MARTHE MERCADIER

Vue 260 fois

Profession:
Actrice, productrice et dame de théâtre française.

Date et lieu de naissance:
23-10-1928, à Saint-Ouen, Seine-Saint-Denis, en France.

Date et lieu du décès:
15-09-2021, à Puteaux, Hauts-de-Seine, France.

Cause du décès:
De la maladie d'Alzheimer è l'âge de 92 ans.

Nom de naissance:
Marthe Henriette Fernande Mercadie-Meyrat.

État civil:
Mariée en 1952 avec l'acteur : GÉRARD NÉRY (1922–2010) - Divorcée en 1972.
Ils eurent une fille, Véronique.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à MARTHE MERCADIER

Source : David Silvestre - Ajout de la vidéo le 16 septembre 2021 par Philippe de CinéMémorial


Fille de Gaston Ernest Emile Mercadie et de Clémence Albertine (née Lemaire). Marthe Mercadier de son vrai nom Marthe Henriette Fernande Mercadié voit le jour le 23 octobre 1928 à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis une commune de France.

Son grand-père, administrateur de la SACEM, côtoyait les artistes tels : Mistinguett, Joséphine Baker ou encore Maurice Chevalier et il emmenait souvent sa petite fille Marthe qui découvre l’univers du spectacle. Grâce à lui, elle est sélectionnée pour faire quelques pas de danse aux côtés de Joséphine Baker. Une première expérience qui encouragée par ses parents la petite fille prend des cours de gym, de danse et de musique.


Mais à 6 ans, elle a des problèmes de langage notamment le bégaiement, elle en perd sa voix et apprend le langage des sourds-muets. Au bout d’un an, elle retrouve enfin la parole.

Le sort semble s’acharner sur la petite Martha, à huit ans, au cours d'un spectacle d'acrobaties, elle est victime d’une chute en tombant d'une pyramide humaine, un verdict assez lourd dont plusieurs fractures à la colonne vertébrale. Elle resta paralysée et allongée près de 18 mois. Puis pour sa rééducation, elle fait du sport notamment l'aviron. Une autre tragédie vient la frapper de plein fouet, à 11 ans, lors d’un parcours en aviron, elle et sa copine chutent de leur bateau de loisir entrainant la noyade mortelle de son amie. Cette multitudes d’épreuves qu’elle a traversé avec vitalité, la marqua toute sa vie.

A début du conflit mondial, la famille fuit vers le Sud de la France en Lozère puis s’installe à St Maur les Fossés dans le Val-de-Marne. Adolescente, tout en étant scolarisée au lycée Marcelin-Berthelot, jeune fille courageuse elle s’implique avec son père dans la Résistance française, transmettant des courriers pour celle-ci.

Les hostilités terminées, elle intègre les cours de René Simon, où elle a pour camarades de classe Michel Bouquet, Robert Hirsch ou encore Michel Piccoli.

Dès 1945 elle se produit à Paris au Théâtre Saint-Georges jouant la servante de l'auberge dans « A l'approche d'un soir du monde » sur une mise en scène de Maurice Escande ; puis joue Jeanne aux côtés de Gaby Sylvia dans le rôle titre «Doris» (1946) de Pierre Bertin. Jusqu’aux années 2010, elle joue dans divers théâtres parisiens, s’illustrant dans une quarantaine de pièces de boulevard.

Du théâtre au cinéma il n’y qu’un pas qu’elle franchit en 1950 avec entre autres un vaudeville militaire de Maurice Labro, jouant une soubrette dans « Le tampon du capiston » avec Rellys et Pauline Carton. Elle enchaine avec une série de petits rôles comme Liliane, la jeune fille sur un banc dans le film à sketch « Souvenirs perdus » de Christian-Jaque, avec Suzy Delair et François Périer ; Rose, une prostituée dans le policier « Identité judiciaire » (1950) de Hervé Bromberger avec Raymond Souplex ; elle interprète Hélène Flouc de La Donzelle, la fille d’Alice Tissot dans « Jamais deux sans trois » une comédie légère d’André Berthomieu avec Roger Nicolas et Maurice Biraud.


