LEE MARVIN

Vue 8552 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
19-02-1924, à New-York dans l'État de New York, États-Unis.

Date et lieu du décès:
29-08-1987, à Tucson, Arizona, États-Unis.
Enterré au cimétière National d'Arlington.

Cause du décès:
D'une crise cardique à l'âge de 63 ans.

Nom de naissance:
Lee Marvin.

État civil:
Marié en février 1951 avec : BETTY EDELING - divorcé le 05 janvier 1967.
Ils eurent un fils : Christopher, né en 1952.
et trois filles : Courtenay, née en 1954, Cynthia, née en 1956 et Claudia, née en 1958.

Liaison en 1965 avec : MICHELLE TRIOLA - jusqu'en 1970.

Marié le 18 octobre 1970 avec : PAMELA FEELEY - jusqu'au décès de Lee en 1987.

Taille:
191 cm et 80 kg

Commentaires: 1

Anecdotes

Fils de Lamont W. Marvin, avocat et sa mère Courtenay Marvin, journaliste. En 1942, avec l'accord de son père, Lee Marvin quitte l'école secondaire pour entrer dans le Corps des Marines comme sniper, alors qu'il servait dans le Pacifique Sud il a été blessé à Saipan.
Il reste immobilisé pendant plus d’un an avant de retourner aux États-Unis pour commencer à travailler.

Au départ il était plombier, il se découvre une vocation pour le théâtre alors qu'il effectuait des travaux durant une répétition lorsque le producteur lui demande de remplacer un comédien tombé malade.

Lee Marvin interprétait lui-même les chansons dans ses films : Cat Ballou d'Elliot Silverstein (1965), La Kermesse de l'ouest de Joshua Logan (1969)

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à LEE MARVIN.

 

Source de la vidéo : mickh18 -- Ajout de la vidéo le 03 août 2013 par Philippe de CinéMémorial

 

 

 

Lee Marvin la passe son enfance à chasser les bêtes sauvages dans les Everglades. Il n’est pas très assidu aux études, plus connu pour ses incartades que pour les tableaux d’honneur. Il quitte donc rapidement l'école pour incorporer les marines comme sniper en 1943. Durant la seconde guerre mondiale, il est blessé à Saipan et son nerf sciatique est atteint. Il reste immobilisé pendant plus d’un an. De retour de la guerre, le jeune homme exerce le métier d’apprenti plombier pour un théâtre, jusqu’à ce qu’on lui propose de remplacer un acteur tombé malade pendant les répétitions.

Marvin fait ses classes à Broadway puis emménage à Hollywood en 1950. Il débute dans des films de guerre, apportant de l’aide aux réalisateurs, en s’improvisant conseiller technique. Son premier film est dans cette veine : La Marine est dans le lac (1951) avec Gary Cooper en tête d'affiche. Sa spécialité : les rôles courts mais marquants. C’est ainsi que l'acteur se distingue en chef de gang opposé à Marlon Brando dans L'Équipée sauvage (1953), ou en marin dans Ouragan sur le Caine (1954) aux côtés d’Humphrey Bogart. Le polar fait de lui l'un de ses emblèmes notamment avec Règlement de comptes de Fritz Lang (1953). Dans la deuxième moitié des années 50, Marvin apprend le métier à la télévision, notamment en incarnant pour près de 120 épisodes le détective Frank Ballinger, dans la série M Squad.

Les années 60 et John Ford vont lui permettre d’interpréter des rôles de plus en plus importants au cinéma. Après un Les Comancheros (1961) prometteur, dirigé par Michael Curtiz, le talent de Lee Marvin se révèle lorsqu’il tient tête à John Wayne et à James Stewart dans L'Homme qui tua Liberty Valance (1962), magistralement réalisé par John Ford. L’année suivante, le réalisateur fait de nouveau appel à Marvin pour camper un bagarreur ivrogne dans La Taverne de l'Irlandais, une fois encore avec John Wayne. En 1964, il interprète un tueur professionnel dans le téléfilm A bout portant (1964), réalisé par Don Siegel. Sa prestation est encore une fois remarquée, récompensée par le prix du Meilleur Acteur Étranger à la cérémonie des BAFTA Awards.

