WILLIAM WYLER

Vue 7361 fois

Profession:
Réalisateur et producteur américain.

Date et lieu de naissance:
01-07-1902, à Mulhouse, Haut-Rhin, Alsace, France.

Date et lieu du décès:
27-07-1981, à Beverly Hills, Californie, États-Unis - Inhumé au cimetière de Glendale en Californie.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 79 ans.

Nom de naissance:
Willi Wyler.

État civil:
Marié le 25 novembre 1934 avec l'actrice MARGARET SULLAVAN - Divorcé le 13 mars 1936)

Marié le 23 octobre 1938 avec MARGARET TALLICHET - Jusqu'au décès de Margaret en 1981.
Ils eurent quatre enfants.
Deux filles qui sont actrices : Catherine Wyler, née le 25.07.1939 et Judy Wyler, née le 21.05.1942.

Taille:
(1m73)

Commentaires: 2

Anecdotes

Né Willi Weiller dans une famille juive de Mulhouse, en Alsace (alors propriété de l'Empire allemand), il est éduqué à Lausanne, avant d'étudier le violon au Conservatoire de Paris.

Appelé par son oncle Carl Laemmle, le fondateur des studios Universal, Wyler entre dans le milieu du cinéma comme attaché de publicité, avant de passer réalisateur en 1925.

Une rue de Mulhouse (l'allée Wyler, parallèle à l'allée Nathan Katz) porte son nom, en hommage à l'enfant de la ville qu'il avait été, avant de s'expatrier en Californie.

Wyler rencontre Bette Davis, une femme farouchement indépendante et lui un cinéaste hyper exigeant. Ils ont tourné trois films ensemble: L'insoumise (1938), La lettre (1940) et La vipère (1941).

William Wyler était si perfectionniste qu'il était surnommé 'Wyler-les-90-prises' : il lui fallait toujours une grande quantité de prises avant d'être satisfait ! Nombreux sont les acteurs qui se sont plaints de sa tyrannie sur le plateau.

Wyler, détenteur du record de nominations à l'Oscar du meilleur réalisateur (douze au total), obtint la distinction à trois reprises: en 1943 pour Madame Miniver, en 1947 pour Les Plus Belles Années de notre vie puis en 1960 pour Ben-Hur. Ces trois œuvres ont par ailleurs toutes été récompensées par l'Oscar du meilleur film. Le cinéaste reçut également la Palme d'Or du Festival de Cannes pour son drame choral sur la Guerre de Sécession: La Loi du Seigneur en 1956.

Fait le 09 février 2008 par Philippe de Cinémémorial.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à WILLIAM WYLER

Ajouté la vidéo le 20 octobre 2008 par Philippe de Cinémémorial.

William Wyler (né le 1er juillet 1902 à Mulhouse, alors propriété de l'Empire allemand, aujourd'hui Haut-Rhin, France; mort le 27 juillet 1981 à Los Angeles) est un réalisateur américain.

Son père est un commerçant, et il reçoit une excellente éducation à Lausanne avant de venir étudier le violon au Conservatoire de Paris. En 1922, il rencontre Carl Laemmle, patron des Studios Universal et cousin de sa mère. Il accepte de travailler dans cette compagnie, d'abord dans les services de publicité puis comme assistant : il participe à la production de la version muette de Ben-Hur, réalisée en 1925. Entre 1925 et 1927, il réalise plus de 40 westerns "à deux bobines" puis se tourne progressivement vers les long-métrages. On lui reconnaît alors quelques oeuvres plus ambitieuses comme Counsellor at Law, mais aucun film qui puisse encore imposer son nom. En 1934, il épouse une de ses vedettes, Margaret Sullavan, dont il divorce deux ans plus tard.

Cette même année (1936), Wyler quitte Universal et commence une longue et féconde association avec le producteur Sam Goldwyn. D'emblée, son premier film, These Three, d'après une pièce de Lilian Hellman, fait impression. Wyler est placé parmi les maîtres du cinéma américain. Cette réalisation marque aussi le début de sa collaboration avec le cameraman Gregg Toland, dont l'excellent travail sera mis en évidence dans la plupart de ses futures réalisations : L'ingéniosité technique de Toland, combinée avec l'art méticuleux de Wyler, mènent à la production d'une succession de films de grande qualité dans les années 30 et 40.

