STEVE REEVES

Vue 8468 fois

Profession:
Acteur, scénariste et culturiste américain.

Date et lieu de naissance:
21-01-1926, à Glasgow, Montana, États-Unis.

Date et lieu du décès:
01-05-2000, à Escondido, Californie, États-Unis.
Steve Reeves a été incinéré et ses cendres ont été dispersé dans le Montana.

Cause du décès:
D'un lymphome à l'âge de 74 ans.

Nom de naissance:
Stephen Lester Reeves.

État civil:
Marié le 31 janvier 1955 avec : SANDRA SMITH - Divorcé le 04 septembre 1956.

Marié le 24 juin 1963 avec : ALINE CZARTJARWICZ - jusqu'à la mort de celle-ci le 24 juillet 1989.

Taille:
(186 cm)

Commentaires: 1

Anecdotes

VU PAR MYLENE DEMONGEOT :

La vedette du Cavalier Noir et des Fantômas a tourné avec Steve Reeves en 1959 La Bataille de Marathon, sous la direction de Jacques Tourneur.

"Steve Reeves a son entraîneur avec lui. Pas pour jouer la comédie, non, mais pour gonfler ses muscles avant chaque prise. Dix minutes avant de tourner chaque plan, il doit se mettre en condition, " Monsieur Univers ". J'attends patiemment pendant que les muscles se gorgent de sang avec les exercices appropriés. C'est un peu agaçant mais, après tout, c'est juste une question d'habitude ! Après, il badigeonne de Baby Oil pour que tout ça brille et on peut y aller. Moteur ! (…) L'huile pour le corps rend ses bras très glissants. Il y a une scène où il doit courir en me portant, mais je glisse sur le Baby Oil comme une anguille… Il n'arrive d'ailleurs pas à me porter longtemps. Pourtant je suis bien légère dans ces années-là. Je découvre que " beaux gros muscles " ne veut pas forcément dire " costaud ". Il a très peu de force, en vérité. C'est étrange. En plus, il ne sait absolument pas se battre. Dans une séquence sur la plage d'Ostia, le personnage qu'il incarne est encerclé par ses assaillants, et il doit manier un grand gourdin très long avec je ne sais plus quoi au bout, un genre de massue. IL fait tournoyer son arme… Ce jour-là, trois cascadeurs finiront à l'hôpital. Oh ! Il est bien désolé, ça c'est vrai..."

 

Source : Tiroirs secrets de Mylène Demongeot, éditions Le Pré aux Clercs, 2001) - Fait le 31 octobre 2013 par Philippe de CinéMémorial.

 

VU PAR VALÉRIE LAGRANGE :

Valérie Lagrange sur le tournage de Capitaine Morgan (Morgan il pirata) en 1960 : « Dans une scène, il devait me prendre par les épaules, me soulever, m’embrasser et me reposer. Mais lui qui pourtant avait joué Hercule n’y arrivait pas. Alors je devais monter sur un petit banc, pour simuler l’action. »

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

 

Hommage à STEVE REEVES

 

 

Source de la vidéo : marek546 sur You Tube - Fait le 31 octobre 2013 par Philippe de CinéMémorial

 

 

 

 

 

Carrière cinématographique.

Il se rend à New York, où il étudie pour être acteur, et se dirige ensuite sur Hollywood. Il n'obtint pas beaucoup de rôles au début de sa carrière, excepté le rôle d'inspecteur que lui donna Edward D. Wood Jr. dans Jail Bait (1954). Il obtint des petits rôles à la télévision également, mais ce fut sa contribution comme petit ami de Jane Powell dans Athena (1954) qui le fit remarquer par Pietro Francisci. Celui-ci le décida à venir en Europe pour tourner Les Travaux d'Hercule (1958). Les critiques firent la moue devant cette mythologie de bas étage, mais le public s'engoua pour ces récits épiques « d'épée et de sandale », malgré la pauvre qualité de la bande-son, et cela contribua à faire de lui une star. Il continua sur sa lancée et l'ouvrit à d'autres, tels Ed Fury, Mark Forest, Reg Park, en jouant des figures mythologiques musclées comme Samson, Maciste ou Ursus.

 

Blessure.

Durant le tournage du film Les Derniers Jours de Pompéi en 1959, Steve Reeves se disloque l'épaule lorsque le char qu'il conduit percute un arbre. Il se blesse à nouveau l'épaule lors d'une scène où il doit s'échapper en nageant sous l'eau. Cette blessure s'aggravera progressivement, l'obligeant à se faire doubler dans la plupart de ses scènes d'action. Deux actrices, qui ont été ses partenaires, témoignent dans leur biographie de sa faiblesse apparente :

Mylène Demongeot sur le tournage de La Bataille de Marathon (La Battaglia di Maratona) en 1959 : « Il y a une scène où il doit courir en me portant, mais je glisse sur le Baby Oil5 comme une anguille… Il n’arrive d’ailleurs pas à me porter longtemps. Pourtant je suis bien légère dans ces années-là. Je découvre que « beaux gros muscles » ne veut pas dire forcément costaud. Il a très peu de force, en vérité. C’est étrange. »

Valérie Lagrange sur le tournage de Capitaine Morgan (Morgan il pirata) en 1960 : « Dans une scène, il devait me prendre par les épaules, me soulever, m’embrasser et me reposer. Mais lui qui pourtant avait joué Hercule n’y arrivait pas. Alors je devais monter sur un petit banc, pour simuler l’action. »

Cette blessure le força finalement à prendre sa retraite des plateaux de cinéma et de la musculation3. Il s'engagea alors dans la promotion du culturisme naturel, tout en poursuivant sa passion pour l'élevage de chevaux dans son ranch.

