STANLEY BAKER

Vue 8557 fois

Profession:
Acteur et producteur Britannique.

Date et lieu de naissance:
08-02-1927, à Ferndale, Rhondda Valley, Wales, Royaume-Uni.

Date et lieu du décès:
28-06-1976, à Malaga, Andalousie, Espagne.

Cause du décès:
Cancer du poumon à l'âge de 49 ans.

Nom de naissance:
Stanley Baker - Autre nom utilisé : Sir Stanley Baker.

État civil:
Marié en 1950 avec : ELLEN MARTIN - jusqu'au décès de Stanley en 1976.
Ils eurent quatre enfants.

Taille:
(1m78)

Commentaires: 2

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à STANLEY BAKER

Ajout de la vidéo le 30 juillet 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

Fils, petit fils et frère de mineurs, Stanley Baker benjamin d’une fratrie de trois enfants, est né le 28 février 1928 à Ferndale, au Pays de Galles en plein pays minier, il voit le jour peu après la terrible catastrophe minière qui endeuilla la Grande Bretagne dans laquelle son père y laissa une jambe. Enfant sauvage et turbulent ne s’intéressant qu’au football et à la boxe, élève indiscipliné, hargneux toujours près à se battre avec ses petits copains de classe ou des gosses de la rue.

Après sa scolarité à la Birmingham Repertory School, Stanley était destinait à suivre la tradition familiale et devenir un mineur de fond mais la présence du réalisateur Sergei Nolbandov venu en repérage pour son prochain film le repère lors d’un spectacle scolaire. Après une courte audition aux studios Ealing il intègre l’adolescent de quinze ans dans son film de guerre «Under cover» (1943) et lui donne le rôle d’un écolier yougoslave en Serbie occupée par l'Allemagne nazi. Après cette figuration n’ayant pas d’autre offre Stanley reprend sa scolarité et surtout à la boxe , un sport pour lequel il excelle et obtient un titre scolaire.

Quelques mois plus tard la chance lui sourit à nouveau quand le dramaturge Emlyn Williams à la recherche de deux adolescents sachant s’exprimer en Gallois trouve en Stanley Baker et Richard Burton les deux ados idéals pour sa pièce «The druid’s nest». La pièce présentée dans le West End de Londres, tiendra l’affiche sept mois.

Par la suite, il intègre la troupe de Sir Barry Jackson la Birmingham Repertory Compagny où pendant deux ans il se rode auprès de sa compagnie. Lors de la Seconde Guerre mondiale, il sert dans le Royal Army Service Corps de 1946 à 1948 obtenant le grade sergent. De retour à la vie civile il trouve quelques petits boulots comme plongeur dans un restaurant et fait quelques figurations cinématographiques qui le remettent en selle. Souvent sollicité pour les films de guerre des épopées bibliques, des drames policiers et thrillers, cette force de la nature démarre une étonnante carrière au cinéma en alternance entre son pays natal et les Étas-Unis.

Il s’impose avec une troublante personnalité, riche en personnages de dur à cuire, de tête brûlée, de diaboliquement méchant voire cruel avec un franc parlé et volontairement peu romantique. Il décroche son premier rôle important dans «La mer cruelle» (1953), où en temps de guerre, à bord d’une corvette il campe un sombre personnage qui manage ses hommes à coup de sarcasmes avec Jack Hawkins le commandant du bateau, ce fut le film le plus populaire au box-office britannique en 1953 et Stanley Baker accéda au statut de star. Il enregistre un nouveau succès en interprétant Sir Mordred dans l’onéreux épique «Les chevaliers de la table ronde» (1953), tourné par la MGM en Grande-Bretagne. Citons aussi le dramatique «L’enfer en dessous de zéro» ( 1953) de Mark Robson, soupçonné du meurtre d’un capitaine baleinier par Alan Ladd une confrontation des deux hommes qui se termine tragiquement sur la glace. Il enregistre l’un de ses plus beaux rôles dans l’excellant film noir signé Lewis Gilbert, «Les bons meurent jeunes» (1954), trois hommes Stanley Baker, Richard Basehart, et John Ireland manipulé par un Laurence Harvey psychotique commettent un vol à main armé, le film atteint un point culminant sanglant à l'aéroport d'Heathrow.

Dans le film historique « Alexandre le grand» (1955) de Robert Rossen il est le traite Attale qui fini assassiné, Richard Burton tient le rôle titre et Danielle Darrieux celui de la princesse Olympias. Puis Robert Wise lui confie le rôle d’Achille dans «Hélène de Troie» (1955) un péplum tourné en Italie avec Rossana Podesta dans le rôle titre.

Il endosse le rôle du caporal Ryker un soldat psychotique dans «Commando en Corée» (1956), un film sur la guerre de Corée qui compte aussi au générique Michael Caine, Stephen Boyd et Robert Shaw. Il campe un détective avec une efficacité retoutable dans le drame sur la «Jeunesse délinquante» (1958) réalisé par Basil Dearden, il rentre en lutte avec un jeune et dangereux pyromane David McCallum.

Après «Un homme pour le bagne» (1960) de Val Guest où il interprète un détective cynique, il retrouve Joseph Losey pour «Les criminels» (1960), dans lequel il incarne un ex escroc, puis se voit intégrer la distribution du cultissime «Les canons de Navarone» (1961) J. Lee Thompson avec un pléiade de protagonistes tels ; Gregory Peck, Anthony Quinn, David Niven, Irène Papas, James Darren et Gia Scala . Tourné en Italie, le péplum «Sodome et de Gomorrhe» (1961) Robert Aldrich lui donne encore l’occasion de jouer un rôle de méchant celui de Astaroth le frère de la cruelle reine Berah Anouk Aimée.

