RICHARD BOONE

Vue 6953 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
18-06-1917, à Los Angeles, Californie, États-Unis.

Date et lieu du décès:
10-01-1981, à Saint Augustine, Floride, États-Unis.
Incinéré, ses cendres furent dispersées à Hawaii.

Cause du décès:
D'un cancer de la gorge à l'âge de 63 ans.

Nom de naissance:
Richard Allen Boone.

État civil:
Marié en 1937 avec : JANE HOPPER - divorcé en 1940.

Marié en 1949 avec : MIMI KELLY - divorcé en 1950.

Marié en 1951 avec CLAIRE MCALOON.
Ils eurent 1 enfant.

Taille:
6' 2" (188 cm)

Commentaires: 3

Anecdotes

Cousin de Pat Boone.

Richard Boone était un étudiant, boxeur, peintre-ouvrier avant d'aboutir dans la marine américaine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Figure secondaire du cinéma américain des années 50 et 60, Richard Boone (descendant de l'explorateur Daniel Boone) promena sa solide carrure dans plusieurs films dont Alamo de son ami John Wayne qu'il retrouvera plusieurs fois par la suite, Le Renard du désert, Hombre ou encore L'Arrangement avec Kirk Douglas. Il fut également très présent à la télévision.

Après la guerre, il a utilisé le GI Bill pour étudier l'art dramatique à l'Actor's Studio à New York.

En 1950, il signe un contrat avec la 20th Century-Fox et fait ses débuts à l'écran dans "Okinawa", en 1950.

Il a également abordé des rôles tels que Ponce Pilate dans La tunique, en 1953 et un détective de police dans "Le crime était signé", en 1953.

En 1954, il a joué le rôle du Dr Konrad Styner dans la série médicale d'avant-gardes "Medic", en 1954, qui était une critique, mais pas un succès. Ce rôle a duré deux ans, mais dans l'intervalle, il a continué à apparaître dans des westerns et des films de guerre.

Richard Boone a continué à travailler jusqu'à la fin de sa vie, est décédé d'un cancer de la gorge en 1981.

Fait le 14 janvier 2010 par Philippe de CinéMémorial.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Acteur américain né le 18 juin 1917 à Los Angeles, en Californie, et décédé le 10 janvier 1981 à St Augustine, en Floride, il est l'une des figures familières du western et réussit à imposer son faciès patibulaire et sa solide carrure dans les rôles de second plan, notamment en interprétant des personnages sombres et inquiétants.

De son véritable nom Richard Allen Boone, il découvre les difficultés de la vie active après avoir été renvoyé de l'université de Stanford pour un délit mineur. Il est alors contraint d'exercer différents petits métiers qui lui permettent de vivre. Il enchaine ainsi les emplois de barman, peintre, ouvrier pétrolifère, boxeur, navigateur, chercheur d'or et écrira même quelques nouvelles pour des petits journaux fauchés. Lorsque les États-Unis entrent en guerre en 1941, il est engagé dans l'US Navy et effectue son service jusqu'à la fin de la guerre. Une fois libéré, il décide de s'inscrire à l'Actor's Studio, une école de New-York, pour y étudier l'art dramatique.

Malgré ses débuts tardifs, Il se révèle comme un élève sérieux et méthodique et ne tarde pas à faire ses premiers pas sur scène à Broadway, en 1948, dans "Médée", une pièce produite par Judith Anderson et dans laquelle il interprète le rôle de Jason. Il enchaine ensuite d'autres pièces de théâtre ainsi que des apparitions occasionnelles dans des séries télévisées dans lesquelles il joue souvent en second plan.

En 1950, la 20th Century Fox lui propose un contrat et il apparait alors dans son premier film, "Hall Of Montezuma", en interprétant le rôle d'un officier de marine durant la guerre. Pour ce film, la Fox réunit bon nombres de ses recrues très prometteuses, aux côtés de Richard Widmark, dont Jack Palance, Skip Homeier, Robert Wagner ou encore Neville Brand. L'année suivante, en 1951, il apparait, toujours dans des rôles secondaires, dans plusieurs films de guerre et d'action. Il faut attendre 1952 pour le voir aborder le genre western qui contribuera à une partie de son succès.

En raison de son faciès et de son allure, Il va alors devoir jouer régulièrement les bad guy (méchants), comme dans "Le Gaucho", en interprétant avec talent ces personnages. Ses rôles deviennent plus consistants, sous la direction de réalisateurs renommés, et en 1954 on le retrouve dans "L'attaque De La Rivière Rouge" dans lequel il interprète impeccablement le personnage de Brett Manning, un homme vil et sans aucune morale.

