RAY CHARLES

Vue 7948 fois

Profession:
Chanteur, compositeur, musicien et acteur américain.

Date et lieu de naissance:
23-09-1930, à Albany, Georgie, États-Unis.

Date et lieu du décès:
10-06-2004, à Beverly Hills, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
D'une maladie hépatique à l'age de 73 ans.

Nom de naissance:
Raymond Charles Robinson.

État civil:
Marié le 31 juillet 1951 avec : ELIEEN WILLIAMS, divorcé en 1952)
Ils eurent un enfant.

Marié le 05 avril 1955 avec : DELLA BEATRICE HOWARD, divorcé en 1977)

Taille:
(175 cm)

Commentaires: 0

Anecdotes

Il meurt à l'âge de 73 ans d'une maladie du foie dans sa maison de Beverly Hills. Il est enterré au cimetière d'Inglewood (Inglewood Park Cemetery), en Californie.
Marié deux fois, il a eu douze enfants.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

S'il n'était pas devenu aveugle à 7 ans, il aurait fini clochard ou, au mieux, mendiant.
Né le 23 septembre 1930 à Albany (Géorgie), mais élevé à Greenville (Floride), Ray Robinson, alias Ray Charles, a connu une enfance misérable ("il n'y avait rien de plus bas que nous, dira-t-il à propos de sa famille, sauf la terre peut-être"). Il n'en est sorti que le jour où, à cause de son handicap soudain, il s'est retrouvé placé dans un institut pour non-voyants, à San Augustine (Floride). C'est là qu'il a appris les premiers rudiments de musique et découvert, grâce à un professeur de piano ennemi des étiquettes, le gospel, qu'il avait vaguement pratiqué à l'église, le rhythm'n'blues, le swing et le country and western ("j'adorais écouter Roy Acuff et Jimmie Rodgers"). Genre qu'il sera l'un des rares jazzmen de renom à cultiver régulièrement ensuite, gravant quelques somptueuses plages du genre, comme You Are My Sunshine, Georgia on My Mind ou I Can't Stop Loving You.

Mais son premier véritable modèle est Nat "King" Cole, dont il s'efforce de copier le trio en fondant, en 1968 à Seattle, le Maxim Trio. "Aucun autre musicien ou chanteur ne m'a autant marqué que Nat Cole, continuera-t-il à affirmer, même au sommet de sa popularité. J'adorais sa façon de chanter, de phraser, de jouer du piano. C'était mon idole."

Blues et gospel. C'est pourtant un vocaliste très différent, le bluesman Lowell Fulson, rencontré à Los Angeles au début des années 1950, qui va lui mettre le pied à l'étrier. A 18 ans, Charles part en tournée avec lui et croise le chemin d'autres blueseux prestigieux, tels Joe Turner ou T-Bone Walker.

Ainsi se retrouve-t-il au Texas en 1953. A Houston, précisément, où il anime un petit orchestre dont le saxophoniste se nomme David "Fathead" Newman, rencontré chez Fulson et appelé à jouer un rôle considérable dans le son de son futur big band. Cet orchestre fait rapidement parler de lui, grâce à cette manière unique qu'a Ray Charles de mêler blues et gospel dans son chant. Réconciliant ainsi musique religieuse et "musique du diable". L'une de ses compositions en est un excellent exemple : I Got a Woman, qui devient instantanément un hit, à sa sortie en 1954. Un an plus tard, Ray Charles enregistre Hallelujah I Love Her So. Cette interprétation définit le son qui va désormais être le sien, reconnaissable entre mille : piano électrique, petite formation cuivrée, choeur féminin (The Raelets) et voix tragique, écorchée, déchirante, qui prend aux tripes.

"Race records". D'abord étiqueté rhythm'n'blues, appellation un peu restrictive qui a succédé aux "race records", Ray Charles ne tarde guère à intégrer la grande famille jazzy, participant à de fameuses séances d'enregistrement aux côtés d'Oscar Pettiford, Kenny Burrell ou Milt Jackson. En 1958, il triomphe au festival de Newport, où il joue aussi du saxophone alto.

