LUCILLE BALL

Vue 8751 fois

Profession:
Actrice, réalisatrice et productrice américaine.

Date et lieu de naissance:
06-08-1911, à Celeron, New York, États-Unis.

Date et lieu du décès:
26-04-1989, à Los Angeles, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
D'un anévrisme après une opération à coeur ouvert. Âgée de 77 ans.

Nom de naissance:
Lucille Désirée Ball.

État civil:
Mariée le 30 novembre 1940 avec l'acteur : DESI ARNAZ - Divorcée le 04 mai 1960)
Ils eurent une fille, l'actrice : Lucie et un fils, l'acteur : Desi Arnaz Jr.

Mariée le 19 novembre 1961 avec : GARY MORTON - Jusqu'au décès de Lucille en 1989.

Liaison probable : Alexander Hall, Milton Berle, Henry Fonda, Peter Lawford, Robert Mitchum, George Raft, George Sanders, Franchot Tone, Orson Welles

Taille:
(168 cm)

Commentaires: 0

Anecdotes

Fille d'Henry Durrell Ball (décédé en 1915 de la fièvre Typhoide) et de : Desirée Evelyn Hunt (décédée en 2002).

Elle débute à Broadway dans l'opérette Rio Rita et à Hollywood comme "Goldwyn Girl" dans des revues musicales. La RKO la cantonne dans des seconds rôles, le plus souvent comiques (Pension d'artistes, G. La Cava, 1937; Panique à l'hôtel W. Seiter, 1938 - avec les Marx Brothers) jusqu'à Dance Girl Dance (D. Arzner, 1940).

Avec son opulente crinière rousse, son regard bleu et son sourire communicatif, Lucille Ball se voit cantonnée dans le registre de la comédie.

Tournant pour la MGM, la Paramount ou la Columbia avec Red Skelton ou Bob Hope pour partenaires, elle se spécialise dans le splapstick et la comédie burlesque.

Le couple interprète la Roulotte du plaisir,(V. Minnelli, 1954), se consacre ensuite à la société Desilu Productions, qui rachète les studios RKO en 1958 et produit des émissions pour la télévision (The Lucy Show).

Les retours épisodiques de l'actrice au cinéma se sont soldés par le désastre de la superproduction musicale Mame (Gene Saks, 1974)

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

 

Hommage à LUCILLE BALL

 

 

Ajout de la vidéo le 19 octobre 2008 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

Elle est la fille d'un poseur de lignes téléphoniques qui mourra alors qu'elle n'a que 3 ans, et de Désirée Ball, née Hunt, qui caressa longtemps l'espoir que sa progéniture embrasserait la carrière de pianiste.

Lucille ne présente aucune disposition pour le piano, pas plus que pour les études. En revanche, elle rêve si fort de devenir actrice que chaque année, au printemps, elle fugue, direction New York jusqu'à ce que la police la rattrape et la ramène chez elle.

En 1926, sa mère accepte de l'inscrire dans une école d'art dramatique new-yorkaise. Son professeur écrit bientôt à sa mère: "Lucille perd son temps et moi le mien ; elle est trop timide et introvertie pour progresser dans ce métier…"

A défaut de devenir tragédienne, elle se voit très bien chorus girl. En attendant, elle fait tous les métiers : secrétaire, standardiste, serveuse, modèle…

Elle passe aussi des auditions pour danser dans des revues. " Vous n'êtes pas faite pour le showbiz, rentrez chez vous !" entend-elle à la fin de ses prestations.

Ni ces échecs successifs ni le grave accident de voiture qui la cloue au lit plus de 2 ans n'entament la volonté de la jeune femme qui rétablie devient mannequin pour des défilés de mode et pour la publicité.

En 1933, la roue tourne. Elle rencontre Busby Berkeley, réalisateur des numéros musicaux et la choisit pour figurer parmi les girls du film.

Dès lors, Lucille Ball multiplie les apparitions fugitives dans des dizaines de films comme danseuse "Moulin Rouge", "Nana"…, téléphoniste "La Course De Broadway Bill", mannequin "Roberta", fleuriste "Le Danseur Du Dessus" mais il faut la chercher pour la remarquer !

Elle obtient toutefois des rôles plus substantiels à partir de 1936 dans "Chatterbox", "Bunker Bean", "Pension D'Artistes" de Grégory La Cava avec Katharine Hepburn, Ginger Rogers et Eve Arden ou "Quelle Joie De Vivre !" avant de se retrouver en tête d'affiche dans "On S'Est Bien Amusé" ou "Quels Seront Les Cinq ?".

Lucille Ball a réalisé son rêve : elle est actrice, "une des plus douées de sa génération" écrit le "New York Times" dans sa critique de Panama lady.

Le 30 novembre 1940, elle épouse Desi Arnaz (1917-1986) jusqu'au 4 mai 1960. Ils eurent 2 enfant : Lucie née le 17 juillet 1951 et Desi Jr né le 19 janvier 1953.

