TED POST

Vue 3006 fois

Profession:
Réalisateur américain.

Date et lieu de naissance:
31-03-1918, à Brooklyn, New York, États-Unis.

Date et lieu du décès:
20-08-2013, à la clinique de Santa Monica, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
De cause naturelle à l'âge de 95 ans.

Nom de naissance:
Ted Post.

État civil:
Fut marié à THELMA - jusqu'à sa mort.
Ils eurent une fille et un fils.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

?

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Ami de Clint Eastwood, le cinéaste de Pendez-les haut et cour et de Magnum Force, est mort, mardi, à l'âge canonique de 95 ans, à Santa Monica en Californie.

Pilier du film d'action des années 70, grand artisan hollywoodien au savoir-faire évident, Ted Post, qui est décédé mardi, à Santa Monica (Californie), à 95 ans, restera sans doute dans l'histoire du cinéma pour Magnum Force, le deuxième volet des cinq films de la saga des Dirty Harry.

Pourtant, à examiner de plus près sa carrière cinématographique, il faut se rendre à l'évidence que ce cinéaste vétéran a signé d'excellents longs-métrages comme Pendez-les haut et court (1968), Le Secret de la planète des singes (1970), The Baby (1973) ou encore Le Merdier (1978) avec Burt Lancaster.

Né le 31 mars 1918 à Brooklyn, Ted Post se passionne très tôt pour le septième art, notamment lorsqu'il devient ouvreur dans un cinéma. C'est à la télévision qu'il fait ses classes, dirigeant 56 épisodes de la série TV western Gunsmoke, quelques épisodes de Twilight Zone et Perry Mason, sans oublier 24 épisodes de la série Rawhide où il dirige le jeune Clint Eastwood, entre 1959 et 1965.

C'est d'ailleurs Eastwood qui donne un véritable coup délérateur à sa carrière. Revenu aux États-Unis après avoir réalisé la Trilogie des dollars avec Sergio Leone, le réalisateur J. Edgar veut profiter de l'élan créé par l'essor du western spaghetti. Les Américains ne le connaissent alors que dans le rôle du gentil cow-boy Rowdy Yate, de Rawhide. Qu'à cela ne tienne, il demande à son ami Ted Post de faire une sérieuse mise à jour. Ce sera Pendez-les haut et court, qui raconte la vengeance impitoyable d'un éleveur accusé à tort de vol de bétail, pendu et laissé pour mort.

«C'était Ted Post qu'il voulait, raconte le scénariste du film, Mel Goldberg, parce qu'il y avait beaucoup de scènes de dialogues dans lesquelles il allait être obligé de jouer. Clint a dit que le peu de scènes qu'il avait pris plaisir à faire dans Rawhide avaient été celles que Ted Post avait réalisées».

Premier véritable succès tant critique que financier, le western de Ted Post, doté d'une réalisation efficace à la lisière du western classique et des films de Leone, impose Eastwood en tant que star. Sécheresse de ton, cynisme, cruauté et violence sont les marques de fabrique de ce film qui servira de pierre angulaire à la carrière de l'acteur.

Profitant de ce succès, le cinéaste enchaîne les bons longs-métrages. Parmi eux, on trouve Le Secret de la planète des singes, deuxième des cinq volets de la saga inspirée par le roman de science-fiction de Pierre Boulle. Même si Charlton Heston a laissé la place au comédien James Franciscus, Ted Post réussit le tour de force d'approfondir l'univers post-apocalyptique planté par le film de Franklin J.Schaffner, grâce à une habile réflexion autour d'un groupe de survivants humains au faciès pelé, réfugiés dans les grottes d'une zone irradiée et qui vouent un ahurissant culte à la bombe atomique.

Post signe également un ovni horrifique et libertaire intitulé The Baby, mettant en scène un pauvre garçon de 21 ans, séquestré et réduit à l'état de poupon par ses deux sœurs et sa mère. À travers ce thriller dérangeant aussi bizarre qu'audacieux, Post traitait -certes maladroitement- de l'image de l'homme dans la société américaine à l'apogée de mouvements féministes.

La même année, le cinéaste retrouve son ami Eastwood qui lui confie la suite des aventures de l'inspecteur Harry Callahan. Magnum Force, dont le scénario est signé John Milius, corrige un peu le tir du premier volet souvent jugé trop réactionnaire. Dirty Harry y pourchasse un escadron de «vigilantes» qui, déguisés en motards de la police, abattent des criminels impunis dans les bas fonds de San Francisco. «Bien film, très violent, avec un nombre impressionnant de cadavres en tout genre et toute position,» note le Dictionnaire du cinéma de Jean Tulard, Magnum Force reste le chef-d'œuvre de Ted Post. Un polar violent aux fusillades musclées, qui hisse la saga au-dessus des simples polars violents des années 70.

Même si sa carrière se recentre sur les séries télévisées (deux épisodes de Columbo ou Baretta), Ted Post signera encore un ou deux films intéressants comme Le Merdier (Go Tell the Spartans en version originale, qui rappelle bien sûr la bataille des Thermopyles) en 1978, où un vétéran de la guerre de Corée désabusé, incarné par Burt Lancaster, reçoit l'ordre d'occuper un avant-poste abandonné par les Français au sud Vietnam. Sans être un film engagé, ce long-métrage sobre et efficace est le premier à aborder de manière objective la guerre du Vietnam, avant Apocalypse now ou Voyage au bout de l'enfer.

 

Source : Le Figaro - Fait le 24 août 2013 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

Filmographie

 

12 LONGS MÉTRAGES EN TANT QUE RÉALISATEUR.
_________________________________

 

1991 - BOUCLIER HUMAIN .LE

 

1980 - NIGHTKILL

 

1978 - COMMANDO DES TIGRES NOIRS .LE

 

1978 - MERDIER .LE

 

1975 - WHIFFS

 

1973 - BABY .THE

 

1973 - MAGNUM FORCE

 

1973 - HARRAD EXPERIMENT .THE

 

1969 - SECRET DE LA PLANÈTE DES SINGES .LE

 

1968 - PENDEZ-LES HAUT ET COURT

 

1959 - FAIS TA PRIÈRE TOM DOOLEY

 

1956 - PEACEMAKER .THE

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (0)