MARCELLO MASTROIANNI

Vue 12604 fois

Profession:
Acteur et homme de théâtre italien.

Date et lieu de naissance:
28-09-1924, à Fontana Liri, province de Frosinone, Italie.

Date et lieu du décès:
19-12-1996, à Paris, France.

Cause du décès:
D'un cancer du pancréas. Il était âgé de 72 ans.

Nom de naissance:
Marcello Vincenzo Domenico Mastroianni. Dit Le "latin lover"

État civil:
Marié en 1948 : FLORA CARABELLA - jusqu'au décès de l'actrice en 1996.
Ils eurent une fille : Barbara

Liaison en 1971 avec l'actrice : CATHERINE DENEUVE - jusqu'en 1975.
ils eurent une fille : Chiara Mastroianni (28 mai 1972 à Paris)

Taille:
(176 cm)

Commentaires: 1

Anecdotes

Liaisons probable avec : Ursula Andress, Jacqueline Bisset, Faye Dunaway, Anita Ekberg, Natassja Kinski, Sophia Loren, Jeanne Moreau, Romy Schneider, Monica Vitti.

Son père, Ottone était aide chimiste, ensuite il est devenu ébéniste dans les années 1930.

Ses filles Barbara et Chiara sont également deux excellentes comédiennes.

Également un frère qui était monteur : Ruggero Mastroianni, né le 7 novembre 1929 à Rome, décédé le 16 septembre 1996.

Marcello Mastroianni suit des cours au Centre théâtral universitaire de Rome, en compagnie de Federico Fellini et de Giulietta Masina. Il fait de la figuration dans Marionette (1939) de Carmine Gallone, dans La Couronne de fer (1941) d'Alessandro Blasetti et dans Les Enfants nous regardent (1944) de Vittorio De Sica.

Enzo Biagi écrit une autobiographie sur "Marcello Mastroianni, Ma dolce vita", parut quelques mois après sa mort.

Il y a aussi le Prix Marcello Mastroianni qui est une récompense remise lors de la Mostra de Venise récompensant un acteur (ou actrice) débutant pour son interprétation. On peut l'assimiler à une Coupe Volpi du meilleur espoir.

Le nom du prix est un hommage à l'acteur italien Marcello Mastroianni, décédé en 1996. Le prix est remis depuis 1998.

Il a été nominé 3 fois aux Oscars, Césars, 2 fois palmé à Cannes.

Ce qu'il a dit sur Catherine Deneuve...

Catherine Deneuve est la mère de ma plus jeune fille, Chiara. Nous sommes restés les meilleurs amis du monde. L'autre jour, nous sommes même allés ensemble chez le président Soares. Car Catherine est justement, elle aussi, sur un tournage à Lisbonne. Vous pensez si ça me réjouit. Avec son charme… Marcello Mastroianni, Gala 1995

CATHERINE DENEUVE PARLE DE MARCELLO.

C'est à l'automne 70, lors d'un dîner chez Roman Polanski, que j'ai fait la connaissance de Marcello Mastroianni - à Londres où il devait tourner les dernières scènes d'un film. Son rôle dans ce film lui imposait d'avoir la tête rasée et je dois avouer que je ne l'ai pas tout de suite reconnu. Dîner agréable, joyeux même.

Notre métier et le film de Nadine Trintignant nous ont rapprochés. Nous avons commencé à tourner le 4 janvier 1971. Equipe réduite. Le sujet s'y prêtait. Souvent, nous ne disposions que d'une voiture avec un opérateur, un ingénieur du son (on ne peut pas faire entrer tellement de monde dans une voiture). Nadine filmait ou conduisait. Marcello faisait le "clap" ou alors c'était moi. Le film terminé, Marcello est resté dans ma vie.

