PHILIPPE DE BROCA

Vue 9470 fois

Profession:
Réalisateur, scénariste, acteur et producteur français.

Date et lieu de naissance:
15-03-1933, à Paris 15è, France.

Date et lieu du décès:
26-11-2004, à Neuilly-Sur-Seine, France

Cause du décès:
D'un cancer à l'âge de 71 ans.

Nom de naissance:
Philippe de Broca de Ferrussac.

État civil:
Marié en 1961 avec la productrice : MICHELLE HEURTEAUX - Divorcé

Liaison avec l'actrice : MARTHE KELLER.
Ils eurent un fils en 1971.

Marié en 1983 avec l'actrice : MARGOT KIDDER - divorcé en 1984.

Marié avec l'actrice : VALÉRIE ROJAN - jusqu'au décès de Philippe en 2004.
Ils eurent deux enfants.

Taille:
(170 cm)

Commentaires: 2

Anecdotes

Philippe de Broca de Ferrussac était le fils d'un industriel et issu de la petite noblesse.

Chevalier de la légion d'honneur, il était père de deux enfants.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Le cinéaste, auteur de comédies populaires et de films en costumes comme "L'Homme de Rio", "Chouans !" ou plus récemment "Vipère au poing", est mort vendredi 26 novembre, à Neuilly-sur-Seine, des suites d'un cancer, à l'âge de 71 ans.
Réalisateur de quelques-uns des plus grands succès du cinéma français des années 1960 - Cartouche, L'Homme de Rio -, le cinéaste Philippe de Broca, qui venait de renouer avec le public grâce à Vipère au poing, est mort, vendredi 26 novembre, à Neuilly-sur-Seine, des suites d'un cancer qui l'avait empêché d'accompagner la sortie de cet ultime film. Il avait 71 ans.

Après avoir débuté en même temps que et aux côtés de la Nouvelle Vague (il avait été l'assistant de Claude Chabrol et de François Truffaut), Philippe de Broca a été l'un des plus illustres représentants d'un comique à la française, destiné à fédérer les publics de tous âges et toutes origines.

Philippe de Broca est né le 15 mars 1933 à Paris, dans une famille qu'il a décrite comme artiste et bohème. Il suit des études à l'école de la rue de Vaugirard, dont il sort comme opérateur. Cette qualification lui vaut d'être affecté au service cinématographique des armées, en Algérie, pendant trois ans. Il garde de cette expérience un souvenir mitigé : dans un entretien accordé à l'historien Benjamin Stora, il a décrit le mécanisme de la censure qui s'exerçait sur son travail. "Si je filmais des soldats français commettant des actes de violence, l'officier censurait immédiatement ces séquences. Alors, petit à petit, je ne filmais plus."

Il devient, dès son retour à la vie civile, assistant réalisateur, d'abord aux côtés d'Henri Decoin pour se ranger ensuite aux côtés de la Nouvelle Vague. En 1958 et 1959, il collabore à trois reprises avec Claude Chabrol, le secondant pour Les Cousins, Le Beau Serge et A double tour.

Sur le tournage de ce dernier film, il fait la connaissance de Jean-Paul Belmondo. En même temps, il est le premier assistant de François Truffaut pour Les 400 Coups. Truffaut, qui n'a jamais connu les joies de l'assistanat, est obligé par les règlements corporatistes du cinéma français de l'époque de recruter un technicien reconnu. Il trouve en Broca un complice de son âge doublé d'un homme du métier.

Cette proximité entre Broca et la Nouvelle Vague est encore accentuée par la genèse de son premier long métrage, Les Jeux de l'amour, inspiré d'un argument de la comédienne Geneviève Cluny, qui sert également à Godard pour écrire Une femme est une femme. Mais les deux premiers films du cinéaste montrent déjà qu'il n'a pas grand-chose à voir avec les partis pris esthétiques des jeunes gens issus des Cahiers du cinéma.

Cette divergence - qui n'affectera pas forcément leurs relations, puisque François Truffaut a à plusieurs reprises témoigné de son estime pour les films de Broca - se cristallise autour de Jean-Paul Belmondo. Sous la direction de Jean-Luc Godard, l'acteur devient l'incarnation d'un personnage moderne, défini par la mise en scène plus que par la psychologie venue du scénario.

