RAF VALLONE

Vue 15586 fois

Profession:
Acteur italien.

Date et lieu de naissance:
17-02-1916, à Tropea en Calabre en Italie.

Date et lieu du décès:
31-10-2002, à Rome, Italie.

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 86 ans.

Nom de naissance:
Raffaele Vallone.

État civil:
Au cours de sa vie, il se maria à 1 reprise et père de 3 enfants :

Marié le 26-07-1952 avec l'actrice : ELENA VARZI - jusqu'au décès de Raf Vallone le 31.10.2002.
Ils eurent trois enfants : Eleonora (1953), Saverio et Arabella (1955).

Taille:

Commentaires: 1

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à RAF VALLONE

Ajout de la vidéo le 08 octobre 2021 par Philippe de CinéMémorial


C'est tout au sud de l'Italie, en Calabre, dans la petite cité côtière de Tropea, que Raffaelle Vallone voit le jour le 17 février 1916, sa mère Caterina (née Mottola) appartient à une grande famille aristocratique tandis que son père Raffaele Vallone est un avocat de renom d'origine roturière. La famille ne tarde pas à monter à Turin où l'adolescent est élevé dans la foi chrétienne et avec la discipline qui sied à un fils de magistrat. Dans sa jeunesse, avant d'embrasser la carrière d'acteur, membre d'une équipe de football, il joue en professionnel à Turin. En 1938 il est sélectionné pour participer à la finale du championnat du monde universitaire de Vienne.


Au terme de ses études de philosophie et de jurisprudence à l'université de Turin, il travaille quelques temps comme stagiaire chez son père, avant de devenir journaliste sportif puis comme fervent critique théâtral et cinématographique du quotidien turinois la « Stampa » où son article sur les conditions de vie des femmes travaillant dans les rizières italiennes lui vaut d'être remarqué par le réalisateur Giuseppe de Santis, qui l’invite au studio Cinecittà. De Santis lui offre le rôle principal dans le néo-réaliste italien « Riz amer » (1948) où, rival de Vittorio Gassman, il tente de séduire la pulpeuse Silvana Mangano. Le film est un triomphe et la Lux Film lui signe un contrat de cinq ans.

Ce rôle marque le début d'une superbe carrière internationale. Séduisant garçon à la carrure imposante (1m81), ses personnages à l'écran doivent beaucoup à son physique ténébreux, à son coté viril, mais aussi à un charisme évident. Doté d'un sourire carnassier, il va incarner des personnages de caractère qui émeuvent, comme « Pâques sanglantes » (1949) de Giuseppe De Santis, où accusé à tort d’un meurtre, il s'évade de prison pour se faire justice, avec à ses côtés la belle Lucia Bosè et Folco Lulli, et un rôle similaire dans « Le Christ interdit » (1950) il cherche à venger son frère, malheureusement il se trompe de personne et abat un innocent.

Dans le mélodrame social dans la veine du néo-réaliste « Le chemin de l'espérance » (1950) de Pietro Germi, il campe un mineur au chômage qui émigre en France, avec Elena Varzi, (hors plateau il tombe amoureux de sa partenaire et l’épouse en 1952 trois enfants naîtront de leur union, ils resterons unis jusqu’au décès de l’acteur ; puis il incarne Giuseppe Garibaldi le héros de l'indépendance italienne dans « Les chemises rouges » (1952) de Goffredo Alessandrini avec Anna Magnani; la même année dans le film d'aventure de Mario Soldati « Le chevalier sans loi » il entre dans la peau du célèbre Mandrin un déserteur devenu contrebandier, avec comme partenaire Silvana Pampanini .

Par la suite sa carrière s’internationalise, il collabore avec Marcel Carné pour son mélodrame « Thérèse Raquin » (1953) il est l'amant de Simone Signoret où le destin va les précipiter dans une issue tragique ; le voici associé à Michèle Morgan dans « Obsession » (1954) de Jean Delannoy, où ils forment un couple de trapézistes ; un mauvais garçon auteur d'un meurtre, une tendre et jolie religieuse, sous les traits de Sophie Desmarets le ramène dans le droit chemin dans « Le secret de Sœur Angèle » (1955) de Léo Joannon.