Marthe Mercadier et Rosy Varte ont remporté le prix des Enfants de France. Le jeune Michel Sardou a reçu, quant à lui, le Prix Francis Carco.


Elle côtoie Jean Gabin jouant sa fiancée frustrée dans le drame de Georges Lacombe « La nuit est mon royaume » (1951) un mécanicien de locomotive devenu aveugle, Jean tombe amoureux de Louise (Simone Valère) qui lui apprend le braille ; une femme fatale dans le drame social, « Rayé des vivants « (1952) de Maurice Cloche, Daniel Ivernel, un ex-délinquant devenu un honnête travailleur, tombe dans les filets de Marcelle (Marthe Mercadier), elle l'entraîne à voler, condamné à un séjour en prison, dès sa sortie, il règle ses comptes et blesse grièvement Marcelle, il est l'objet d'une expérience de réadaptation.

Petite comédie gentiment farfelue « Scènes de ménage » (1954) d’André Berthomieu, elle est l'épouse infidèle qui raconte à ses amies qu'elle n’hésite pas à tromper son mari (Louis de Funès). Après ce divertissement, elle campe à nouveau un rôle plus sombre celui d’une prostituée nommée Marie-la-Paimpolaise et complice de Max-le-Fortiche alias Raymond Bussières dans un road movie « Vacances explosives » (1957) de Christian Stengel avec Arletty et Andrex ; dans un marivaudage sentimental léger et teinté de jalousie « Les femmes sont marrantes » (1958) d’André Hunebelle, elle donne la réplique aux côtés du couple Yves Robert et Micheline Presle et Sophie Daumier.

Elle tient un rôle tout aussi savoureux dans une parodie historique aux répliques amusantes « Le bon Roi Dagobert » (1963) de Pierre Chevalier, celui de Gomatrude, la reine des Francs par son mariage avec le roi Dagobert Ier incarné par Fernandel avec Dario Moreno son frère et Pascale Roberts Clotilde Gino Cervi en Saint Éloi.

Dans les années 60, Marthe Mercadier tourne avec parcimonie au grand écran, elle est davantage active au théâtre et au petit écran avec entre autres une série culte, une adorable comédie « Les saintes chéries » qui relate les petits tracas de la vie quotidienne d’un couple de Français moyen des années 1960, Ève et Pierre Lagarde, (Micheline Presle et Daniel Gélin) elle est Fanny, la copine rigolote de Micheline qui cherche à s’émanciper. Une série en 3 saisons soit 39 épisodes de 26 minutes, créée par Nicole de Buron et réalisée par Jean Becker, diffusée à partir du 9 octobre 1965 sur la première chaîne de l'ORTF.

Fermons sa page cinématographique en citant quelque petits rôles remarquables dont : Madame Albertine, la tenancière d'une maison close, dans « Béru et ces dames » (1968) de Guy Lefranc avec Gérard Barray et Jean Richard ; une religieuse dans « Belles, blondes et bronzées » (1981) de Max Pécas ; l'hôtelière à Lourdes dans « Le braconnier de Dieu » (1982) de Jean-Pierre Darras avec Michel Galabru, Jean Lefebvre et Pierre Mondy le Frère Grégoire.

Sa vie public et vie privée : Pour sa contribution à la culture française, en 1974 elle est faite chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres avant d'en devenir officier en 1989. En 1981 sous le mandat de François Mitterrand, elle entre au gouvernement auprès d'Yvette Roudy au ministère des droits de la femme. Elle s'implique également dans des associations caritatives, devenant notamment présidente de l'IFPPF, qui envoie à l'étranger du matériel médical français non utilisé. L'association est cependant mêlée au scandale politico-financier dit « affaire du Carrefour du développement »,

En 1993, elle est faite chevalier de l'ordre national du Mérite, une distinction remise des mains de l'Abbé Pierre pour ses engagements humanitaires. En 2007, elle reçoit une dernière distinction, celle de Chevalier de la Légion d'honneur. Entre mars et mai 2008, elle préside le Festival d'humour et de café-théâtre de Rocquencourt.

