VALERIO ZURLINI

Vue 334 fois

Profession:
Réalisateur et scénariste italien.

Date et lieu de naissance:
19-03-1926, à Bologne, Italie.

Date et lieu du décès:
26-10-1982, à Vérone, Italie.

Cause du décès:
À la suie d'une gastro-entérite. Il était âgé de 56 ans.

Nom de naissance:
Valerio Zurlini.

État civil:
?

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

Lauréat du Lion d'Or au Festival de Venise en 1962.

Souvent travaillé avec l'acteur Jacques Perrin.

 


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Né à Bologne, Valerio Zurlini, tout en poursuivant des études de droit et d’histoire de l’art, collabore à des pièces de théâtre universitaire. Après avoir achevé ses études, il aborde le cinéma en réalisant une quinzaine de courts métrages entre 1948 et 1954, année où il tourne son premier long métrage de fiction les Jeunes Filles de San Frediano (le Ragazze di San Frediano, adapté du roman de Vasco Pratolini), qui le révèle d’emblée comme un analyste subtil des méandres du sentiment amoureux. Son deuxième film, Un été violent (Estate violenta, 1959, avec Jean-Louis Trintignant), est la chronique poignante d’une éducation sentimentale ayant pour toile de fond les derniers jours de la Seconde Guerre mondiale.

Auteur intimiste, Zurlini est néanmoins très attentif à la mise en place du contexte historique qui sous-tend ses mises en scène, corrélées harmonieusement à la psychologie, souvent tourmentée, de ses personnages. Après la Fille à la valise (la Ragazza con la valigia, 1961, avec Claudia Cardinale), Zurlini tourne Journal intime (Cronaca familiare, avec Marcello Mastroianni et Jacques Perrin), film adapté une fois encore d’un roman de Pratolini qui obtient le lion d’or à Venise en 1962 : c’est un drame émouvant traité toutefois avec un certain maniérisme. On doit également à Zurlini le Désert des Tartares (il Deserto dei Tartari, 1976), adaptation académique de l’œuvre de Dino Buzzati. Valerio Zurlini n’a signé que huit longs métrages en vingt ans de carrière, rareté due en partie aux rapports souvent conflictuels de ce cinéaste exigeant avec ses producteurs.

Source : Encarta - Fait le 26 février 2017 Philippe de CinéMémorial.


SES RÉCOMPENSES :

1962 : Lion d'or pour Journal intime (Cronaca familiare)

1977 : Ruban d'argent du meilleur réalisateur pour Le Désert des Tartares

1977 : David di Donatello du meilleur réalisateur pour Le Désert des Tartares

 

commentaires (0)