LEWIS STONE

Vue 484 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
15-11-1879, à Worcester dans le Massachussetts aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
12-09-1953, à Hollywood en Californie aux États-Unis.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque massive, en poursuivant des vandales à l'âge de 73 ans.

Nom de naissance:
Lewis Shepherd Stone - Autre nom : Mr. Lewis Stone Surnom : Lew.

État civil:
Durant sa vie, il s'est marié à trois reprises et a eu 2 enfants :

Marié en 1907 avec : MARGARET LANGHAM - Jusqu'en 1917.

Marié en 1920 avec : FLORENCE OAKLEY - Date inconnue de leur séparation.
Ils on eu deux enfants

Marié en 1930 avec : HAZEL E. WOLF - Jusqu'au décès de Lewis en 1953.

Taille:
(1m80)

Commentaires: 0

Anecdotes


Robert Montgomery, Virginia Bruce et Lewis Stone - Dans le film de 1938 : Yellow Jack.


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à LEWIS STONE

Source : Spansh film - Ajout de la vidéo le14 mars 2022 par Philippe de CinéMémorial


Lewis Shepard Stone est né le 15 novembre 1879, à Worcester dans l'état du Massachusetts aux Etats-Unis. Benjamin d’une fratrie de quatre enfants, de Philena Clémentine (née Ball), et de Bertrand Stone.

Après sa scolarité à l'école publique et au lycée de Worcester, à 19 ans, il s’enrôle pour combattre dans la guerre hispano-américaine. A son retour, il se consacre à la littérature pour devenir un écrivain, et parallèlement, il fait ses débuts en 1912 à Broadway dans « L'oiseau de paradis» au Daly's Theatre, suivi de « La Dame trompeuse » (1913) au Fulton Theatre et en 1915 « À l'intérieur des lignes » au Longacre Theatre.


Greta Garbo et Lewis Stone - Dans le film de 1929 : Terre de volupté


Mais sa carrière autant littéraire que théâtrale est interrompue à la suite de son incorporation dans l’armée lors de la Première Guerre mondiale, où il servit son pays en tant que major de cavalerie, puis promu sergent il est envoyé à Cuba comme ordonnance pendant la bataille de San Juan. Lors du deuxième conflit mondial trop âgé pour servir activement il s’est employé à servir comme lieutenant-colonel dans la Garde nationale de Californie.

Il approche la quarantaine quand il débute au cinéma muet. Malgré son air austère et les cheveux prématurément grisonnants, son allure distinguée, lui permet de jouer les héros courtois, les hommes de bonnes manières et se démarque dans ce style dans les années 20 grâce au réalisateur Rex Ingram. Ce dernier lui offre un double rôle dans « Le prisonnier de Zenda » (1922) celui du roi Roi Rudolf V et de son sosie face à Ramon Novarro avec Alice Terry, la Princesse Flavia.

Il retrouve Ramon Novarro plusieurs fois dont « Le suprême Rendez-vous » (1922) de Rex Ingram où amoureux de la femme (Barbara La Marr)  du marquis Ferroni (Lewis Stone), Ramon Novarro le provoque en duel et le blesse mortellement, les voyant s’embrasser, le marquis utilise ses dernières forces pour les tuer tous les deux.

Autre chef d'œuvre de cape et d’épée de Rex Ingram « Scaramouche » (1923), Ramon Novarro dans le rôle titre jure de venger la mort de son meilleur ami, assassiné par le maléfique marquis de la Tour d'Azyr (Lewis Stone) avec les principaux protagonistes Alice Terry et Lloyd Ingraham.

« Cytherea » une comédie romantico-dramatique de George Fitzmaurice, Lee Randon (Lewis Stone) dans le rôle d'un mondain s'ennuie de son style de vie et de sa famille aimante, il  s'enfuit à Cuba, où il inaugure une romance torride avec Savina Grove (Alma Rubens), mais Savina meurt d'une mystérieuse maladie tropicale, Lee réalise à quel point il a été un goujat et retourne dans les bras de sa femme Fanny (Irene Rich), avec Constance Bennett et Betty Bouton.