Ce souvenir qu’en 2001, Marthe Mercadier a participé à l’émission « Danse avec les stars » sur TF1 à l’âge de 83 ans. Elle a dansé dans un nouveau registre, le cha-cha-cha cha cha sur une chanson de Lady Gaga, avec son partenaire, le professeur de danse romanais Grégoire Lyonnet. La doyenne de l’émission a su enthousiasmer le public mais fut éliminée lors de la troisième soirée de compétition. Elle a fini 6e sur les huit candidats de la première saison.

En 1952, Marthe Mercadier épouse le comédien Gérard Néry. Le couple a souvent fait la une de la presse artistique, mais après 20 ans de vie commune ils décident de divorcer. De cette union est née en 1961 une fille prénommée Véronique. Adulte, elle devient l'attachée de presse de sa mère. Marthe Mercadier rencontre alors une autre célébrité de l'époque, l'Argentin Juan Manuel Fangio, l'un des plus grands coureurs automobiles, elle vit une année de passion amoureuse.

Marthe Mercadier a fait rire, pleurer et vibrer moult Français qui l'ont suivie sur les planches ou sur les écrans. En 2014, sa fille Véronique annonce publiquement qu'elle est atteinte depuis un an de la maladie d'Alzheimer. Celle que l’on surnommée la Reine du théâtre de boulevard, termine tristement ses dernières années n'ayant pas cotisé aux caisses de retraites, elle ne vit que d'une pension de 420 euros par mois. Menacée d’expulsion en raison de difficultés financières, elle a bénéficié d’un élan de soutien de son public, (Selon certaines sources), émus, les forains parisiens lui offrirent un temps une roulotte. Puis déménage dans un logement social de 70 m², avec deux chambres et une très belle vue sur la Seine. Et c’est chez sa fille qu’elle passa ses dernières années.

Récemment, hospitalisée en centre de soins palliatifs à Puteaux, dans les Hauts-de-Seine, le 15 septembre 2021 l’actrice perd son combat contre la maladie...



Source : Gary Richardson - Fait le 18 septembre 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


Marthe avec sa fille, Véronique.


51 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
____________________________

 

2000 - ALIÉNÉS .LES

 

1987 - CAMP DE THIAROYE

 

1982 - BRACONNIER DE DIEU .LE

 

1981 - TE MARRE PAS... C EST POUR RIRE !

 

1981 - FOLIES D'ÉLODIE .LES

 

1981 - BELLES, BLONDES ET BRONZÉES

 

1980 - PUCE ET LE PRIVÉ .LA

 

1978 - ONCE IN PARIS

 

1978 - ET LA TENDRESSE ?... BORDEL !

 

1976 - BLUE JEANS

 

1970 - VALPARAISO, VALPARAISO

 

1969 - AUX FRAIS DE LA PRINCESSE

 

1968 - COQUELUCHE .LA

 

1968 - BÉRU ET CES DAMES

 

1965 - ENQUIQUINEURS .LES

 

1963 - BON ROI DAGOBERT .LE

 

1960 - DANS L'EAU QUI FAIT DES BULLES

 

1958 - NOCES VÉNITIENNES .LES

 

1958 - JEUNES FILLES EN UNIFORME

 

1957 - TOMBEUR .LE

 

1957 - FEU AUX POUDRES .LE

 

1957 - FEMMES SONT MARRANTES .LES

 

1956 - VACANCES EXPLOSIVES

 

1956 - ÉLISA

 

1955 - SALAUDS VONT EN ENFER .LES

 

1955 - M'SIEUR LA CAILLE

 

1955 - ÉVADÉS .LES

 

1955 - AVENTURES DE GIL BLAS DE SANTILLANE .LES

 

1954 - SCÈNES DE MÉNAGE

 

1954 - OBSESSION

 

1954 - ESCALIER DE SERVICE

 

1954 - CASSE-COU, MADEMOISELLE

 

1953 - COMPAGNES DE LA NUIT .LES

 

1953 - CAPITAINE PANTOUFLE

 

1953 - ACTE D'AMOUR .UN

 

1952 - RAYÉS DES VIVANTS

 

1952 - OUVERT CONTRE X

 

