PIER PAOLO PASOLINI

Vue 6178 fois

Profession:
Acteur, réalisateur, scénariste et écrivain italien.

Date et lieu de naissance:
05-03-1922, à Bologne, Italie.

Date et lieu du décès:
02-11-1975, à Rome, Italie.
Enterré au cimetière de Casarsa.

Cause du décès:
Victime d'un homicide à l'âge de 53 ans.

Nom de naissance:
Pier Paolo Pasolini.

État civil:
Orientation sexuelle : Gai.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

Fils de : Alberto Pasolini et sa mère : Susanna Colussi, institutrice dans une école primaire, il avait un frère cadet, Guidalberto. Fils d'un soldat qui était devenu célèbre pour avoir sauver Benito Mussolini, ironiquement, Pasolini était un puissant anti-fasciste.

Il fit ses études à l'Université de Bologne.

Pasolini était aussi poète, peintre et romancier. Il a écrit sur la sémiotique dans un article intitulé 'Le cinéma de poésie »(1965).
Il y affirme que le cinéma est "un non-conventionnelles et non-langage symbolique", qui exprime la réalité à travers la réalité elle-même.

Membre du Parti communiste italien de 1947 à 1949. Il a été expulsé à cause de son homosexualité.

Possèdait un vieux château à Viterbe, au nord de Rome.

 

AU SUJET DU MEURTRE DE PIER PAOLO PASOLINI

 

Dans la nuit du 1er au 2 novembre 1975, Pasolini est tué de manière brutale à coups de bâton et écrasé avec sa propre voiture sur la plage d'Ostie, près de Rome. L'homicide est attribué à un jeune prostitué romain de 17 ans, Giuseppe Pelosi, qui se déclare vite le seul responsable de la mort de Pier Paolo. Pelosi est condamné pour meurtre au premier degré. En décembre 1976, sa peine est confirmée par la cour d'appel.

Pelosi se prétend coupable du crime jusqu'en mai 2005, quand, au cours d'une entrevue pour la télévision, il affirme ne pas avoir tué Pasolini, déclarant que l'homicide fut commis par trois autres personnes. Il ne donne pas les noms des présumés meurtriers, disant seulement qu'ils avaient des accents siciliens. Il ajoute que la raison pour laquelle il a longtemps caché la vérité est qu'il craignait des représailles envers sa famille et ses proches.

Les circonstances de la mort de Pasolini ne sont pas claires. Des contradictions dans les déclarations du meurtrier, une intervention de la part des services secrets pendant l'investigation, des impasses et des témoignages peu cohérents sont tous des facteurs qui comme les amis de Pasolini (particulièrement Laura Betti) l'ont souvent dit laissent planer de grands doutes. Aujourd'hui encore, la mort de Pasolini reste très discutée.

 

Source : Wikipédia.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Écrivain et cinéaste italien (Bologne, 1922, Ostie, 1975). Surtout connu pour son œuvre cinématographique provocante, Pier Paolo Pasolini est un artiste martyr, critiqué par les autorités de l’époque et assassiné dans des conditions obscures.

Pier Paolo Pasolini passe son enfance dans les villes du Nord de l’Italie où son père, officier, est muté. Après son baccalauréat, il étudie la philosophie et les lettres ainsi que l’histoire de l’art et crée en 1942 une revue littéraire appelée Eredi. Dès lors, il écrit de nombreux poèmes en dialecte frioulan et en dédie certains à sa mère à laquelle il est très attaché.

Il est rendu célèbre quand il publie en 1955 son roman intitulé les Ragazzi, où il dépeint la vie de jeunes gens pris dans la spirale de la violence urbaine. En 1961, il trouve dans le cinéma le moyen de s’exprimer et de traiter les thèmes qui le touchent. En outre, Pasolini est aussi l’auteur de pièces de théâtre et de scenarii.

Dans Accatone (1961) et Mamma Roma (1962), Pasolini décrit, avec un souci de réalisme, une jeunesse laissée pour compte par la société marchande et les conditions de vie dans les faubourgs des grandes villes italiennes. De l’inspiration néo-réaliste de ses débuts, encore présente dans la Ricotta (1963), il passe à une série d’histoires inspirées des grands textes de la littérature occidentale et mondiale.