Victor Sjöström en fait un souverain dans « Les confessions d’une reine » (1925) il est le roi d'Illyrie, époux de la princesse Fredericka de Dalmatie, (Alice Terry) qui découvre que son mari est un débauché, dès lors elle se lie d'amitié avec le prince Alexei (John Bowers) qui tombe éperdument amoureux d'elle.

Dans le film d’aventures aux effets spéciaux révolutionnaires pour l’époque « Le monde perdu » (1925) de Harry O. Hoyt, il est l'un des aventuriers en expédition dans la jungle amazonienne pour prouver que des dinosaures parcourent toujours la terre, après bien des péripéties, les explorateurs rentrent à Londres avec un Brontosaurus mais celui-ci s'échappe et sème la panique en ville.

Il endosse à nouveau le rôle d’un monarque dans « La vie privée d'Hélène de Troie » (1927) d’Alexander Korda, Hélène (Maria Corda) reine de Sparte s'ennuie auprès de son mari le roi Ménèlas (Lewis Stone), elle s'enfuit à Troie avec Pâris (Ricardo Cortez), Ménélas déclare alors la guerre à Troie et gagne la victoire, Hélène revient à Sparte. La coutume voudrait que son mari la tue lui-même, mais son charme opère et il la laisse en vie, toujours délaissée, Hélène toujours infidèle flirte avec le prince d'Ithaque.

Ernst Lubitsch relate le drame historique « Le patriote » (1928), Lewis Stone incarne le comte Pahlen, premier ministre et ami fidèle de l'irascible tsar Paul Ier de Russie (Emil Jannings) qui finira étranglé par l'un des soldats de sa garde, et le comte meurt peu après dans les bras de la Comtesse Ostermann (Florence Vidor). Pour sa prestation l’acteur a reçu une nomination à l'Oscar du meilleur acteur.   Au début du cinéma parlant, il est le partenaire de Greta Garbo à plusieurs reprises d'abord en médecin et ami fidèle de Diana, une fille anglaise aristocratique amoureuse de Neville (John Gilbert) dans « Intrigues » (1928) de Clarence Brown. Vient ensuite « Terre de volupté » (1929) de Sidney Franklin, où il incarne John Sterling, qui emmène sa jeune épouse Lillie (Greta Garbo) inspecter des plantations en Orient, ils rencontrent le Prince De Gace, interprété par Nils Asther, un Javanais qui s'intéresse à Lillie.

Puis « Romance » (1930) de Clarence Brown où il jouait le riche évêque Cornelius Van Tuyl qui tombe amoureux de Rita Cavallini (Greta Garbo) une chanteuse d'opéra elle deviendra sa maîtresse. 

Leur quatrième film en duo « L’inspiratrice » (1931) de Clarence Brown, il campe Deval l’ami d'Yvonne, une courtisane, lorsqu’elle tombe amoureuse d'André (Robert Montgomery), elle renoncer à cette vie de fille légère, mais André découvre son passé et la quitte. En 1932, Lewis Stone incarne Andriani, le chef d'un réseau d'espionnage dans « Mata Hari » de George Fitzmaurice , dans lequel l'actrice incarne l'espionne allemande Mata Hari, se faisant passer pour une danseuse exotique à Paris,  Andriani l'envoie chercher des messages russes sur les mouvements militaires nécessaires aux Alliés pendant la Première Guerre mondiale, la belle espionne sera exécutée, avec en co-vedettes Ramon Novarro et Lionel Barrymore.

En 1933, Rouben Mamoulian signe le film historique « La reine Christine », il campe le chancelier Oxenstierna et fidèle serviteur de la reine, lors d’une promenade dans la campagne déguisée en garçon, elle rencontre et tombe secrètement amoureuse d'un fringant espagnol (John Gilbert) la reine au grand dam de sa cour préfère abdiquer pour épouser celui qu'elle aime.


Lewis Stone - Dans le film de 1916 : According to the Code


Par la suite on le voit dans différentes compositions comme le vieux sage asiatique le Dr Dong Tong dans « La nuit des pagodes » 1932 de Clarence Brown ; l’agent Nayland Smith des services secrets britanniques dans « Le masque d'or » (1932) de Charles Brabin, il fait face au diabolique Fu Manchu (Boris Karloff), qui a pour dessein de s'emparer de l'épée et du masque d'or pour dominer l'Asie.