Il mourut d'un lymphome à 74 ans 3. Ceci est probablement dû à la malaria qu'il avait contracté lors de son service militaire durant sa jeunesse.

Vie privée.

Après avoir divorcé le 4 septembre 1956 de Sandra Smith qu'il avait épousée le 31 janvier 1955, il a été marié à Aline Czartjarwicz du 24 juin 1963 jusqu'à la mort de celle-ci le 24 juillet 1989. Il n'est pas parent de George Reeves qui joua Superman à la télévision dans les années 1950.

Hommages.

Quand Steve Reeves meurt en 2000, Arnold Schwarzenegger lui rend hommage en ces termes : « Adolescent, j'ai grandi avec Steve Reeves. Ses accomplissements remarquables m'ont permis de percevoir ce qui était possible, quand d'autres autour de moi ne comprenaient pas toujours mes rêves... Une part de Steve Reeves a été présente dans tout ce que j'ai pu avoir la chance d'accomplir. »

 

Durant sa courte carrière de bodybuilder (1946-1950), Steve Reeves remporta cinq titres majeurs :

 

Son palmarès :

1946 : Mr. Pacific Coast (au cours de son service dans l'armée)
1947 : Mr. Western America
1947 : Mr. America
1948 : Mr. World
1950 : Mr. Universe

Il fit également les podiums suivant :

1948 : Mr. USA (2e place)
1948 : Mr. Universe (2e place)
1949 : Mr. USA (3e place)

Preuves de son indéniable potentiel, ses mensurations parlent d'elles-mêmes :

Taille : 1 m 86
Poids : 98 kg
Épaules : 60 cm (largeur)
Cou : 46 cm
Poitrine : 132 cm
Tour de taille : 73,6 cm
Hanches : 96,5 cm
Biceps : 46 cm
Avant-bras : 37,5 cm
Cuisses : 66 cm
Mollets : 46 cm

 

 

Source : Wikipédia - Fait le 31 octobre 2013 par Philippe de CinéMémorial.

 

Stephen Lester Reeves (1926-2000). Il est né dans le Montana dans le ranch de son père qui décédera accidentellement quand il est encore enfant. Il est grand (1,85 m) et sera un culturiste renommé, il sera d’ailleurs Mister America en 1947 et Monsieur Univers en 1950. Il a fait la guerre dans le Pacifique. Au cinéma il excelle dans les « Péplums ». Il débute en 1953 dans : Les hommes préfèrent les blondes, puis on le retrouve dans : Athéna, Hercule et la reine de Libye, La charge des cosaques, La terreur des barbares, Les derniers jours de Pompéi, La bataille de Marathon, Capitaine Morgan, Le voleur de Bagdad, La guerre de Troie, Romulus et Remus, Le fils de Spartacus, Les pirates de Malaisie, L’évadé de Yuma en 1968 est son dernier film, il se retire ensuite dans son ranch pour élever des chevaux, il s’était blessé à l’épaule lors d’un tournage et la blessure a fini par le contraindre à cesser son activité au cinéma. Il a été l’acteur le mieux payé d’Hollywood à son époque. Arnold Schwarzenegger l’admirait beaucoup.

En 1959, Sergio Leone remplace le cinéaste Mario Bonnard, tombé malade, sur le tournage des Derniers jours de Pompéi.
Ce film n'avait pas été écrit pour lui. Avec Bonnard, nous avions imaginé une sorte de James Bond. Un homme intelligent et réfléchi. Une semaine avant le tournage, le producteur nous a prévenus qu'il avait l'accord de Steve Reeves pour le rôle. Nous avons tout rajusté pour ce culturiste de Monsieur Univers. Il fallait intégrer des scènes dans son style : lutte avec les crocodiles, destruction des colonnes d'un temple, etc. Lamentable. Cependant, Steve Reeves était un gentil garçon. Il s'appliquait à gonfler ses muscles. Il s'occupait beaucoup moins de son cerveau. Quand il montait à cheval d'un côté, il tombait de l'autre. Son physique posait certains problèmes d'équilibre. Mais il était docile. Pas prétentieux. Aucune véritable force. Il fallait le doubler pour tout. Cet Américain connaissait aussi ses limites. Tout son argent était investi dans une ferme. Il s'est retiré en exploitant un ranch.

 

(Source : Conversation avec Sergio Leone par Noël Simsolo, Stock, 1987) - Fait le 31 octobre 2013 par Philippe de CinéMémorial.

 

commentaires (1)

Mondoloni

28-10-2018 19:05:13

Steve Reeves je me rappelle bien les films d hercule où il était l acteur principal c est ds le milieu des années 60 que j' ai vu ces films, très bon acteur