PETER GRAVES

Vue 12356 fois

Profession:
Acteur et réalisateur américain.

Date et lieu de naissance:
18-03-1926, à Minneapolis dans l'État du Minnesota, États-Unis.

Date et lieu du décès:
14-03-2010, à Pacific Palisades en Californie, États-Unis.

Cause du décès:
Suite à une crise cardiaque à l'âge de 83 ans.

Nom de naissance:
Peter Aurness-Graves.

État civil:
Marié le 16 décembre 1950 avec : JOAN ENDRESS, jusqu'au décès de Peter en 2010.
Ils eurent trois filles : Kelly, Claudia et Amanda.

Taille:
(1m88)

Commentaires: 1

Anecdotes


Jane Badler, Peter Graves, Antony Hamilton, Phil Morris, et Thaao Penghlis - Dans la série de 1988 : Mission impossible, 20 ans après


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à PETER GRAVES

 

 

Ajout de la vidéo le 15 mars 2010 par Philippe de CinéMémorial

 

Fils de Rolf Cirkler Aurness un homme d’affaire et de Ruth Eleanor (née Deusler) une journaliste. Peter Graves acteur et réalisateur américain, de son vrai nom Peter Aurness, est né le 18 mars 1926 à Minneapolis dans le Minnesota aux Etats-Unis. Il a prit le nom de Graves pour éviter la confusion avec son frère ainé également acteur James Arness.

Après une solide éducation dans le Midwest, Peter débuta à l'âge de 16 ans comme speaker à la station radio WMIN de Minneapolis et fut un moment musicien saxophoniste.

Lors de l’entrée en Guerre des Etats-Unis, il passa deux ans dans l'US Air Force. Démobilisé, il étudie l'art dramatique à l'Université du Minnesota avant de se rendre à Hollywood.


Après quelques petits boulots, grâce à son frère, il obtient un premier rôle non crédité dans un western « Rogue River » (1950) de John Rawlins. Après quelques petits rôles comme Ned le cowboy aveugle dans « Le fort de la vengeance » (1950) de John Rawlins avec Dane Clark et Ben Johnson.

Ce grand gaillard 1,88m, aux yeux bleus, très athlétique, forgé de bonnes qualités physiques se voit cantonner dans des films d'actions et d’aventures. Il décroche rapidement un rôle majeur dans un drame de guerre « Stalag 17 » (1952) de Billy Wilder où il livre une remarquable performance celui du perfide espion nazi Price, infiltré parmi les soldats américains détenus dans un camp allemand qui échafaude une évasion avec William Holden et Don Taylor. Un western sinistre et vengeur « La hache sanglante » (1954) de Lesley Selander avec Rory Calhoun, Peggie Castle entourés de Lee Van Cleef un redoutable et sanglant chef indien, Noah Berry Jr en Mexicain, et Peter Graves en prospecteur d'or crapuleux.

Il enchaîne avec un policier assez musclé signé Hugo Fregonese « Mardi, ça saignera » (1954) l'évasion d'un dangereux gangster Canelli (Edward G. Robinson) qui en compagnie d'un autre détenu, un braqueur de banque (Peter Graves), qui à cacher son butin avant de se faire prendre, Canelli compte s'évader avec lui pour dérober son magot, ils vont prendre des otages pour garantir leur fuite.

Il campe un assassin dans « La nuit du chasseur » (1955) de Charles Laughton, Harry Powell, (Robert Mitchum) un prédicateur dévoyé, part à la recherche du magot que son compagnon de cellule condamné à mort à caché (Peter Graves), sortie de prison Harry se rapproche de sa veuve (Shelley Winters) et de ses enfants qui connaissent l’endroit. Retour au western avec « Fort Yuma » (1955), il est le lieutenant Ben Keegan qui a une haine de longue date contre les Indiens Apaches, il dirige une colonne de ravitaillement en route vers Fort Apache, il ignore qu’il se jette dans la gueule du loup, avec John Hudson et Joan Taylor.

Un traitre dans « La caravane des hommes traqués » (1956), de Harmon, Jones, le rancher Steve (George Montgomery) engage Bob (Peter Graves) pour l’aider à déplacer son troupeau de mille vaches dans une autre région mais Bob le trahit en acceptant les propositions d'un voleur de bétail et lui tend une embuscade.

