RUTH WARRICK

Vue 1070 fois

Profession:
Actrice américaine.

Date et lieu de naissance:
29-06-1915, à St. Joseph dans l'État du Missouri, aux Etats-Unis.

Date et lieu du décès:
15-01-2005, à Manhattan dans l'État de New York aux États-Unis.

Cause du décès:
Complications au cours d'une pneumonie à l'âge de 89 ans.

Nom de naissance:
Ruth Elizabeth Warrick - Surnom : Mme Citizen Kane.

État civil:
Au cours de sa vie, elle se maria à 6 reprises et eut 3 enfants :

Mariée le 15 avril 1938 avec l'acteur : ERIK ROLF (1911–1957) - Divorcée le 19 juillet 1945.
Ils eurent deux enfants, Karen Elizabeth, née le 13 mars 1941 et Jon, né en septembre 1942.

Mariée une première fois en avril 1950 avec l'acteur : CARL NEUBERT - Divorcée.
Ils eurent un fils : Timothy.

Mariée en juillet 1953 avec : ROBERT McNAMARA - Divorcée en 1960.
Ils eurent un enfant.

Mariée une seconde fois en 1961 avec l'acteur : CARL NEUBERT - Divorcée.

Mariée en 1972 avec l'acteur : FRANK FREDA (19??-2016) - Divorcée en 1973.

Mariée en 1975 avec : JARVIS CUSHING - Divorcée en 1976.

Dans les années 1980, elle a avoué avoir eu une « romance torride » avec Anthony Quinn lors du tournage du film China Sky (1945).

Taille:
(1m68)

Commentaires: 0

Anecdotes


Orson Welles et Ruth Warrick dans le film de 1941 : Citizen Kane pendant la scène du petit-déjeuner / Everett Collection


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à RUTH WARRICK

Ajout de la vidéo le 10 novembre 2021 par Philippe de CinéMémorial


Fille de Frederick R Warrick Jr.et de Annie L (née Smith). Ruth Warrick voit le jour le 29 juin 1915 à St. Joseph dans l'État du Missouri, aux Etats-Unis. La famille déménage à Kansas City où Ruth y fait ses études secondaires, puis entre à l'Université pour suivre des cours d'institutrice.


Ruth Warrick, Randolph Scott et Anthony Quinn - Dans le film de 1945 : China Sky


Après avoir reçue des critiques élogieuses pour sa rédaction au lycée intitulée « Prévention et traitement de la tuberculose » elle remporte le titre de Miss Jubilesta, ce qui l’amène à une tournée promotionnelle pour représenter, l'ambassadrice du Missouri à New York.

Ayant décide de rester dans la grande ville et d’abandonner sa vocation première, elle pratique plusieurs petits métiers dont celui de mannequin. Parallèlement elle suit des cours de comédie et fait ses débuts artistiques comme chanteuse dans des émissions radiophoniques.

C’est lors d'une de ses nombreuses émissions qu’elle a rencontré son premier mari l’acteur Erik Rolf. Par la suite elle rejoint la troupe du Mercury Theatre dirigée par Orson Welles. Ayant travaillé ensemble en 1938, dans une émission de radio, en 1941 le jeune Orson Welles, l’escorte avec sa compagnie à Hollywood et la choisit pour son film « Citizen Kane » un film quasi-biographique sur la vie de Charles Foster Kane dans lequel elle joue Emily Monroe Norton, la nièce du président des États-Unis et la première épouse du milliardaire Kane (Orson Welles), un grand magnat de la presse. Un film acclamé par la critique et donne à Ruth Warrick sa rampe de lancement cinématographique. Dès lors, elle enchaîne avec « Vendetta » (1941) de Gregory Ratoff, deux frres jumeaux ennemis (Douglas Fairbanks Jr. jouant les deux rôles) tombent amoureux de la belle comtesse Isabelle Gravini (Ruth Warrick) avec Akim Tamiroff et J. Carrol Naish.

En deux films, sa carrière est lancée, et se voit offrir un contrat de sept ans avec les studios RKO. Elle tourne en tête d'affiche dans une vingtaine de productions de bon niveau. Trop réservée et trop aristocratique pour interpréter les ingénues ou les filles glamours, elle sera cantonnée dans les films d’aventures ou de guerre. Comme « Voyage au pays de la peur » (1942) un film d’espionnage de Norman Foster, elle campe l'épouse de Joseph Cotten, un expert américain en balistique en Turquie qui se retrouve pris en chasse par des agents nazis lors de la Seconde Guerre mondiale avec Orson Welles, Dolores del Río et Agnès Moorehead.


