une chute vertigineuse : 47 fractures et 6 mois de plâtre. Suite à cet incident, il est contraint de tout arrêter.

Il reprend le chemin des bancs de l'école et passe son bac. Il s'inscrit en philosophie à la Sorbonne. Pour vivre et poursuivre ses études, il travaille dans quelques petits métiers sans avenir pour lui : électricien, décorateur, coursier, machiniste de théâtre.

En 1941, il remarque l'actrice Virginia Gilmore dans un western de Fritz Lang : "Les Pionniers De La Western Union".

Ensuite en 1944, il se marie avec Virginia (née en 1919, décédée en 1986) marié jusqu'en 1960. Ils eurent un enfant : Yul né le 23 décembre 1946.

Et en 1945, il passe de la radio à la télévision puis monte sur les scènes de Broadway où il devient vedettes de shows. En 1946, il remporte un grand succès avec "Lute Song" aux côtés de Mary Martin. On lui confie le rôle principal d'une nouvelle comédie musicale : "Dark Eyes".

En 1949, il débute à l'écran avec un thriller documentaire du service des douanes : "La Brigade des stupéfiants". Il s'impose en gangster encore chevelu d'une intensité extraordinaire.

Ensuite, il disparait pendant 7 ans des écrans. Il est retourné sur les planches de Broadway avec des tournées à Paris et à Londres. En 1951, il triomphe dans une opérette devenue culte : "Le Roi et moi" à New York. La naissance de son personnage naît : crâne rasée, physique de Gengis Khan, regard hypnotique, costumes baroques et manières chinoises du XVIIIème siècle. Ses débuts ne le furent pas moins. Mais il se lie aux Pitoëff, travaille comme acteur au théâtre des Mathurins à Paris, part pour les États-Unis (théâtres, TV) et devient vedette de shows à Broadway : Lute Song (1946), Dark Eyes et, surtout, The King and I (1951), qui lui apporte la consécration. Il a joué plus de 3 000 fois cette opérette de Richard Rogers et Oscar Hammerstein, et repris naturellement son rôle dans la version filmée en 1956 par Walter Lang (où il remporte l'Oscar du meilleur acteur).

Mais l'acteur se sent mieux dans des rôles de russes. En 1956, il joue donc auprès d'Ingrid Bergman qui fait son retour aux États-Unis, avec "Anastasia". Dans cette production, il fait partie d'un groupe de russes exilés à Paris en 1928 escortant la princesse Anastasia. En réalité, il s'agit d'une escroquerie où la prétendue princesse s'est compromise par amour. La conviction des interprètes rend ce drame historique captivant. Bien que la réalité historique ne soit pas la même, le film reprend un passage de l'histoire russe véridique.

En 1957, il joue dans "Les Frères Karamazov". Il est Dmitiri Karamazov, l'aîné des 3 frères, un officier viveur et joueur détestant son père. Sa vie bascule lorsqu'il est accusé à tort du meurtre de son père et l'arrivée de 2 femmes dans sa vie. Le film est une pure réussite grâce à l'acteur car l'œuvre était complexe à réaliser.

En 1958, il joue l'un de ses meilleurs rôles avec "Le Voyage" avec, à nouveau, Déborah Kerr en partenaire. Dans l'histoire, il est confronté à un groupe de voyageur à Budapest en 1956 alors que les chars soviétiques répriment l'insurrection hongroise et entendent leur vol annulé.

En 1959, "Le Bruit De La Fureur" avec Joanne Woodward est encore un succès commercial. Il incarne un "petit Blanc" du sud des États-Unis impuissant face à la décadence de sa famille. Exceptionnellement, il porte une perruque.

Il fait une apparition dans le Testament d'Orphée de Jean Cocteau, en 1960. La même année, il tourne "Chérie, Recommençons" de Stanley Donen avec la belle Kay Kendall dans son dernier film. L'actrice décèdera à 33 ans d'une leucémie le septembre 1959. Dans ce film, Yul Brynner est un chef d'orchestre irascible et mégalomane, Kay est une harpiste tempétueuse.

La même année, c'est la consécration mondiale avec "Les Sept Mercenaires" aux côté d'un jeune Steve McQueen, James Coburn et Charles Bronson. Avec Anthony Quinn, il a racheté les droits du film et John Sturges réalisa le film.

En 1960, il se marie avec Doris Kleiner jusqu'en 1967. Ils eurent un enfant : Lark née en 1958. Lark est née d'un précédant mariage mais l'acteur adopta l'enfant, le considérant comme son propre enfant.

