RENE LEFEVRE

Vue 19740 fois

Profession:
Acteur, scénariste et homme de théâtre français.

Date et lieu de naissance:
06-03-1898, à Nice, Alpes-Maritimes, France.

Date et lieu du décès:
23-05-1991, à Poissy, Yvelines, France.

Cause du décès:
D'un cancer à l'âge de 93 ans.

Nom de naissance:
René Paul Louis Lefèvre.

État civil:
?

Taille:
?

Commentaires: 1

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à RENE LEFEVRE

Ajout de la vidéo le 03 septembre 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

René Lefèvre est né René Paul Louis Lefèbvre à Nice dans les Alpes-Maritimes en France le 6 mars 1898. Ses parents voulaient qu’il devienne marin mais le jeune homme avait une autre ambition, faire du cinéma. Après avoir terminé ses études, il gagne sa vie en faisant plusieurs petits boulots comme: le commis dans une épicerie, vendeur de boîtes de cirage, livreur, manœuvre en usine et dans un environnement proche de son idéal, aide machiniste à l'Opéra de Paris. A 16 ans il entre dans la Marine navale mais n'y reste pas, ayant le mal de mer, à 18 ans il s'engage dans l’infanterie.

Il réalise son rêve sur les planches de la Comédie des Champs-Élysées, dans des pièces de Marcel Achard et de Prosper Mérimée, apprenant son métier aux côtés de Louis Jouvet. En 1925, René Hervil adapte au grand écran la pièce de théâtre de Jules Romain, «Knock ou le triomphe de la médecine» ce qui lui vaut son premier rôle au cinéma encore muet comme chauffeur avec Fernand Fabre dans le rôle du docteur Knock.

Deux ans plus tard, il campe un soupirant maladroit dans une comédie de Julien Duvivier «Le mariage de mademoiselle Beulemans» avec André Brabant la future mariée ; un paysan madré dans «Pas si bête » (1927) de André Berthomieu avec Madeleine Carroll ; le Comte des Hurlettes dans «Le sous-marin de cristal» (1927) de Marcel Vandal avec Félicien Tramel ; puis il campe un professeur qui jadis à raté son mariage avec l'une de « Ces dames aux chapeau verts» (1929) de André Berthomieu avec Gabrielle Fontan, Alice Tissot et Jean Dehelly.

On découvre au travers ces premiers films l’image de l’archétype du bon garçon, naïf mais lucide, l’amoureux timide au physique banal, le gars un peu rêveur et sentimental, un personnage qu’il esquisse dans le rôle d’un fleuriste au grand cœur dans «Jean de la lune» (1931) de Jean Choux avec Madeleine Renaud et Michel Simon ; dans la comédie fantaisiste «Le million» (1931) de René Clair, il campe un jeune peintre sans le sou, il gagne à la loterie un million de florins mais le billet gagnant se trouve dans la poche d'une veste qui passe d’une personne à l’autre ; Jean Renoir lui offre le film-phare de sa carrière «Le crime de monsieur Lang » (1935) il est Amedée Lange un écrivain qui tue son éditeur Jules Berry, un type véreux sans scrupules et criblé de dettes qui à usurpé ses droits d'auteurs; puis devient l’ami fidèle et confident du réprouvé Jean Gabin dans «Gueule d’amour» (1937) avec la belle Mireille Balin.

Ecrivain à ses heures, George Lacombe adapte à l’écran son premier roman, «Les musiciens du ciel» (1939), puis il signe les dialogues et le scénario de «Parade en sept nuits» (1940) pour Marc Allégret , il est encore producteur et animateur d'émissions de radio. Encouragé par cette première expérience de romancier, il écrit un nouveau scénario, « Opéra-Musette » qu'il décide de réaliser lui-même avec l'assistance technique de Claude Renoir, mais le succès n’est pas au rendez vous, un essai qui resta une expérience sans lendemain.