Son style, dépouillé et symbolique, trouve son accomplissement dans l’Évangile selon saint Matthieu (1964), Des oiseaux petits et gros, plus connu sous le titre italien Uccellacci e uccellini (1965), Œdipe roi (1967), Porcherie (1969) et Médée (1969). La majorité de ses films font scandale et sont suivis de plaintes pour contenu pornographique ou pour atteinte à la religion d’état. Ainsi, le fameux Théorème (1968) remet profondément en cause les valeurs familiales de l’Italie traditionnelle. La sexualité devient alors l’un des principaux thèmes de son œuvre.

Pasolini se laisse toutefois guider par sa nostalgie des civilisations traditionnelles dans le Décaméron (1971), les Contes de Canterbury (1972) et, surtout, dans les Mille et Une Nuits (1973), où le cinéaste affirmait avoir voulu dépeindre une société vierge de toute aliénation. Avec Salo ou les 120 journées de Sodome (1975) enfin, Pasolini mêle l’exploration des fantasmes les plus audacieux à un propos politique sensible (Salo est le nom d’une éphémère république fasciste italienne).

Pasolini, scénariste, s’est mué en dramaturge, avec notamment Calderon (1973), mais c’est plus encore en tant que poète qu’il s’impose comme l’une des plus importantes personnalités de son temps. Cette part essentielle de son œuvre peut être abordée à travers deux recueils, la Meilleure Jeunesse (1954) et la Nouvelle Jeunesse (1975). Le premier traduit l’attachement de Pasolini à l’univers de sa jeunesse et sa passion pour un monde ancestral empreint de gravité religieuse et soutenu par des traditions qu’il aurait voulu inébranlables. Pourtant, ces traditions ont été remises en cause par l’individualisme bourgeois et toute la colère du poète éclate dans le second recueil, qui se présente en partie comme une “réécriture” du premier.

Les écrits théoriques de Pasolini (Passion et idéologie, 1960) définissent enfin toute la singularité de ce marxiste très attaché à la tradition. S’il n’a jamais renié sa fidélité au parti communiste italien, dont il avait été exclu en 1949 pour indignité morale à la suite d’une accusation de détournement de mineur, Pasolini devait jeter sur le monde moderne un regard très personnel. Ses articles les plus virulents ont été réunis dans Écrits corsaires (1975), où il critique avec une précision impitoyable les effets ravageurs de la société marchande. La peur d’un modèle unique de consommation l’a toujours poussé à fréquenter les marginaux, seuls encore capables, selon lui, d’échapper à la “robotisation” universelle.

Dans la nuit du 1er au 2 novembre 1975, à l’hydroport d’Ostie, sur le site où, un an auparavant, il avait tourné quelques scènes des Mille et Une Nuits, Pasolini fut assassiné, dans des circonstances qui n’ont jamais été tout à fait élucidées.

 

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1974 - Pour : LES MILLE ET UNE NUITS - Grand Prix du jury - Festival de Cannes, France.

1972 - Pour : LES CONTES DE CANTERBURY - L'Ours d'Or - Festival international du cinéma de Berlin, Allemagne.

1970 - Pour : LE DÉCAMÉRON - L'Ours d'Argent Prix Spécial du Jury - Festival international du cinéma de Berlin, Allemagne.

1968 - Pour : L'ÉVANGILE SELON SAINT MATHIEU - Prix Jussi - Meilleur réalisateur d'un film étranger - Jussi Awards, Finlande.

1967 - Pour : DES OISEAUX PETITS ET GROS - Ruban d'Argent - Meilleur sujet original - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1965 - Pour : L'ÉVANGILE SELON SAINT MATHIEU - Ruban d'Argent - Meilleur réalisateur d'un film étranger - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1964 - Pour : L'ÉVANGILE SELON SAINT MATHIEU - Prix OCIC au festival du cinéma de Venise, Italie.

1964 - Pour : L'ÉVANGILE SELON SAINT MATHIEU - Prix spécial du jury - Festival du cinéma de Venise, Italie.

1960 - Pour : LES GARÇONS - Ruban d'Argent - Meilleur sujet original - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1958 - Pour : LES JEUNES MARIS - Prix du meilleur scénario - Festival Cannes, France.

