LUCIENNE BOGAERT

Vue 10301 fois

Profession:
Actrice française.

Date et lieu de naissance:
06-01-1892, à Caudry, Nord, France.

Date et lieu du décès:
04-02-1983, à Montrouge, Hauts-de-Seine, France.

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 91 ans.

Nom de naissance:
Lucienne Jeanne Gabrielle Lefebvre.

État civil:
Mariée avec : ROBERT BOGAERT - Divorcée

Liaison pendant plusieurs années avec l'acteur MICHEL SIMON.

Taille:
?

Commentaires: 2

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Lucienne Bogaert est née Lucienne Jeanne Gabrielle Lefebvre. le 6 janvier 1892 à Caudry dans le département du Nord en région des Hauts-de-France. Fille de Horace Joseph Lefebvre originaire de Beaurainville, employé au chemin de fer, et de Marie Eugénie Janson une ménagère originaire d'Arras dans le Pas-de-Calais. Sous le patronyme de son ex-mari l'acteur Robert Bogaert, en 1917, elle entre au théâtre du Vieux-Colombier de Jacques Copeau, puis part en tournée aux Etats-Unis jusqu'en 1919. De retour en France, elle rejoint Louis Jouvet à la comédie des Champs-Elysées où elle est remarquée dans le rôle du Sphinx lors de la création de «La machine infernale» en 1934 de Jean Cocteau un rôle lui qui apportera la notoriété et qui lui ouvre les portes du cinéma.

Après avoir mis en lumière ses talents de tragédienne pendant plus de vingt cinq ans sur les planches de théâtre, elle aborde le cinéma dans quelques rôles notoires. Avec ses grands yeux glauques, sa voix feutrée légèrement métallique, on lui confie d'emblée des rôles de marâtres, de mères peu reluisantes des personnages sordides et machiavéliques. C'est ainsi qu'elle débute à 51 ans dans un drame policier «Le corbeau» (1943) de Henri-Georges Clouzot, elle campe une mégère cruelle face à Pierre Fresnay qui enquête pour découvrir l'identité du mystérieux corbeau. Elle enchaîne avec le dramatique «Vautrin» (1944) de Pierre Billon, elle est complice de Michel Simon alias Vautrin un évadé du bagne, elle attire dans ses filets un riche banquier, Louis Seigner afin de lui soutirer son argent.

On retiendra notamment ses inoubliables compositions dans des drames, comme la mère maquerelle et distinguée d'Elina Labourdette en prostituée les jambes gainées de noir dans «Les dames du Bois de Boulogne» (1945) de Robert Bresson. En 1955 Julien Duvivier explore la noirceur de la nature humaine dans un mélodrame «Voici le temps des assassins, elle est l'ex-femme de Jean Gabin, devenue une épave ravagée par la drogue qui gît sur son lit, par besoin d'argent, elle pousse sa fille Catherine, Danièle Delorme une garce machiavélique au visage d'ange dans les bras de Jean Gabin pour profiter de sa fortune, mais Jean va découvrir la vérité. Elle retrouve Jean Gabin dans «Maigret tend un piège» (1957) de Jean Delannoy, elle est Adèle Maurain, la mère follement possessive de Jean Desailly qui est soupçonné d'être l'assassin de plusieurs femmes, elle distille son venin sur sa belle-fille Annie Girardot, et commet un meurtre pour innocenter son fils, mais Gabin n’est pas dupe.

Elle est la mère de Monsieur Henri JeanTopart, un chef de gang menaçant dans «Le soleil des voyous» (1966) où Jean Gabin un truand à la retraite décide de tenter un dernier coup avec son ami Jim Beckley Robert Stack. Après un petit rôle de vieille dame dans «Safari diamants» (1966) de Michel Drach, Jean-Claude Brialy lui offre son dernier rôle celui de Mme Adélaïde une tenancière d'une maison close dans «Les volets clos» (1972). Lucienne Bogaert talentueuse comédienne, garda ses préférences au théâtre notamment à Copeau à Jouvet et à Dullin, elle n'apparaît que dans quinze films mais les souvenirs qu'elle laisse restent inoubliables et fascinants malgré de courtes scènes.

Grande amie de Michel Simon, sa partenaire dans Vautrin, elle a partagée avec lui une partie de sa vie. Elle décède le 4 février 1983 à Montrouge dans les Hauts-de-Seine à un âge vénérable de 91 ans.

Source : Gary Richardson - Fait le 10 mai 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

commentaires (2)

nivault

27-03-2020 20:29:18

Très grande actrice, peu connue, je me souviens bien de cette comédienne dans Maigret tend un piège, avec Gabin, dans le rôle de la mère de Jean Dessailly, et , dans voici le temps des assassins de Duvivier, une dame qui avait un sacré tempérament

nivault

16-05-2020 17:17:01

Lucienne Bogaert que j'ai découvert dans Voici le temps des assassins, et Maigret tend un piège, excellente actrice, un vrai talent et une personnalité, une grande dame