MADGE BELLAMY

Vue 216 fois

Profession:
Actrice américaine.

Date et lieu de naissance:
30-06-1899, à Hillsboro, État du Texas, États-Unis.

Date et lieu du décès:
24-01-1990, à Upland, État de la Californie, États-Unis.

Cause du décès:
D’un arrêt cardiaque à l'âge de 90 ans.

Nom de naissance:
Margaret Derden Philpott.

État civil:
Elle ne s'est mariée qu'une seule fois, à un agent de change nommé : LOGAN METCALF.
Ils se sont mariés en 1928 et ont demandé le divorce trois jours plus tard.
Ils n'eurent aucun enfant.

Taille:
(1m60)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à MADGE BELLAMY

Source : Movie Legends - Ajout de la vidéo le 25 février 2021 par Philippe de CinéMémorial

 

Madge Bellamy, de son vrai nom Margaret Derden Philpott, naît le30 juin 1899 à Hillsboro, État du Texas.

Elle n’a aucun lien de parenté avec l’acteur Ralph Bellamy.

Fille d’un professeur d’anglais, elle passe ses études aux écoles publiques de San Antonio et de Denver. A 15 ans, Madge sait déjà ce qu’elle veut faire de sa vie et décide de suivre des cours d’arts dramatiques.

Grâce à sa bonne étoile, elle décroche 3 petits rôles dans 3 pièces jouées à Broadway : The Prince and the Pauper, Pollyanna et Dear Brutus, avec Helen Hayes.

Les critiques la remarquent et la complimentent. Grâce à eux, elle obtient le rôle principal de la pièce The Must Beautiful Girl of Hollywood. Cependant, en raison du succès qu’elle remporte, Hollywood la réclame et la pièce est à peine jouer.

Plusieurs studios lui proposent des contrats : Paramount, Fox, Universal et la Columbia. Elle tournera avec l’ensemble de ces compagnies en freelance. Ainsi, elle à l’occasion de tourner avec les meilleurs réalisateurs de l’époque, dont William A. Seiter, John Griffith Wray ou encore Lloyd Hugues.

Elle joue dans des films qui remportent un succès national : « The Riddle Woman » (1920) avec Geraldine Farrar, « Love Nevers Dies » (1921) de King Vidor, « Hail The Woman » (1921) avec Florence Vidor, « Lorna Doone » (1922) avec John Bowers et le classique western de John Ford : « The Iron Horse » (1924) avec George O’Brien.

Madge transmet l’image d’une femme gentille, innocente, attendrissante et sensible mais elle souhaite casse cette image de sainte. Elle tient à devenir une femme fonceuse et forte à l’écran.

C’est pourquoi, en 1929, elle refuse de jouer dans « The Trial Of Mary Dugan » car son rôle est celui d’une femme au tempéramment instable due à des problèmes mentaux. Le rôle sera offert à Norma Shearer qui obtiendra les faveurs de la critique.

Ce refus signe le déclin de sa carrière jusqu’alors sans faille. Le public l’oubli tout comme les studios qui ne lui proposent rien jusqu’en 1932. Pour son retour, elle découvre les 1ers films d’horreurs à succès de l’époque : « White Zombie » (1932) avec Bela Lugosi.

Bien qu’elle continue d’obtenir l’un des seconds rôles principaux comme dans « Riot Squad » (1933), « Gordon Of Ghot City » (1933) ou encore »Gigolettes Of Paris » (1933) son quart d’heure de gloire est désormais passé.

Acceptant la situation, elle se retire en 1936 après quelques figurations. En 1945, elle fait un ultime passage au cinéma avec « Northwest Trail ».

En 1943, Madge, a apparemment perdu son esprit. Elle a été accusée d'avoir tiré sur son amant d'alors, Stanwood Murphy. L'affaire (comme beaucoup à l'époque et même aujourd'hui) est embrouillée par des faits différents provenant de différentes parties. Par exemple, Madge a affirmé qu'elle voulait seulement lui faire peur, peut-être juste le frôler un peu. Elle a dit que si elle avait eu l'intention de le tuer, elle l'aurait fait, parce qu'elle était une excellente tireuse. Dieu l'aime! Certains de ses amis de l'industrie du cinéma pensaient qu'elle l'avait définitivement abattu et qu'elle avait l'intention de le faire. Apparemment, sa réputation d'être difficile travaillait contre elle au pire moment possible. Elle devait ruiner encore plus sa réputation en admettant qu'elle avait une liaison avec Murphy. Son avocat l'a incarnée comme la femme lésée, et l'affaire a finalement été abandonnée. La mauvaise nouvelle était qu'elle était une femme ruinée aux yeux du public. À cause du scandale, elle n'a pas pu trouver de travail à Hollywood. Elle a essayé d'écrire et de publier des livres, mais sans succès. Elle a vécu dans la pauvreté jusqu'à plus tard dans sa vie lorsqu'elle s'est lancée dans l'immobilier et a vraiment pu subvenir à ses besoins. Malheureusement, son autobiographie, A Darling of the Twenties, n'a été publiée qu'après sa mort en 1989..

