LUIS MARIANO

Vue 20142 fois

Profession:
Chanteur d'operette et acteur français.

Date et lieu de naissance:
13-08-1914, à Irun, Guipuzcoa, Espagne.

Date et lieu du décès:
14-07-1970, à l'hôpital de la Salpêtrière à Paris, France.

Cause du décès:
Hémorragie cérébrale à l'âge de 56 ans.

Nom de naissance:
Luis Mariano Eusebio Gonzales Garcia.

État civil:
Célibataire sans enfants.

Taille:
?

Commentaires: 14

Anecdotes

Luis Mariano est né à Irun en Espagne le 13 aôut 1914, et il a fait ses débuts à l'opéra dans "Don Pasquale".

La réalité n’a pourtant rien de déshonorante, Luis Mariano au damne de ses admiratrices était vraisemblablement homosexuel ou au mieux bisexuel.

Emigré à Bordeaux en 1936, Luis Mariano part à Marseille suivre des études aux Beaux-Arts. Se découvrant une voix hors du commun, il s'oriente alors vers le chant. En 1943, il triomphe au théâtre de Chaillot à Paris. Dans , opérette signée par Francis López, il connaît la gloire avec le rôle d'un prince gitan. Le chanteur est à l'origine des costumes et des décors de l'oeuvre. Il devient pensionnaire du Théâtre du Châtelet.

A l'âge d'or, Luis Mariano se produisait 30 à 40 fois par mois dans des spectacles d'une durée de deux à trois heures où il lui fallait aussi danser, jouer, parler. Et une fois, la pièce terminée, il prolongeait souvent la soirée en poussant la chansonnette avec ses amis. Il ne s'astreignait pas pour autant à une discipline sévère. Certes, il ne fumait pas, ou rarement, et ne consommait pas d'alcools. Il ne vocalisait quasiment pas avant de rentrer en scène. Une telle vaillance provoque l'admiration.

Il est mort le 14 juillet 1970 et enterré à Arcangues.Toute la famille de Mariano y est enterrée Arcangues ( près de Biarritz au sud-ouest de la France) est l'endroit où sa demeure est érigée. Elle a été remise à son chauffeur Patchi Lacan et sa famille. Arcangues est un village d'opérette. Le Marquis D'Arcangues à composé un poème et c'est celui-là que Mariano chante.

Mariano y avait construit une ferme et possédait plusieurs vaches et à chacune il avait donné un nom ...
le nom de ses partenaires de cinéma...

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Luis Mariano restera pour la postérité le plus populaire ténor d'opérette du XXe siècle, dont la notoriété s'est également imposée durant une douzaine d'années (à partir de 1945) dans le domaine de la chanson, de l'opérette filmée ou du film musical " à la française ".

Le point culminant de sa carrière se situe au début des années cinquante au moment où il triomphe au Châtelet dans Le chanteur de Mexico et au cinéma dans Violettes Impériales.

Comme Tino Rossi avant lui, comme Johnny Hallyday plus récemment, Mariano aura des milliers de "fans" - surtout des admiratrices - qui prenaient d'assaut sa loge, qui s'évanouissaient sur son passage, qui lui écrivaient des milliers de lettres... Fondé en 1946, le "club Mariano", qui fonctionna une quinzaine d'années, compta jusqu'à 33 000 membres d'après Jean-Louis Chardans.

Luis Mariano est né à Irun, en Espagne, le 12 août 1914. Quelques années plus tard sa famille, les Gonzales, s’installe à Bordeaux où le père exerce le métier de garagiste.

À l'école, le jeune garçon est plus intéressé par le dessin que par l'arithmétique ou la grammaire. Il a d'autres passions : le chant et la musique ; reçu au concours d'entrée, le voici au Conservatoire de Bordeaux... Sa décision est bientôt prise : il sera chanteur d'opéra ou d'opéra-comique.

En 1940, il fait la connaissance de Jeanne Lagiscarde, qui dirige le rayon classique de la maison de disques Bermond ; elle introduit son protégé dans les milieux artistiques de Bordeaux... En 1941, Luis s'inscrit à l'école des Beaux-Arts pour échapper au travail obligatoire en Allemagne...