A l'exception notable du bandit racheté par son héroïsme en sauvant un bébé dans un chariot abandonné par sa mère mourante dans « Sans amour » (1936) de Richard Boleslawski, Lewis Stone joue le sympathique capitaine Smolett de « L'île au trésor » (1934)  de Victor Fleming avec Wallace Beery dans le rôle de Long John Silver et Jackie Cooper jouant Jim Hawkins ; l'honnête Mr Wickfield victime du perfide Uriah Heep (Roland Young) dans « David Copperfield » (1934) de George Cukor interprété par Freddie Bartholomew avec Lionel Barrymore et W. C. Fields ; le juge James Hardy, le père d'Andy (Mickey Rooney) dans la série des quinze films, qui commence par « La famille Hardy en vacances » (1937) de George B. Seitz et se termine en 1946 avec « Peines de cœur » de Willis Goldbeck où la famille attend le retour de l'armée de leur fils Andy, avec Cecilia Parker, Bonita Granville et Sara Haden la tante.

Dans une dramatique « Le droit de tuer » (1951) de Richard Thorpe, il est le juge James V. Holbrook qui acquitte un jeune meurtrier (Keefe Brasselle) alors que son avocat de la défense (Walter Pidgeon) le sait coupable.

A presque 74 ans, il boucle sa filmographie avec « La perle noire » (1953), de Richard Thorpe, aux cotés de Robert Taylor, Stewart Granger et Ann Blyth, il campe le capitaine Holt, un vieux loup de mer, dispensant sagesse et humanité comme il le fit tout au long de sa prolifique carrière.

Lewis Stone fut marié avec Margaret Langham de 1907 à 1917, puis avec Florence Oakley en 1920 date inconnue de leur séparation, et une dernière union avec Hazel Elizabeth Wolf de 1930 jusqu’au décès de l’acteur.


Ben Lyon, Natalie Moorhead et Lewis Stone Dans le film de 1931 : Mon Passé.


L’acteur décéda tragiquement le 12 septembre 1953: un groupe d'adolescents turbulents envahis son jardin méticuleusement entretenu par ses soins, il sort de chez lui en courant, leur faisant la chasse pour éviter les dommages, hélas l'effort est trop violent pour cet homme de 73 ans, il s'effondre instantanément terrassé par une crise cardiaque. Il repose au cimetière Angelus Rosedale à Los Angeles en Californie.

Le 8 février 1960 il est honoré à titre posthume d’une étoile sur le Hollywood Walk of Fame au 6526 Hollywood Blvd...

Source : Gary Richardson - Fait le 14 mars 2022 par Philippe de CinéMémorial.


Filmographie


152 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1953 - PERLE NOIRE .LA

 

1952 - TALK ABOUT A STRANGER

 

1952 - SCARAMOUCHE

 

1952 - PRISONNIER DE ZENDA .LE

 

1952 - FOIS N'ENGAGE À RIEN .UNE

 

1951 - STRICTLY DISHONORABLE

 

1951 - IT'S A BIG COUNTRY

 

1951 - DROIT DE TUER .LE

 

1951 - COEURS ENCHAÎNÉS

 

1951 - BANNERLINE

 

1951 - ANGELS IN THE OUTFIELD

 

1950 - J'ÉPOUSE MON MARI

 

1950 - FLEURONS DE MA COURONNE .LES

 

1950 - CLÉ SOUS LA PORTE .LA

 

1949 - LASSIE PERD ET GAGNE

 

1949 - FAITES VOS JEUX

 

1948 - ENJEU .L'

 

1946 - THREE WISE FOOLS

 

1946 - PEINES DE COEURS

 

1945 - HOODLUM SAINT .THE

 

1944 - ANDY HARDY'S BLONDE TROUBLE

 

1942 - IMPOSSIBLE SERGENT DOAN .L'

 

1942 - DOUBLE VIE D'ANDRE HARDY .LA

 

1941 - VIE COMMENCE POUR ANDRÉ HARDY .LA

 

1941 - SECRÉTAIRE D'ANDRÉ HARDY .LA

 

1941 - ANDRÉ HARDY FAIT SA COUR

 

1940 - SPORTING BLOOD

 

1940 - ANDRÉ HARDY VA DANS LE MONDE

 

