TELLY SAVALAS

Vue 11892 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
21-01-1924, à Garden City, Long Island, dans l'État de New York aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
22-01-1994, à Universal City, Californie, États-Unis.
Enterré à Forest Lawn Memorial Park, Hollywood Hills, Californie.

Cause du décès:
Cancer de la prostate à l'âge de 70 ans.

Nom de naissance:
Aristotelis Savalas.

État civil:
Marié en 1948 avec KATHERINE NICOLAIDES, ils divorcèrent en 1957.
Ils eurent une fille : Christina Savalas.

Marié en 1960 avec MARILYN GARDNER, ils divorcèrent en 1974.
Ils eurent deux filles : Penelope Savalas et Candace Savalas.

Marié en 1984 avec JULIE HOVLAND, jusqu'à la mort de Telly en 1994.
Ils eurent deux enfants : Christian Savalas et Ariana Savalas.

Liaison avec l'actrice : SALLY ADAMS SHERIDAN.
Ils eurent un fils : Nicolas, né en 1973.

Sally avait déjà une fille, l'actrice : Nicollette Sheridan.

Telly Savalas était le parrain de l'actrice : Jennifer Aniston, née le 11 février 1969.

Taille:
(183 cm)

Commentaires: 1

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à TELLY SAVALAS

Source : Spanish Films - Ajout de la vidéo le 12 juin 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

Telly Savalas est né Aristotelis Savalas le 21 janvier 1924 à Garden-City aux Etats-Unis. Le deuxième des cinq enfants de parents grecs immigrés aux Etats-Unis. Son père Nick Savalas était restaurateur propriétaire d’une chaîne de restaurants grecs qui à perdu sa fortune lors de la grande dépression de 1929 et sa mère Christina née Kapsalis, une artiste new-yorkaise originaire de Sparte. Le jeune Telly ,(son petit surnom), est un gamin turbulent et casse-cou, il vend des journaux avec son frère Gus et cire les chaussures des passants à Pennsylvania Station pour subvenir aux besoins de la famille.

Parlant initialement que le grec, il entre au lycée Sewanhaka de Floral Park, à New York, et apprend peu à peu l’anglais. En 1941, durant la Seconde Guerre mondiale il s’engage pour trois ans dans l’armée des Etats-Unis dans un bataillon médical en Virginie. Puis il est recruté au Département d’Etat comme présentateur de bulletins d’information en langue grec à la radio gouvernementale américaine «Voice of America» sur ABC. Il devient ensuite producteur d’un journal pour la chaîne ABC News. Telly Savalas quitte le monde de l’information et retourne aux études à l'Université de Columbia où il étudie la radio, la psychologie et suit des cours de langue anglaise et en sort diplômé en 1948.

Après avoir animé une émission de radio populaire intitulée The Coffeehouse à New-York City, la trentaine bien sonnée, il entame une carrière d’acteur. Il va imposer son physique de costaud, et de dur à cuire d’abord à la télévision dans des séries cultes, on le découvre crédité au générique de plusieurs épisodes comme entre autres : Les Incorruptibles -Bonanza - Le virginien ou encore Le fugitif … En 1961 il débute au grand écran sous les caméras de John Frankenheimer dans «Le temps du châtiment», où il tient le rôle d'un officier de police new-yorkais de Harlem aux cotés de Burt Lancaster dans le rôle d’un procureur , il enchaîne avec un thriller psychologique oppressant «Les nerfs à vif » ( 1961) de Jack Lee Thompson en détective privé face à Robert Mitchum un fou dangereux qui cherche à se venger de Gregory Peck responsable de sa condamnation à huit ans de prison. Il retrouve John Frankenheimer et Burt Lancaster pour «Le prisonnier d’Alcatraz» (1962) où pour sa performance de prisonnier sadique il est nommé pour un Oscar du meilleur second rôle (sans l’obtenir).

Après avoir dépeint Ponce Pilate le crâne rasé (pour cause de calvitie avancée) dans «La plus grande histoire jamais contée» (1965) de George Stevens avec Max Von Sydow dans le rôle du Christ, il choisit de rester complètement chauve. Son allure virile et son profil ténébreux lui permet d’endosser à plusieurs reprises l’habit militaire ; citons le Sergent Guffy chef d’un char Sherman face aux Panzer allemands dans «La bataille des Ardennes» (1965) signé Ken Annakin avec dans les rôles principaux : Henry Fonda, Robert Shaw, Robert Ryan, Dana Andrews ; il campe le sadique Archer Maggott le pire des criminels condamnés à mort dans «Les douze salopards» (1966) de Robert Aldrich douze criminels recrutés par Lee Marvin pour une mission suicide avec entre autres : Ernest Borgnine ,Charles Bronson ,John Cassavetes ; puis se voit interprété le sergent incrédule mais virulent nommé Big Joe dans «De l’or pour les braves» (1969) avec Clint Eastwood qui recrute une équipe de baroudeurs pour dérober 14 000 barres d'or stockées proche des lignes allemandes avec Donald Sutherland dit Oddball le cinglé. Dans le sixième James Bond «Au service secret de sa Majesté» (1969) de Peter Hunt, l’agent 007 incarné par George Lazenby, traque le démoniaque Ernst Stavro Blofeld, alias Telly Savalas le chef du Spectre, une redoutable organisation criminelle qui tente de mettre au point un virus qui supprimerait toute vie végétale sur la planète.