Dans la seconde moitié des années 60, Lee Marvin figure dans des perles et des curiosités. Curiosités quand il pousse la chansonnette dans Cat Ballou (1965) et La Kermesse de l'Ouest (1969) avec Clint Eastwood. Perles avec La Nef des fous (1965) de Stanley Kramer. Le western comique Cat Ballou et le drame La Nef des fous lui valent respectivement un Oscar et une récompense du Meilleur Acteur du National Board of Review. Le comédien fait aussi son retour au film d’action avec Les Professionnels (1966) et Les Douze salopards (1967) de Robert Aldrich, qui lui apporte un Laurel d’or. Puis le cinéaste John Boorman l’engage pour deux films devenus des classiques. Le premier est Le Point de non retour (1967) qui présente Marvin dans un rôle de criminel vengeur, le second Duel dans le Pacifique (1968), avec Toshirô Mifune, qui oppose un aviateur américain et un marin japonais sur une île déserte du Pacifique pendant la Seconde guerre mondiale. Le film sera un échec commercial, mais un succès critique.

Abonné aux rôles de durs, Lee Marvin est pourtant un pacifiste convaincu. Ce qu’il a vu de la guerre lui a suffit à se faire une opinion sur la violence. Pourtant avec le truand de Carnage (1972), le vagabond bagarreur de L' Empereur du Nord (1973), ou le shérif opposé au Ku Klux Klan de L' Homme du clan (1974), il se réaffirme comme un acteur de films d’action. En 1970, sa prestation de cowboy vieillissant qui voit la fin de l’ouest américain dans Monte Walsh montre l'acteur dans l'un de ses meilleurs rôles. Son dernier personnage marquant est pour Samuel Fuller dans Au-delà de la gloire (1980) : il joue le sergent Possum, à la tête d'une escouade de fusiliers pendant la seconde guerre mondiale. La dernière apparition à l’écran de Lee Marvin le place aux côtés de la relève du film d’action "cheap", Chuck Norris, pour The Delta Force (1985).

En 1998, 11 ans après la disparition de l'acteur, John Boorman (avec l'aide de la dernière femme de l'acteur) réalisera un documentaire lui rendant hommage : Lee Marvin : un portrait.

 

Source : Corentin Palanchini d'Allociné.com - Fait le 10 octobre 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1968 - Pour : LES DOUZE SALOPARDS - Laurel d'Or - Meilleure interprétation masculine, États-Unis.

1966 - Pour : CAT BALLOU - Oscar du meilleur acteur, États-Unis.

1966 - Pour : CAT BALLOU - BAFTA - Meilleur acteur étranger aux British Academy Awards, Royaume-Uni.

1966 - Pour : CAT BALLOU - Golden Globe - Meilleur acteur de cinéma catégorie musical ou comédie, États-Unis.

1966 - Pour : CAT BALLOU - Laurel d'Or - Meilleure interprétation masculine – Comédie, États-Unis.

1966 - Pour : À BOUT PORTANT - BAFTA - Meilleur acteur étranger aux British Academy Awards, Royaume-Uni.

1965 - Pour : CAT BALLOU - Ours d'Argent - Meilleur acteur au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne.

1965 - Pour : CAT BALLOU - Prix NBR - Meilleur acteur par la National Board of Review, États-Unis.

1965 - Pour : LA NEF DES FOUS - Prix NBR - Meilleur acteur par la National Board of Review, États-Unis.

1965 - Pour : LES PROFESSIONNELS - Laurel d'Or - Meilleure interprétation masculine – Action, États-Unis.