La même année, il joue le rôle ambigu du capitaine nordiste Lionel Foster dans "Le Raid" de Hugo Fregonese, face à la bande sudiste de Van Heflin. Bien que la morale place le capitaine Foster du bon côté de la loi, celui-ci tente l’héroïsme face à une bande de pillards, le travail du réalisateur et l’interprétation de Richard Boone réussissent à rendre Foster antipathique, méprisable et presque pathétique. Il parvient alors à s'imposer, à l'instar d'acteurs comme Lee Van Cleef ou Jack Elam, comme l'un des meilleurs seconds rôles et bad guy du western, statut qui va le cantonner à des personnages souvent très proches les uns des autres (Hombre, Big Jack, L'Homme De L'arizona, 10 Hommes A Abattre, L'Homme Qui N'a Pas D'Etoile, etc...).

Menant sa carrière au cinéma, mais également à la télévision, on le voit apparaître régulièrement dans des séries télévisées en guest star, pour ensuite tenir les rôles principaux comme dans "Medic" dans laquelle il interprète, en 1954 et durant deux saisons, le Dr Konrad Styner. En 1957, et jusqu'en 1963, il est le Paladin de la série "Have Gun, Will Travel", un pistolero installé dans un hôtel de San Francisco et qui loue ses services durant 226 épisodes de 25 mn. La série offrira à Richard Boone l'occasion de réaliser quelques épisodes, mais le rôle de Paladin marquera également sa carrière et le placera au rang de star qui ne se contente plus de jouer les bad guy. C'est ainsi qu'on le retrouve dans Alamo, Tonnerre Apache ou Rio Conchos, dans lesquelles il nous offre des compositions plus variées. En 1963, il apparait dans la série "Richard Boone Show" qui est un échec et s'arrête l'année suivante.

Il part alors s'installer à Hawai où il va vivre durant 7 ans. Il disparait un peu des grands écrans durant les années 60 et ne tourne qu'une poignée de films durant ces 10 années. En 1970, il interprète "Madron", un western sans grand intérêt, et l'année suivante, il donne la réplique à son vieil ami John Wayne dans l'excellent "Big Jack" dans lequel il reprend sa position de vilain avec tout le talent qu'on lui connait. En 1972, il prend sa revanche sur la télévision grâce à Jack Webb qui lui offre le rôle de "Hec Ramsey" durant 11 épisodes, une série basée sur l'histoire vraie de Hec, un vieux sherif coriace qui exerçait à la frontière vers la fin des années 1800 et début 1900, et qui, sur la fin de sa vie, s'était intéressé aux techniques modernes des enquêtes de police. La série s'arrête en 1974, à la suite de laquelle Richard Boone ne tournera plus que très peu.
Il participera à la dernière aventure cinématographique de John Wayne, dans le mythique "Le Dernier Des Géants", puis jouera encore quelques films avant que sa carrière ne soit interrompue, en 1981, par le décès de l'acteur, des suites d'une longue maladie.
L'acteur Richard Boone, qui a toujours proclamé être le descendant à la 5ème génération du légendaire trappeur Daniel Boone, a toujours eu la réputation de ne pas avoir un caractère très facile et d'avoir posé beaucoup de difficultés aux réalisateurs qui ont travaillé avec lui, ainsi qu'à ses partenaires de plateaux. Mais pour nous, qui sommes des passionnés du western, il est avant tout l'un des meilleurs bad guy du genre et l'un de ses acteurs indispensables. Les producteurs de "Les Cheyennes" avaient tout d'abord suggéré à John Ford de choisir Richard Boone et Anthony Quinn pour interpréter les rôles des deux chefs indiens, Little Wolf et Dull Knife, mais le réalisateur opta finalement pour Ricardo Montalban et Gilbert Roland.

A la fin de sa vie, Richard Boone tenait le poste d'ambassadeur culturel de la Floride. Les producteurs lui avaient proposé le 1er rôle d'une série ayant pour toile de fond Hawaï, "Hawaï, Police D'État", mais il refusa et le rôle revint à Jack Lord. Son neveu, Randy Boone, s'illustrera également dans la série western, notamment dans "Le Virginien" et "Cimarron", ainsi que son cousin, Pat Boone, dans d'autres genres. Il épousa Claire McAloon en 1951 et restera avec celle-ci jusqu'à sa mort.

 

Source : westernuscollection2 - Fait le 08 février 2013 par Philippe de CinéMémorial.

 

commentaires (3)

hugongerard

25-07-2010 16:58:01

Oui , lui et le Duke ( John Wayne ) ont été réunis maintes fois ensemble dans : Big Jake de Georges Sherman , et : Le dernier des géants de Don Siegel , dernier film du Duke , atteint déjà d ' un cancer .

hugongerard

06-10-2010 16:30:23

Richard Boone fût aussi Hec Ramsey dans une série western , qui n ' a pas fait long feu sur nos chaînes télé. Pour une fois il avait un rôle sympathique , ce qui était rare chez cet acteur .