MARIE DUBOIS

Vue 3729 fois

Profession:
Actrice française.

Date et lieu de naissance:
12-01-1937, à Paris, France.

Date et lieu du décès:
15-10-2014, à Lescar près de Pau, Pyrénées-Atlantiques, France.

Cause du décès:
De la sclérose en plaques à l'âge de 77 ans.

Nom de naissance:
Claudine Lucie Pauline Huzé.

État civil:
Mariée en 1961 avec l'acteur et agent : SERGE ROUSSEAU
Jusqu'à la mort de Serge le 03 novembre 2007.
Ils eurent une fille : Dominique, née en 1963.

Taille:
?

Commentaires: 1

Anecdotes

Claudine Huzé suivit les cours d'art dramatique de la Rue Blanche, y apprenant la comédie moderne et les classiques. Quand elle en sort, elle joue dans plusieurs pièces de divers registres puis se fait remarquer à la télévision dans La caméra explore le temps et Les Cinq Dernières Minutes. François Truffaut l'y remarque et l'engage pour Tirez sur le pianiste.

C'est le cinéaste qui la baptise Marie Dubois (en hommage à une héroïne d'un roman de 1952, de l'écrivain et poète Jacques Audiberti). C'est au cours de ce tournage que se déclarent les premiers symptômes de sa maladie. Elle a 23 ans, et préfère oublier cette première alerte pour tourner avec les réalisateurs de la Nouvelle Vague.

En 2001, elle s'engage publiquement dans la lutte contre la sclérose en plaques, en témoignant dans un film de campagne réalisé par Alain Corneau.

En 2002, elle a publié son autobiographie.

Le 3 novembre 2007, elle perd son mari Serge Rousseau (agent et acteur de cinéma) avec qui elle s'était mariée en 1961, père de sa fille Dominique.

Elle décède le 15 octobre 2014 dans une maison de retraite de Lescar, près de Pau.

Source : Wikipédia.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

L'actrice Marie Dubois, morte mercredi 15 octobre à l'âge de 77 ans, fut l'une des interprètes de la Nouvelle Vague, en particulier de François Truffaut.

 

La jeune femme blonde aux yeux bleus fut révélée par François Truffaut en serveuse de bar dans Tirez sur le pianiste (1960).

 

C'est lui qui lui fera prendre le pseudonyme de Marie Dubois, titre d'un roman de Jacques Audiberti paru en 1952, dont elle aimait l'héroïne. Souffrant depuis sa jeunesse de la sclérose en plaques, elle est morte dans une maison de retraite de la banlieue de Pau où elle vivait depuis 2010, a précisé le maire de Lescar, Christian Laine.

En 2013, elle reçut chez elle les insignes de chevalier de la Légion d'honneur des mains de la ministre de la culture Aurélie Filippetti. Née Claudine Lucie Pauline Huzé le 12 janvier 1937 à Paris, Marie Dubois débuta au théâtre après le Conservatoire. Dès cette époque, elle subit les premières atteintes de la sclérose en plaques, qui la confina dans un fauteuil roulant à la fin de sa vie.

« La mort ne me fait pas peur. La foi m'est naturelle », avait-elle confié en publiant en 2002 une touchante autobiographie, dans laquelle elle évoquait sa lutte contre la maladie (Je n'ai jamais menti, j'ai pas tout dit…, Plon).

ROHMER, TRUFFAUT, GODARD…

Après ses débuts au théâtre, elle se fit remarquer à la télévision, notamment dans Les Cinq Dernières Minutes (série diffusée à partir de 1958), puis au cinéma avec Eric Rohmer, dans Le Signe du Lion (1959). L'actrice retrouva François Truffaut deux ans plus tard dans Jules et Jim.

Malgré sa beauté pure et lumineuse, Marie Dubois refusa d'incarner les ingénues. Elle joua des rôles souvent difficiles avec des cinéastes tels que Jean-Luc Godard (Une femme est une femme), René Clair (Les Fêtes galantes), Louis Malle (Le Voleur), Claude Sautet (Vincent, François, Paul et les autres ; Garçon !), Luchino Visconti (L'Innocent) ou Alain Corneau (La Menace, qui lui vaut le César du meilleur second rôle en 1977), Claude Chabrol (Rien ne va plus).