Je lui dois mon deuxième enfant : une petite fille prénommée Chiara, née le 28 mai 1972 à Paris, dans une clinique de la rue de la Faisanderie. J'ai tenu que cet enfant fût de Marcello. Il a ainsi élargi cette chose qui m'a toujours été précieuse, fondamentale : le "cercle familial", ce "nid" dont je ne cesserai d'avoir besoin. - Catherine Deneuve, Le Soir Illustré 1976

Notre vie commune s'est soldée par un échec et je n'aime pas les échecs. Ne pas avoir la même éducation, les mêmes racines, la même langue, oui que d'écueils. - Catherine Deneuve, Le Soir Illustré 1974.

[Cannes 1987] Marcello qui était en tournage était arrivé en avion privé pour chercher son prix d'interprétation. Il était comme il est dans ces cas-là, à la fois simple, malicieux et généreux, content et ému mais ne voulant pas trop le montrer. Il était reparti comme il était arrivé, enjoué et fatigué. Léger, ne voulant jamais s'appesantir sur les choses... Content d'avoir son prix mais il ne l'aurait pas eu, c'était pareil. - Catherine Deneuve, Studio Magazine 1997

Il est évident que je suis liée avec le père de ma fille, Chiara (Marcello Mastroianni). Nous avons une enfant que nous adorons et nous sommes très proches. - Catherine Deneuve, Paris Match 1995

Mastroianni, c'était un garçon d'une autre époque, mais un garçon. Il faut bien comprendre que, dans le monde du spectacle, nous avons le droit à l'insouciance et à la légèreté. Ce que nous faisons est bien plus important que ce que nous sommes. Nous pouvons demeurer des enfants. Un garçon, c'est quelqu'un encore capable de ne pas avoir oublié l'enfant qu'il vient d'être, et de ne pas le cacher.

Les gens l'aimaient à un point inimaginable. Même ceux qui ne le connaissaient pas. Il déclenchait une tendresse auprès du grand public. Quand j'ai vu aux actualités les réactions des Italiens, on sentait une vraie tristesse, il faisait partie de leur paysage. Quand on parlait de l'Italie, Marcello était l'une des premières personnes à qui on pensait. Il avait une qualité de sympathie exceptionnelle. Et il dégageait de la gentillesse, autre qualité rare.- Catherine Deneuve, Paris Match 1997.

Source : Toutsurdeneuve.free.fr.

 

Fait le 25 avril 2008 par Philippe de CinéMémorial.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à MARCELLO MASTROIANNI (Montage réalisé par moi-même).

 

 

Fait le 25 avril 2008 par Philippe de CinéMémorial.

 

Né le 28 septembre 1924 à Fontana-Liri province de Frosinone.

Au début de la guerre, Marcello Mastroianni travaille comme dessinateur industriel après avoir achevé ses études secondaires. Il est ensuite capturé par les allemands et envoyé dans un camp de prisonniers. Il réussit à s'évader et gagne Venise où il occupe un emploi de comptable dans une firme de production-distribution anglaise : l'Eagle Lion. Parallèlement, il est animateur dans des représentations théâtrales.

En 1948, il se fait remarquer par un assistant de Luchino Visconti, alors qu'il joue dans "Angelica", aux côtés de Giulietta Masina. Visconti le dirige alors au théâtre dans : "Un tramway nommé désir", "Mort d'un commis voyageur", "Oncle Vania", "La Locandiera" et "Les trois soeurs".

En 1947, il débute au cinéma en faisant de la figuration dans "L'évadé du bagne" de Riccardo Freda. Jusqu'en 1954, il joue de nombreux petits rôles avant d'être découvert dans "Chronique des pauvres amants" de Carlo Lizzani en 1954. Il tourne de nombreux films tels que "Dommage que tu sois une canaille" et "La Chance d'être femme" de Alessandro Blasetti en 1955 et 1956, ou "Jours d'amour" de Giuseppe De Santis en 1955. Malgré tout, Mastroianni ne réussit pas à s'imposer auprès du public.