Avec son opulente crinière rousse, son regard bleu et son sourire communicatif, Lucille Ball se voit cantonnée dans le registre de la comédie.

Elle est l'héroïne d'oeuvrettes à dominante musicale comme "Dance Girl Dance" (1940), "Best Foot Forward" (1943), "Meet The People" (1944) avec Dick Powell, "Eve Eternelle" dont aucune ne figure au Panthéon du genre.

Les comédies à l'américaine dont elle est la vedette ne sont pas, non plus, des classiques même si "La Poupée Brisée" et "Lover Come Back" lui donnent l'occasion de laisser éclater sa fantaisie.

En 1946, elle tourne dans la super production "Ziegfields Folies" de Vincente Minnelli parmi les réalisateurs et les stars tels que Fred Astaire, Gene Kelly, William Powell, Judy Garland, Kathryn Grayson et Cyd Charisse.

La MGM l'engage en 1943, elle y trouve son meilleur rôle : celui de la Du Barry dans "La Du Barry Était Une Dame". Elle y révèle des dons comiques qui lui valent d'être définie comme l'équivalent féminin de son partenaire Red Skelton.

Avec cette réputation, elle est associée à une autre star du rire : Bob Hope, aux côtés duquel elle interprète "Un Crack Qui Craque" (1949), "Propre A Rien" (1950), "Voulez-Vous Pêcher Avec Moi ?" (1960) et "Critic's Choice" (1963).

Il a manqué à Lucille Ball d'être dirigé par de grands cinéastes. Seule exception : Vincente Minnelli avec "La Roulotte Du Plaisir" lui a permis d'être au générique d'un classique de la comédie.

Ses incursions dans le domaine dramatique "L'Impasse Tragique" (1946), "Two Smart People", "Des Filles Disparaissent" (1947) avec Charles Coburn, "Easy Living" ne lui ont pas permis d'échapper à son emploi de fille dynamique et drôle.

Le personnage de Mame lui va comme un gant, à 63 ans, elle s'y dépense sans compter, chante et danse avec une bonne humeur qui symbolise toute sa carrière.

En revanche, Lucille fut une star de la télévision. Elle fonda une société de production, la Desilu, grâce à laquelle elle fut la vedette, durant de longues années, de quelques-unes des émissions les plus populaires de la Télévision américaine.

Le 19 novembre 1961, elle se remarie avec Gary Morton (1924 - 1999) jusqu'à son décès le 26 avril 1989. Ils n'eurent aucun enfant.

Sa dernière apparition au cinéma date de 1968 dans le film "Yours, Mine And Ours" avec Henry Fonda.

Lucille est décédée le 26 avril 1989 de complications cardiaques à Beverly Hills en Californie.

Son étoile se trouve Walk of Fame au numéro 6436 sur Hollywood Boulevard

 

Source : Vargen57 - Fait le 01 mai 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1989 - Governor’s Award - Emmy Awards, États-Unis.

1989 - Prix pour l’ensemble de sa carrière - Association des critiques de la télévision, États-Unis.

1988 - Femme de l’année - Hasty Pudding Theatricals, États-Unis.

1987 - Prix de comédie - L’ensemble de sa carrière - American Comedy Awards, États-Unis.

1979 - Prix Cecil B. De Mille - Golden Globes, États-Unis.

1977 - Prix Crystal - Crystal Awards - Femmes aux cinéma, États-Unis.

1973 - Prix Pomme d’Or - Star féminine de l’année - Golden Apple Awards, États-Unis.

1969 - Pour : LES TIENS, LES MIENS, LE NÔTRE - Prix Laurel d’Or - Sa performance d’actrice de comédie, États-Unis.

1953 - Emmy - Meilleure comédienne de l’année, États-Unis.

 

Filmographie

 

81 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

1973 - MAME
De Gene Sacks

 

1968 - TIENS, LES MIENS, LE NÔTRE .LES

 

1962 - MA FEMME EST SANS CRITIQUE
De Don Weis

 

1960 - VOULEZ-VOUS PÉCHER AVEC MOI

 

1955 - SON ANGE GARDIEN

 

1953 - ROULOTTE DU PLAISIR .LA

 

1953 - I LOVE LUCY

 

1951 - AIGLE ROUGE DE BAGDAD .L'

 

1950 - EN PLEIN CIRAGE

 

1950 - SUZY DIS-MOI OUI !
D'Edward Buzzell

 

1950 - PROPRE À RIEN

 

1949 - MISS GRAIN DE SEL
De Lloyd Bacon

 

1949 - CRACK QUI CRAQUE .UN

 

1949 - VIE FACILE .LA

 

1948 - MON LOUFOQUE DE MARI
De S. Sylvan Simon

 

1947 - IMPASSE TRAGIQUE .L'

 

1947 - DES FILLES DISPARAISSENT

 

1946 - LOVER COME BACK

 

1946 - TWO SMART PEOPLE

 

1946 - ÈVE ÉTERNELLE

 

1946 - ZIEGFELD FOLLIES
 

1945 - ABBOTT ET COSTELLO À HOLLYWOOD
De S. Sylvan Simon

 