Mais on la retrouve également dans des comédies comme La Grande Vadrouille, de Gérard Oury (1966). L'année précédente elle était déjà au côté de Bourvil et Lino Ventura dans Les Grandes Gueules, de Robert Enrico. Marie Dubois s'engagea parallèlement auprès des jeunes réalisateurs et contribua à révéler, entre autres, le Suisse Michel Soutter (Les Arpenteurs, L'Escapade).

Au théâtre, au début de sa carrière, elle se produisit dans La contessa ou la Volupté d'être, de Maurice Druon, Les Vacances de Jessica ou L'Engrenage. Elle joua également pour la télévision dans Jacques le Fataliste, Marie Curie, François le Champi, Madame le juge ou Bel-Ami. En 2001, elle s'engagea publiquement dans la lutte contre la sclérose en plaques, en témoignant dans un film réalisé par Alain Corneau. Le 3 novembre 2007, elle perdit son mari, Serge Rousseau (agent et acteur de cinéma), avec qui elle s'était mariée en 1961, père de sa fille Dominique.

 

Source : http://www.20minutes.fr/cinema/ - Fait le 15 octobre 2014 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

SES RÉCOMPENSES :

 

En 2013, elle reçut chez elle les insignes de chevalier de la Légion d'honneur des mains de la ministre de la culture Aurélie Filippetti.

 

1977 - Pour le film : LA MENACE - César de la meilleure actrice dans un second rôle.

1972 - Pour le film : LES ARPENTEURS - Étoile de Cristal - Prix d'interprétation de l'Académie nationale du cinéma Français, France.

 

Filmographie

51 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________

 

1997 - RIEN NE VA PLUS

 

1996 - CAPRICES D'UN FLEUVE .LES

 

1994 - CONFIDENCE À UN INCONNU

 

1990 - ENFANTS DU VENT .LES

 

1990 - DERNIÈRE SAISON .LA

 

1989 - JEU D'ENFANT .UN

 

1986 - GRAND GUIGNOL

 

1986 - DESCENTE AUX ENFERS

 

1984 - INTRUS .L'

 

1983 - GARÇON !

 

1983 - AMI DE VINCENT .L'

 

1982 - SI J'AVAIS MILLE ANS

 

1981 - FEMME EN FUITE .UNE

 

1980 - PETITE SIRÈNE .LA

 

1979 - MON ONCLE D'AMÉRIQUE

 

1979 - JE VOUS FERAI AIMER LA VIE

 

1979 - IL Y A LONGTEMPS QUE JE T'AIME

 

1977 - MENACE .LA

 

1976 - NUIT D'OR

 

1976 - INNOCENT .L'

 

1975 - MAL PARTIS .LES

 

1975 - DU BOUT DES LÈVRES

 

1974 - VINCENT, FRANÇOIS, PAUL ET LES AUTRES

 

1973 - ESCAPADE .L'

 

1973 - ANTOINE ET SÉBASTIEN

 

1973 - SERPENT .LE

 

1972 - ARPENTEURS .LES

 

1971 - OEUF .L'

 

1971 - BOF... ANATOMIE D'UN LIVREUR

 

1969 - MAISON DES BORIES .LA

 

1969 - GONFLÉS À BLOC

 

1968 - ROUBLE À DEUX FACES .LE

 

1968 - CASCADEUR .LE

 

1967 - CE SACRÉ GRAND-PÈRE

 

1966 - VOLEUR .LE

 

1966 - GRANDE VADROUILLE .LA

 

1965 - GRANDES GUEULES .LES

 

1965 - FÊTES GALANTES .LES

 

1965 - DIX-SEPTIÈME CIEL .LE

 

1964 - WEEK-END À ZUYDCOOTE

 

1964 - RONDE .LA

 

1964 - MATA-HARI AGENT SECRET H-21

 

1964 - CHASSE À L'HOMME .LA

 

1964 - ÂGE INGRAT .L'

 

1962 - JUSQU'AU BOUT DU MONDE

 

