SOPHIE DESMARETS

Vue 8979 fois

Profession:
Actrice et dame de théâtre français.

Date et lieu de naissance:
07-04-1922, à Paris, dans le 16ème arrondissement, France.

Date et lieu du décès:
13-02-2012, à Paris, France.

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 89 ans

Nom de naissance:
Jacqueline Yvonne Eva Desmarets - devenue la Marquise de Baroncelli de Javon.

État civil:
Mariée le 07 août 1942 avec : RENÉ FROISSANT - Divorcée en 1949.
Ils eurent une fille : Catherine.

Mariée le 19 octobre 1950 avec le romancier : JEAN DE BARONCELLI - Jusqu'au décès de Jean le 31 juillet 1998.
Ils eurent une fille : Caroline Desmarets.

Taille:
?

Commentaires: 2

Anecdotes

Sophie Desmarets est la fille de Bob Desmarets, ancien directeur du vélodrome d'hiver à Paris et sa mére : Yvonne Latreille.

Sa filmographie est assez impressionnante. Elle a tourné dans plus de 60 films au cinéma et une vingtaine de téléfilms. Au théâtre, elle a joué dans 32 pièces. Repérée par Louis Jouvet, passée par le Conservatoire, Sophie Desmarest s'est également essayée à la chanson.

Elle fut membre du jury au Festival de Canne en 1962.

En 2002 Sophie Desmarets publie son autobiographie : Les Mémoires de Sophie, aux Éditions de Fallois.

Jacqueline devint une grande et une jolie jeune fille au nez à la parisienne et aux cheveux d'un beau blond vénitien.
Elle voulait être actrice et y parvint. Elle entra au conservatoire et fut l'élève de Louis Jouvet, celui-ci lui dit un jour : "Toi, tu es comique, tu devrait t'appeler Sophie ! ..."

Va pour Sophie. Et Sophie Desmarets débuta dans "Premier rendez vous", un petit rôle certes, mais très remarqué. Peu après, en 1944, elle obtenait son premier prix de conservatoire.

Sa carrière, on la connaît, puisque Sophie Desmarets est devenue une star de France et les revues de cinéma parlent d'elle chaque semaine : "Seul dans la nuit", "Mon Ami Sainfoin", "Le Roi", avec Maurice Chevalier.

Au théâtre, sa carrière est également des plus belles : "Ninotchka" et "Le soldat de la sorcière" sont ses créations les plus remarquées. Voilà donc Sophie marquise ! Elle n'en est pas plus fière pour ça. Avec ses yeux rieurs et son nez en l'air, elle contemple la belle lignée des marquises qui l'ont précédée et porte altièrement un des plus beaux titres de France.

Elle est fort spirituelle. Une comédienne dissimulant mal un âge canonique lui disait un jour : "Ah ! c'est vous Sophie Desmarets, celle qui a eu son premier prix de Conservatoire sous Pétain ?" - "Oui madame, c'est mieux que de l'avoir eu sous Félix Faure" L'esprit étant, dit-on l'apanage des grands, par cette réplique Sophie Desmarets est bien une marquise.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à SOPHIE DESMARETS
Dans un extrait du film : Le Fils de Caroline Cherie, 1954.

 

 

Ajout de la vidéo le 14 février 2012 par Philippe de CinéMémorial

 

 

L'interprète de la pièce « Fleur de cactus », du tandem Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, s'est éteinte lundi à son domicile parisien. Elle avait 89 ans. De son vrai nom Jacqueline Desmarets, cette comédienne repérée par Louis Jouvet a tourné une cinquantaine de films - dont deux Sacha Guitry (« Si Paris nous était conté », 1955 ; et « Les trois font la paire », 1957). L'Obs l'avait rencontrée en 2002, alors qu'elle publiait sa biographie, « Les mémoires de Sophie ». Flash back.

C'est une toute jeune femme très naïve. Tellement naïve que le jour où elle va voter pour la première fois, son facétieux mari lui explique que les isoloirs sont faits pour se déshabiller : « Il faut être tout nu, pour voter ! » Et elle de mordre à l'hameçon en dégrafant sa robe.