Au début des années 60, il se tourne vers Hollywood dans le film épique « Le Cid » (1961) il est le comte Ordóñez aux côtés de Charlton Heston jouant le rôle titre ; un docker italo-américain de Brooklyn dont la famille se déchire dans « Vu du pont » et pour avoir trop protégé sa fille, il y perdra la vie. Dans la fastueuse fresque d'Otto Preminger il personnifie « le Cardinal Quarenghi » (1963) avec Romy Schneider et John Huston.


Raf Vallone - Dans le film de 1980 : Le Lion du désert.


Il aborde le western avec « Nevada Smith » (1966) de Henry Hathaway, il est le Père Zaccardi, un moine franciscain qui accueille dans son église, Steve McQueen blessé après avoir éliminé les assassins des ses parents.

Dans le thriller d’espionnage, il fait partie d'un groupe d'aventuriers dont la mission est de récupérer un document confidentiel dit « La Lettre du Kremlin » (1969) de John Huston avec Bibi Andersson.

Il montre toute la diversité de son talent par sa présence physique dans le rôle du général Cordoba un révolutionnaire mexicain dans « Les canons de Cordoba » (1970) de Paul Wendkos, face au Capitaine Rod Douglas (George Peppard) chargé de l'anéantir.

Dans les années 70/80, il est définitivement admis dans la catégorie des plus grands acteurs mondiaux, il apparaît aux côtés Kirk Douglas et Johnny Cash dans « Dialogue de feu » (1970) de Lamont Johnson ; d'Anthony Quinn dans « L'empire du Grec » (1978) de Jack Lee Thompson avec Jacqueline Bisset ; où encore Rod Steiger dans « Le lion du désert » (1979) de Mustapha Akkad, sans oublier Sophia Loren dans « La Ciociara » (1960) de Vittorio de Sica .

Adopté par le public français, il campe un armateur grec aux côtés de Marie-France Pisier dans le mélodrame « De l'autre côté de minuit » (1977) de Charles Jarrott et Marie Christine Barrault en épouse infidèle dans « Le pouvoir du mal » (1984) avec Vittorio Gassman.

En 1990, Francis Ford Coppola l'engage pour jouer le Cardinal Lamberto, dans « Le Parrain » il est assassiné alors qu'il vient d'être nommé pape , ce sera le dernier rôle d'envergure internationale de sa longue et prolifique carrière.

Loin d’épuiser sa surabondance d’activité, il met en scène plusieurs pièces de théâtre, notamment « Adrienne Lecouvreur » (1980) à l’Opéra de Houston et « La Tosca » (1981) au Métropolitain de NewYork ; il donne aussi des cours de littérature et de théâtre italien à l’université de Los Angeles. Il tournera aussi pour la télévision de prestigieuses séries.

Cet acteur remarquable jouant avec une grande sobriété décède de mort naturelle à l'âge de 86 ans le 31 octobre 2002.


Melina Mercouri et Raf Vallone - Dans le film de 1962 : Phèdre.


Source : Gary Richardson - Fait le 08 octobre 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


Sara Montiel et Raf Vallone - Dans le film de 1958 : La Violetera.


71 LONGS MÉTRAGES
_________________________________


1999 - TONI
Réal : Philomène Esposito

 

1990 - PARRAIN 3 .LE

 

1985 - POUVOIR DU MAL .LE
Réal : Krzysztof Zanussi

 

1982 - V COMME VENGEANCE

 

1981 - SAISON DE PAIX À PARIS .UNE

 

1981 - LION DU DÉSERT .LE

 

1979 - SCANDALE PRESQUE PARFAIT .UN

 

1979 - RETOUR À MARSEILLE

 

1978 - EMPIRE DU GREC .L'

 

1977 - DE L'AUTRE CÔTÉ DE MINUIT

 

1976 - AVOCAT DU DIABLE .L'

 

1975 - VEINARD .LE

 

1975 - GUERRE DES OTAGES .LA
Réal : Edward Dmytryk

 

