LILIANE BERT

Vue 390 fois

Profession:
Actrice et animatrice française.

Date et lieu de naissance:
21-11-1922, à Paris en France.

Date et lieu du décès:
08-04-2015, à Paris dans le 3e arrondissement en France.

Cause du décès:
De cause naturelle à l'âge de 92 ans.

Nom de naissance:
Liliane Rabu, aussi sous le nom de : Liliane Edmann

État civil:
?

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à LILIANE BERT
Extrait du film : Au diable la vertu

Ajout de la vidéo le 30 août 2021 par Philippe de CinéMémorial


Fille de Louis Egmann, Liliane Bert est née Liliane Rabu le 21 novembre 1922 à Paris. Peu de renseignements circulent sur son enfance.

Elle fait ses premiers pas au cinéma pendant l'occupation en 1942 dans « Patricia « de Paul Mesnier, un rôle de bonne dans « Le voile bleu » de Jean Stelli, un drame sentimental aux cotés de Gaby Morlay qui a été la nounou de plusieurs enfants, Liliane tient le rôle d'un des enfants qui retrouve sa nounou en fin de vie usée et vieillie, ce film fut un énorme succès qui fit pleurer à chaude larmes.

Elle retrouve Gaby Morlay dans le drame familial « L’enfant et l’amour » (1944) de Jean Stelli, Liane célèbre actrice cache un lourd secret à son mari Rantz (Aimé Clariond) elle a eu un fils d'un premier amour, lorsque celui-ci le découvre, il entre dans une violente colère, le fils de Liane (François Périer) va s'atteler à réconcilier sa mère avec son mari, et découvre Aline (Liliane Bert), la fille de Rantz, dont il tombe amoureux.


Roger Pierre et Liliane Bert - Dans un film de 1953 : Une vie de garçon.


En 1945 dans une comédie légère « Nous ne sommes pas mariés » de Bernard-Roland, une astucieuse maitresse (Louise Carletti) laisse toute liberté à son amant (Claude Dauphin) d’être séduit par l'une de ses amies (Liliane Bert).

Avec son frais minois et son sourire juvénile on la voit dans deux comédies policières « L’inspecteur Sergil » (1946) et « Sergil et le dictateur » (1948) tous deux de Jacques Daroy, elle incarne la ravissante Bijou, qui aide l’impassible Paul Meurisse dans ses enquêtes. Elle enchaîne avec la comédie d’André Berthomieu « Carré de valets » (1947) elle est la petite amie d'un jeune avocat (Jean Desailly) qui tombe amoureux de Catherine (Martine Carol) la fille d'une bande de malfrats c'est le début d'une série de catastrophes et de quiproquos en tout genres.

Et la voilà fiancée à Fernandel dans « L’héroïque M. Boniface » (1949) de Maurice Labro, il deviendra un héros malgré lui, en enlevant sa fiancée des griffes de Charlie (Andrex) un chef de bande, qui l’a séquestrée pour se venger de lui et par la même occasion faire arrêter la bande. Dans la comédie burlesque « Le gang des tractions-arrières » (1950) de Jean Loubignac, elle fait parti des employés qui suite à un pari osé dévalisent une banque, mais au moment de restituer l'argent, ils doivent faire face à de vrai gangsters avec entre autres Jules Berry, Raymond Cordy et Roland Armontel.

On la voit ensuite dans une comédie romantique musicale « Une fille sur la route » (1951) de Jean Stelli, sur la route des vacances, le célèbre chanteur Carlos Cortez (Georges Guétary) rencontre et tombe amoureux d'une jeune et belle auto-stoppeuse (Liliane Bert). Toujours dans la comédie légère « Au diable la vertu » (1952), de Jean Laviron elle interprète la femme trompée d’un Henri Genès qui essaie de mener une double vie, empêtré dans ses mensonges et ses dénégations, il lui faut pourtant se résoudre à avouer son infidélité pour se sortir de cette impasse.



