RAYMOND ROULEAU

Vue 9098 fois

Profession:
Acteur, auteur et réalisateur belge.

Date et lieu de naissance:
04-06-1904, à Bruxelles, Brabant, Belgique.

Date et lieu du décès:
11-12-1981, à Paris 7ème arrondissement, France.
Inhumé au cimetière de Wy-dit-Joli Village, Val d'Oise, France.

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 77 ans.

Nom de naissance:
Edgard Marie Raymond Rouleau.

État civil:
Marié à l'actrice : TANIA BALACHOVA.

Marié à l'actrice : FRANÇOISE LUGAGNE.
Ils eurent deux fils : Fabrice (1947 - 15 juin 2001) et Philippe (1940 - 16 novembre 2009), tous deux comédiens, et malheureusement tous deux décédés.

Troisième mariage avec : FRANÇOISE CRÉMIEUX qui fut sa dernière épouse.

Taille:
?

Commentaires: 1

Anecdotes

Raymond Rouleau de son vrai nom Edgar Rouleau est un acteur et réalisateur belge né le 14 juin 1904 à Bruxelles et décédé le 11 décembre 1981 à Paris.

Après des études au Conservatoire royal de Bruxelles, il part à Paris et travaille notamment avec Antonin Artaud et Charles Dullin. Dans les années 1930, il se tourne vers le cinéma et travaille avec Marc Allégret et Georg Wilhelm Pabst.

En 1944, huit jours avant le débarquement, est créée, ou Vieux· Colombier, la pièce de Sartre, mise en scène par Rouleau, interprétée par Tania Balachova (sa première femme). Gaby Sylvia (sa deuxième femme). Vitold et Chouffard.

Fait le 22 décembre 2009 par Philippe de CinéMémorial.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Il n'est pas facile de dissocier, chez Raymond Rouleau, les activités de l'acteur et celles de l'animateur-réalisateur. Brillant lauréat du Conservatoire de Bruxelles, il s'attache tout de suite à la mise en scène, fonde un théâtre de tendance surréaliste, le groupe Libre, et dirige le théâtre du Marais (1921-1926). 1927 accueille son premier film en tant qu'acteur, L'Argent, de Marcel L'Herbier (son rôle sera coupé au montage) et un premier séjour de quatre années en France. Il travaille aux côtés de Dullin, à l'Atelier, et s'intéresse aux lubies d'Antonin Artaud. En 1932, il réalise son premier film, Suzanne, puis en interprète d'autres, dont Volga en flammes, de Tourjansky, en 1934.

1935 est la date décisive, marquée par deux films mais, surtout, par sa création, au théâtre du Marais, du Mal de la jeunesse, de Ferdinand Bruckner, reprise à Paris avec un grand retentissement. Alors alternent cinéma et théâtre : pour celui-ci, les meilleurs contemporains sont à l'honneur. Les caméras, en revanche, commencent à lui procurer des satisfactions, correspondant plus à la nécessité qu'à la délectation ; Raymond Rouleau y apporte une conscience professionnelle sans faille. Sous l'Occupation, et en partie à cause de l'éclipse momentanée des stars américaines, il est davantage sollicité. Il retrouve L'Herbier pour L 'Honorable Catherine (1942), accepte d'autres sujets de qualité, tels L'assassinat du Père Noël (1941), de Christian-Jaque, Le Dernier Atout (1941), de Jacques Becker, tout comme Falbalas (1944), où il a son meilleur rôle.

Après la Libération, le clivage s'accentue entre cinéma et théâtre. Les films sont résolument populaires, bâtis par des entrepreneurs chevronnés. En 1965, Rouleau rompt avec le grand écran et devient un metteur en scène de théâtre aux exigences de plus en plus lourdes. Tyran de la régie, il coupe définitivement ses ailes d'acteur.

Un sourire canin :

En 1936, Serge Veber ironise: " Rouleau a un physique avantageux qui le désavantage. " Derrière cette boutade, on peut déceler une certaine distance, un côté racé, qui distinguent Rouleau du type " séducteur au sourire commercial". Le sien serait plutôt canin, précédant une démarche solide, un peu lourde, traduite par une voix d'une tessiture serrée. Son charme sans fadeur se prête aux personnages complexes, comme ce Clarence de Falbalas, qui ne résiste pas à un échec sentimental et se jette par la fenêtre de son hôtel particulier. Ailleurs, Rouleau propose, du cynique aux dents blanches, un portrait qui ne manque pas d'allure.

