ROGER VADIM

Vue 12783 fois

Profession:
Réalisateur, scénariste, producteur et acteur français.

Date et lieu de naissance:
26-01-1928, à Paris, France.

Date et lieu du décès:
11-02-2000, à Paris, France.

Cause du décès:
D'un cancer à l'âge de 72 ans.

Nom de naissance:
Roger Vladimir Plemiannikov.

État civil:
Marié le 19 décembre 1952 avec l'actrice : BRIGITTE BARDOT - divorcé le 6 décembre 1957.

Marié le 17 juin 1958 avec : ANNETTE STROYBERG - divorcé en 1960.
Ils eurent une fille : Nathalie.

Liaison avec l'actrice : CATHERINE DENEUVE.
Ils eurent un fils : Christian Vadim, née en 1963.

Marié le 14 août 1965 avec l'actrice : JANE FONDA - divorcé en 1972.
Ils eurent une fille : Vanessa Vadim, née en 1968.

Marié en 1975 avec : CATHERINE SCHNEIDER - divorcée en 1977.

Marié le 21 décembre 1990 avec l'actrice : MARIE-CHRISTINE BARRAULT - jusqu'au son décès de Roger en 2000.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

?

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Finalement, le grand mérite de Roger Vadim aura été, non pas, comme on l'a longtemps prétendu, de révolutionner le cinéma (il fut bien trop modeste réalisateur pour cela), mais plutôt de contribuer à dynamiter les codes d'une morale qui rendait les années 50 de plus en plus étouffantes. Avec Et Dieu créa la femme, portrait féminin comme on n'en avait encore jamais vu à l'écran, Vadim s'attachait à déculpabiliser les notions (taboues) de désir et de sensualité. Un peu comme le faisait à la même époque, dans un domaine parallèle, la musique, Elvis Aron Presley. Preuve que le moment était venu d'en finir avec ce puritanisme ambiant qui interdisait aux actrices hollywoodiennes d'exhiber leur nombril ou au futur King de se déhancher à la télé. Le parfum de scandale qui entoura les projections de ce premier film n'était d'ailleurs pas pour déplaire à son metteur en scène, se définissant lui-même moins play-boy (réputation que ses nombreuses conquêtes féminines lui vaudront) que noceur nonchalant.

Dandy. Fils d'un vice-consul de France descendant en ligne directe de Gengis Khan, le prince Igor Nicolaievitch Plemiannikov, et d'une comédienne frustrée, Marie-Antoinette Ardilouze, Roger Vadim Plemiannikov, né à Paris le 26 janvier 1928, avait tout en effet d'un personnage des romans du dandy Boris Vian. Ce même Boris Vian qui fut son ami aux plus belles heures du Tabou et qu'il devait diriger ensuite dans les Liaisons dangereuses 1960 (film qui lui valut une fois encore de subir les foudres des bien-pensants et un procès de la Société des auteurs, contre laquelle plaidera maître François Mitterrand) où, malgré une apparition de quelques secondes, l'auteur de Vercoquin et le plancton devait éclipser un Gérard Philipe plus translucide que jamais.

Passé sans préavis, pour cause de Seconde Guerre mondiale, «du royaume des nantis au no man's land des déshérités», comme il l'écrira dans l'un de ses ouvrages, Roger Vadim, adolescent concerné réfugié dans le Var avec sa famille, va aider des marins à s'évader après le sabordage de la flotte française à Toulon et faire passer des Juifs en Suisse. Actes dont il ne tirera aucune gloriole à la Libération, trop occupé à hanter, en compagnie de la tribu Marquand (Jean, le père, Christian et Serge, les fils), les bars et autres hauts lieux de bamboche nocturne de Saint-Germain-des-Prés. Là, dans les clubs «troglodytes» réservés au jazz, il côtoie Prévert, Cocteau, Yves Robert, Kosma, Queneau ou Gréco.

Mari de Bardot. Sur une impulsion, il se présente au cours de Charles Dullin. Il y a quarante-neuf autres candidats. Deux seulement seront reçus: Vadim et Marcel Marceau. Mais sa vocation théâtrale fait long feu et il se tourne bientôt vers le cinéma, devenant tour à tour acteur (les Dents longues), scénariste puis assistant de Marc Allégret et même journaliste (à Paris Match) de 1953 à 1955.

Entre-temps (1952), il a épousé une starlette de 18 ans, Brigitte Bardot, qu'il va finir par diriger avec le retentissement que l'on sait. Chipie, B.B. atténuera ensuite le rôle joué par son ex-époux dans l'envolée de sa carrière en assurant que sans elle, il n'aurait jamais obtenu la mise en scène du film qui l'a lancée.