1975 - DOUBT .THE
Réal : Photis Constantinides

 

1975 - DECADENZA
Réal : Antonio Maria Magro

 

1974 - ROSEBUD

 

1973 - VISITEUR .LE
Réal : Jack Gold

 

1973 - UN TIPO CON UNA FACCIA STRANA TI CERCA PER UCCIDERTI
Réal : Tulio Demicheli

 

1973 - MAISON DE LA PEUR .LA
Réal : Ramiro Oliveros

 

1972 - HISTOIRE DE L'OEIL .L'
Réal : Patrick Longchamps

 

1971 - MEURTRES AU SOLEIL

 

1970 - DIALOGUE DE FEU

 

1970 - MORT REMONTE À HIER SOIR .LA
Réal : Duccio Tessari

 

1970 - CANONS DE CORDOBA .LES

 

1969 - OR SE BARRE .L'

 

1969 - LETTRE DU KREMLIN .LA

 

1968 - LA ESCLAVA DEL PARAÍSO
Réal : José María Elorrieta

 

1968 - DESPERATE ONES .THE
Réal : Alexander Ramati

 

1967 - GRAZIE, AMORE MIO
Réal : Mario Camus

 

1966 - RAMDAM À RIO
Réal : Dino Maiuri et Henry Levin

 

1966 - NEVADA SMITH

 

1964 - HARLOW LA BLONDE PLATINE

 

1964 - UNA VOGLIA DA MORIRE

 

1964 - INVASION SECRÈTE .L'

 

1963 - CARDINAL .LE

 

1961 - VU DU PONT

 

1961 - PHÈDRE

 

1960 - FLAGRANT DÉLIT...

 

1960 - PAYSANNE AUX PIEDS NUS .LA

 

1960 - CID .LE

 

1959 - RECOURS EN GRÂCE

 

1958 - VIOLETERA .LA

 

1957 - VENGEANCE .LA

 

1957 - ROSE

 

1957 - PIÈGE .LE

 

1956 - TANT QUE MON COEUR BATTRA
Réal : Horst Hächler

 

1956 - GUENDALINA
Réal : Alberto Lattuada

 

1955 - SOUFFLE DE LA LIBERTÉ .LE
Réal : Clemente Fracassi

 

1956 - SECRET DE SOEUR ANGÈLE .LE

 

1955 - POSSÉDÉES .LES

 

1955 - TORPILLES HUMAINES

 

1954 - ORAGE
Réal : Pierre Billon et Giorgio Capitani

 

1954 - OBSESSION

 

1954 - SIGNE DE VÉNUS .LE

 

1953 - THÉRÈSE RAQUIN

 

1953 - PARDONNE-MOI !

 

1953 - PENSIONNAIRE .LA

 

1952 - HÉROS DU DIMANCHE .LES

 

1951 - ONZE HEURES SONNAIENT

 

1952 - EMPRISE DU DESTIN .L'
Réal : José Luis Saenz de Heredia

 

1952 - DESTINÉES

 

1952 - CHEMISES ROUGES .LES

 

1951 - CHEVALIER SANS LOI .LE
Réal : Mario Soldati

 

1951 - CHAIR INQUIÈTE
Réal : Silvestro Prestifilippo

 

1951 - ANNA

 

1951 - BRIGADE VOLANTE

 

1950 - COEURS SANS FRONTIÈRES

 

1950 - CHRIST INTERDIT .LE

 

1950 - CHEMIN DE L'ESPÉRANCE .LE
Réal : Pietro Germi

 

1950 - PÂQUES SANGLANTES

 

1948 - RIZ AMER

 

1942 - NOI VIVI
Réal : Goffredo Alessandrini

________________________________________________

 

commentaires (1)

hugongerard

05-03-2013 08:53:02

Il me faisait penser à Burt Lancaster jeune , il avait aussi le même sourire carnassier comme ce dernier , et avait joué un rôle de trapeziste dans : Obession de Jean Delannoy aux côtés de Michèle Morgan comme Burt Lancaster dans : Trapèze de Carol Reed aux côtés de Gina Lollobrigida .