 

Filmographie

 

59 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1985 - DELTA FORCE

 

1983 - GORKY PARK

 

1982 - CANICULE

 

1981 - CHASSE À MORT

 

1980 - AU-DELÀ DE LA GLOIRE

 

1979 - AVALANCHE EXPRESS

 

1976 - COW-BOY EN COLÈRE .UN

 

1975 - PAROLE D'HOMME

 

1974 - HOMME DU CLAN .L'

 

1974 - DU SANG DANS LA POUSSIÈRE

 

1973 - EMPEREUR DU NORD .L'

 

1973 - ICEMAN COMETH .THE

 

1972 - INDÉSIRABLES .LES

 

1972 - CARNAGE

 

1969 - MONTE WALSH

 

1969 - KERMESSE DE L'OUEST .LA

 

1968 - DUEL DANS LE PACIFIQUE

 

1968 - ODYSSÉE D'UN SERGENT .L'

 

1967 - POINT DE NON-RETOUR .LE

 

1967 - DOUZE SALOPARDS .LES

 

1966 - PROFESSIONNELS .LES

 

1965 - CAT BALLOU

 

1965 - NEF DES FOUS .LA

 

1964 - À BOUT PORTANT

 

1962 - TAVERNE DE L’IRLANDAIS .LA

 

1962 - HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE .L'

 

1961 - COMANCHEROS .LES

 

1959 - CHEVAUCHÉE DE LA VENGEANCE .LA

 

1958 - MISSOURI TRAVELER .THE

 

1957 - ARBRE DE VIE .L'

 

1956 - ATTAQUE !

 

1956 - SEPT HOMMES À ABATTRE

 

1956 - SUPPLICE DES AVEUX .LE

 

1956 - PILIERS DU CIEL .LES

 

1955 - PEUR AU VENTRE .LA

 

1955 - SHACK OUT ON 101

 

1955 - POUR QUE VIVENT LES HOMMES

 

1955 - PEAU D'UN AUTRE .LA

 

1955 - SIXIÈME VICTIME .LA

 

1955 - INCONNUS DANS LA VILLE .LES

 

1954 - HOMME EST PASSÉ .UN

 

1954 - RAID .LE

 

1954 - PANIQUE SUR LA VILLE

 

1954 - OURAGAN SUR LE CAINE

 

1954 - ÉQUIPÉE SAUVAGE .L'

 

1953 - RÈGLEMENT DE COMPTES

 

1953 - MASSACREURS DU KANSAS .LES

 

1953 - EXPÉDITION DU FORT KING .L'

 

1953 - BRIGADE GLORIEUSE .LA

 

1953 - BATAILLE SANS MERCI

 

1952 - RELAIS DE L'OR MAUDIT .LE

 

1952 - EIGHT IRON MEN

 

1952 - DUEL SANS MERCI

 

1952 - CINQ MARIAGES À L'ESSAI

 

1952 - COURRIER DIPLOMATIQUE

 

1952 - HONG KONG

 

1951 - TERESA

 

1951 - DOWN AMONG THE SHELTERING PALMS

 

1951 - MARINE EST DANS LE LAC .LA

 

2 COURTS MÉTRAGES ET 2 DOCUMENTAIRES
____________________________________________

1979 - SAM FULLER AND THE BIG RED ONE
Documentaire de Thys Ockersen

 

1967 - OPERATION DIRTY DOZEN
Court métrage de Ronald Saland

 

1967 - TONITE LET'S ALL MAKE LOVE IN LONDON
Documentaire de Peter Whitehead

 

1967 - ROCK .THE
Court métrage

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (1)

hugongerard

11-12-2012 17:30:36

Ne pas oublier qu il fût le héros d une série tv policière Mr Squad , et apparaîtra aussi en tant que guest star dans d ' autres séries tv telles que : La quatrième dimension de Rod Serling , Bonanza , les incorruptibles avec Robert Stack : 3 épisodes intitulés : Drogué du risque( Victor Rate) ,Monsieur Nick Acropolis( Nick Acropolis) et 5 contre 1 avec 2 autres guest stars apparaissant dans le même épisode( Cinq contre un) : Roy Thinnes( Les envahisseurs) et James Caan( Le Parrain Sonny Corleonne) .