Décrié par la critique. Après Bardot, Vadim convole avec la Danoise Annette Stroyberg, vedette des Liaisons dangereuses puis de Et mourir de plaisir. Ses mariages suivants avec Catherine Deneuve (mère de son fils, Christian), qui apparaît dans le Vice et la Vertu, et Jane Fonda (la Ronde, la Curée, Barbarella, adaptation de la BD pop-art de Jean-Claude Forrest) ne vont pas que peu alimenter sa réputation de séducteur, au détriment de ses qualités de cinéaste. Pourtant, souvent décrié par la critique, il peut se vanter d'avoir bénéficié pour Sait-on jamais (avec une splendide BO du Modern Jazz Quartet) du soutien conjugué de Truffaut et Godard.

Affecté par l'échec de Don Juan 73, Vadim tourne de moins en moins; rhabille curieusement Sylvia Kristel dans Une femme fidèle, puis s'intéresse à la télévision. Pour elle, il réalise, en 1996, la Nouvelle Tribu, avec son épouse (la cinquième après qu'il eut divorcé de Catherine Schneider, fille du roi de l'acier), Marie-Christine Barrault.

Atteint d'un cancer, l'homme le plus jalousé de l'Hexagone, qui se vantait par ailleurs d'avoir couru sur Ferrari et passé son brevet de pilote à Los Angeles, d'escalader des parois verticales et de faire du delta et du saut libre, s'est éteint, vendredi, dans un lit de l'hôpital de la Salpêtrière. Il avait 72 ans.

 

Source : Serge Loupien de la Liberation. - Mise à jour le 3 octobre 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

39 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1988 - ET DIEU CRÉA LA FEMME - MADE IN U.S.A.

 

1985 - SÉRIE NOIRE POUR UNE NUIT BLANCHE

 

1982 - SURPRISE PARTY

 

1981 - COUP DE MAÎTRE

 

1981 - RICHES ET CÉLÈBRES

 

1980 - JEUX ÉROTIQUES DE NUIT

 

1976 - FEMME FIDÈLE .UNE

 

1974 - JEUNE FILLE ASSASSINÉE .LA

 

1972 - DON JUAN 73

 

1972 - CIAO MANHATTAN

 

1971 - HELLÉ

 

1970 - SI TU CROIS FILLETTE !

 

1968 - BARBARELLA

 

1967 - HISTOIRES EXTRAORDINAIRES

 

1966 - CURÉE .LA

 

1965 - REFLUX .LE

 

1964 - RONDE .LA

 

1963 - CHÂTEAU EN SUÈDE

 

1963 - DRAGÉES AU POIVRE

 

1962 - VICE ET LA VERTU .LE

 

1962 - REPOS DU GUERRIER .LE

 

1962 - SEPT PÉCHÉS CAPITAUX .LES

 

1962 - ET SATAN CONDUIT LE BAL

 

1961 - PARISIENNES .LES

 

1960 - BRIDE SUR LE COU .LA

 

1959 - LIAISONS DANGEREUSES .LES

 

1959 - ET MOURIR DE PLAISIR

 

1959 - TESTAMENT D'ORPHÉE .LE

 

1957 - SOIS BELLE ET TAIS-TOI

 

1957 - BIJOUTIERS DU CLAIR DE LUNE .LES

 

1957 - SAIT-ON JAMAIS ?

 

1956 - ET DIEU CRÉA LA FEMME

 

1956 - EN EFFEUILLANT LA MARGUERITE

 

1955 - CETTE SACRÉE GAMINE

 

1955 - FUTURES VEDETTES

 

1953 - AMANTE DI PARIDE .L'

 

1952 - DENTS LONGUES .LES

 

1950 - MARIA CHAPDELAINE

 

1950 - BLACKMAILED

 

6 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1997 - COUP DE BAGUETTE MAGIQUE .UN

Téléfilm - Réalisateur+Scénario

Avec Marie-Christine Barrault, Ludmila Mikaël, Roger Van Hool, Michael York, Sagamore Stévenin, Pascale Petit

 

1996 - MON PÈRE AVAIT RAISON

Téléfilm - Seulement réalisateur

Avec Claude Rich, Nicolas Vaude, Marie-Christine Barrault, Julien Bouanich, Nathalie Roussel

 

1996 - NOUVELLE TRIBU .LA

Série TV - Réal+Scénario

Avec Marie-Christine Barrault, Roger Van Hool, Ludmila Mikaël, Jean-Pierre Bisson, François Chaumette

 

1993 - AMOUR FOU

Téléfilm - Réal+Scénario

Avec Marie-Christine Barrault, Andrea Occhipinti, Laetitia Legrix, Henri Virlojeux

 

1991 - SAFARI

Téléfilm - Seulement réalisateur

Avec Stephane Ferrara, Horst Frank, Peter McEnery, Valeria Cavalli, Mimsy Farmer

 

1977 - BONHEUR, IMPAIR ET PASSE

Téléfilm - Seulement réalisateur

Avec Danielle Darrieux, Ludmila Mikaël, Philippe Léotard, François Marthouret

________________________________________________

 

commentaires (0)