Un rôle plus humain dans un drame romantique « Bayou » (1957) de Harold Daniels, en visite en Louisiane, il tombe amoureux d'une sensuelle Cajun de dix-sept ans Marie (Lita Milan), mais Marie a d’autre prétendants notamment Ulysse (Timothy Carey) un être frustre et violent, le sinistre Ulysse n’est pas enclin à subir cet affront par un yankee.


Dans « Les lâches meurent aussi » (1959) de Harold Daniels, pendant la guerre de Corée, le pilote d'avion, le major Pike Yarnell (Jeff Chandler), s'écrase dans l'océan Pacifique suite a une erreur de son co-pilote Donald (Peter Graves), après 12 jours sur un radeau, Donald meurt, mais Pike est sauvé, lors de la cérémonie Pike s'efforce d'épargner à sa famille la vérité honteuse sur Donald qui s'est avéré être un mauvais officier et un lâche qui s’est suicider.

Par la suite, Peter Graves, ralentit le rythme de ses tournages au cinéma, apparaissant davantage à la télévision. De sa télé-filmographie qui compte une cinquantaine de séries citons entre autre : la mythique série qui le rendit célèbre dans le monde entier, « Mission Impossible » une série de 143 épisodes de 1967 à 1973. Peter Graves endosse le rôle de l’agent secret Jim Phelps, le chef d'une bande d’agents secrets spécialisée dans la lutte contre le banditisme. Le regard d'acier, les cheveux gominés il se rendait dans un endroit isolé pour y récupérer un magnétophone, il écoutait les directives de la tache qui l'attendait, on entendait la célèbre phrase « Bonjour Mr Phelps votre mission, si toutefois vous l'acceptez... et comme toujours, si vous ou l'un de vos agents était capturé ou tué, le Département d'Etat nierait avoir eu connaissance de vos agissements, ce document se détruira dans les cinq secondes, bonne chance >>. Il a été récompensé d’un Golden Globe en 1971. Les cheveux grisonnants, il est le seul à reprendre le même rôle dans une seconde série, de 35 épisodes intitulée « Mission impossible 20 ans après » entre octobre 1988 et février 1990 sur le réseau ABC.

Dans le film d'aventures signé de Don Taylor « Cinq hommes armés » (1969) il est l'un des cinq bandits qui projettent, lors de la Révolution mexicaine de dévaliser un train transportant de l'or, mais l'appât du gain va menacer la cohésion des cinq hommes avec James Daly, Bud Spencer, Nino Castelnuovo et Tetsuro Tanba ; puis un agent du renseignement américain dans « Missile X » (1977) de Leslie H. Martinson qui se rend en Iran lors de la révolution islamique pour tenter d'empêcher un baron européen fou (Curd Jürgens), qui envisage d'utiliser un missile lors d'un sommet de paix dans la région du golfe Persique.

Dans un drame cauchemardesque « Soleil de feu » (1978) de Larry Spiegel, Peter Graves, Ray Milland et une petite armée de voyous latinos louches traquent six adolescents perdus dans le désert a la suite d'une panne de leur Van, ils n’ont qu’une idée en tête, leurs faire vivre les pires sévices.

Se souvenir aussi de son rôle du maladroit et loufoque capitaine de bord dans les parodies de film catastrophe des années 80, dont le premier volet de « Y a-t-il un Pilote dans l'Avion ? » de Jim Abrahams, lors du vol 209, à destination de Chicago, tous les membres de l'équipage sont victimes d'un empoisonnement alimentaire il faut vite trouver un pilote de dépannage parmi les passagers, et sa suite « Y-a-t’il enfin un pilote dans l’avion ? » (1982) de Ken Finkleman, où lors du premier vol de la navette spatiale commerciale est en partance pour la Lune, l'ordinateur de bord devient fou, Ted, (Sam Anderson) évadé d'un établissement psychiatrique et membre de l'équipage, prend désormais les commandes en main, avec les principaux protagonistes, Lloyd Bridges et Leslie Nielsen. (dans une scène du second film, il fait preuve d'auto-dérision en parodiant dans une scène son personnage de Mission impossible).