Elle, c'est Sophie Desmarets, actrice de légende, bête de théâtre, moins bien employée au cinéma, mais suffisamment nature pour avoir donné au moindre de ses petits rôles un relief étonnant. « Incapable de mentir, j'avais tendance à croire tout ce qu'on me disait », avoue-t-elle. D'où la gaffe de l'isoloir, mais aussi la sincérité très inhabituelle des « Mémoires de Sophie », le recueil de ses souvenirs qui vient de paraître chez Bernard de Fallois. Aucun apprêt dans le texte, aucun maquillage des mots, aucune prudence de rewriter caché ne vient affadir un récit incroyablement direct, drôle, franc, dépourvu de tout le sirop complimenteur qui est devenu la loi du genre, et qui gâche de plus en plus souvent les autobiographies très diplomatiques des gens de spectacle.

La vie de Sophie, donc, commence au sprint dans les travées du vélodrome d'Hiver où son père, qui dirige l'endroit, a créé la version française des Six-Jours. On sait peu ce que l'épreuve doit à la religion. Désireux de faire disputer la course d'endurance la plus démesurée possible, ses inventeurs, anglais, se sont heurtés à l'infranchissable obstacle du dimanche sacré, et ont dû se limiter à faire tourner leurs écureuils du lundi au samedi. Je note ce détail pour préciser le curieux milieu familial de Sophie (qui s'appelle alors Jacqueline). C'est un mélange d'audaces avant-gardistes, bohèmes, et de sagesse un peu compassée. On admet le sport, les petits encanaillements des débuts de soirée, mais on rentre à minuit, on partage des valeurs, on passe l'été dans une villa sur la côte Atlantique.

Obstinément pensionnaire, l'héroïne s'ennuie, jusqu'au joue où M. Desmarets père met en vente la grande maison de famille, à Suresnes. Louis Jouvet se présente, comme acheteur. Le hasard fait que Sophie (ou Jacqueline) est là. Or Jouvet, exactement au même moment, joue, dans « Entrée des artistes ». Son rôle ? Prof au Conservatoire et de découvreur de talents. Le naturel, l'allure originale de la jeune fille le frappent. « Vous avez un physique de théâtre », lui déclare-t-il en la quittant sur le pas de la porte. Jacqueline n'en dort plus. Elle avait des coups de tête. Elle se découvre une vocation.

 

Source : Alain Riou du Nouvel-Obs - Fait le 14 février 2012 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

59 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

1996 - FALLAIT PAS !

 

1995 - FANTÔME AVEC CHAUFFEUR

 

1993 - POURQUOI MAMAN EST DANS MON LIT ?

 

1992 - MAMIES .LES

 

1977 - SECOND SOUFFLE .UN

 

1977 - MAESTRO .LE

 

1972 - RAISON DU PLUS FOU .LA

 

1970 - MUR DE L'ATLANTIQUE .LE

 

1967 - TOUTES FOLLES DE LUI

 

1965 - TÊTE DU CLIENT .LA

 

1964 - CHANCE ET L'AMOUR .LA

 

1964 - CENT BRIQUES ET DES TUILES

 

1963 - MOTORISÉES .LES
Réal : Marino Girolami

 

1963 - FOIRE AUX CANCRES .LA

 

1963 - DRAGÉES AU POIVRE

 

1961 - DÉFENSE D'Y TOUCHER
Réal : Steno

 

1960 - PETITES FEMMES ET HAUTE FINANCE
Réal : Camillo Mastrocinque

 

1960 - FRANÇAISE ET L'AMOUR .LA

 

1960 - FAMILLE FENOUILLARD .LA

 

1959 - NINA

 

1958 - MADAME ET SON AUTO
Réal : Robert Vernay

 

1958 - FUMÉE BLONDE

 

1958 - DRÔLES DE PHÉNOMÈNES

 

1957 - VIE À DEUX .LA

 

1957 - TROIS FONT LA PAIRE .LES

 

1957 - FILOUS ET COMPAGNIE
Réal : Tony Saytor

 

1956 - SECRET DE SOEUR ANGÈLE .LE

 

1956 - MISS CATASTROPHE

 

1956 - CE SOIR LES JUPONS VOLENT

 