Il y parvient finalement en 1957, avec "Nuits blanches" de Luchino Visconti et "Le Pigeon" de Mario Monicelli en 1958. Il devient une vedette mondialement reconnue avec "La Dolce Vita" de Frederico Fellini en 1959. Cantonné dans les rôles de séducteurs, Marcello Mastroianni décide de changer de registre et de se moquer de lui-même en interprétant un homme impuissant incapable de satisfaire sa femme, Claudia Cardinale, dans "Le Bel Antonio" de Mauro Bolognini. "J'ai souvent abandonné le rôle de jeune premier en m'amusant à faire des compositions, je n'ai jamais hésité à me moquer de moi-même. C'est une liberté que j'ai acquise après "La Dolce vita"", dira-il plus tard.

Il est nominé aux Oscars en 1961 pour son interprétation dans "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi.
En 1962, il tourne sous la direction de Louis Malle dans "Vie Privée" aux côtés de Brigitte Bardot. Puis il retrouve Frederico Fellini en 1963, dans "Huit et demi".

En 1970, Marcello Mastroianni reçoit le grand prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes pour "Drame de la jalousie" d'Ettore Scola et est reconnu comme l'un des acteurs italiens les plus importants de sa génération.

A partir de 1972, il tourne de nombreux films avec Catherine Deneuve: "Liza" de Marco Ferreri, "Ca n'arrive qu'aux autres" de Nadine Trintignant, "L'événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune" de Jacques Demy, "Touche pas à la femme blanche" de Marco Ferreri.

En 1987, Marcello Mastroianni reçoit le prix de la meilleure interprétation masculine à Cannes pour son rôle dans "Les Yeux noirs" de Nikita Mikhalkov.

La carrière de l'acteur n'a pratiquement jamais connu de temps mort et Mastroianni s'est toujours montré fidèle envers les grands cinéastes que sont Ettore Scola, Frederico Fellini ou Franco Ferri: "J'ai une absolue confiance en eux, ils me connaissent par coeur."

En 1990, il reçoit la coupe Volpi du meilleur acteur à la Mostra de Venise pour "Quelle heure est-il" d'Ettore Scola.

Le comédien s'éteint à Paris le 19 décembre 1996 à l'âge de 72 ans.

SES RÉCOMPENSES.

1997 - Prix David spécial - Prix David di Donatello, Italie.

1997 - Prix du Ruban d'Argent spécial - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1996 - Pour : PEREIRA PRÉTEND - Prix David - Meilleur acteur - Prix David di Donatello, Italie.

1996 - Pour : TROIS VIES ET UNE SEULE MORT - La Vague d'Argent - Festival international du cinéma de Fort Lauderdale, États-Unis.

1993 - Le César d'honneur, France.

1993 - Pour : UN, DEUX, TROIS, SOLEIL - La Coupe Volpi - Meilleur second rôle masculin - Festival du cinéma de Venise, Italie.

1991 - Pour : DANS LA SOIRÉE - Verso sera - Prix du Ruban d'Argent - Meilleur acteur - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1990 - Pour : QUELLE HEURE EST-IL ? - Que ora é ? - La Coupe Volpi - Meilleur acteur - Festival du cinéma de Venise, Italie.

1988 - Prix pour l'ensemble de sa carrière - Prix du cinéma européen, Europe.

1987 - Pour : LES YEUX NOIRS - Oci ciornie - Prix d'interprétation masculine - Festival du cinéma de Cannes, France.

1987 - Pour : LES YEUX NOIRS - Oci ciornie - Prix David - Meilleur acteur - Prix David di Donatello, Italie.

1987 - Pour : LES YEUX NOIRS - Oci ciornie - Prix du Ruban d'Argent - Meilleur acteur - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1986 - Pour : GINGER ET FRED - Ginger e Fred - Prix du Ruban d'Argent - Meilleur acteur - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1986 - La Médaille d'Or de la ville de Rome - Prix David di Donatello, Italie.

1986 - Pour : GINGER ET FRED - Ginger e Fred - Prix David - Meilleur acteur - Prix David di Donatello, Italie.

1983 - Prix David spécial - Prix David di Donatello, Italie.