Madge a publiée son autobiographie : A Darling of the Twenties. Mais n'a été publiée qu'après sa mort en 1989.

Madge est décédée le 24 janvier 1990 d’un arrêt cardiaque à Upland, en Californie.

Retrouvez son étoile au Walk of Fame au numéro 6517 sur Hollywood Boulevard

Fait le 25 février 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

59 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1945 - NORTHWEST TRAIL

 

1936 - UNDER YOUR SPELL

 

1936 - SOUS LE MASQUE

 

1936 - CHAMPAGNE CHARLIE
Réal. : James Tinling

 

1935 - ROMAN D’UN CHANTEUR .LE
Réal. : Richard Boleslawski

 

1935 - MEURTRE AU GRAND HÔTEL

 

1935 - AUX FRAIS DE LA PRINCESSE

 

1934 - CHARLIE CHAN À LONDRES
Réal. : Eugene Forde

 

1933 - RIOT SQUAD
Réal. : Harry S. Webb

 

1933 - GORDON OF GHOST CITY

 

1933 - GIGOLETTES OF PARIS

 

1932 - MORTS-VIVANTS .LES

 

1929 - MA FEMME ME TROMPE
Réal. : Harry A. Pollard

 

1929 - FUGITIVES

 

1928 - PETITE FEMME EN HABIT .UNE
Réal. : Arthur Rosson

 

1928 - SOFT LIVING

 

1928 - GRANDE VEDETTE
Réal. : John G. Blystone

 

1927 - VERY CONFIDENTIAL
Réal. : James Tinling

 

1927 - TELEPHONE GIRL .THE
Réal. : Herbert Brenon

 

1927 - SILK LEGS

 

1927 - COLLEEN
Réal. : Frank O’Connor

 

1926 - CÉLIBATAIRES D'ÉTÉ

 

1926 - SANDY
Réal. : Harry Beaumont

 

1926 - DIXIE MERCHANT .THE
Réal. : Frank Borzage

 

1926 - CONQUÊTES DE NORAH .LES
Réal. : John G. Blystone

 

1926 - BLACK PARADISE

 

1926 - BERTHA, THE SEWING MACHINE GIRL

 

1925 - WINGS OF YOUTH
Réal. : Emmett J. Flynn

 

1925 - THUNDER MOUNTAIN
Réal. : Victor Schertzinger

 

1925 - SA NIÈCE DE PARIS

 

1925 - NOTRE HÉROS

 

1925 - HOMME EN BLEU .UN
Réal. : Edward Laemmle

 

1925 - HAVOC
Réal. : Rowland V. Lee

 

1925 - GOLDEN STRAIN .THE
Réal. : Victor Schertzinger

 

1924 - SECRETS OF THE NIGHT
Réal. : Herbert Blaché

 

1924 - RECKLESS SEX .THE
Réal. : Alan Jones

 

1924 - PARASITE .THE
Réal. : Louis J. Gasnier

 

1924 - ON THE STROKE OF THREE
Réal. : F. Harmon Weight

 

1924 - LOVE’S WHIRLPOOL
Réal. : Bruce M. Mitchell

 

1924 - LOVE AND GLORY
Réal. : Rupert Julian

 

1924 - HIS FORGOTTEN WIFE
Réal. : William A. Seiter

 

1924 - FIRE PATROL .THE
Réal. : Hunt Stromberg

 

1924 - DANSONS !
Réal. : Emmett J. Flynn

 

1924 - CHEVAL DE FER .LE

 

1924 - A FOOL AND HIS MONEY
Réal. : Erle C. Kenton

 

1923 - PLUS DE FEMMES !
Réal. : William A. Seiter

 

1923 - NO MORE WOMEN
Réal. : Lloyd Ingraham

 

1923 - DO IT NOW
Réal. : Duke Worne

 

1923 - ÂME DE LA BÊTE .L'
Réal. : John Griffith Wray

 

1922 - OLYMPIC 13 GAGNANT
Réal. : Del Andrews & James W. Horne

 

1922 - NOBLESSE OBLIGE
Réal. : Tom Forman

 

1922 - LORNA DOONE

 

1922 - GARRISON’S FINISH
Réal. : Arthur Rosson

 

1921 - RESPECTEZ LA FEMME
Réal. : John Griffith Wra

 

1921 - PIRATE .LE
Réal. : Rowland V. Lee

 

1921 - PASSING THROUGH

 

1921 - LOVE NEVER DIES .THE
Réal. : Joseph Henabery

 

1921 - BLIND HEARTS
Réal. : Rowland V. Lee

 

1920 - SOUS LE MASQUE D’AMOUR
Réal. : Edward José

 

4 COURTS MÉTRAGES:
____________________________________________

 

1930 - VOICE OF HOLLYWOOD No 8 .THE
De Louis Lewyn

 

1927 - LIFE IN HOLLYWOOD No. 7

 

1925 - SCREEN SNAPSHOTS No. 2
De Louis Lewyn

 

1923 - SCREEN SNAPSHOTS, SERIES 3, No. 19

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)