1939 - JOE AND ETHEL TURP CALL ON THE PRESIDENT

 

1939 - FÉERIE DE LA GLACE .LA

 

1939 - ANDRÉ HARDY S'ENFLAMME

 

1939 - ANDRÉ HARDY MILLIONNAIRE

 

1939 - ANDRÉ HARDY DÉTECTIVE

 

1938 - YELLOW JACK

 

1938 - PARADIS VOLÉ

 

1938 - ENFANTS DU JUGE HARDY .LES

 

1938 - CHASSEURS D'ACCIDENTS

 

1938 - ARIZONA BILL

 

1938 - ANDRÉ HARDY COW-BOY

 

1938 - AMOUR FRAPPE ANDRÉ HARDY .L'

 

1937 - TREIZIÈME CHAISE .LA

 

1937 - SOIXANTE-QUINZE MINUTES D'ANGOISSE

 

1937 - PARIA .LE

 

1937 - FAMILLE HARDY EN VACANCES .LA

 

1936 - SWORN ENEMY

 

1936 - SANS AMOUR

 

1936 - PETITE PROVINCIALE .LA

 

1936 - HEURE MYSTÉRIEUSE .L'

 

1936 - DON’T TURN’EM LOOSE
Réal. : Benjamin Stoloff

 

1936 - BELLE BLONDE .UNE

 

1935 - VANESSA, SON HISTOIRE D'AMOUR

 

1935 - ON CHERCHE UNE FEMME

 

1935 - MALLE DE SINGAPOUR .LA

 

1935 - HOMMES TRAQUÉS .LES

 

1935 - DAVID COPPERFIELD

 

1935 - AMIS POUR TOUJOURS

 

1934 - YOU CAN’T BUY EVERYTHING
Réal. : Charles Reisner

 

1934 - TEL PÈRE, TEL FILS

 

1934 - MYSTÉRIEUX MONSIEUR X .LE

 

1934 - J'ÉPOUSERAI UN MILLIONNAIRE

 

1934 - ÎLE AU TRÉSOR .L'

 

1933 - SOEUR BLANCHE .LA

 

1933 - REINE CHRISTINE .LA

 

1933 - MEN MUST FIGHT
Réal. : Edgar Selwyn

 

1933 - LOOKING FORWARD

 

1933 - BUREAU DE RECHERCHE

 

1932 - WET PARADE .THE

 

1932 - UNASHAMED

 

1932 - NIGHT COURT

 

1932 - NEW MORALS FOR OLD

 

1932 - MASQUE D'OR .LE

 

1932 - GRAND HÔTEL

 

1932 - GRAND COEUR

 

1932 - DANS LA NUIT DES PAGODES

 

1932 - CAPTIVE

 

1932 - BELLE AUX CHEVEUX ROUX .LA

 

1931 - TRIBUNAL SECRET

 

1931 - STRICTLY DISHONORABLE

 

1931 - PHANTOM OF PARIS .THE

 

1931 - MON PASSÉ

 

1931 - MATA HARI

 

1931 - INSPIRATRICE .L'

 

1931 - CHERI-BIBI

 

1931 - BARGAIN .THE

 

1931 - ALWAYS GOODBYE

 

1930 - STRICTLY UNCONVENTIONAL

 

1930 - ROMANCE

 

1930 - PROCÈS DE MARY DUGAN .LE

 

1930 - PASSION FLOWER

 

1930 - OFFICE WIFE .THE

 

1930 - FAUTE .LA

 

1930 - FATHER’S SON
Réal. : William Beaudine

 

1930 - BIG HOUSE .THE

 

1929 - WONDER OF WOMEN

 

1929 - TERRE DE VOLUPTÉ

 

1929 - FEMME X .LA

 

1929 - DÉSIRS

 

1928 - PATRIOTE .LE

 

1928 - LIBERTÉ DE LA PRESSE .LA

 

1928 - INTRIGUES

 

1928 - HONNEUR COMMANDE .L'

 

1928 - FOREIGN LEGION .THE
Réal. : Edward Sloman

 

1927 - VIE PRIVÉE D’HÉLÈNE DE TROIE .LA
Réal. : Alexander Korda

 

1927 - PRINCE OF HEADWAITERS .THE
Réal. : John Francis Dillon

 