Jeanne le persuade de "monter" à Paris. Ce qu'il fera bientôt, muni d'une recommandation pour le ténor Michel Fontécha, professeur de chant, et accompagné de la fidèle Lagiscarde.

Les leçons de Michel Fontécha lui seront bénéfiques, mais les débuts sont difficiles et le jeune ténor mène pendant plusieurs mois, avec Jeanne, une vie médiocre, gagnant de-ci de là quelques misérables cachets pour survivre.

Grâce à Guy Lafarge, il rencontre Max de Rieux qui l'engage pour chanter sur la scène du Palais de Chaillot Ernesto de Don Pasquale aux côtés de Vina Bovy et Gilbert Moryn (1943). Il rencontre Francis Lopez, mais il faudra attendre encore un peu pour que leur collaboration se concrétise.

L'heure du succès va bientôt sonner pour lui. Les émissions de variétés et les galas se succèdent jusqu'à cette soirée du 24 décembre 1945, date de la création de La Belle de Cadix... Cette opérette de jeunes, chantée par des jeunes va connaître le triomphe que l'on sait : "Luis Mariano, ténor à la voix cuivrée, au "si bémol" somptueux, reprend la tradition des chanteurs de grand style des opérettes à grand spectacle. Il a une voix magnifique, aussi jolie dans sa plénitude, que dans les demi-teintes".

En 1946, Luis Mariano tourne son premier véritable film, Cargaison Clandestine... Il est désormais célèbre et, au cours des années suivantes, sa notoriété ne fera que croître en embellir pour culminer au début des années cinquante, au théâtre avec Le Chanteur de Mexico (1951), au cinéma avec Violettes Impériales (1952), sur les ondes ou lors de galas avec les airs de ses opérettes ou des chansons comme "Qui sait... qui sait", "L'air de San Pedro", "Et flûte et zut", "Maria-Christina"...

En 1949/1950, il se sépare de la dévouée mais envahissante Jeanne Lagiscarde ; il engage comme chauffeur François Lacan dit "Patchi" qui deviendra son ami et l'un de ses héritiers.

Entre 1946 et 1958, Luis Mariano tournera quinze opérettes filmées ou films musicaux : les plus célèbres opérettes de Lopez, créées par lui ou par d'autres (Quatre Jours à Paris, A la Jamaïque) et plusieurs longs métrages musicaux tels que Histoire de chanter (musique de José Lucchesi), Cargaison Clandestine (musique de Joe Hajos), Violettes Impériales (Lopez), L'Aventurier de Séville (Lopez et Quintero) et Sérénade au Texas (Lopez), sans oublier Le Tzarevitch d'après Lehar.

Au théâtre, notre ténor abandonne pour un temps Francis Lopez au bénéfice de Henri Bourtayre et Jacques-Henri Rys qui composent pour lui Chevalier du Ciel (1954) donné au théâtre de la Gaîté-Lyrique qui a été, quelques années plus tôt, le siège de son second succès théâtral, Andalousie (1948).

Après une grande tournée avec le cirque Pinder, Luis Mariano crée, fin 1957 à Madrid, une opérette de Francis Lopez, La cancion del amor mio qui ne remporte pas le succès espéré.

Et nous arrivons à l'aube des années soixante ; L'opérette commence à se replier sur elle-même et se réfugie dans les théâtres spécialisés. La notoriété des chanteurs de variétés tels André Claveau subissent fortement la vague yé-yé. Même Tino Rossi subit un temps le contrecoup de ce déferlement. Luis Mariano est toujours demandé par les télévisions, ses tours de chant ont encore du succès, mais il y a quelque chose de changé. Son passage à l’Olympia (1958), qui aurait déchaîné les foules quelques années plus tôt, ne remporte pas le triomphe escompté. Par contre, le public des théâtres d’opérette le plébiscite toujours.