1955 - SI PARIS NOUS ÉTAIT CONTÉ

 

1955 - FILLE ÉPATANTE .UNE

 

1955 - CINQ DERNIÈRES MINUTES .LES

 

1955 - CES SACRÉES VACANCES
Réal : Robert Vernay

 

1954 - SCÈNES DE MÉNAGE

 

1954 - FILS DE CAROLINE CHÉRIE .LE

 

1954 - ESCALIER DE SERVICE

 

1952 - MON MARI EST MERVEILLEUX

 

1952 - FEMMES DE PARIS

 

1951 - ROME PARIS ROME
Réal : Luigi Zampa

 

1951 - MA FEMME EST FORMIDABLE

 

1950 - MA POMME

 

1950 - DEMAIN, NOUS DIVORÇONS
Réal : Louis Cuny

 

1949 - ROI .LE

 

1949 - MON AMI SAINFOIN

 

1948 - VIRE-VENT
Réal : Jean Faurez

 

1948 - VEUVE ET L'INNOCENT .LA
Réal : André Cerf

 

1948 - SOUVENIRS NE SONT PAS À VENDRE .LES

 

1948 - RAPIDE DE NUIT

 

1948 - FEMME SANS PASSÉ

 

1947 - TIERCÉ À COEUR

 

1947 - CROISIÈRE POUR L'INCONNU

 

1946 - ROCAMBOLE

 

1946 - 120, RUE DE LA GARE

 

1945 - SEUL DANS LA NUIT

 

1945 - CAPITAN .LE

 

1942 - HOMME QUI JOUE AVEC LE FEU .L'

 

1942 - DES JEUNES FILLES DANS LA NUIT

 

1941 - PREMIER RENDEZ-VOUS

 

1939 - BATTEMENT DE COEUR

 

2 COURTS MÉTRAGES ET 2 DOCUMENTAIRES
____________________________________________

1967 - DÉSORDRE À VINGT ANS .LE
Documentaire

 

1950 - DÉSORDRE : VISION DE SAINT-GERMAIN-DES-PRÉS
Documentaire de Jacques Baratier

 

1943 - PREMIER PRIX DE CONSERVATOIRE
Court métrage de René Guy-Grand

 

1942 - ÉTOILES DE DEMAIN
Court métrage de René Guy-Grand

 

SES PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1995 - CHIENS NE FONT PAS DES CHATS .LES
Téléfilm d'Ariel Zeitoun Leboutte,

 

1990 - HÉRITAGE OBLIGE
Série TV en 3x52 Min. - De Maurice Frydland et Daniel Losset

 

1986 - DIX PETITES BOUGIES NOIRES
Téléfilm de Catherine Spiero

 

1984 - PRÉFÉRÉ .LE
Téléfilm de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy

 

1983 - PARIS À NOUS DEUX
Émission de Maritie Carpentier, Eddy Marnay et Raymond Bernard

 

1982 - TOUTES GRIFFES DEHORS
Série TV en 6x52 Min. de Michel Boisrond

 

1980 - AU THÉÂTRE CE SOIR - PEAU DE VACHE
Théâtre pour la télévision de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy

 

1979 - PARIS-VICHY
Téléfilm d'Anne Revel

 

1977 - NUMÉRO 1 SOPHIE DESMARETS
Émission de Maritie et Gilbert Carpentier.

 

1975 - THÉÂTRE DE TRISTAN BERNARD .LE
Théâtre pour la télévision de Georges Folgoas : L'Anglais tel qu'on le parle, Le Prétendant, Le Captif

 

1975 - ARC DE TRIOMPHE .L'
Téléfilm de Marcel Mithois

 

1972 - AU THÉÂTRE CE SOIR - LA MAIN PASSE
Théâtre pour la télévision de Georges Feydeau

 

1967 - HÉLÈNE OU LA JOIE DE VIVRE
Téléfilm de Claude Barma

 

1967 - GRANDS ENFANTS .LES
Émission de 1967 à 1970 - De Maritie et Gilbert Carpentier

 

1965 - POMME DE SON OEIL .LA
Téléfilm de François Villiers

 

1965 - 29 DEGRÉS À L'OMBRE
Téléfilm de Jean-Pierre Marchand

 