1927 - NOTORIOUS LADY .THE
Réal. : King Baggot

 

1927 - LONESOME LADIES
Réal. : Joseph Henabery

 

1927 - AN AFFAIR OF THE FOLLIES

 

1926 - TOO MUCH MONEY
Réal. : John Francis Dillon

 

1926 - MIDNIGHT LOVERS
Réal. : John Francis Dillon

 

1926 - DON JUAN’S THREE NIGHTS
Réal. : John Francis Dillon

 

1926 - CAVALIER DES SABLES .LE
Réal. : Maurice Tourneur

 

1926 - BLONDE SAINT .THE

 

1925 - WHAT FOOLS MEN
Réal. : George Archainbaud

 

1925 - TALKER .THE
Réal. : Alfred E. Green

 

1925 - MONDE PERDU .LE

 

1925 - LADY WHO LIED .THE
Réal. : Edwin Carewe

 

1925 - FINE CLOTHES
Réal. : John M. Stahl

 

1925 - FILLE DE MONTMARTRE .LA

 

1925 - CONFESSIONS D'UNE REINE .LES

 

1925 - CHEAPER TO MARRY
Réal. : Robert Z. Leonard

 

1924 - WHY MEN LEAVE HOME
Réal. : John M. Stahl

 

1924 - STRANGER .THE
Réal. : Joseph Henabery

 

1924 - INEZ FROM HOLLYWOOD

 

1924 - HUSBANDS AND LOVERS
Réal. : John M. Stahl

 

1924 - CYTHEREA
Réal. : George Fitzmaurice

 

1923 - YOU CAN’T FOOL YOUR WIFE
Réal. : George Melford

 

1923 - WORLD’S APPLAUSE .THE
Réal. : William C. DeMille

 

1923 - SCARAMOUCHE

 

1923 - DANGEROUS AGE .THE
Réal. : John M. Stahl

 

1922 - TRIFLING WOMEN
Réal. : Rex Ingram

 

1922 - ROSAIRE .LE
Réal. : Jerome Storm

 

1922 - PRISONNIER DE ZENDA .LE

 

1922 - AMOUR QUI TUE .L'

 

1921 - WHITE MOUSE .THE
Réal. : Bertram Bracken

 

1921 - PILGRIMS OF THE NIGHT
Réal. : Edward Sloman

 

1921 - NORTHERN TRAIL .THE
Réal. : Bertram Bracken

 

1921 - GOLDEN SNARE .THE
Réal. : David Hartford

 

1921 - DON’T NEGLECT YOUR WIFE
Réal. : Wallace Worsley

 

1921 - CONCERT .THE
Réal. : Victor Schertzinger

 

1921 - CHILD THOU GAVEST ME .THE
Réal. : Joseph M. Stahl

 

1921 - BEAU REVEL
Réal. : John Griffith Wray

 

1920 - RIVER’S END .THE
Réal. : Victor Heerman et Marshall Neilan

 

1920 - NOMADS OF THE NORTH
Réal. : David Hartford

 

1920 - MILESTONES
Réal. : Paul Scardon

 

1920 - HELD BY THE ENEMY
Réal. : Donald Crisp

 

1919 - MAN’S DESIRE
Réal. : Lloyd Ingraham

 

1918 - MAN OF BRONZE .THE
Réal. : David Hartford

 

1918 - INSIDE THE LINES
Réal. : David Hartford

 

1916 - HONOR’S ALTAR
Réal. : Walter Edwards

 

1916 - HAVOC .THE
Réal. : Arthur Berthelet

 

1916 - ACCORDING TO THE CODE
Réal. : E.H. Calvert

 

1915 - MAN WHO FOUND OUT .THE
Réal. : ??

 

SES COURTS MÉTRAGES et DOCUMENTAIRES
__________________________________________

 

1976 - HOLLYWOOD, HOLLYWOOD !

 

1943 - PLAN FOR DESTRUCTION
Documentaire d'Edward L. Cahn

 

1943 - SOME OF THE BEST
Documentaire

 

1941 - HOLIDAY GREETINGS 1941
Court métrage

 

1938 - ANDY HARDY’S DILEMMA
Court métrage de George B. Seitz

 

_______________________ FIN _____________________

 

commentaires (0)