 

 

Fait le 04 février 2010 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

37 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1975 - SALO LES 120 JOURNÉES DE SODOME

 

1974 - MILLE ET UNE NUITS .LES
Réal : Pier Paolo Pasolini

 

1973 - STORIE SCELLERATE
Réal :Sergio Citti - Uniquement scénario et supervision

 

1972 - DODICI DICEMBRE 1972
Réal : Giovanni Bonfanti - Uniquement réalisation de quelques scènes

 

1972 - CONTES DE CANTERBURY .LES

 

1970 - OSTIA
Réal : Sergio Citti - Uniquement scénario et supervision

 

1970 - DÉCAMÉRON .LE
Réal+Scén+Interp+musique : Pier Paolo Pasolini

 

1969 - PORCHERIE

 

1969 - MEDÉE
Réal+Scén : Pier Paolo Pasolini

 

1969 - CONTESTATION .LA
Réal : Marco Bellocchio, Pier Paolo Pasolini, Bernardo Bertolucci, Jean-Luc Godard

 

1968 - TUE ET FAIS TA PRIÈRE
Réal :Carlo Lizzani - Uniquement interprétation

 

1968 - THÉORÈME

 

1967 - OEDIPE ROI

 

1967 - SORCIÈRES .LES
Réal : Luchino Visconti, Pier Paolo Pasolini, Franco Rossi et Mauro Bolognini

 

1967 - CAPRICES À L'ITALIENNE
Réal : Pier Paolo Pasolini, Mauro Bolognini, Mario Monicelli, Franco Rossi, Pino Zac et Steno

 

1966 - REQUIESCANT, TEL ÉTAIT SON NOM…
Réal : Carlo Lizzani - Uniquement Interprétation

 

1966 - DES OISEAUX PETITS ET GROS
Réal+Scén : Pier Paolo Pasolini

 

1964 - ÉVANGILE SELON SAINT MATTHIEU .L'

 

1964 - ENQUÊTE SUR LA SEXUALITÉ
Réal+Scén+Commentaires et voix : Pier Paolo Pasolini

 

1963 - RO-GOA COMMARE SECCA
Réal : Bernardo Bertolucci - Uniquement scénario

 

1962 - MAM-PA-G
Réal : Pier Paolo Pasolini, Roberto Rossellini, Jean-Luc Godard et Ugo Gregoretti

 

1962 - MAMMA ROMA

 

1961 - LA CANTA DEL MARANE
Réal : Cecilia Mangini - Uniquement commentaires

 

1961 - FILLE DANS LA VITRINE .LA

 

1961 - ACCATTONE

 

1960 - LONGUE NUIT DE 43 .LA
Réal : Florestano Vancini - Uniquement scénario

 

1960 - BEL ANTONIO .LE

 

1960 - ÇA S'EST PASSÉ À ROME

 

1960 - BOSSU DE ROME .LE

 

1959 - IL CARRO ARMATO DELL'8 SETTEMBRE
Réal : Gianni Puccini - Uniquement scénario

 

1959 - GARÇONS .LES

 

1958 - MORTE DI UN AMICO
Réal : Franco Rossi - Uniquement sujet

 

1957 - NUITS DE CABIRIA .LES

 

1957 - MARISA LA CIVETTA
Réal : Mauro Bolognini - Uniquement scénario

 

1957 - JEUNES MARIS .LES

 

1955 - PRIGIONIERO DELLA MONTAGNA
Réal : Luis Trenker - Uniquement scénario

 

1954 - FILLE DU FLEUVE .LA

 

 

6 DOCUMENTAIRES ET 3 COURTS MÉTRAGES
____________________________________________

1979 - ANNA MAGNANI, UN FILM D'AMOUR
Documentaire

 

1971 - CARNET DE NOTES POUR UNE ORESTIE AFRICAINE
Documentaire de Pier Paolo Pasolini

 

1971 - APPUNTI PER UN ROMANZO DELL'IMMONDEZA
Documentaire de Pier Paolo Pasolini

 

1968 - APPUNTI PER UN FILM INDIANO
Court métrage de Pier Paolo Pasolini

 

1966 - IL CENEMA DI PASOLINI
Court métrage

 

1965 - IL PADRE SELVAGGIO
Court métrage de Pier Paolo Pasolini

 

1964 - SOPRALLEROGHI IN PALESTINA PER IL VANGELO SECONDO MATTEO
Documentaire de Pier Paolo Pasolini

 

1964 - LA RABBIA
Documentaire de Pier Paolo Pasolini et Giovanni Guareschi 1958 - GRIGIO
Documentaire d'Ermano Olmi

________________________________________________

 

commentaires (0)