 

Source : Didier Thouart et Jacques Mazeau. les grands seconds rôles du cinéma français. - Fait le 12 mars 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


_________________________

50 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________

 

1965 - DEUX HEURES À TUER

 

1964 - CITÉ DE L'INDICIBLE PEUR .LA

 

1961 - AMANTS DE TÉRUEL .LES

 

1958 - FRIC .LE

 

1956 - SORCIÈRES DE SALEM .LES

 

1955 - FILLE ÉPATANTE .UNE

 

1954 - INTRIGANTES .LES

 

1952 - IL EST MINUIT, DOCTEUR SCHWEITZER

 

1952 - BRELAN D'AS

 

1951 - VEDETTES SANS MAQUILLAGE

 

1951 - TAPAGE NOCTURNE

 

1951 - MASSACRE EN DENTELLES

 

1951 - MA FEMME EST FORMIDABLE

 

1950 - MÉFIEZ-VOUS DES BLONDES

 

1950 - FEMMES SONT FOLLES .LES

 

1949 - MISSION À TANGER

 

1948 - INCONNU D'UN SOIR .L'

 

1947 - GRANDE FILLE TOUTE SIMPLE .UNE

 

1947 - AVENTURE COMMENCE DEMAIN .L'

 

1947 - VERTIGES

 

1946 - DERNIER REFUGE

 

1945 - COUPLE IDÉAL .LE

 

1944 - FALBALAS

 

1944 - AVENTURE EST AU COIN DE LA RUE .L'

 

1943 - SECRET DE MADAME CLAPAIN .LE

 

1942 - MONSIEUR DES LOURDINES

 

1942 - HONORABLE CATHERINE .L'

 

1942 - FEMME QUE J'AI LE PLUS AIMÉE .LA

 

1942 - DERNIER ATOUT

 

1941 - PREMIER BAL

 

1941 - MAM'ZELLE BONAPARTE

 

1941 - ASSASSINAT DU PÈRE NOËL .L'

 

1940 - DOCUMENTS SECRETS

 

1939 - DUEL .LE

 

1938 - DRAME DE SHANGHAI .LE

 

1938 - COUPS DE FEU

 

1938 - CONFLIT

 

1937 - MESSAGER .LE

 

1937 - AFFAIRE LAFARGE .L'

 

1936 - TROIS, SIX, NEUF

 

1936 - ROSE

 

1936 - COEUR DISPOSE .LE

 

1936 - DONOGOO

 

1935 - BEAUX JOURS .LES

 

1934 - VERS L'ABÎME

 

1933 - VOLGA EN FLAMMES

 

1933 - VIE PERDUE .UNE

 

1932 - SUZANNE

 

1932 - JUGEMENT DE MINUIT .LE

 

1932 - FEMME NUE .LA

 

1928 - ARGENT .L'

______________________________

5 COURTS MÉTRAGES
______________________________

 

1952 - DEVOIRS DE VACANCES
Court métrage de Jean-Jacques Delafosse

 

1952 - SAINT-TROPEZ, DEVOIR DE VACANCES
Court métrage de Paul Paviot

 

1942 - ÉTOILES DE DEMAIN
Court métrage de René Guy-Grand

 

1931 - IDYLLE À LA PLAGE .UNE
Court métrage d'Henri Storck

 

1930 - CE SOIR À HUIT HEURES
Court métrage de Pierre Charbonnier

______________________________________

 

commentaires (1)

hugongerard

19-02-2013 11:10:28

Je voudrais retrouver en dvd si il est disponible : Les sorcières de Salem avec Yves Montand et Simone Signoret , j ' avais adoré ce film adapté de la pièce d ' Arthur Miller jouée aussi au théâtre et dont on avait tiré un remake avec Daniel Day Lewis et Wynona Ryder , mais j ' avais été trés déçu par le remake .