1970 - Pour : DRAME DE LA JALOUSIE - Dramma della gelosia, tutti i particolari in cronaca - Prix d'interprétation masculine - Festival du cinéma de Cannes, France.

1966 - Pour : CASANOVA 70 - Prix du meilleur acteur - Festival international du film de San Sebastian, Espagne.

1965 - Golden Globe - Acteur favori dans le monde, États-Unis.

1964 - Pour : HIER, AUJOURD'HUI ET DEMAIN - Ieri, oggi, domani - BAFTA - Meilleur acteur étranger - British Academy Awards, Royaume-Uni.

1962 - Pour : L'ASSASSIN - L'assassino - BAFTA - Meilleur acteur étranger - British Academy Awards, Royaumer-Uni.

1962 - Pour : L'ASSASSIN - L'assassino - Golden Globe - Meilleur acteur de cinéma - Catégorie musical ou comédie, États-Unis.

1962 - Pour : L'ASSASSIN - L'assassino - Prix du Ruban d'Argent - Meilleur acteur - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1961 - Pour : LA DOUCEUR DE VIVRE - La dolce vita - Prix du Ruban d'Argent - Meilleur acteur - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1958 - Pour : LES NUITS BLANCHES - Le notti bianche - Prix du Ruban d'Argent - Meilleur acteur - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1955 - Pour : JOURS D'AMOUR - Giorni d'amore - Prix du Ruban d'Argent - Meilleur acteur - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

 

Filmographie

 

144 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1996 - VOYAGE AU DÉBUT DU MONDE
Réal : Manoel de Oliveira

 

1995 - TROIS VIES ET UNE SEULE MORT
Réal : Raoul Ruiz

 

1995 - PAR-DELÀ LES NUAGES

 

1994 - PEREIRA PRÉTEND
Réal : Roberto Faenza

 

1994 - CENT ET UNE NUITS .LES

 

1994 - PRÊT-À-PORTER

 

1993 - ON N'EN PARLE PAS
Réal : Maria Luisa Bemberg

 

1993 - UN, DEUX, TROIS, SOLEIL

 

1992 - QUATRE NEW-YORKAISES

 

1991 - PAS SUSPENDU DE LA CIGOGNE .LE

 

1991 - VOLEUR D'ENFANTS .LE
Réal : Christian de Chalonge

 

1990 - DANS LA SOIRÉE

 

1990 - TCHIN-TCHIN

 

1990 - ILS VONT TOUS BIEN !

 

1989 - QUELLE HEURE EST-IL ?
Réal : Ettore Scola

 

1988 - SPLENDOR
Réal : Ettore Scola

 

1987 - CUORE DI LADRO
Réal : Ugo Fabrizio Giordani

 

1987 - MISS ARIZONA
Réal : Pal Sandor

 

1987 - INTERVISTA

 

1986 - YEUX NOIRS .LES
Réal : Nikita Mikhalkov

 

1986 - APICULTEUR .L'

 

1985 - GINGER ET FRED
Réal : Federico Fellini

 

1985 - MACARONI
Réal : Ettore Scola

 

1985 - UOMO SOTTO LA CASCATA
Réal : Egidio Eronico

 

1985 - DOUBLE VIE DE MATHIAS PASCAL .LA

 

1984 - HENRI IV, LE ROI FOU
Réal : Marco Bellocchio

 

1983 - GABRIELA
Réal : Bruno Barreto

 

1983 - HISTOIRE DE PIERA .L'

 

1982 - GÉNÉRAL DE L'ARMÉE MORTE .LE
Réal : Luciano Tovoli

 

1982 - DERRIÈRE LA PORTE
Réal : Liliana Cavani

 

1982 - NUIT DE VARENNES .LA

 

1981 - PEAU .LA

 

1980 - FANTÔME D'AMOUR

 

1979 - TERRASSE .LA

 

1979 - CITÉ DES FEMMES .LA
Réal : Federico Fellini

 

1979 - GRAND EMBOUTEILLAGE .LE

 

1978 - MÉLODIE MEURTRIÈRE
Réal : Sergio Corbucci

 