Pendant les années d'occupation, il tourne peu, son importante activité de résistant l’éloigne des studios. A la libération, il reprend sa carrière radiophonique et assure la direction de Radio-Méditerranée. En revanche, il apparaît plus qu'épisodiquement à l'écran ; mais obtient encore quelques rôles importants comme dans le très beau film de Louis Daquin sur les gueules noires «Le point du jour» (1948) ses méthodes autoritaires et conservatrices se heurtent à un jeune ingénieur des mines Jean Desailly, citons aussi son rôle de lieutenant dans « L’escadron blanc» (1948) de René Chanas, après la mort de son capitaine Jean Chevrier, il prend le commandement de l'escadron de méharistes sahariens et poursuit un groupe de pillards à travers le désert.

Par la suite ses personnages sont plutôt de second plan ; il campe un vétérinaire dans «Fille dangereuse» (1952) de Guido Brignone avec Silvana Pampanini ; le grec Yannakos dans «Celui qui doit mourir» (1956) de Jules Dassin avec Roger Hanin ; le professeur Vignabos dans «La garçonne» (1957) de Jacqueline Audry avec Andrée Debar ; un photographe receleur dans «Sois belle et tais-toi» (1957) de Marc Allégret avec Henri Vidal ; l'inspecteur Blavet de la DST dans «Le gorille vous salue bien» (1958) de Bernard Borderie avec Lino Ventura ; un receleur de bijoux qui se fait tué dans «Le doulos» (1961) de Jean-Pierre Melville avec Jean-Paul Belmondo ; un retraité et client du café dans «Un gosse de la butte» (1963) de Maurice Delbez avec Madeleine Robinson ; dans un drame de guerre le colonel Guers dans «Un homme de trop» (1966) de Costa-Gavras avec Michel Piccoli ; on le voit aussi à la télévision dans des feuilletons comme «Vive la vie» (1966), «Les compagnons de Baal» (1968), «L'homme de l'ombre» (1968), «Café du square» (1969),ou encore «La cravache d'or » (1969 . Il termine sa prolifique carrière avec le rôle d'un grand-père dans une comédie «Un oursin dans la poche» (1977) de Pascal Thomas avec Darry Cowl et, Bernard Menez.

René Lefevre à écrit d’autres romans comme entre autres La couronne de chiffon, L'inventeur, Le rescapé de la Chimère, Rue des Prairies qui sera adapté au grand écran par Denys de La Patellière en 1959.

René Lefevre acteur, réalisateur scénariste , nous laisse le souvenir d'un acteur discret et sympathique, au visage ouvert, au regard chaleureux et pétillant de malice. Très discret sur sa vie privé sait‘on à peine qu’il fut marié à Pierrette qu'il surnomme La Bougnate laquelle lui a donné une fille Jeanine. Il décède le 25 mai 1991 d’un cancer à l’âge de 93 ans.

Source : Gary Richardson - Fait le 03 septembre 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

79 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1977 - OURSIN DANS LA POCHE .UN

 

1975 - CORPS DE MON ENNEMI .LE

 

1969 - MAISON DE CAMPAGNE .LA

 

1966 - HOMME DE TROP .UN

 

1965 - ANGÉLIQUE ET LE ROY

 

1964 - GOSSE DE LA BUTTE .UN

 

1963 - FOIRE AUX CANCRES .LA

 

1962 - DOULOS .LE

 

1961 - COMME UN POISSON DANS L'EAU

 

1961 - BLONDE COMME ÇA .UNE

 

1959 - SECRET DU CHEVALIER D'EON .LE

 

1959 - RUE DES PRAIRIES

 

1958 - DOUZE HEURES D'HORLOGE

 

1957 - SOIS BELLE ET TAIS-TOI

 

1957 - LIBERTÉ SURVEILLÉE

 

1957 - GORILLE VOUS SALUE BIEN .LE

 

1957 - GARÇONNE .LA

 

1957 - C'EST LA FAUTE D'ADAM

 

1957 - CELUI QUI DOIT MOURIR

 

1955 - LUMIÈRE D'EN FACE .LA

 

1954 - BEL AMI

 

1952 - FILLE DANGEREUSE .LA

 

1951 - TROIS FEMMES

 

1951 - SEULS AU MONDE

 