1963 - TEUF-TEUF
Téléfilm de Georges Folgoas

 

1963 - MADAME SANS-GÊNE
Téléfilm de Claude Barma

 

1963 - GRANDE FARANDOLE .LA
Émission de Maritie et Gilbert Carpentier

 

1960 - BOUBOUROCHE
Téléfilm de Stellio Lorenzi

 

SA PARTICIPATION POUR LE THÉÂTRE
____________________________________________

En juin 1944, elle remporte un Premier prix de comédie moderne au concours de sortie du Conservatoire. Elle devient une vedette du théâtre de boulevard dès 1945, en créant la pièce d'Armand Salacrou Le Soldat et la sorcière, « divertissement historique qui racontait les amours tumultueuses du maréchal de Saxe avec la comédienne Justine Favart1. » Elle incarne également des personnages d' André Roussin, Marcel Mithois, et surtout de ses amis Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy.

 

1987 - FLEUR DE CACTUS
De Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy

 

1978 - PEAU DE VACHE
De Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy - Théâtre des Célestins

 

1975 - PEAU DE VACHE
De Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy - Théâtre de la Madeleine

 

1973 - ARC DE TRIOMPHE .L'
De Marcel Mithois

 

1972 - MONSIEUR CHASSE !
De Georges Feydeau

 

1971 - MAIN PASSE .LA
De Georges Feydeau

 

1971 - FLEUR DE CACTUS
De Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy

 

1968 - QUATRE PIÈCES SUR JARDIN
De Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy

 

1968 - FLEUR DE CACTUS
De Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy - Théâtre des Célestins,

 

1966 - FLEUR DE CACTUS
De Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy - Théâtre des Bouffes-Parisiens

 

1963 - ADIEU PRUDENCE
De Leslie Stevens - Théâtre des Ambassadeurs

 

1961 - ADIEU PRUDENCE
De Leslie Stevens - Théâtre du Gymnase

 

1959 - JUMENT DU ROI .LA
De Jean Canolle

 

1958 - PRÉTRENTAINE .LA
De Jacques Deval

 

1957 - FEMME TROP HONNÊTE .UNE
D'Armand Salacrou

 

1954 - HÉLÈNE OU LA JOIE DE VIVRE
D'André Roussin et Madeleine Gray - Théâtre des Célestins

 

1952 - HÉLÈNE OU LA JOIE DE VIVRE
D'André Roussin et Madeleine Gray - Théâtre de la Madeleine

 

1951 - SABRE DE MON PÈRE .LE
De Roger Vitrac

 

1950 - NINOTCHKA
De Melchior Lengyel

 

1950 - AMI-AMI
De Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy

 

1950 - FEMME LIBRE .UNE
D'Armand Salacrou - Théâtre des Célestins,

 

1949 - FEMME LIBRE .UNE
D'Armand Salacrou - Théâtre Saint-Georges

 

1947 - PRINCE D'AQUITAINE .LE
De Marcel Thiebaut

 

1945 - SOLDAT ET LA SORCIÈRE .LE
D'Armand Salacrou

 

1945 - MISANTHROPE .LE
De Molière

 

1945 - AU PETIT BONHEUR

 

1944 - TOUT EST PARFAIT
D'André Haguet

 

1944 - NAVETTE .LA
D'Henry Becque

 

1943 - INCOMPRIS .UN
D'Henry de Montherlant

 

1942 - MONSIEUR DE FALINDOR
De Georges Manoir et Armand Verhylle

 

1942 - LÉONOR DE SILVA
D'après Calderon

 

1941 - CHANT DU BERCEAU .LE

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (2)

Michèle ISNARDI/RIPOLL

16-02-2012 13:25:49

Une actrice exceptionnelle. Toutes mes condoléances à sa fille Catherine avec laquelle j'étais amie en CM1, Ecole de la rue de la Bienfaisance à Paris 8°. Cordialement Michèle

hugongerard

28-01-2013 11:18:58

Trés grande comédienne de théâtre , petillante avant tout , mais hélas qu on a trop cantonnée dans des films , la plupart franchement médiocre dommage , elle méritait mieux . execeptée chez Sacha Guitry.