Puis joue l’épouse dominatrice d’un homme faible (Edward G Robinson) qui s’enrôle dans l'armée pour échapper à sa femme acariâtre, il revient à la maison en héros de guerre dans « Monsieur Winkle s’en va-t-en guerre » (1944) d’Alfred E. Green ; l’infirmière Sara Durand dans « Sous le ciel d’Orient » (1945) de Ray Enright aux cotés de Randolph Scott médecin missionnaire dans un hôpital d’un petit village chinois lors de la Seconde Guerre mondiale, ils sont amoureux l'un de l'autre mais ce dernier est déjà marié à Louise ( Ellen Dew) qui perdra la vie sur le camp lors d’un raid japonais avec Philip Ahn et Anthony Quinn ; une journaliste qui s'associe à un agent du Trésor (Pat O'Brien) pour enquêter sur un réseau international de contrefaçon opérant au Mexique dans « Vacances tragiques » (1946) de Edward H. Griffith.

Elle participe à une petite comédie pour enfants « Jenny et son chien » (1947) d'Allan Dwan, Jenny, (Natalie Wood) une jeune orpheline sauve un chien rescapé d'un accident d'avion, le Dr.Steven (Dean Jagger) et sa fiancée Susan (Ruth Warrick), responsable d’un laboratoire se prennent d'affection pour tous les deux, et adoptent la jeune fille et son chien. Une ex-reine de beauté dans « La beauté en parade » (1949) de Lew Landers qui vingt ans plus tard canalise ses ambitions à travers sa jeune fille (Lola Albright) qui remporte un concours local et participe à un concours national, mais les promotions incessantes de sa fille à un effet préjudiciable sur la vie de son couple.

Dans la dramatique « Seconde chance » (1950) de William Beaudine, elle est Emily qui ressent une forte douleur sur le côté, après un examen médical elle apprend qu'elle n'a plus longtemps à vivre, assise sur un banc, elle revoit sa vie en flash-back.… puis elle se réveille en sueur et réalise qu'elle rêvait et qu'elle n'a pas encore vu le médecin, d’où le titre du film « Seconde chance ».

Elle montre l'une de ses plus belles compositions dans le drame social « Un trop grand nombre » (1950) d’Erle C. Kenton, elle incarne une célèbre pianiste de concerts Helen Mason qui détruit sa vie et sa carrière par son alcoolisme chronique, son mari (Richard Travis) membre des Alcooliques anonymes l'aide à s'en sortir.

Elle termine la décennie avec une comédie fantastique sur le sport « La bosse de Roogie » (1954) de Harold Young elle est la mère inquiète d'un jeune garçon (Robert Marriott) qui développe une étrange bosse sur son bras. La bosse a un tel effet sur son bras qu'il se retrouve comme lanceur dans une équipe de baseball des ligues majeures. Ruth Warrick décroche pendant une dizaine d’année des studios de cinéma, c’est à la télévision qu’elle trouva en fin de carrière un second souffle, on peut retenir sa présence dans plusieurs épisodes de « Haine et Passions et Les Vertiges de la Passion » en 1953 ; « As the World Turns » en 1956 ; « Le père de la mariée » en 1961; elle a reçu une nomination aux Emmy Awards pour son rôle d'Hannah Cord pour sa participation dans « Peyton Place ». En 1970 elle obtient l'un des personnages les plus dominants de la série « La force du destin » celui de Phoebe Tyler, une matrone odieusement riche, à la langue de vipère et manipulatrice, elle a tenu le rôle pendant 437 épisodes jusqu'à son décès en 2005. (A savoir qu’en 2001 suite à une chute lors de ses vacances en Italie, elle s'est cassé la hanche, sa chute a été incorporée dans le scénario et elle a continué à jouer son personnage de Phoebe Tyler sur une base limitée à partir d'un fauteuil roulant.)

Onze ans plus tard elle fait un bref retour sur les plateaux de cinéma, pour quatre films mais sa carrière est pratiquement terminée elle tient un rôle secondaire celui de la tante de Chuck Connors dans « Marqué au fer rouge » (1965) de Bernard McEveety, un chasseur de buffles qui été torturé et détroussé de ses économies, il va se venger violemment des hommes qui l'ont marqué ; une apparition dans un western dans « Le plus grand des hold-up » (1968) de Hy Averback avec Clint Walker, Kim Novak et Claude Akins, et signalons sa présence dans le film d’horreur « La malédiction démoniaque » (1983) de Joel Bender, où une pierre mystérieuse produit des visions et des accidents à tous ceux qui l'approchent, commence alors une vague de terreur sanglante dans un climat d'exorcisme et de réincarnation qui semble ne pas devoir s'arrêter...

Coté vie privée : Ruth Waricck fut une actrice engagée : partisan de longue date des droits des Afro-Américains ; et au cours de ses dernières années, elle est devenue porte-parole des droits des personnes âgées et des personnes handicapées, elle a été nommée au Comité mondial des femmes des Nations Unies sur la santé mentale.