1978 - D'AMOUR ET DE SANG
Réal : Lina Wertmüller

 

1978 - FILLE .LA
Réal : Alberto Lattuada

 

1978 - RÊVE DE SINGE

 

1977 - MAÎTRESSE LÉGITIME .LA

 

1977 - ENQUÊTE À L'ITALIENNE
Réal : Steno

 

1977 - JOURNÉE PARTICULIÈRE .UNE

 

1976 - MESDAMES ET MESSIEURS BONSOIR

 

1976 - DIVINE CRÉATURE

 

1976 - TODO MODO
Réal : Elio Petri

 

1976 - CULASTRISCE NOBILE VENEZIANO
Réal : Flavio Mogherini

 

1975 - FEMME DU DIMANCHE .LA
Réal : Luigi Comencini

 

1975 - POUPÉE DU GANGSTER .LA

 

1975 - VERTIGES

 

1974 - NOUS NOUS SOMMES TANT AIMÉS

 

1973 - ALLONSANFAN

 

1973 - TOUCHE PAS À LA FEMME BLANCHE

 

1973 - GRANDE BOUFFE .LA

 

1973 - SALUT L'ARTISTE

 

1973 - ÉVÉNEMENT LE PLUS IMPORTANT DEPUIS QUE L'HOMME A MARCHÉ SUR LA LUNE .L'

 

1973 - S.S. REPRÉSAILLES

 

1973 - RAPT À L'ITALIENNE
Réal : Dino Risi

 

1972 - QUOI ?
Réal : Roman Polanski

 

1972 - LIZA

 

1971 - ÇA N'ARRIVE QU'AUX AUTRES

 

1971 - FELLINI ROMA

 

1971 - ROMA LIBERTA
Réal : Alfredo Giannetti

 

1971 - PERMETTETE ? ROCCO PAPALEO
Réal : Ettore Scola

 

1971 - SCIPIONE DETTO ANCHE L'AFRICANO
Réal : Luigi Magni

 

1970 - FEMME DU PRÊTRE .LA

 

1970 - LÉO LE DERNIER

 

1970 - FLEURS DU SOLEIL .LES

 

1969 - VOYEUR .LE
Réal : Franco Indovina

 

1969 - DRAME DE LA JALOUSIE

 

1968 - DIAMONDS FOR BREAKFAST
Réal : Christopher Morahan

 

1968 - BREAK-UP, ÉROTISME ET BALLONS ROUGES

 

1968 - TEMPS DES AMANTS .LE

 

1967 - FANTÔMES À L'ITALIENNE

 

1967 - ÉTRANGER .L'

 

1966 - SPARA FORTE, PIÙ FORTE, NON CAPISCO
Réal : Edouardo De Filippo

 

1966 - MOI, MOI, MOI ET LES AUTRES

 

1966 - OPÉRATION OPIUM

 

1965 - CHEIKH PAS COMME LES AUTRES .UN
Réal : Edouardo De Filippo

 

1965 - DIXIÈME VICTIME .LA

 

1965 - CASANOVA 70

 

1964 - MARIAGE À L'ITALIENNE
Réal : Vittorio De Sica

 

1963 - HIER, AUJOURD'HUI ET DEMAIN

 

1963 - CAMARADES .LES

 

1962 - HUIT ET DEMI

 

1961 - VIE PRIVÉE

 

1961 - JOYEUX FANTÔMES
Réal : Antonio Pietrangelo

 

1960 - DIVORCE À L'ITALIENNE

 

1961 - NUIT .LA

 

1960 - ASSASSIN .L'

 

1960 - BEL ANTONIO .LE

 

1960 - DOUCEUR DE VIVRE .LA

 

1960 - ADUA ET SES COMPAGNES

 

1959 - FERDINANDO 1. RE DI NAPOLI
Réal : Gianni Franciolini

 

1959 - IL NEMICO DI MIA MOGLIE
Réal : Gianni Puccini

 