James Arness avec son frère Peter Graves


Peter Graves fut marié en 1950 ans avec sa petite amie de lycée Joan Endress, trois enfants Kelly, Claudia et Amanda sont nés de leur union qui à durée jusqu’au décès de l’acteur le 14 mars 2010 d’une crise cardiaque, quatre jours avant ses 84 ans à Pacific Palisades à Los Angeles en Californie. Incinéré, ses cendres ont été remise a sa famille. (son frère James Arness est décédé en 2011).

L’acteur à son étoile sur le Hollywood Walk of Fame au 6667 Hollywood Boulevard à Hollywood, Californie le 30 octobre 2009.

 

Source : Gary Richardson - Fait le 28 avril 2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


61 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

2003 - LOONEY TUNES PASSENT À L'ACTION .LES

 

2002 - HOMMES EN NOIR 2 .LES

 

1999 - MAISON DE L'HORREUR .LA

 

1993 - VALEURS DE LA FAMILLE ADDAMS .LES

 

1990 - J'AI ENGAGÉ UN TUEUR

 

1987 - AU-DESSUS DE LA LOI

 

1984 - MAD MISSION 3

 

1982 - Y A-T-IL ENFIN UN PILOTE DANS L'AVION ?

 

1981 - SAVANNAH SMILES

 

1981 - GUNS AND THE FURY .THE

 

1980 - Y A-T-IL UN PILOTE DANS L'AVION

 

1979 - MISSILE X

 

1979 - SOLEIL DE FEU

 

1979 - PARTS : CLONUS HORROR .THE

 

1977 - SUPERSONIQUE EN PÉRIL

 

1975 - TERREUR SUR LE MONDE

 

1975 - SIDECAR RACERS

 

1969 - CINQ HOMMES ARMÉS

 

1969 - MISSION IMPOSSIBLE

 

1968 - ODYSSÉE D'UN SERGENT .L'

 

1967 - RANCH DE L'INJUSTICE .LE

 

1967 - VALLÉE DU MYSTÈRE .LA

 

1966 - TEXAS, NOUS VOILÀ

 

1966 - SCOTLAND YARD AU PARFUM

 

1965 - À CORPS PERDU

 

1958 - WOLF LARSEN

 

1958 - LÂCHES MEURENT AUSSI .LES

 

1957 - DEATH IN SMALL DOSES

 

1957 - DÉBUT DE LA FIN .LE

 

1957 - BAYOU

 

1956 - CARAVANE DES HOMMES TRAQUÉS .LA

 

1956 - IT CONQUERED THE WORLD

 

1956 - BATAILLON DE LA NUIT .LE

 

1955 - JEU RISQUÉ .UN

 

1955 - TEX, LE JUSTICIER

 

1955 - ROI DU RACKET .LE

 

1955 - NUIT DU CHASSEUR .LA

 

1955 - FORT YUMA

 

1955 - CONDAMNÉ AU SILENCE

 

1955 - CE N’EST QU’UN AU REVOIR

 

1954 - HACHE SANGLANTE .LA

 

1954 - RAID .LE

 

1954 - MARDI, ÇA SAIGNERA

 

1954 - TUEURS VENUS DE L'ESPACE

 

1954 - VOYAGE EN BIRMANIE

 

1953 - TEMPÊTE SOUS LA MER

 

1953 - STALAG 17

 

1953 - LOI DU SCALP .LA

 

1953 - À L'EST DE SUMATRA

 

1952 - DERBY DAY

 

1952 - PLANÈTE ROUGE .LA

 

1951 - FORT DE LA VENGEANCE .LE

 

1951 - ENCORE

 

1951 - DEUX G.I. EN VADROUILLE

 

1950 - ROGUE RIVER

 

1949 - PRINTEMPS CHANTE .LE

 

1948 - DAME PREND LE VALET .LA

 

1947 - MRS. FITZHERBERT

 

1946 - CHEMIN DU BONHEUR .LE

 

1945 - I'LL BE YOUR SWEETHEART

 

1944 - GIVE US THE MOON

 

_______________________ FIN _____________________

 

commentaires (1)

hugongerard

06-08-2010 19:21:45

Il avait en effet participé à beaucoup de séries tv dont un épisode des : Envahisseurs avec Roy Thiness , mais je n ' ai point souvenir du tître de cet épsode .