Wyler était un perfectionniste d'une grande exigence, qui était surnommé "Wyler-les-90-prises", pour les nombreuses prises qu'il effectuait avant d'être satisfait par l'effet ou la nuance qu'il recherchait. Nombreux furent les acteurs qui se plaignirent de sa tyrannie sur le plateau, mais qui lui furent reconnaissants par la suite, pour les Oscars qu'ils obtinrent pour leurs rôles joués dans ses films.

Mariée une seconde fois en 1938 à l'actrice Margaret Tallichet, née en 1914 et décédée d'un cancer en 1991. Ils restèrent mariée pendant 43 années jusqu'à sa mort, ils eurent quatre enfants ensemble donc Cathterine Wyler née en 1939, productrice et actrice également et aussi Judy Wyler, Née en 1943 et actrice en conséquence.

Wyler lui-même obtint trois fois l'Oscar du meilleur réalisateur : Mrs. Miniver (1942) ; The best Years of our Lives (Les plus belles années de notre vie, 1946) ; Ben-Hur (1960). Ces trois titres obtinrent aussi l'Oscar du meilleur film.

Après avoir terminé Mrs. Miniver, un hommage au courage britannique sous le Blitz, Wyler s'engagea dans l'Armée de l'air U.S. et fut rattaché à un groupe de bombardiers stationné en Angleterre. Pendant la guerre, il réalisa deux documentaires consacrés aux missions de bombardement au-dessus de l'Allemagne : The Memphis Belle et Thunderbolt (1944). Revenu à la vie civile avec le rang de lieutenant-colonel, ayant perdu l'audition d'une oreille, il réalisa son film peut-être le plus important The best Years of our Lives (Les plus belles années de notre vie, 1946) : un mélodrame sincère et convaincant sur la réinsertion douloureuse de trois militaires revenus à la vie civile.

William Wyler a été un très grand artiste et l'un des stylistes les plus créatifs de l'écran américain. Mais sa réputation déclina dans les années 60, à la suite de certaines critiques qui voyaient chez lui "une attitude répétitive dans le choix des sujets, et une tendance croissante à la prétention". En plus de ses trois Oscars du meilleur réalisateur, il reçut le Prix du Irving G. Thalberg Memorial pour l'ensemble de son oeuvre en 1965. Il reçut aussi le Prix pour l'Oeuvre d'une vie, attribué par l'American Film Institute en 1976.

Source : Wikia.

RÉCOMPENSES :

1976 - Prix pour l'ensemble de sa carrière par l'American Film Institut, États-Unis.

1966 - Prix pour l'ensemble de sa carrière par la guilde des réalisateurs américains, États-Unis.

1966 - Prix Irving G. Thalberg Memorial aux Academy Awards, États-Unis.

1960 - Pour : Ben-Hur - Oscar - Meilleur réalisateur, États-Unis.

1960 - Pour : Ben-Hur - Golden Globe - Meilleur réalisateur de cinéma, États-Unis.

1960 - Pour : Ben-Hur - BAFTA - Meilleur film toutes catégories - British Academy Awards, Royaume-Uni.

1960 - Pour : Ben-Hur - Prix DGA - Réalisation d'un film de cinéma par la guilde des réalisateurs américains, États-Unis.

1957 - Pour : La loi du seigneur - Palme d'Or - Festival du cinéma de Cannes, France.

1956 - Pour : La maison des otages - Prix NBR - Meilleur réalisateur par la National Board of Review, États-Unis.

1947 - Pour : Les plus belles années de notre vie - Oscar - Meilleur réalisateur, États-Unis

1947 - Pour : Les plus belles années de notre vie - Bodil - Meilleur film américain, Danemark

1947 - Pour : Les plus belles années de notre vie - Prix NBR - Meilleur réalisateur par la National Board of Review, États-Unis.

1947 - Pour : Les plus belles années de notre vie - Prix NYFCC - Meilleur réalisateur par le cercle des critiques de cinéma de New York, États-Unis.

1943 - Pour : Madame Miniver - Oscar - Meilleur réalisateur, États-Unis.

1939 - Pour : L'insoumise - Jezebel - Recommandation spéciale pour sa contribution artistique au festival du cinéma de Venise, Italie.

