PATRICE CHEREAU

Vue 5930 fois

Profession:
Réalisateur, scénariste, acteur de cinéma et metteur en scène de théâtre et d'opéra, français.

Date et lieu de naissance:
02-11-1944, à Lézigné, Maine-et-Loire, France.

Date et lieu du décès:
07-10-2013, à Paris, France.

Cause du décès:
D'un cancer du poumon à l'âge de 68 ans.

Nom de naissance:
Patrice Chéreau.

État civil:
?

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

Patrice Chéreau naquit à Lézigné dans le Maine-et-Loire, fils cadet d'un père peintre et d'une mère dessinatrice qui vont s'installer à Paris, Il est le benjamin de ses parents.

Principalement metteur en scène, qui est devenu bien connu pour la critique comme acteur, metteur en scène et directeur du théâtre de son lycée à l'âge de 15 ans.

1966 - Il a créé et dirigé un théâtre public à Sartrouville, il n'avait que 22 ans.

1976 - Il a également dirigé la mise en scène du centenaire de l'opéra de Richard Wagner «L'Anneau du Nibelung" au Festival de Bayreuth, polarisant fans et critiques.

1980 - Rencontre avec Bernard-Marie Koltès qui va marquer sa création. Au cours des années 80, il sera l'accoucheur scénique du jeune auteur mort du sida en 1989. Il va monter et aussi jouer dans Combat de nègres et de chiens, Dans la solitude des champs de coton (trois productions différentes), Quai Ouest...

1983 - Le troisième long métrage de Chéreau, L'homme blessé, raconte l'histoire d'amour impossible entre un prostitué de 17 ans et un homme plus vieux. Il signe le scénario avec Hervé Guibert.

1994 - Patrice Chéreau reçoit le Prix du jury à Cannes pour sa réalisation de La Reine Margot avec Isabelle Adjani - une amie du réalisateur.

2002 - Il a soutenu de 2002 de Lionel Jospin et en 2007 la campagne présidentielle de Ségolène Royal.

2003 - Maître enseignant de cinéma à l'Université de Columbia, le City Collège de New York, et la School of Visual Arts pour un programme intitulé L'Ensemble du cinéma français.

2003 - Chéreau est nommé président du jury du Festival international de Cannes. 2005 - Vice-président de la Cinémathèque française.

2010 - Grand invité du Musée du Louvre qui lui donne carte blanche. Chéreau choisit comme thème «les visages et les corps», le matériau premier de son travail de metteur en scène et de cinéaste.

2012 - À l'automne, Patrice Chéreau monte sur la scène du Théâtre du Nouveau Monde, à Montréal, pour défendre l'austère et exigeant spectacle solo Coma.

Président de La Fémis, de l'école de cinéma la plus prestigieuse de France, pendant trois mois (Janvier 2007 - Mars 2007).

Il a aussi travaillé très étroitement avec l'illustre Claude Stratz au théâtre parisien nationale et cinéma et le CNSAD - Conservatoire de Paris, depuis des décennies.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

 

Source de la biographie : Lapresse.ca

 

Le metteur en scène français Patrice Chéreau, l'un des maîtres de la scène européenne depuis plus de quarante ans, est mort lundi à Paris à l'âge de 68 ans, salué comme «un très grand cinéaste, en plus d'un grand metteur en scène de théâtre et d'opéra», mais aussi comme «un homme magnifique».

«Il était d'une vitalité extraordinaire jusqu'au bout», a déclaré à l'AFP Elisabeth Tanner, co-dirigeante d'Artmedia, l'agence artistique qui le représentait, confirmant son décès des suites d'une longue maladie.

Sa dernière mise en scène, Elektra de Richard Strauss, avait été ovationnée en juillet au festival lyrique d'Aix-en-Provence.

Avec son regard interrogateur, il était connu pour son exigence et son énorme capacité de travail. Il avait une manière particulière de diriger les acteurs, mêlée d'intuition animale et d'intelligence profonde des oeuvres.

Homme secret --«je suis un solitaire, je n'aime pas me répandre»--, il avait le goût des autres: «Je pense que je suis, avec bonheur, la somme de toutes les personnes que j'ai rencontrées».

L'annonce de son décès a suscité une vague d'émotion et d'hommages.

Le directeur de l'Opéra de Paris, Nicolas Joel, qui avait été son assistant sur le fameux Ring de Wagner à Bayreuth en 1976, s'est dit «bouleversé».

Olivier Py, qui avait été «très soutenu par Patrice Chéreau» lorsqu'il avait été évincé de la direction du théâtre parisien de l'Odéon en mars 2011, a fait part de «son immense tristesse».

«C'était un metteur en scène d'une grande culture, et d'une extrême délicatesse, traversé par une inquiétude, même après tout ce qu'il avait fait. J'ai adoré ses films, que j'ai vu adolescent, il faut dire que c'est aussi un très grand cinéaste, en plus d'un grand metteur en scène de théâtre et d'opéra», a-t-il dit.

«Un maître s'est tu»

«Avec Patrice Chéreau disparaît l'un de nos plus grands artistes et une part de nous-même. Nous nous sommes construits au fil de ses films, de ses pièces, de ses opéras», a déclaré la ministre française de la Culture Aurélie Filippetti à l'AFP. «C'était un homme magnifique, généreux, exigeant avec son talent et avec les valeurs qu'il incarnait», a-t-elle ajouté.