Mais c'est en Europe, comme beaucoup de musiciens afro-américains à l'époque, qu'il va se tailler une énorme réputation. Devenant même, grâce au prosélytisme radiophonique de Franck Ténot et Daniel Filipacchi, animateur de l'émission Salut les copains !, le premier (et seul) jazzman authentique accepté dans l'univers yéyé. Son célébrissime What'd I Say bénéficiant ainsi d'une traduction yaourt signée Dick Rivers et les Chats Sauvages (Est-ce que tu le sais ?).

Coquetterie. Ce succès européen va s'étendre à l'Amérique, grâce, en particulier, à sa faculté d'adaptation à n'importe quel répertoire. Un peu à la Frank Sinatra. Fabuleux chanteur de jazz, le plus grand sans doute depuis Louis Armstrong, Ray Charles faisait également partie de ces rares vocalistes dont on prétend qu'ils sont capables de chanter le bottin. A preuve, sa version bouleversante de la Mamma d'Aznavour ou son interprétation du titre générique du film de Norman Jewison In the Heat of the Night.

Habitué des grands festivals jazzy (Montreux, Nice, Marciac, Montréal...), Ray Charles semblait, depuis quelques années, avoir perdu la foi qui, jadis, l'animait. On le disait usé, malade, pour excuser parfois quelques prestations indignes. Ce qu'il tenait absolument à démentir. Ultime coquetterie de sa part. Hier, alors que l'on s'apprêtait à inaugurer la nouvelle saison estivale, Ray Charles, The Genius comme ses fans et ses pairs l'avaient surnommé, s'est éteint à son domicile de Beverley Hills des suites d'une maladie hépatique. Il avait 73 ans. D'ores et déjà, on sait que les festivals de l'été seront endeuillés.

Source : Serge Loupien de la Libération.

 

Filmographie

 

30 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

2004 - RAY

 

2003 - MA MAISON EN OMBRIE
De Richard Loncraine - Uniquement chansons
Avec Maggie Smith, Ronnie Barker, Chris Cooper, Benno Fürmann

 

2002 - SHOWTIME
De Tom Dey - Uniquement chansons
Avec Robert De Niro, Rachael Harris, Eddie Murphy, Zaid Farid

 

2001- DIVINS SECRETS .LES
De Callie Khouri - Uniquement chansons
Avec Sandra Bullock, Ellen Burstyn, Fionnula Flanagan, James Garner, Cherry Jones

 

2000 - EXTREME ADVENTURES OF SUPER DAVE .THE DVD - VIDÉO
De Peter MacDonald
Avec Bob Einstein, Dan Hedaya, Gia Carides, Don Lake

 

2000 - METROPOLIS
Dessin animé De Rintaro - Uniquement musique et chansons

 

1998 - HURRICANE CARTER
De Norman Jewison - Uniquement musique et chansons
Avec Denzel Washington, Vicellous Reon Shannon, Deborah Kara Unger, Liev Schreiber, Rod Steiger

 

1996 - BOUND
D'Andy Wachowski et Larry Wachowski - Uniquement chansons
Avec Jennifer Tilly, Gina Gershon, Joe Pantoliano, John P. Ryan

 

1996 - SECRET DU BAYOU .LE
De Kasi Lemmons - Uniquement chansons
Avec Jurnee Smollett, Meagan Good, Samuel L. Jackson, Diahann Carroll, Lynn Whitfield

 

1995 - COURAGE D'UN CON .LE
De Peter Segal - Uniquement chansons
Avec Chris Farley, David Spade, Brian Dennehy, Bo Derek, Dan Aykroyd

 

1996 - AGENT ZÉRO ZÉRO

 

1994 - MIRACLE SUR LA 34ÈME RUE
De Les Mayfield - Uniquement chansons
Avec Richard Attenborough, Elizabeth Perkins, Dylan McDermott, J.T. Walsh

 

