MARTHE TURGEON

Vue 5676 fois

Profession:
Actrice et femme de théâtre canadien.

Date et lieu de naissance:
1944, à Armage, Québec, Canada.

Date et lieu du décès:
28-08-2011, à l'hôpital Notre-Dame de Montréal, Québec, Canada.

Cause du décès:
D'un cancer du poumon à l'âge de 66 ans.

Nom de naissance:
Marthe Turgeon.

État civil:
Mariée.
Elle laisse dans le deuil son fils Gregory.

Taille:
?

Commentaires: 1

Anecdotes

?

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Le 28 août 2011.
Avec le décès de Marthe Turgeon, le monde du théâtre a perdu une comédienne «unique» et «atypique» dotée d'une «voix envoûtante».

La comédienne s'est éteinte dimanche des suites d'un cancer du poumon. Elle était âgée de 66 ans. Les membres de sa famille ont tenu à ce que Lorraine Pintal se charge d'annoncer sa disparition aux personnalités du monde du théâtre, ce que la directrice du Théâtre du Nouveau Monde (TNM) a fait lundi soir lors d'un événement soulignant la remise des prix Gascon-Roux.

«Pour moi, c'était une actrice atypique, et c'est là où elle va laisser un très grand vide, parce qu'il y a peu de comédiennes qui jouent comme Marthe Turgeon jouait», a témoigné Mme Pintal, qui l'a dirigée dans les pièces «Les beaux dimanches» et «L'asile de la pureté».

Le comédien et metteur en scène Alexis Martin a joué à ses côtés dans «L'asile de la pureté», une pièce de Claude Gauvreau présentée au TNM en 2004. Quelques années plus tard, il offrait à Marthe Turgeon le rôle de la narratrice dans son adaptation de «L'Iliade», aussi présentée sur les planches du théâtre qui a pignon sur la rue Sainte-Catherine.

«Je l'ai vraiment appréciée pour ses grandes qualités d'actrice, bien sûr, mais aussi pour sa voix. Elle avait une voix très particulière, une voix envoûtante», s'est souvenu Alexis Martin.

Marthe Turgeon a souvent travaillé avec le metteur en scène Jean-Pierre Ronfard. Ce dernier a sans doute eu une certaine influence sur sa façon «tellement particulière» de jouer, a suggéré Lorraine Pintal.

«Elle se remettait entièrement aux mains du metteur en scène, elle était complètement ouverte à toutes les propositions. Son cheminement, qui l'a amenée à jouer avec Jean-Pierre Ronfard dans 'Vie et mort du roi boiteux' faisait d'elle une actrice libre, une actrice qui pouvait tout essayer, tout faire», a affirmé Mme Pintal lors d'une entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne.

Son rôle de Médéa dans «Rivage à l’abandon» de Gilles Maheu et Carbone 14 (1989-90) lui avait valu une nomination pour le Prix de la critique. Elle a également été finaliste aux Dora Mavor Moore Awards de Toronto pour son travail dans la pièce «Le chien» de Jean Marc Dalpé (1989), dans laquelle elle jouait en anglais aux côtés de Roy Dupuis. Puis, en 1989, elle avait remporté le Prix de la critique de la meilleure actrice pour «Autour de Phèdre», de Jean-Pierre Ronfard.

«Marthe Turgeon laissera une empreinte distinctive dans l'histoire du théâtre québécois, tant par les grands rôles qu'elle a interprétés sur les grandes scènes québécoises, canadiennes et européennes, que par les différents registres de jeux qu'elle utilisait», a écrit mardi le Conseil québécois du théâtre sur son site Internet.

«C'était une fille intense, intègre et directe. C'était une personne très, très franche qui était en même temps d'une grande fragilité», s'est remémorée la comédienne Marie Tifo, qui a joué à ses côtés dans la pièce «Les beaux dimanches» (1992-1993).

En plus de se produire dans un grand nombre de productions théâtrales, Marthe Turgeon a également décroché des rôles dans les séries télévisées «Omerta» (1997), «Si la tendance se maintient» (2011) et «Vice caché» (2005). Au cinéma, elle a tourné sous la direction de Léa Pool dans les longs métrages «La femme de l'hôtel» (1983) et «À corps perdu» (1988).

Au cours des dernières années, Marthe Turgeon offrait des ateliers destinés aux acteurs préparant une audition pour le théâtre, la télévision ou le cinéma.

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1989 - Pour : PHÈDRE - Prix de la critique - Meilleure Actrice - décerné par l'Association des critiques de théâtre

 

Source : La Presse Canadienne - Fait le 31 août 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

21 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

2004 - INCOMPARABLE MADEMOISELLE C. .L'
Réal : Richard Ciupka

 

2002 - KATRYN'S PLACE
Réal : Benedicte Ronfard

 

2000 - HAUTE SURVEILLANCE
Réal : Georges Mihalka

 

1999 - ÎLE DE SABLE .L'
Réal : Johanne Prégent

 

1998 - INSOUMISE .L'
Réal : Jeannine Gagné - Uniquement sa voix

 

1997 - MILLE MERVEILLES DE L'UNIVERS .LES
Réal : Jean-Michel Roux

 

1996 - WATER SPORTS
Réal : David Swift

 

1995 - CONFESSIONNAL .LE
Réal : Robert Lepage

 

1991 - NELLIGAN
Réal : Robert Favreau

 

1991 - HOMME DE RÊVE .L'
Réal : Robert Ménard

 

1991 - BLACK ROBE
Réal : Bruce Beresford

 

1989 - ROYAUME OU L'ASILE .LE
Réal : Jean et Serge Gagné

 

1989 - DOUBLES JEUX
Réal : Brigitte Sauriol

 

1989 - CRUISING BAR

 

1988 - MODERNES .LES
Titre Orig. : The Moderns
Réal : Alan Rudolph

 

1988 - À CORPS PERDU
Réal : Léa Pool

 

1986 - HENRI
Réal : François Labonté

 

1984 - MÉDIUM BLUES
Réal : Michel Préfontaine

 

1983 - FEMME DE L'HÔTEL .LA
Réal : Léa Pool

 

1981 - SALUT J.W. !
Réal : Ian Ireland

 

1981 - HAUTE SURVEILLANCE
Titre Orig, : Black Mirror
Réal : Pierre André Jolivet

 

 

3 COURTS MÉTRAGES

************************************

 

2011 - HEURE DU THÉ .L'
Court métrage de 4 Min. de Julia Innes et Aude Vanlathem

 

1984 - ENTRE TEMPS
Court métrage de Jeannine Gagné

 

1984 - DISCUSSIONS IN BIOETHICS : A CHRONIC PROBLEM
Court métrage de Cynthia Scott

 

 

 

7 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION.

************************************

 

2006 - VICE CACHÉ
Série TV

 

2004 - TRUDEAU II : Maverick in the Making
Téléfilm de Tim Southam

 

2001 - SI LA TENDANCE SE MAINTIENT
Série TV de Jean Bourbonnais

 

2000 - HAUTE SURVEILLANCE
Série TV de George Mihalka

 

1996 - OMERTÀ
Série TV de 1996 à 1999 de George Mihalka

 

1992 - GRANDS PROCÈS .LES
Série TV - Épisode : Ginette Couture-Marchand (1993)

 

1989 - HAUTE TENSION
Série TV - Épisode : Pour cent millions (1990) de Brigitte Sauriol

 

 

 

commentaires (1)