Mais, en même temps qu'il tourne A bout de souffle (1960) ou Pierrot le fou (1965), Belmondo rencontre un formidable succès populaire en devenant un héros tout ce qu'il y a de plus classique dans Cartouche (1962) ou L'Homme de Rio (1964). C'est finalement l'option de Broca que l'acteur retiendra pour la suite de sa carrière. Mais il retrouvera rarement l'état de grâce qu'il connaît dans ces films, particulièrement dans L'Homme de Rio, dont on a souvent dit qu'il s'agissait de la meilleure adaptation des aventures de Tintin à l'écran, même si Hergé n'est en rien responsable des tribulations du conscrit Adrien Dufourquet (d'autant que celui-ci, contrairement au reporter belge, est amoureux, et pas de n'importe qui, de Françoise Dorléac). Le burlesque millimétré se double de dialogues joliment boulevardiers. Une recette reprise en 1965 avec l'adaptation très libre des Tribulations d'un Chinois en Chine, de Jules Verne.

LA VEINE HISTORIQUE

Cette idylle avec le succès (L'Homme de Rio attire près de cinq millions de spectateurs) s'interrompt en 1966, avec l'échec du Roi de cœur, vite effacé par les fortunes successives du Diable par la queue (1969), du Magnifique (1973) et de L'Incorrigible (1975), tous deux avec Jean-Paul Belmondo, ainsi que des aventures du couple Philippe Noiret-Annie Girardot réunis à deux reprises dans Tendre Poulet (1978) et On a volé la cuisse de Jupiter (1980).

Mais, au fil des ans, la manière de Philippe de Broca s'alourdit, et la grâce bondissante des premières comédies s'essouffle. Dans Psy (1981), c'est l'auteur de bandes dessinées Gérard Lauzier qui a remplacé Daniel Boulanger.

Par ailleurs, Philippe de Broca explore la veine historique, d'abord dans Chouans ! (1988) puis en adaptant simultanément pour la télévision et le cinéma la saga de Maurice Denuzières Louisiane.

Le début de la décennie 1990 est marquée par plusieurs échecs commerciaux (Les Mille et Une Nuits, Les Clés du paradis) et de nombreuses collaborations avec la télévision. Il faut attendre 1997 et l'attribution du rôle du chevalier de Lagardère à Daniel Auteuil pour que Le Bossu permette au réalisateur de renouer avec le succès.

En revanche, les retrouvailles avec Belmondo (les deux hommes n'ont plus travaillé ensemble depuis L'Incorrigible), en 2000, pour Amazone sont un échec cinglant. Philippe de Broca tourne plusieurs téléfilms avant de revenir au grand écran avec l'adaptation de Vipère au poing, le roman autobiographique d'Hervé Bazin.

Si elle ne convainc guère la critique, l'alchimie entre le tempérament heureux de Philippe de Broca, son goût pour les images harmonieuses et sa tendresse pour les personnages et les comédiens d'une part, et la misanthropie violente de Bazin d'autre part, déplace les foules, et le film, qui est toujours dans les salles, a déjà réuni près d'un million de spectateurs.

 

Source : Thomas Sotinel pour Le Monde - Mise à jour le 2 octobre 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

RÉCOMPENSE :

 

1960 - Pour : LES JEUX DE L’AMOUR - Prix spécial du jury - Festival international du film de Berlin, Allemagne.

 

Filmographie

 

44 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

2003 - VIPÈRE AU POING

 

2000 - AMAZONE

 

1997 - BOSSU .LE

 

1991 - CLÉS DU PARADIS .LES

 

1989 - MILLE ET UNE NUITS .LES

 

1988 - CHOUANS !

 

1985 - GITANE .LA

 

1983 - LOUISIANE

 

1982 - AFRICAIN .L'

 

1981 - PSY

 

1979 - ON A VOLÉ LA CUISSE DE JUPITER

 

1979 - CAVALEUR .LE

 

1977 - TENDRE POULET

 

1976 - JULIE POT DE COLLE

 

1975 - INCORRIGIBLE .L'

 

1973 - MAGNIFIQUE .LE

 

1971 - CHÈRE LOUISE

 

1970 - POUDRE D'ESCAMPETTE .LA

 

1970 - CINÉMA DE PAPA .LE

 

1969 - CAPRICES DE MARIE .LES

 