Après 1964, la popularité dégringole car aucun scénariste n'arrive à lui offrir des rôles dépassant son talent. A la fin de sa carrière, il n'est plus qu'un agent secret, conspirateur, escroc… des rôles secondaires sans grande prétention.

En 1971, il se marie pour la 3ème fois avec Jacqueline de Croisset jusqu'en 1981. Ils adoptèrent 2 enfants : Mya née en 1974 et Melody née en 1975, 2 petites vietnamiennes.

Le 4 avril 1983, il se marie une dernière fois avec Kathy Lee jusqu'à son décès le 10 octobre 1985. Ils n'eurent aucun enfant.

Avant de mourir, alors qu'il se sait condamner, il tourne un film de propagande contre le tabac qui a été diffusé après sa mort comme il l'a souhaité. Cette ultime apparition est saisissante.

Yul Brynner est décédé d'un cancer du poumon le 10 octobre 1985 à New York.

 

Source : Vargen57 - Fait le 02 novembre 2007 par Philippe de CinéMémorial.

 


 

SES RÉCOMPENSES :

 

1957 - Pour : LE ROI ET MOI - Oscar - Meilleur acteur, États-Unis.
1957 - Pour : ANASTASIA - Prix NBR - Meilleur acteur - National Board of Review, États-Unis.
1956 - Pour : LE ROI ET MOI - Prix NBR - Meilleur acteur - National Board of Review, États-Unis.
1956 - Pour : LES DIX COMMANDEMENTS - Prix NBR - Meilleur acteur - National Board of Review, États-Unis.

Son étoile se trouve au Walk of Fame au numéro 6162 sur Hollywood Boulevard.

 


 
Ajouter votre commentaire

 

 

42 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

1976 - RESCAPÉS DU FUTUR .LES
Futureworld
Réal : Richard T. Heffron

 

1975 - OMBRE D'UN TUEUR .L'
T.or : Con la rabbia agli occhi - Autre Titre : Death Rage
Réal : Antonio Margheriti

 

1975 - NEW YORK NE RÉPOND PLUS

 

1973 - MONDWEST

 

1973 - SERPENT .LE

 

1971 - POULETS .LES
Fuzz
Réal : Richard A. Colla

 

1971 - ROMAN D'UN VOLEUR DE CHEVAUX .LE

 

1971 - CATLOW

 

1971 - ADIOS SABATA

 

1970 - PHARE DU BOUT DU MONDE .LE
Autre Titre : The light at the edge of the world - T.or : La luz del fin del mundo
Réal : Kevin Billington

 

1969 - MAGIC CHRISTIAN .THE

 

1969 - FOLLE DE CHAILLOT .LA

 

1969 - BATAILLE DE LA NERETVA .LA

 

1968 - GANG DE L'OISEAU D'OR .LE
The file of the golden goose
Réal : Sam Wanamaker

 

1968 - PANCHO VILLA

 

1967 - PICASSO SUMMER
Réal : Serge Bourguignon et Robert Sallin

 

1967 - TURBANS ROUGES .LES

 

1966 - GRIFFE .LA

 

1966 - FANTASTIQUE HISTOIRE VRAIE D'EDDIE CHAPMAN .LA

 

1966 - RETOUR DES SEPT .LE

 

1966 - OPÉRATION OPIUM

 

1966 - OMBRE D'UN GÉANT .L'

 

1965 - SABOTEUR .LE

 

1964 - MERCENAIRE DE MINUIT .LE

 

1963 - ROIS DU SOLEIL .LES

 

1963 - TROIS SOLDATS DE L'AVENTURE .LES

 

1961 - AIMEZ-VOUS BRAHMS

 

1962 - TARAS BOULBA

 

1962 - FUYARDS DE ZAHRAIN .LES

 

1960 - SEPT MERCENAIRES .LES

 

1959 - CADEAU POUR LE PATRON .UN

 

1959 - TESTAMENT D'ORPHÉE .LE

 

1959 - CHÉRIE RECOMMENÇONS
Once more, with feeling
Réal : Stanley Donen

 

1958 - SALOMON ET LA REINE DE SABA

 

1959 - BRUIT ET LA FUREUR .LE
The sound and the fury
Réal : Martin Ritt

 

1958 - VOYAGE .LE

 

1958 - BOUCANIERS .LES

 

1957 - FRÈRES KARAMAZOV .LES

 

1956 - ANASTASIA

 

1956 - ROI ET MOI .LE

 

1956 - DIX COMMANDEMENTS .LES

 

1949 - BRIGADE DES STUPÉFIANTS

 



 

9 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION.