1959 - TUTTI INNAMORATI
Réal : Giuseppe Orlandini

 

1958 - LOI .LA

 

1958 - AMORE E GUAI
Réal : Angelo Dorigo

 

1958 - FEMMES D'UN ÉTÉ

 

1958 - PIGEON .LE

 

1958 - ETTARO DI CIELO .UN
Réal : Aglauco Casadio

 

1957 - MÉDECIN ET LE SORCIER .LE
Réal : Mario Monicelli

 

1957 - NUITS BLANCHES

 

1957 - MOMENT LE PLUS BEAU .LE
Réal : Luciano Emmer

 

1957 - RAGAZZA DELLA SALINA .LA
Réal : Frantisek Cáp

 

1956 - PÈRES ET FILS

 

1956 - CHANCE D'ÊTRE FEMME .LA

 

1955 - DOMMAGE QUE TU SOIS UNE CANAILLE

 

1955 - BIGAME .LE

 

1955 - TAM-TAM
Réal : Gian Gaspare Napolitano et Folco Quilici

 

1955 - PAR-DESSUS LES MOULINS

 

1954 - CONQUÊTE HÉROÏQUE .LA
Réal : Paolo Moffa

 

1954 - ESCLAVE DU PÉCHÉ .L'
Réal : Raffaelo Matarazzo

 

1954 - MAISON DU SOUVENIR .LA

 

1954 - JOURS D'AMOUR

 

1954 - QUELQUES PAS DANS LA VIE

 

1954 - CHRONIQUE DES PAUVRES AMANTS
Réal : Carlo Lizzani

 

1953 - VALIGIA DEI SOGNI .LA
Réal : Luigi Comencini

 

1953 - LULÙ
Réal : Fernando Cerchio

 

1953 - NON È MAI TROPPO TARDI
Réal : Fillippo Walter Rizzi

 

1953 - FEBBRE DI VIVERE
Réal : Claudio Gora

 

1953 - CHEMIN DE L'ESPÉRANCE .LE
Réal : Dino Risi

 

1952 - HÉROS DU DIMANCHE .LES

 

1952 - MUTA DI PORTICI .LA
Réal : Giorgio Ansoldi

 

1952 - PLUME NOIRE
Réal : Oreste Blancoli

 

1952 - SENSUALITÉ
Réal : Clemente Fracassi

 

1952 - PENNE NERE

 

1952 - TRAGICO RITORNO
Réal : Pier Luigi Faraldo

 

1952 - FIANCÉS DE ROME .LES
Réal : Luciano Emmer

 

1952 - ANGE DU PÉCHÉ .L'
Réal : Anton Guilio Majano

 

1952 - PARIS EST TOUJOURS PARIS

 

1950 - ACTE D'ACCUSATION

 

1950 - CONTRE LA LOI
Réal : Flavio Calzavara

 

1950 - MOUSQUETAIRES DE LA MER .LES

 

1950 - DANS LES COULISSES

 

1949 - DIMANCHE D'AOÛT
Réal : Luciano Emmer

 

1949 - INCONNUE DES CINQ CITÉS .L'

 

1948 - PAIN DES PAUVRES .LE

 

1948 - ÉVADÉ DU BAGNE .L'

 

1942 - ENFANTS NOUS REGARDENT .LES
Réal : Vittorio De Sica

 

1942 - OMBRE DU PASSÉ .L'

 

1940 - COURONNE DE FER .LA
Réal : Alessandro Blasetti

 

1938 - MARIONNETTE
Réal : Carmine Gallone

 

4 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1995 - A CHE PUNTO È LA NOTTE
Téléfilm de Nanni Loy

1980 - APPUNTI SU LA CITTÀ DELLE DONNE
Téléfilm de Ferruccio Castronuovo

 

1978 - MANI SPORCHE .LE
Téléfilm d'Elio Petri

 

1971 - CORREVA L'ANNO DI GRAZIA 1870
Téléfilm d'Alfredo Giannetti

 

_______________________FINE_____________________

 

commentaires (1)