ROBERT SIODMAK

Vue 6590 fois

Profession:
Réalisateur, acteur et producteur américain d'origine allemande.

Date et lieu de naissance:
08-08-1900, à Dresden en Allemagne.

Date et lieu du décès:
10-03-1973, à Locarno en Suisse.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 72 ans.

Nom de naissance:
Robert Siodmark.

État civil:
Marié en 1933 avec : BERTHA ODENHEIMER - Jusqu'au décès de Bertha le 20 janvier 1973.

Taille:
?

Commentaires: 1

Anecdotes

?

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Né à Dresde, Robert Siodmak appartient à une famille de petits commerçants cultivés, amateurs de littérature. Élève médiocre, il s’oriente sans succès vers le théâtre, puis trouve un emploi de comptable dans une banque et fonde une maison d'édition. Il part ensuite pour Berlin, où il débute dans le cinéma comme scénariste, avant de devenir assistant réalisateur.

Associé à Edgar G. Ulmer, Fred Zinnemann et Billy Wilder, il réalise les Hommes le dimanche (Menschen am Sonntag, 1929), un film réaliste à contre-courant de l’expressionnisme alors en vogue. Engagé par la puissante UFA, il signe Der Kampf mit dem Drachen (1930), Adieux (Abschied, 1930), l'Homme qui cherche son assassin (Der Mann der seinen Mörder sucht, 1930), Autour d'une enquête (Voruntersuchung, 1931), les versions allemande et française de Tumultes (Stürme der Leidenschaft, 1931) et de Quick (Quick, König der Clowns, 1932), puis Brennendenes Geheimnis (1932). Ses films réalistes, drames policiers ou comédies de mœurs, témoignent d’un sens aigu de la direction d'acteurs et d’un goût prononcé pour une certaine poésie de la noirceur humaine.

L'arrivée des nazis au pouvoir le conduit à s'exiler en France, où il adapte une comédie d’Édouard Bourdet, le Sexe faible (1933), avant de réaliser une remarquable comédie musicale avec Danielle Darrieux et Albert Préjean, La crise est finie (1934), suivie d’une curieuse version anglaise et française de l'opérette la Vie parisienne / Parisian Life (1935). Il tourne ensuite un film policier, Mister Flow (1936), d'après Gaston Leroux, et Cargaison blanche (1936). Tous ces films lui valent une excellente réputation de cinéaste. Il dirige alors Harry Baur dans Mollenard, capitaine corsaire (1937), travaille sans être crédité sur Ultimatum (1938) de son compatriote Robert Wiene, ainsi que sur les Frères corses (1938) de Georges Kelber, et dirige Maurice Chevalier dans Pièges (1939).

La Seconde Guerre mondiale le contraint à s'exiler à nouveau. Il émigre aux États-Unis et y tourne d'abord des œuvres de commande comme West Point Widow (1941), Fly By Night (1941), The Night Before the Divorce (1942), My Heart Belongs to Daddy (1942) et Someone to Remember (1943), avant de se faire remarquer avec le Fils de Dracula (Son of Dracula, 1943), qui inaugure son contrat avec Universal. Pour cette firme, il tourne ensuite le baroque Signe du cobra (Cobra Woman, 1943), avant de s'essayer au film noir avec une adaptation réussie de William Irish, les Mains qui tuent (Phantom Lady, 1943).

Il dirige encore Deanna Durbin dans Vacances de Noël (Christmas Holiday, 1944) et George Sanders dans l'Oncle Harry (The Strange Affair of Uncle Harry, 1945). Puis, Deux Mains dans la nuit (The Spiral Staircase, 1945) et la Double Énigme (The Dark Mirror, 1946) lui assurent une bonne réputation d’auteur de films d'angoisse à thèmes psychologiques.

Son style vigoureux et onirique se plie parfaitement à une adaptation de la nouvelle d’Ernest Hemingway, les Tueurs (The Killers, 1946), qui révèle Ava Gardner et Burt Lancaster. Après Désirs de bonheur (Time out Mind, 1947), il revient au film noir avec la Proie (Cry of The City, 1948), puis retrouve Burt Lancaster pour un chef-d'œuvre, Pour toi, j'ai tué (Criss Cross, 1948) tiré d'un roman de Don Tracy.

Il cosigne ensuite Passion fatale (The Great Sinner, 1949) avec Mervyn LeRoy, une adaptation du Joueur de Dostoievski et tourne la Femme à l'écharpe pailletée (Thelma Jordan, 1949), puis Deported (1949) et The Whistle at Eaton Falls (1950) qui confirment sa place de choix parmi les meilleurs réalisateurs américains du moment.

Il revient cependant en Europe pour mettre en scène un pittoresque film de pirates avec Burt Lancaster, le Corsaire rouge (The Crimson Pirate, 1951), et tourne en France le Grand Jeu (1953) avec Gina Lollobrigida avant de rentrer en Allemagne où il réalise les Rats (Die Ratten, 1955), Mon père était acteur (Mein Vater der Schauspieler, 1956), Les SS frappent la nuit (Nachts wenn der Teufel kam, 1957), Dorothea Angermann (1958) et Mein Schulfreund (1960) qui font alors de lui le meilleur cinéaste travaillant en Allemagne. Il réalise aussi des téléfilms pour la télévision britannique, ainsi que le film anglais The Rough and The Smooth (1959) et deux autres productions françaises, Katia (1959) et l'Affaire Nina B. (1961).