1945 - SANS AMOUR
D'Harold S. Bucquet

 

1943 - BEST FOOT FORWARD

 

1944 - MEET THE PEOPLE

 

1943 - LA DUBARRY ÉTAIT UNE DAME
 

1943 - PARADE AUX ÉTOILES

 

1942 - SEVEN DAYS' LEAVE
De Tim Whelan

 

1942 - POUPÉE BRISÉE .LA

 

1942 - VALLÉE DU SOLEIL .LA

 

1941 - LOOK WHO'S LAUGHING
D'Allan Dwan

 

1941 - SON PATRON ET SON MATELOT

 

1940 - TROP DE MARIS

 

1940 - DANCE, GIRL, DANCE

 

1940 - ON NE ROULE PAS SA FEMME
De Ray McCarey

 

1940 - MARINES FLY HIGH .THE

 

1939 - THAT'S RIGHT - YOU'RE WRONG

 

1939 - QUELS SERONT LES CINQ

 

1939 - BEAUTY FOR THE ASKING
De Glenn Tryon

 

1939 - PANAMA LADY
De Jack Hively

 

1939 - TWELVE CROWDED HOURS

 

1938 - NEXT TIME I MARRY .THE
De Garson Kanin

 

1938 - GO CHASE YOURSELF
D'Edward F. Cline

 

1938 - ANNABEL TAKES A TOUR
De Lew Landers

 

1938 - PANIQUE À L'HÔTEL

 

1938 - QUELLE JOIE DE VIVRE

 

1938 - AFFAIRS OF ANNABEL .THE

 

1937 - VACANCES PAYÉES

 

1937 - HITTING A NEW HIGH
De Raoul Walsh

 

1937 - DON'T TELL THE WIFE
De Christy Cabanne

 

1937 - PENSION D'ARTISTES
 

1936 - EN SUIVANT LA FLOTTE

 

1936 - ADIEU PARIS...BONJOUR NEW YORK

 

1936 - FARMER IN THE DELL .THE
De Ben Holmes

 

1936 - CHATTERBOX
De George Nichols Jr.

 

1936 - SUR LES PONTS DE NEW YORK

 

1935 - BUNKER BEAN
De William Hamilton et Edward Killy

 

1935 - GRISERIES

 

1935 - TROIS MOUSQUETAIRES .LES
De Rowland V. Lee

 

1935 - I'LL LOVE YOU ALWAYS
De Leo Bulgakov

 

1935 - DANSEUR DU DESSUS .LE

 

1935 - TOUTE LA VILLE EN PARLE

 

1935 - HIS OLD FLAME
De James W. Horne

 

1935 - ROBERTA

 

1935 - VIVE L’AMOUR !

 

1934 - GOSSE AUX MILLIONS .LE

 

1934 - AMOURS DE CELLINI .LES

 

1934 - CARNIVAL
De Walter Lang

 

1934 - FUGITIVE LADY
D'Alfred S. Rogell

 

1934 - COURSE DE BROADWAY BILL .LA

 

1934 - THREE LITTLE PIGSKINS
De Ray McCarey

 

1934 - ÉCUMEURS DE LA NUIT .LES

 

1934 - JEALOUSY
De Roy William Neill

 

1934 - RETOUR DE BULLDOG DRUMMOND .LE

 

1934 - HOLD THAT GIRL
D'Hamilton MacFadden

 

1934 - BOTTOMS UP
De David Butler

 

1934 - ÉTOILE DU MOULIN-ROUGE .L'
De Sidney Lanfield

 

1934 - NANA

 

1933 - SCANDALES ROMAINS

 

1933 - BLOOD MONEY
De Rowland Brown

 

1933 - BROADWAY THRU A KEYHOLE
De Lowell Sherman

 

1933 - FAUBOURGS DE NEW YORK .LES

 


 

8 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION.
************************************
 

1989 - LIFE WITH LUCY
Série TV - 13 épisodes de 25 Min.
Créé par Bob Carroll Jr.

 

1985 - STONE PILLOW
Téléfilm de George Schaefer

 

1981 - BUNGLE ABBEY
Téléfilm - Court métrage de Lucille Ball

 

1968 - HERE'S LUCY
Série TV de 1968 à 1974 - 144 épisodes de 25 Min.
Créé par Ray Singer

 

1962 - EXTRAVAGANTE LUCIE .L'
Série TV de 1962 à 1968 - 156 épisodes de 25 Min.
Prod. Exécutive : Lucille Ball

 

1957 - LUCY-DESI COMEDY HOUR .THE
Série TV de 1957 à 1960 - 13 épisodes de 55 Min.
Créé par Bob Carroll Jr.

 

1967 - PETIT GUIDE POUR MARI VOLAGE
De Gene Kelly

 

1951 - I LOVE LUCY
Série TV de 1951 à 1957 - 181 épisodes de 30 Min.
Créé par Bob Carroll - Productrice : Lucille Ball

 

 

commentaires (0)