Au début des années 60, Stanley Baker se tourne vers la production et à cette fin créa sa propre compagnie, Diamond Films avec Cy Endfield, il produit et joue dans le film de guerre épique britannique «Zoulou» (1961) réalisé par Cyril R. Endfield dépeignant la bataille de Rorke's Drift entre l' armée britannique et le peuple Zoulou, il a joué le rôle principal celui du lieutenant John Chard l’un des rôles le plus mémorable avec comme partenaires Nigel Green, Jack Hawkins, Michael Caine et Ulla Jacobsson. Il produit ensuite «Les sables de Kalahari» (1965) de Cyril R. Endfield, après un crash de leur avion un groupe de survivants lutte pour leur survie en plein désert en Afrique du Sud.

Dans les années 70, Stanley Baker travailla exclusivement comme acteur notamment à la télévision dans quelques séries de la BBC et termine sa filmographie avec deux films tournés en Espagne : Zorro (1974), Duccio Tessari avec Alain Delon dans le rôle titre qui s'oppose au colonel Huerta, Stanley Baker un tyran local, et dans le drame familial «Bride to Be» (1975), son fils sur le point de devenir prêtre tombe amoureux de sa maîtresse Sarah Miles.

Coté vie personnelle : Stanley Baker était un proche ami et pote de beuverie d’un autre acteur gallois, Richard Burton. En 1950 il épousa l’actrice Ellen Martin, de leur union naîtra quatre enfants, Martin et Sally des jumeaux, Glyn et Adam. Stanley Baker était un gros fumeur de cigarettes et de cigares et on lui diagnostiqua un cancer du poumon au en février 1976. Le même mois, il subissait une intervention chirurgicale. Cependant, le cancer s’était étendu aux os et il décéda la même année d’une pneumonie à Málaga en Espagne, le 28 juin 1976, à l’âge 48 ans, incinéré ses cendres furent éparpillées sur la colline de Llanwonno, de sa bien-aimée ville natale Ferndale.

Source : Gary Richardson - Fait le 30 juillet 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

53 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1974 - ZORRO

 

1975 - PEPITA JIMÉNEZ

 

1972 - NID D'ESPIONS À ISTANBUL

 

1971 - CAROLE

 

1970 - POPSY POP

 

1970 - ARNAQUEUSE .L'

 

1970 - DERNIÈRE GRENADE .LA

 

1969 - OR SE BARRE .L'

 

1969 - JEUX .LES

 

1968 - WHERE'S JACK

 

1968 - FILLE AU PISTOLET .LA

 

1967 - ACCIDENT

 

1967 - TROIS MILLIARDS D'UN COUP

 

1965 - SABLES DU KALAHARI .LES

 

1965 - DINGAKA LE SORCIER

 

1963 - ZOULOU

 

1963 - À LA FRANÇAISE

 

1962 - SODOME ET GOMORRHE

 

1962 - ON NE RÉVEILLE PAS LES MORTS

 

1962 - EVA

 

1962 - CLÉS DE LA CITADELLE .LES

 

1961 - CANONS DE NAVARONE .LES

 

1960 - HOMME POUR LE BAGNE .UN

 

1960 - CRIMINELS .LES

 

1959 - TRAHISON À ATHÈNES

 

1959 - SECTION D'ASSAUT SUR LE SITTANG

 

1959 - ENQUÊTE DE L'INSPECTEUR MORGAN .L'

 

1958 - REQUINS DE HAUTE MER

 

1958 - JEUNESSE DÉLINQUANTE

 

1958 - JET STORM

 

1957 - VALLÉE DE L'OR NOIR .LA

 

1957 - TRAIN D'ENFER

 

1956 - HÉLÈNE DE TROIE

 

1956 - COMMANDO EN CORÉE

 

1956 - CHILD IN THE HOUSE

 

1956 - ALEXANDRE LE GRAND

 

1956 - À TOMBEAU OUVERT

 

1955 - MEURTRE SUR LA RIVIERA

 

1954 - RICHARD III

 

1954 - ENFER AU-DESSOUS DE ZÉRO .L'

 

1954 - BÉRETS ROUGES .LES

 

1954 - BONS MEURENT JEUNES .LES

 

1953 - MER CRUELLE .LA

 

1953 - CHEVALIERS DE LA TABLE RONDE .LES

 

1951 - WHISPERING SMITH HITS LONDON

 

1951 - CLOUDBURST

 

1951 - CAPITAINE SANS PEUR

 

1950 - ROSSITER CASE .THE

 

1950 - LILLI MARLENE

 

1950 - HOME TO DANGER

 

1950 - YOUR WITNESS

 

1949 - OBSÉDÉ .L'

 

1949 - ALL OVER THE TOWN

 

1942 - UNDERCOVER

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (2)

hugongerard

25-07-2010 16:51:31

Il a été un des acteurs fêtiches de Joseph Losey , qui le dirigea à mainte reprises dans : Eva , accident , l ' enquête de l ' inspecteur Morgan , les criminels .

Barthès F.

19-10-2010 23:15:07

Dans les canons de Navarone, il joue le rôle d'un Barcelonnais, et en effet, il y a des Catalans qui ressemblent à cet acteur