Filmographie

 

69 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1970 - ON N'ACHÈTE PAS LE SILENCE

 

1968 - FUNNY GIRL

 

1966 - DOLLARS AND LIVE HAPPILY EVER AFTER

 

1966 - COMMENT VOLER UN MILLION DE DOLLARS ?

 

1965 - OBSÉDÉ .L'

 

1962 - RUMEUR .LA

 

1959 - BEN-HUR

 

1957 - GRANDS ESPACES .LES

 

1956 - LOI DU SEIGNEUR .LA

 

1955 - MAISON DES OTAGES .LA

 

1953 - VACANCES ROMAINES

 

1952 - AMOUR DÉSESPÉRÉ .UN

 

1951 - HISTOIRE DE DÉTECTIVE

 

1949 - HÉRITIÈRE .L'

 

1946 - PLUS BELLES ANNÉES DE NOTRE VIE .LES

 

1944 - MEMPHIS BELLE .THE

 

1942 - MADAME MINIVER

 

1941 - VIPÈRE .LA

 

1940 - LETTRE .LA

 

1940 - CAVALIER DU DÉSERT .LE

 

1939 - HAUTS DE HURLEVENT .LES

 

1938 - INSOUMISE .L'

 

1937 - RUE SANS ISSUE

 

1936 - DODSWORTH

 

1936 - VANDALE .LE

 

1936 - ILS ÉTAIENT TROIS

 

1935 - GAI MENSONGE .LE

 

1935 - BONNE FÉE .LA

 

1934 - GLAMOUR

 

1933 - GRAND AVOCAT .LE

 

1933 - HER FIRST MATE

 

1932 - CADETS AMÉRICAINS

 

1932 - ORAGE

 

1930 - TOURMENTE .LA

 

1929 - HÉROS DE L'ENFER .LES

 

1929 - PIÈGE D'AMOUR .LE

 

1928 - ÉCOLE DU COURAGE .L'

 

1928 - COEUR À LA TRAÎNE .UN

 

1927 - FAR WEST

 

1927 - DANS LES SABLES DU DÉSERT

 

1927 - DAZE OF THE WEST

 

1927 - BORDER CAVALIER .THE

 

1927 - SQUARE SHOOTER .THE

 

1927 - PHANTOM OUTLAW .THE

 

1927 - GUN JUSTICE

 

1927 - HOME TRAIL .THE

 

1927 - ORE RAIDERS .THE

 

1927 - LONE STAR .THE

 

1927 - SHOOTING STRAIGHT

 

1927 - COME ACROSS

 

1927 - HAUNTED HOMESTEAD .THE

 

1927 - GALLOPING JUSTICE

 

1927 - HARD FISTS

 

1927 - SILENT PARTNER .THE

 

1927 - TENDERFOOT COURAGE

 

1927 - BLAZING DAYS

 

1927 - KELCY GETS HIS MAN

 

1926 - TWO FISTER .THE

 

1926 - MARTIN OF THE MOUNTED

 

1926 - STOLEN RANCH .THE

 

1926 - LAZY LIGHTNING

 

1926 - HORSE TRADER .THE

 

1926 - PINNACLE RIDER .THE

 

1926 - DON'T SHOOT

 

1926 - FIRE BARRIER .THE

 

1926 - RIDIN'FOR LOVE

 

1926 - GUNLESS BADMAN .THE

 

1923 - BEN HUR

 

1923 - NOTRE-DAME DE PARIS

 

3 DOCUMENTAIRES
____________________________________________

 

1980 - HOLLYWOOD
Documentaire de Kevin Brownslow et David Gill
Uniquement interprétation

 

1944 - THUNDERBOLT
Documentaire de William Wyler et John Sturges

 

1944 - FLYING LADY .THE
Documentaire de William Wyler

_______________________ FIN_____________________

 

commentaires (2)

hugongerard

02-11-2014 10:50:31

Je possède le dvd du film : L héritiere adapté par William Wyler en 1949 avec Olivia De Havilland et Montgomery Clift , et il y a une enorme erreur marquée sur le dos de ce dvd , l héritiere n a pas été écrit par le duo d ' écrivain Ruth et Augustus Goetz , mais par Henry James en 1881 auteur entre autre des bostoniennes et du tour d ' écrou .