Sa vie sentimentale fut assez mouvementée, après son premier mari Erik Rolf épousé en 1938 dont elle a eu deux enfants, elle convole encore 5 fois et tous se sont terminés par un divorce dont son dernier mariage avec Jarvis Cushing en 1975 n’a pas duré plus d’un an. Elle a eu un troisième enfant avec son troisième mari Robert McNamara épousé en 1953. Ruth Warrick décède le 15 janvier 2005, suite a des complications liées à une pneumonie à l'âge de 88 ans, chez elle à Manhattan.


Source : Gary Richardson - Fait le 10 novembre 2021 par Philippe de CinéMémorial.



SES RÉCOMPENSES :


2004 - Prix pour l’ensemble de sa carrière au Daytime Emmy Awards, États-Unis.

 

Filmographie


Joseph Cotten et Ruth Warrick


31 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_______________________________


1984 - DEATH MASK

1983 - MALÉDICTION DÉMONIAQUE .LA

1969 - PLUS GRAND DES HOLD-UP .LE

1968 - MAÎTRE DU MONDE .LE

1966 - MARQUÉ AU FER ROUGE

1964 - A LETTER TO NANCY

1954 - ROOGIE’S BUMP

1951 - THREE HUSBANDS

1950 - SECOND CHANCE

1950 - ONE TOO MANY

1950 - MAMAN EST À LA PAGE

1950 - BEAUTY ON PARADE

1949 - MAKE BELIEVE BALLROOM

1949 - DAN PATCH, LE VICTORIEUX

1948 - ARC DE TRIOMPHE

1947 - JENNY ET SON CHIEN

1947 - FEMME OU MAÎTRESSE

1946 - VACANCES TRAGIQUES

1946 - SWELL GUY

1946 - MÉLODIE DU SUD

1945 - SOUS LE CIEL D'ORIENT

1944 - SABOTEURS .LES

1944 - MONSIEUR WINKLE S'EN VA-T-EN GUERRE

1944 - INVITÉE DANS LA MAISON .UNE

1943 - PETTICOAT LARCENY

1943 - IRON MAJOR .THE

1943 - ET LA VIE RECOMMENCE

1942 - VOYAGE AU PAYS DE LA PEUR

1942 - OBLIGING YOUNG LADY

1941 - VENDETTA

1941 - CITIZEN KANE


1 COURT MÉTRAGE - 1 DOCUMENTAIRE
__________________________________________


1974 - BUSBY BERKELEY
Documentaire de Russ Jones

1952 - SCREEN SNAPSHOTS : MEET MR. RHYTHM, FRANKIE LAINE
Court métrage de Ralph Staub

24 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
_____________________________________

2005 - FORCE DU DESTIN .LA
SÉRIE TV - Dans le rôle de : Phoebe Tyler Wallingford

1993 - AMOUREUSEMENT VÔTRE
SÉRIE TV

1977 - CROISIÈRE S'AMUSE .LA
SÉRIE TV

1970 - DANIEL BOONE
SÉRIE TV

1965 - PEYTON PLACE
SÉRIE TV de 1965 à 1969

1967 - INSIGHT
SÉRIE TV de 1967 à 1968

1968 - DES AGENTS TRÈS SPÉCIAUX
SÉRIE TV - Dans le rôle d'Alice Garrow

1965 - GUNSMOKE
SÉRIE TV - Dans le rôle de : Clara Benteen

1964 - PERRY MASON
SÉRIE TV - Dans le rôle de : Mme Winlock

1961 - PÈRE DE LA MARIÉE .LE
SÉRIE TV de 1961 à 1962 - Dans le rôle d'Eleanor 'Ellie' Banks

1959 - FURTHER ADVENTURES OF ELLERY QUEEN .THE
SÉRIE TV

1955 - I SPY
SÉRIE TV - Dans le rôle de : Mary

1953 - ROBERT MONTGOMERY PRESENTS
SÉRIE TV - Dans le rôle de : Marion Shaw

1953 - STUDIO ONE
SÉRIE TV

1953 - LUX VIDEO THEATRE
SÉRIE TV - Dans le rôle d'Anna Carmody

1952 - FIRESIDE THEATRE
SÉRIE TV de 1952 à 1953 - Dans le rôle de Jane + Anne

1953 - HAINE ET PASSION
SÉRIE TV

1952 - YOUR JEWELER'S SHOWCASE
SÉRIE TV

1952 - BROADWAY TELEVISION THEATRE
SÉRIE TV - Dans le rôle de Florence Bertrand

1952 - CAVALCADE OF AMERICA
SÉRIE TV - Dans le rôle de Lydia Darragh

1951 - GRUEN GUILD PLAYHOUSE
SÉRIE TV de 1951 à 1952 - Dans le rôle de la : chanteuse d'Opéra

1952 - CAMPBELL PLAYHOUSE
SÉRIE TV

1952 - SCHAEFER CENTURY THEATRE .THE
SÉRIE TV

1951 - BIGELOW THEATRE .THE
SÉRIE TV

_______________________FIN _____________________

 

commentaires (0)