1968 - DIABLE PAR LA QUEUE .LE

 

1967 - NE JOUEZ PAS AVEC LES MARTIENS

 

1967 - O SALTO

 

1966 - ROI DE COEUR .LE

 

1966 - PLUS VIEUX MÉTIER DU MONDE .LE

 

1965 - TRIBULATIONS D'UN CHINOIS EN CHINE .LES

 

1965 - MONSIEUR DE COMPAGNIE .UN

 

1963 - HOMME DE RIO .L'

 

1962 - VEINARDS .LES

 

1962 - SEPT PÉCHÉS CAPITAUX .LES

 

1961 - FILLES DE LA ROCHELLE .LES

 

1961 - CARTOUCHE

 

1961 - FARCEUR .LE

 

1960 - AMANT DE CINQ JOURS .L'

 

1960 - À BOUT DE SOUFFLE

 

1960 - JEUX DE L'AMOUR .LES

 

1959 - À DOUBLE TOUR

 

1959 - QUATRE CENTS COUPS .LES

 

1958 - RAMUNTCHO

 

1958 - COUSINS .LES

 

1958 - BEAU SERGE .LE

 

1957 - TOUS PEUVENT ME TUER

 

1957 - CHARMANTS GARÇONS

 

1957 - CARGAISON BLANCHE

 

 

1 COURT MÉTRAGE
____________________________________________

 

1959 - SOUS UN AUTRE SOLEIL
Court métrage

 

11 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

2004 - MENTEUR .LE
Téléfilm
Avec Eric Métayer, Jean-Luc Bideau, Judith Magre, Arthur Masse, Dominique Ratonnat, Clémence Boué

 

2003 - AMOUR EN KIT .UN
Téléfilm
Avec Bruno Slagmulder, Elodie Navarre, Gérard Rinaldi, Roger Dumas, Gérard Vives, Karine Belly

 

2003 - Y AURA PAS ÉCOLE DEMAIN
Téléfilm
Avec Roland Giraud, Bruno Slagmulder, Delphine Rich, Clémence Boué, Antoine Coesens, Catherine Lecoq

 

2002 - MADAME SANS-GÊNE
Téléfilm
Avec Mathilde Seigner, Bruno Solo, Bruno Slagmulder, Philippe Volter, Clément Sibony, Julie Delarme, Danièle Lebrun

 

1996 - VEILLEUR DE NUIT .LE

 

1996 - ELLE S'APPELAIT FRANÇOISE
Téléfilm documentaire de 63 Mn. - seulement interprétation - dans son propre rôle)
D'Anne Andreu et Mathias Ledoux
Avec Michael Caine, Catherine Deneuve, Françoise Dorléac, Patrick Modiano, Roman Polanski

 

1996 - BELMONDO, LE MAGNIFIQUE
Téléfilm documentaire de 65 Mn. - seulement interprétation - dans son propre rôle)
de Patrick Chammings

 

1995 - HOMMES ET LES FEMMES SONT FAITS POUR VIVRE HEUREUX... MAIS PAS ENSEMBLE .LES
Téléfilm
Avec Bernard Le Coq, Fanny Cottençon, Florence Pernel, Jean-Pierre Castaldi, Didier Pain, Daniel Prévost, Gérard Rinaldi

 

1994 - JARDIN DES PLANTES .LE
Téléfilm
Avec Claude Rich, Salomé Stévenin, Rose Thiéry, Samuel Labarthe, Gert Burkard, Catherine Jacob

 

1993 - REGARDE-MOI QUAND JE TE QUITTE
Téléfilm
Avec Isabelle Gélinas, Patrick Chesnais, Elisa Servier, Marc Maury, Etienne Draber, Geoffroy Thiebaut

 

1981 - DIALOGUE POUR UN PORTRAIT : PHILIPPE NOIRET
Téléfilm documentaire de 57 Mn. - seulement interprétation)
De Dominique Varenne

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (2)

charlotte de BROCA

27-11-2009 18:50:21

Je suis sa petite fille!!!!

origines

04-04-2012 14:10:41

Bonjour, savez-vous si votre arrière-grand-Père était originaire de MARTEL (Lot) ? Je suis déçue d'apprendre que le Roi de Coeur a été un désastre. J'ai adoré ce film, plein de poésie.