************************************

 

1972 - ANNA ET LE ROI
Anna and the King
Série TV - Réal : Jeff Corey et Jack Donohue

 

1952 - OMNIBUS
Série TV de 1952 à 1961 de William A. Graham et Michael Ritchie
Réalisé l'épisode : The Capital of the World (1953)

 

1950 - DANGER
Série TV de 1950 à 1955 de Tom Donovan et John Frankenheimer
Yul Brynner à réalisé 3 épisodes.

 

1950 - SURE AS FATE
Série TV de 1950 à 1951 de Yul Brynner

 

1950 - STARLIGHT THEATRE
Série TV de John Peyser
Réalisé l'épisode : Welcome Home

 

1950 - LIFE WITH SNARKY PARKER
Snarky Parker
Série TV de Yul Brynner plus la production

 

1948 - STUDIO ONE
Studio One summer theatre
Série TV de Yul Brynner

 

1948 - ACTOR'S STUDIO
Série TV de Yul Brynner et Hume Cronyn

 

1948 - MR. I. MAGINATION
Série TV 1948 à 1952 - Yul Brynner a réalisé plusieurs épisodes.

 



Commentaires

Nom :hugongerard
Date :09-08-2008 10:33:15
Commentaire :Il aurait tenu le rôle de PABLO PICASSO dans le film de BOURGUINION-SALLIN THE PICASSO SUMMER .
Nom :Philippe de CinéMémorial
Date :27-06-2010 20:30:43
Commentaire :HugonGerard Je n'ai nullement informé que Yul Bryyner devait sa popularité au film Les 7 Mercenaires. Philippe de CinéMémorial
Nom :Philippe de CinéMémorial
Date :27-06-2010 20:31:30
Commentaire :HugonGerard Je n'ai nullement informé que Yul Bryyner devait sa popularité au film Les 7 Mercenaires. Philippe de CinéMémorial
Nom :hugongerard
Date :28-06-2010 08:03:16
Commentaire :Ce n ' est pas moi qui le dit , Philippe , beaucoup ont affirmés que c ' était : Le roi et moi de Walter Lang , qui l ' avait propulsé et consacré star et acteur de 1er plan , il avait déjà joué cette pièce , je crois à Broadway , si je ne me trompe pas et si mes sourçes sont bonnes et repris ce rôle dans une série tv , avec Samantha Eggar , reprenant le rôle , jadis tenue par Deborah Kerr dans le film de Walter Lang( 1956). Plusieurs remakes ont été tirés de cette pièce.
Nom :hugongerard
Date :27-06-2010 17:29:07
Commentaire :Ce n ' est pas les 7 mercenaires de John Sturges qui l ' a consacré vedette , mais : Le roi et moi de Walter Lang ( 1956) avec Deborah Kerr , je remarque assez souvent cette erreur dans sa biographie qu ' il faudrait corriger une bonne fois pour toute , vous n êtes pas le seul , Philippe à commettre cette erreur , d ' autres encyclopedistes la comettent aussi . Les sept mercenaires est le film qui a surtout propulsé James Coburn et Charles Bronson qui tout d ' abord s ' est imposé dans : Mitraillette Kelly de Roger Corman .
Nom :hugongerard
Date :28-06-2010 13:15:40
Commentaire :Je m ' excuse , Philippe , je n ' avais pas bien lu la biographie de Yul Brynner .
Nom :Gribomont Marc-Olivier
Date :24-01-2011 15:29:43
Commentaire :Les cendres de Yul Brynner reposent désormais en France dans le cimetière privé de l'Abbaye Royale Saint-Michel de Bois-Aubry. Coordonnées pour visites: www.abbayedeboisaubry.fr
Nom :hugongerard
Date :05-02-2011 15:48:32
Commentaire :On a aussi affirmé qu ' il était né en 1917 .
Nom :hugongerard
Date :06-01-2013 16:30:21
Commentaire :Sa voix française le doublant le plus souvent dans la plupart de ses films , celle du regretté : Georges Aminel .
Ajouter un commentaire:
Nom:
Email:
Commentaire:
Question de sécurité: quel est le nom de ce site ?



Rechercher des videos - Sms Gratuit - Recherche Petites annonces classées au Québec - Recherche Petites annonces en France