1962 - JULES ET JIM

 

1961 - MONOCLE NOIR .LE

 

1961 - FEMME EST UNE FEMME .UNE

 

1961 - CROIX DES VIVANTS .LA

 

1960 - TIREZ SUR LE PIANISTE

 

1959 - SIGNE DU LION .LE

 

5 COURTS MÉTRAGES et 2 DOCUMENTAIRES
____________________________________

 

1999 - JOUR DE GRÂCE .LE
Documentaire de Myriam Donasis, dans la collection À Vot'Service

 

1992 - ELLE EST PASSÉE PAR ICI...
Court métrage de Bernard Pavelek

 

1991 - CENDRE D'OR
Court métrage de Jean-Philippe Ecoffey

 

1984 - PAS BESOIN DE VALISES
Court métrage de Sotha

 

1978 - SOIS BELLE ET TAIS-TOI
Documentaire de Delphine Seyrig

 

1965 - DEMOISELLE DE SAINT-FLORENTIN .LA
Court métrage de Serge Korber

 

1962 - ANGLAISE .L'
Court métrage d'Artur Ramos

 

SES PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION.
______________________________

 

2001 - BON FILS .LE
D'Irène Jouannet

 

1993 - MAIGRET
Dans l'épisode : Maigret et l'homme du banc d'Étienne Périer

 

1992 - MÉMOIRE .LA
D'André Delacroix

 

1991 - FAUX FRÈRE
De Vincent Martorana

 

1989 - MARIA VANDAMME
De Jacques Ertaud

 

1986 - À TITRE POSTHUME
De Paul Vecchiali

 

1984 - HELLO EINSTEIN
De Lazare Iglesis

 

1983 - MANTEAU DE CHINCHILLA .UN
De Dominique Othenin-Girard

 

1983 - BEL AMI
De Pierre Cardinal

 

1982 - FAIBLESSE PASSAGÈRE .UNE
De Colette Djidou

 

1982 - EMMENEZ-MOI AU THÉÂTRE
Dans l'épisode : Patate de Marcel Achard

 

1981 - HÉRITIERS .LES
Dans l'épisode : La Propriété de Serge Leroy

 

1980 - AU THÉÂTRE CE SOIR
Dans l'épisode : L'Amant complaisant de Graham Greene

 

1978 - POINT COMMUN
D'Olivier Descamps

 

1978 - MADAME LE JUGE
Dans l'épisode : Autopsie d'un témoignage de Philippe Condroyer

 

1978 - KAKEMONO HÔTEL
De Franck Apprederis

 

1976 - FRANÇOIS LE CHAMPI
De Lazare Iglesis

 

1976 - ADIOS
D'André Michel

 

1975 - CHANGEMENT DE SAISON .UN
De Jacques Krier

 

1973 - MA FEMME ET L'ENFANT
De Gérard Gozlan

 

1973 - BELLE AU BOIS DORMANT .LA
De Robert Maurice

 

1971 - MA FEMME
De Jean L'Hôte

 

1971 - HEURE ÉBLOUISSANTE .L'
De Jeannette Hubert

 

1965 - MARIE CURIE
Dans l'épisode : Une certaine jeune fille de Pierre Badel

 

1963 - PREMIER AMOUR
De Jean Prat

 

1961 - JOURS HEUREUX .LES
D'Arnaud Desjardins

 

1960 - CINQ DERNIÈRES MINUTES .LES
Dans l'épisode : Qui trop embrasse de Claude Loursais, sous le nom de Marie Dubois

 

1959 - CINQ DERNIÈRES MINUTES .LES
Dans l'épisode : Poison d'eau douce de Claude Loursais, sous le nom de claudine Huzé

 

1959 - CAMÉRA EXPLORE LE TEMPS .LA
Dans l'épisode : La Dernière Nuit de Koenigsmark de Stellio Lorenzi

 


commentaires (1)

Claudine Gossiaux

29-10-2014 01:20:00

Ce n'est pas un au adieu mais un au revoir Vous allez retrouvez votre ami Bourvil et votre ami Lino Ventura au revoir la petite fille du guignol ...