Après un film de propagande américano-allemand contre le régime de la RDA, Tunnel 28 / le Mur de Berlin (Tunnel 28/Escape from East Berlin, 1962), il signe des adaptations du romancier Karl May : Au pays des Skipetars (Der Schut, 1964), le Trésor des Aztèques (Der Schatz des Azteken, 1964) et la Pyramide du roi soleil (Der Pyramide des Sonnesgottes, 1965) avant de retourner à Hollywood pour réaliser un grand western, Custer, l'homme de l'Ouest (Custer of the West, 1967). Il termine sa carrière en Europe avec Kampf um Rom (1969), un péplum en deux parties.

 

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1971 - Prix d’honneur - Prix du cinéma Germanique, Allemagne.

1957 - Pour : LES S.S. FRAPPENT LA NUIT - Prix d’Or - Réalisation aux prix du cinéma germanique, Allemagne.

1954 - Pour : LES RATS - Ours d’Or - Festival international du cinéma de Berlin, Allemagne.

1946 - Pour : LES TUEURS - Edgar - Meilleur film de cinéma - Edgar Allan Poe Awards, États-Unis.

 

 

Fait le 11 septembre 2010 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

Filmographie

 

58 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

1970 - EIN GROßER GRAUBLAUER VOGEL

 

1969 - POUR LA CONQUÊTE DE ROME (SECONDE PARTIE)

 

1968 - POUR LA CONQUÊTE DE ROME (1ÈRE PARTIE)

 

1966 - CUSTER, L'HOMME DE L'OUEST

 

1965 - MERCENARIES DE RIO GRANDE I .LES

 

1965 - MERCENAIRES DE RIO GRANDE II .LES

 

1964 - PRINCE NOIR .LE

 

1962 - TUNNEL 28

 

1961 - AFFAIRE NINA B .L'

 

1960 - MEIN SCHULFREUND

 

1959 - KATIA

 

1959 - SEINS DE GLACE .LES

 

1959 - DOROTHEA ANGERMANN

 

1957 - S.S. FRAPPENT LA NUIT .LES

 

1956 - MON PÈRE ÉTAIT UN ACTEUR

 

1954 - RATS .LES

 

1953 - GRAND JEU .LE

 

1952 - CORSAIRE ROUGE .LE

 

1951 - QUAND LA FOULE GRONDE

 

1950 - DÉPORTÉ .LE

 

1949 - FEMME À L'ÉCHARPE PAILLETÉE .LA

 

1948 - POUR TOI, J'AI TUÉ

 

1948 - PROIE .LA

 

1948 - PASSION FATALE

 

1947 - DÉSIR DE BONHEUR

 

1946 - TUEURS .LES

 

1946 - DOUBLE ÉNIGME .LA

 

1945 - ONCLE HARRY .L'

 

1945 - MORT N'ÉTAIT PAS AU RENDEZ-VOUS .LA

 

1945 - DEUX MAINS, LA NUIT

 

1944 - SUSPECT .LE

 

1943 - MAINS QUI TUENT .LES

 

1943 - SIGNE DU COBRA .LE

 

1943 - VACANCES DE NOËL

 

1943 - SOMEONE TO REMEMBER

 

1943 - FILS DE DRACULA .LE

 

1942 - NIGHT BEFORE THE DIVORCE .THE

 

1942 - MY HEART BELONGS TO DADDY

 

1942 - FLY-BY-NIGHT / Secret of G32

 

1941 - WEST POINT WIDOW

 

1939 - PIÈGES

 

1938 - ULTIMATUM

 

1937 - MOLLENARD

 

1937 - CHEMIN DE RIO .LE

 

1936 - AMANTS TRAQUÉS .LES

 

1935 - VIE PARISIENNE .LA

 

1936 - GRAND REFRAIN .LE

 

1934 - ROI DES CHAMPS-ÉLYSÉES .LE

 

1934 - CRISE EST FINIE .LA

 

1933 - SEXE FAIBLE .LE

 

1933 - GIRLS WILL BE BOYS

 

1933 - BRENNENDES GEHEIMNIS

 

1932 - QUICK

 

1931 - TUMULTES

 

1931 - HOMME QUI CHERCHE SON ASSASSIN .L'

 

1931 - AUTOUR D'UNE ENQUÊTE

 

1930 - ADIEUX

 

1929 - HOMMES, LE DIMANCHE .LES

 

 


 


 

 

 

commentaires (1)

hugongerard

08-12-2010 17:23:02

Passion Fatale , n ' est pas une adaptation du : Joueur de Dostoiesvky comme vous l ' avez écrit dans la biographie de Robert Siodmak mais racontant la jeunesse de la vie de l ' écrivain . Gregory Peck y campe le rôle de Dostoiesvky jeune.