Après Le Secret de Marco Polo au Châtelet (1959), nous retrouvons Luis à Paris dans Visa pour l'amour qu'il mène au succès avec sa partenaire Annie Cordy. Après la capitale, la pièce se joue en province jusqu'en 1964 ; le ténor chante ensuite en province Le Chanteur de Mexico et La Belle de Cadix avant d'effectuer une rentrée triomphale au Châtelet dans Le Prince de Madrid (1967) qui tient l'affiche dix-huit mois.

Après la tournée du Prince de Madrid, Luis Mariano se sent fatigué et l’on s’inquiète pour sa santé. Il se repose trois mois puis rejoint Paris pour les répétitions de La Caravelle d'Or qui est créée le 20 décembre 1969. La maladie ne lui permettra pas d'achever la série de représentations. Il devra souvent être remplacé et quitte définitivement la scène le 10 mai 1970. Il s’éteint le 14 juillet 1970.

Luis Mariano entre alors dans la légende...

Source : Jean-Claude Fournier.

commentaires (14)

Beteille bernadette

14-09-2008 17:20:09

comment trouver ou en kc ou en dvd le film de VIOLETTE IMPERIALE en version couleurs merci pour une reponse .

breillac

07-10-2008 19:11:07

Madame, Je fais partie des amis de Luis Mariano, hélas le procédé de colorisation n'a pas survécu aux années et il est impossible de le trouver en couleurs il n'existe qu'en noir et blanc.

blackmorpheus

04-11-2008 11:59:03

bonjour, je suis a la recherche de mexico version club ou puis-je la trouver merci d'avance.

lavande38

27-04-2009 01:13:00

un joli garçon et un chanteur merveilleux qui a bercé ma jeunesse ....née en 1938 j'ai vu tous ses films et je revais qu'il se marie avec Carmen Sévilla avec qui il formait un si joli couple , un reve de gamine qui ne s'est pas réalisé ....il avait l'age de mon père .....mais c'était le genre de beau ténébreux qui me plaisait ...bien loin tout ça ...mais de beaux souvenirs qui parfois me donne la nostalgie de cette époque .....pas seulement pour Luis mais aussi pour la vie qui était bien moins compliquée que maintenant et surtout moins perturbée dans tous les domaines ...

deliencourt

03-05-2009 17:59:47

comment trouver le film le pied dans le platre merci

beau marie-france

13-09-2009 16:33:21

Pourquoi ne pas faire de nouveau un essaie pour coloriser violettes imperiales se film serai tellement plus joli en couleur déjà  qu'il est superbe en noir et blanc alors en couleur cela fait réver,Carmen Sévilla et Louis Mariano en couleur se serai vraiment formidable

masseus

11-02-2010 17:36:18

je n'arrive pas a trouver le dvd de violettes imperiales

gouin

16-04-2010 20:42:19

quel beau couples je les ais-adorer et je vais souvent voir la tombe de luis car j habite au pays basque et j ai une amie qui demeure a paris qui a fait toutes les operéttes et l on parle souvent de lui bises a ceux qui reste donc la belle carmen que j adore

depierre

22-06-2010 12:26:51

BONJOUR JE RECHERCHE POUR AVOIR UN CONTACTE AVC MR PATCHI LACAN CAR JE RECHERCHE LE FILM SUR LUIS MARIANO CHEZ PINDER 1957 ET 1959 MERCI A VOUS

hugongerard

14-07-2010 13:06:51

Ne ratez pas cet aprés-midi sur France 3 : Le chanteur de Mexico de Richard Pottier avec Luis Marianno , Annie Cordy et Bourvil .

calluiere

16-08-2010 18:08:22

difficile a croire mais je suis tomber amoureuse de lui je laime

guy rainville

19-06-2011 05:04:37

il est réellement le roi de l opérettes et le prince de ses chanson chantées avec son coeur et son amitié

lise

29-08-2011 20:34:10

je suis encore une fan de mon beau louis j,ai vue tout ses flime,et ecouter beaucoup de ses disque un amour.

dumottier

12-04-2012 18:20:41

bonjour son nom etait mariano eusebio gonsalez garcia luis etait une contraction du prenom de sa soeur Maria LUIsa d'où Luis Mariano qui était son nom de scène. Pour mémoire, il mesurait 1,75 m Cordialement