1950 - SOUS LE CIEL DE PARIS

 

1950 - SOURIRE DANS LA TEMPÊTE .UN

 

1949 - POINT DU JOUR .LE

 

1948 - ESCADRON BLANC .L'

 

1947 - CARCASSE ET LE TORD-COU .LA

 

1946 - BATAILLON DU CIEL .LE

 

1945 - SON DERNIER RÔLE

 

1943 - BOITE AUX RÊVES .LA

 

1943 - ARLETTE ET L'AMOUR

 

1943 - À LA BELLE FRÉGATE

 

1942 - FEMME QUE J'AI LE PLUS AIMÉE .LA

 

1941 - OPÉRA-MUSETTE

 

1940 - PARADE EN SEPT NUITS

 

1939 - MUSICIENS DU CIEL .LES

 

1938 - SOMMES-NOUS DÉFENDUS ?

 

1938 - PLACE DE LA CONCORDE

 

1938 - PISTE DU SUD .LA

 

1938 - PETITE PESTE

 

1938 - FEUX DE JOIE

 

1937 - NUITS DE PRINCES

 

1937 - GUEULE D'AMOUR

 

1937 - CHOC EN RETOUR .LEl

 

1936 - TROIS, SIX, NEUF

 

1936 - MES TANTES ET MOI

 

1935 - VOGUE MON COEUR

 

1935 - ÉPOUX SCANDALEUX .LES

 

1935 - CRIME DE MONSIEUR LANGE .LE

 

1935 - COUP DE TROIS .LE

 

1934 - AMOUR EN CAGE .L'

 

1933 - PAPRIKA

 

1933 - FEMME IDÉALE .LA

 

1933 - DEUX CANARDS .LES

 

1932 - SA MEILLEURE CLIENTE

 

1932 - FLEUR D'ORANGER .LA

 

1932 - ÂNE DE BURIDAN .L'

 

1931 - MONSIEUR, MADAME ET BIBI

 

1931 - MILLION .LE

 

1931 - JEAN DE LA LUNE

 

1931 - CINQ GENTLEMEN MAUDITS .LES

 

1931 - CHIEN QUI RAPPORTE .UN

 

1930 - MARIUS À PARIS

 

1930 - MON AMI VICTOR !

 

1930 - DEUX MONDES .LES

 

1930 - CHEMIN DU PARADIS .LE

 

1930 - RUISSEAU .LE

 

1929 - RAPACITÉ

 

1929 - MEILLEURE MAÎTRESSE .LA

 

1929 - CES DAMES AUX CHAPEAUX VERTS

 

1928 - PAS SI BÊTE

 

1928 - EAU DU NIL .L'

 

1927 - TOURBILLON DE PARIS

 

1927 - SOUS-MARIN DE CRISTAL .LE

 

1927 - MARIAGE DE MADEMOISELLE BEULEMANS .LE

 

1927 - FLEUR D'AMOUR

 

1925 - KNOCK, OU LE TRIOMPHE DE LA MÉDECINE

 

10 COURTS MÉTRAGES:
____________________________________________

1970 - DISCIPLES DE GALIEN
Réal : Eddy Naka

 

1937 - GAGNANT .LE
Réal : Yves Allégret

 

1936 - PIGEON .LE
Réal : Albert Riéra

 

1936 - FEU LA MÈRE DE MADAME
Réal : Germain Fried

 

1936 - CA N'A PAS D'IMPORTANCE
Réal : Gaston Vidié

 

1933 - PAIX CHEZ SOI .LA
Réal : André Hugon

 

1932 - SEUL
Réal : Jean Tarride

 

1931 - ON OPÈRE SANS DOULEUR
Réal : Jean Tarride

 

1929 - UN SOIR AU COCKTAIL'S BAR
Réal : Roger Lion

 

1929 - PIVOINE
Réal : André Sauvage

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (1)

hugongerard

28-10-2010 13:27:30

On lui doit le fameux roman : Rue des Prairies ( 1959) adapté au cinéma par Denys De La Patellières avec Jean Gabin , Marie-Josée Nat , Roger Dumas et Claude Brasseur .