1994 - AU REVOIR MON AMOUR
De Sam Weisman - Uniquement musique et chansons
Avec Matthew Modine, Randy Quaid, Paul Reiser, Janeane Garofalo, Amy Brenneman

 

1993 - RENDEZ-VOUS AVEC LE DESTIN
De Glenn Gordon Caron - Dans son propre rôle
Avec Katharine Hepburn, Warren Beatty, Annette Bening, Garry Shandling, Chloe Webb

 

1993 - JOUR SANS FIN .UN

 

1993 - DRÔLES DE FANTÔMES
De Ron Underwood - Uniquement chansons
Avec Robert Downey Jr., Charles Grodin, Alfre Woodard, Kyra Sedgwick

 

1992 - NUITS BLANCHES À SEATTLE
De Nora EphronUniquement chansons
Avec Tom Hanks, Meg Ryan, Bill Pullman, Ross Malinger, Rosie O'Donnell

 

1992 - MALCOLM X

 

1992 - BLANCS NE SAVENT PAS SAUTER .LES
De Ron Shelton - Uniquement chansons
Avec Wesley Snipes, Woody Harrelson, Rosie Perez, Tyra Ferrell, Cylk Cozart

 

1991 - TRIBUNAL FANTÔME
De Dan Aykroyd
Avec Chevy Chase, Dan Aykroyd, John Candy, Demi Moore, Valri Bromfield

 

1988 - HORS LIMITES
De Richard Martini
Avec Nancy Allen, Dean Stockwell, Brad Hall, Danitra Vance

 

1987 - TICKET POUR DEUX .UN
Uniquement chansons
De John Hughes Avec Steve Martin, John Candy, Laila Robins, Michael McKean, Kevin Bacon

 

1981 - FOUR FRIENDS
D'Arthur Penn - Uniquement chansons
Avec Craig Wasson, Jodi Thelen, Michael Huddleston, Jim Metzler

 

1980 - BLUES BROTHERS .LES

 

1975 - FUNNY LADY

 

1968 - HISTOIRES EXTRAORDINAIRES
Uniquement chansons - Segment : Toby Dammit
De Federico Fellini, Louis Malle et Roger Vadim

 

1967 - DANS LA CHALEUR DE LA NUIT

 

1965 - KID DE CINCINNATI .LE

 

1965 - BALLADE EN BLEU .LA

 

1961 - SWINGIN' ALONG
De Charles Barton
Avec Tommy Noonan, Peter Marshall, Barbara Eden

 

SA PARTICIPATION POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1995 - UNHAPPILY EVER AFTER TV
Série TV de 1995 à 1999 en 100 épisodes de 30 Mn. - De Ron Leavitt - Uniquement chansons
Avec Geoffrey Pierson, Stephanie Hodge, Kevin Connolly, Nikki Cox

 

1994 - RAY ALEXANDER : A TASTE FOR JUSTICE
Téléfilm de Gary Nelson
Avec Louis Gossett Jr., James Coburn, Tracy Nelson, Danny Nucci

 

1991 - KENNEDY CENTER HONORS .THE : A CELEBRATION OF THE PERFORMING ARTS
Téléfilm - Uniquement enragement musical

 

1980 - JOHN SCHNEIDER : BACK HOME
Téléfilm - Dans son propre rôle
Avec John Schneider, Barbara Mandrell 1979 - UNBROKEN CIRCLE .THE : A TRIBUTE TO MOTHER MAYBELLE CARTER
Téléfilm
Avec Kris Kristofferson, Lynn Anderson, June Carter Cash, Johnny Cash

 

3 DOCUMENTAIRES
____________________________________________

2003 - TOM DOWD & THE LANGUAGE OF MUSIC
Documentaire de 82 Mn. - Dans son propre rôle - De Mark Moormann

 

1990 - LISTEN UP : THE LIVES OF QUINCY JONES
Documentaire de 115 Mn. d'Ellen Weissbrod - Dans son propre rôle

 

1966 - BIG T.N.T. SHOW .THE
Documentaire de Larry Peerce - Dans son propre rôle

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (0)