Sa notoriété va prendre un essor considérable grâce à son rôle du policier Kojak dans le téléfilm «The Marcus Nelson murders» (1973) de Joseph Sargent, inspiré d’un fait divers new-yorkais, un jeune Afro-Américain de 19 ans George Withmore accusé à tort du meurtre de deux jeunes femmes passe près de quatre ans en prison, son innocence sera reconnue grâce à l’obstination du lieutenant Theo Kojak ; l’excellent accueil réservé au téléfilm incite aussitôt CBS à faire de ce lieutenant le héros d’une série policière intitulée «Kojak», diffusée du 24 octobre 1973 au 18 mars 1978 après 117 épisodes, parfois flanqué de son frère cadet George dans le rôle de l’inspecteur Stavros, Telly Savalas va durant quatre ans et demi traquer de son allure élégante et déterminée, aux méthodes roublardes, le chapeau vissé sur le crâne et une sucette supplantant le cigarillo au coin des lèvres, les criminels sous les ordres du capitaine Franck McNeil Dan Frazer, son copain d’enfance devenu son supérieur hiérarchique. Il est récompensé de plusieurs prix dont le Golden Globe du meilleur acteur de télévision catégorie drame. On découvre la série en France dès 1975.

Les années suivantes il se tourne davantage vers la télévision où il retrouve le rôle de Theo Kojak pour sept téléfilms tournés entre 1985 et 1990, au grand écran on le voit encore dans quelques rôles majeurs comme le chef de la sécurité d'une compagnie d'extraction de diamants qui doit faire face à un groupe de voleurs dans «Les mercenaires » (1976) ou celui du faux docteur portant un magnifique costume blanc, à la recherche d’un chargement de plutonium resté à bord du Poseïdon dans «Le dernier secret du Poséidon» (1979) de Irwin Allen.

Côté vie privée : son passe-temps favori était entre autres ; le jeu, un joueur de poker chevronné, remportant de nombreux tournois à Las Vegas et perdant peu, il collectionnait les voitures de luxe et aimait aussi pousser la chansonnette avec un certain succès. Il fut marié trois fois : il épouse en 1948 sa petite amie de collège, Katherine Nicolaides qui donne naissance à une fille mais divorce en 1957, en 1960 il convole avec Marilyn Gardner professeur de théâtre rencontrée au Garden City Theatre Center deux filles naîtront de leur union, un mariage voué aussi à l’échec, lorsqu’il rencontre Sally Adams sur le tournage de «Au service secret de sa Majesté» (1969) sans être marié Sally lui donne un fils, Marilyn demande le divorce en 1974, en 1984 c’est avec Julie Hoyland de 25 ans sa cadette qu’il partagera ses dernières années de sa vie, leur union se concrétise avec deux enfants mais s’éteint avec le décès de Telly Savalas le 22 janvier 2004 d’un cancer de la prostate.

Source : Gary Richardson - Fait le 12 juin 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

52 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1995 - BACKFIRE !

 

1993 - MIND TWISTER

 

1987 - PRÉDATEURS DE LA NUIT .LES

 

1984 - CANNONBALL 2

 

1982 - BANCO À LAS VEGAS

 

1980 - FLIC DE CHOC .UN

 

1979 - MUPPETS ÇA C'EST DU CINÉMA .LES

 

1978 - DERNIER SECRET DU POSEIDON .LE

 

1978 - BONS BAISERS D'ATHÈNES

 

1977 - CAPRICORN ONE

 

1976 - BEYOND REASON

 

1976 - MERCENAIRES .LES

 

1974 - ENLÈVEMENT .L'

 

1973 - PANCHO VILLA

 

1973 - SALOPARD .LE

 

1973 - LISA ET LE DIABLE

 

1972 - TERREUR DANS LE SHANGHAÏ-EXPRESS

 

1972 - RAISON POUR VIVRE, UNE RAISON POUR MOURIR .UNE

 

1972 - ASSASSIN EST AU TÉLÉPHONE .L'

 

1972 - FAR WEST STORY, LA BANDE J. ET S.

 

1971 - PIGEON D'ARGILE

 

1971 - NOUVEAU BOSS DE LA MAFIA .LE

 

1971 - BRUTES DANS LA VILLE .LES

 

1970 - SI TU CROIS FILLETTE !

 

1970 - DE L'OR POUR LES BRAVES

 

1970 - CITÉ DE LA VIOLENCE

 

1969 - OUEST EN FEU .L'

 

1969 - OR DE MACKENNA .L'

 

1969 - CHÂTELAINE ET SES TRUANDS .LA

 

1969 - AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTÉ

 

1969 - ASSASSINATS EN TOUS GENRES

 

1968 - CHASSEURS DE SCALPS .LES

 

1968 - BUENA SERA, MADAME CAMPBELL

 

1967 - TUEURS AU KARATÉ

 

1967 - DOUZE SALOPARDS .LES

 

1967 - CORRUPTEURS .LES

 

1966 - BEAU GESTE LE BAROUDEUR

 

1965 - PLUS GRANDE HISTOIRE JAMAIS CONTÉE .LA

 

1965 - TRENTE MINUTES DE SURSIS

 

1965 - BATAILLE DES ARDENNES .LA

 

1964 - GENGHIS KHAN

 

1964 - ENCOMBRANT MONSIEUR JOHN .L'

 

1964 - NOUVEAUX INTERNES .LES

 

1963 - REVANCHE DU SICILIEN .LA

 

1963 - PIEDS DANS LE PLAT .LES

 

1963 - GRAND DUC ET L'HÉRITIÈRE .LE

 

1962 - PRISONNIER D'ALCATRAZ .LE

 

1962 - INTERNES .LES

 

1961 - TEMPS DU CHÂTIMENT .LE

 

1961 - NERFS À VIF .LES

 

1960 - MAD DOG COLL

 

1960 - MANIAQUE À LA MITRAILLETTE .LE

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (1)

hugongerard

17-03-2010 15:49:04

Resté célèbre surtout pour son rôle de Kojak dans la série tv .