«Un maître s'est tu», a tweeté le président du Festival de Cannes, Gilles Jacob. «Patrice Chéreau a rejoint le Panthéon céleste du théâtre. Sa mort, comme celle de (Marcello) Mastroianni, est la fin d'un monde», a écrit sur Tweeter Patrick Sommier, directeur d'une Maison de la culture de la banlieue parisienne.

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a salué dans un communiqué «un artiste exceptionnel doté d'une imagination et d'une vision prodigieuses», tandis que Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe et ancien ministre de la Culture, évoquait «un talent surprenant, étincelant». Patrice Chéreau «était un découvreur d'auteurs exceptionnels», comme Bernard-Marie Koltès, a dit M. Lang.

La rencontre avec Koltès l'avait bouleversé: de 1982 à 1990, il crée ses pièces (Combat de nègres et de chiens, Dans la solitude des champs de coton...) au Théâtre des Amandiers de Nanterre, jouant aussi Jean Genet ou Heiner Muller.

À l'opéra, où la Tétralogie montée avec Boulez pour le centième anniversaire du Festival de Bayreuth, en 1976, le rend mondialement célèbre, il collabore avec Barenboïm (Wozzeck de Berg en 1992, Tristan et Isolde de Wagner en 2007), Daniel Harding (Cosi fan tutte de Mozart, 2005) et Boulez toujours (après Lulu de Berg en 1979, De la maison des morts de Janacek en 2007).

Au cinéma, il réalisera au total onzw longs-métrages dont La Reine Margot (1994), primé à Cannes où il a présidé en 2003 le jury du festival, ou encore Intimité, Ours d'Or à Berlin en 2001.

 

Fait le 12 octobre 2013 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

SES RÉCOMPENSES POUR LE CINÉMA :

 

2008 - Grand Prix de la SACD 2003 - Membre de l'Académie des arts de Berlin.

2003 - Pour le film : SON FRÈRE - Ours d'argent - Meilleur réalisateur - Festival de Berlin, Allemagne. 2003 - Président du Jury au Festival de Cannes

2001 - Pour le film : L'ANGE BLEU - Ours d'or et Prix de Intimité à Berlin, Allemagne.

2001 - Pour le film : INTIMITÉ - Ours d’Or - Festival de Berlin, Allemagne.

2001 - Pour le film : INTIMITÉ - Prix Louis-Delluc - France.

1999 - Pour le film : CEUX QUI M'AIMENT PRENDRONT LE TRAIN - Meilleur réalisateur - Festival de Cannes, France.

1994 - Pour le film : LA REINE MARGOT - Prix du jury - Festival de Cannes, France.

1984 - Pour le film : L'HOMME BLESSÉ - Meilleur scénario original - Festival de Cannes, France.

 

Filmographie

 

SES 11 RÉALISATIONS POUR LE CINÉMA.

************************************

 

2009 - PERSÉCUTION

 

2004 - GABRIELLE

 

2002 - SON FRÈRE

 

2000 - INTIMITÉ

 

1997 - CEUX QUI M'AIMENT PRENDRONT LE TRAIN

 

1992 - REINE MARGOT .LA

 

1991 - CONTRE L'OUBLI

 

1986 - HÔTEL DE FRANCE

 

1983 - HOMME BLESSÉ .L'

 

1978 - JUDITH THERPAUVE

 

1974 - CHAIR DE L'ORCHIDÉE .LA

 

 

SES 8 INTERPRÉTATIONS POUR LE CINÉMA

************************************

 

2002 - TEMPS DU LOUP .LE

 

2002 - AU PLUS PRÈS DU PARADIS

 

2000 - INTIMITÉ

 

1997 - LUCIE AUBRAC

 

1992 - DERNIER DES MOHICANS .LE

 

1984 - ADIEU BONAPARTE

 

1982 - DANTON

 

1966 - TROTSKY

 

 

SA VOXOGRAPHIE

************************************

 

1998 - TEMPS RETROUVÉ .LE

 

 

SES COURTS MÉTRAGES ET DOCUMENTAIRES

************************************

 

2009 - PATRICE CHÉREAU, LE CORPS AU TRAVAIL
Documentaire de Stéphane Metge

 

2003 - FREEDOM2SPEAK V2.0
Documentaire de Christoph Gampl, Brigitte Kramer et Markus Schmidt

 

2001 - BLEU, BLANC, ROSE
Documentaire d'Yves Jeuland

 

1994 - BÊTE DE SCÈNE
Court métrage de Bernard Nissile

 

1991 - ÉCRIRE CONTRE L'OUBLI : de Chantal Akerman, René Allio, Denis Amar, Jean Becker, Jane Birkin, Jean-Michel Carré, Henri Cartier-Bresson, Patrice Chéreau, Alain Corneau, Costa-Gavras, Dominique Dante, Claire Denis, Raymond Depardon, Jacques Deray, Michel Deville, Jacques Doillon, Martine Francke, Gérard Frot-Coutaz, Francis Girod, Jean-Luc Godard, Romain Goupil, Jean-Loup Hubert, Robert Kramer, Patrice Leconte, Anne-Marie Miéville, Sarah Moon, Philippe Muyl, Michel Piccoli, Alain Resnais, Coline Serreau, Bertrand Tavernier et Nadine Trintignant -court métrage - avec Charlotte Gainsbourg

 

1985 - FRANÇOIS SIMON : La présence
Documentaire de : Louis Mouchet et Ana Simon

 

1985 - CHÉREAU - L'envers du théâtre
Documentaire d'Arnaud Sélignac

 

commentaires (0)