Elle incarne aussi des personnages historiques comme la femme du dramaturge Molière, (Fernand Gravey), dans « Si Versailles m’était conté » (1953) de Sacha Guitry. Un petit rôle dans le drame romantique « Orient Express » (1954) de Carlo Ludovico Bragaglia celui d’une pharmacienne avec Henri Vidal et Silvana Pampanini ; une serveuse dans un restaurant dans le film noir de Julien Duvivier « Voici le temps des assassins » (1955) avec Jean Gabin, Danièle Delorme et Gérard Blain.

Elle revêt à nouveau l’habit de la noble duchesse de Châteauroux, l’une des maîtresses de Louis XV (Jean Lara) dans le film de cape et d'épée « La Tour prends garde! » (1957) de Georges Lampin avec Jean Marais.

Après un break de six ans et l'âge venu, Liliane Bert se voit confier des rôles de mères dans ses deux derniers films dont « Le temps des copains » (1963) de Robert Guez et termine sa carrière avec un film sombre « Les cousines » (1969) de Louis Soulanes, où l’horreur se dispute avec l’érotisme.

On pouvait l'applaudir aussi au théâtre dans divers pièces de boulevard dont entre autres « Topaze » (1945) au théâtre Pigalle, elle est Ernestine la fille du directeur de la pension Muche, dont Topaze (Fernandel) en est amoureux ; ou « Ami ami » (1958) avec Daniel Ceccaldi et Maria Mauban. A la télévision, elle apparaît dans un épisode de la série judiciaire «En votre âme et conscience» (1957), et dans le très populaire « L’inspecteur Leclerc enquête « animé par Philippe Nicaud à partir de 1962.

Fernandel et Liliane Bert - Dans un film de 1949 : L'héroïque Monsieur Boniface


Comme d'autres stars de l'après-guerre, avec l'arrivée de la nouvelle vague des années 60, Liliane Bert ressent qu’il est temps de laisser la place à la jeune génération en herbe, dès lors elle abandonne le métier pour devenir animatrice sur le petit écran.

Elle s’éteint à Paris le 8 avril 2015 à l'âge vénérable de 92 ans.

Source : Gary Richardson - Fait le 30 août 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


Liliane Bert et Raymond Souplex - Dans une série de 1955 : En votre âme et conscience - Épisode : La malle à Gouffé


25 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1969 - COUSINES .LES

 

1962 - TEMPS DES COPAINS .LE

 

1957 - TOUR, PRENDS GARDE ! .LA

 

1956 - QUELLE SACRÉE SOIRÉE

 

1955 - VOICI LE TEMPS DES ASSASSINS

 

1954 - ORIENT-EXPRESS

 

1954 - INTERDIT DE SÉJOUR

 

1953 - VIE DE GARÇON .UNE

 

1953 - SI VERSAILLES M'ÉTAIT CONTÉ

 

1952 - AU DIABLE LA VERTU

 

1951 - FILLE SUR LA ROUTE .UNE

 

1950 - GANG DES TRACTIONS-ARRIÈRE .LE

 

1950 - ANDALOUSIE

 

1949 - HÉROÏQUE MONSIEUR BONIFACE .L'

 

1949 - ATOMIQUE MONSIEUR PLACIDO .L'

 

1948 - SERGIL ET LE DICTATEUR

 

1948 - COLONEL DURAND .LE

 

1947 - INSPECTEUR SERGIL .L'

 

1947 - CARRÉ DE VALETS

 

1946 - PAS UN MOT À LA REINE-MÈRE

 

1945 - NOUS NE SOMMES PAS MARIÉS

 

1944 - ENFANT DE L'AMOUR .L'

 

1943 - JE SUIS AVEC TOI

 

1942 - VOILE BLEU .LE

 

1942 - PATRICIA

 

2 COURTS MÉTRAGES:
____________________________________________

 

1948 - DRAMES DU BOIS DE BOULOGNE .LES

 

1946 - FACE À LA VIE
Court métrage de René Chanas

 

4 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

 

1962 - EN VOTRE ÂME ET CONSCIENCE
Série TV

 

1962 - PLAISIR DU THÉÂTRE
Série TV

 

1959 - MEURTRE AU RALENTI
Téléfilm

 

1957 - EN VOTRE ÂME ET CONSCIENCE


_______________________FIN_____________________

commentaires (0)