1952 - DÉTECTIVES DU DIMANCHE .LES

 

1952 - CAPRICE DE CAROLINE CHÉRIE .UN

 

1951 - RENDEZ-VOUS À GRENADE

 

1951 - PLUS JOLI PÉCHÉ DU MONDE .LE

 

1951 - NUIT EST MON ROYAUME .LA

 

1951 - MAISON BONNADIEU .LA

 

1951 - CHACUN SON TOUR

 

1950 - TROIS TÉLÉGRAMMES

 

1950 - TAMPON DU CAPISTON .LE

 

1950 - SOUVENIRS PERDUS

 

1950 - JAMAIS DEUX SANS TROIS

 

1950 - IDENTITÉ JUDICIAIRE

 

1950 - FOLIE DOUCE

 

1950 - COQ EN PÂTE

 

4 COURTS MÉTRAGES:
____________________________________________

 

1993 - SOUTIEN DE FAMILLE
Court Métrage de Christophe Jacrot

 

1952 - CHASSE À L’HOMME .LA
Court Métrage de Pierre Kast

 

1950 - CE BON MONSIEUR DURAND
Court Métrage de Charles-Félix Tavano

 

1949 - HEUREUX PÈRE
Court Métrage de Georges Meunier

 

18 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

2012 - R.I.S POLICE SCIENTIFIQUE
Série TV

 

2011 - DANSE AVEC LES STARS
Série TV - Saison 1

 

2005 - CRÉSUS
Série TV de 2005 à 2006

 

1998 - DRÔLE DE JEU
Série TV de 1998-1999

 

1998 - BIGDIL
Série TV de 1998 à 2004

 

1986 - CATHERINE, IL SUFFIT D'UN AMOUR
De Marion Sarraut

 

1983 - MARIANNE, UNE ÉTOILE POUR NAPOLÉON
De Marion Sarraut

 

1979 - HÔTEL DU LIBRE ÉCHANGE .L'
De Guy Seligman

 

1970 - ARSÈNE LUPIN

 

1965 - TRAIN BLEU S'ARRÊTE 13 FOIS .LE - De Mick Roussel

 

1965 - SAINTES CHÉRIES .LES
1970 - Épisode : Ève PDG de Jean Becker

 

1965 - SAINTES CHÉRIES .LES
1970 - Épisode : Ève et la secrétaire de l'homme de Jean Becker

 

1965 - SAINTES CHÉRIES .LES
1970 - Épisode : Ève cherche du travail de Jean Becker

 

1965 - SAINTES CHÉRIES .LES
1967 - Épisode : Finir en beauté de Claude Loursais

 

1965 - SAINTES CHÉRIES .LES
1965 - Épisode : Ève et les magasins de Maurice Delbez

 

1965 - SAINTES CHÉRIES .LES
1965 - Épisode : Ève à la maison de Jean Becker

 

1959 - NUIT ORAGEUSE .UNE
De Marcel Bluwal

 

1956 - PUCE À L'OREILLE .LA
De Stellio Lorenzi

 

9 AU THÉÂTRE CE SOIR
________________________________________

 

1980 - CHAMBRE MANDARINE .LA
De Pierre Sabbagh, théâtre Marigny

 

1977 - PETITS OISEAUX
De Pierre Sabbagh, théâtre Marigny

 

1977 - LIBELLULE .LA
De Pierre Sabbagh, théâtre Marigny

 

1975 - AH ! LA POLICE DE PAPA !
De Pierre Sabbagh, théâtre Édouard-VII

 

1974 - VISON À CINQ PATTES
De Jean Royer, théâtre Marigny

 

1973 - QUATRE VÉRITÉS DE MARCEL AYMÉ
De Georges Folgoas, théâtre Marigny

 

1968 - BOLÉRO DE MICHEL DURAN
De Pierre Sabbagh, théâtre Marigny

 

1966 - INTERDIT AU PUBLIC
De Pierre Sabbagh, théâtre Marigny

 

1966 - CHÉRIE NOIRE DE FRANÇOIS CAMPAUX
De Pierre Sabbagh, théâtre Marigny

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)