KAREN MORLEY

Vue 269 fois

Profession:
Actrice américaine.

Date et lieu de naissance:
12-12-1909, à Ottumwa dans le sud-est de l'Iowa aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
08-03-2003, à Santa Monica, en Californie aux États-Unis.

Cause du décès:
D'une pneumonie à l'âge de 93 ans.

Nom de naissance:
Mildred Linton.

État civil:
Au cours de sa vie, elle se maria à 2 reprises et mére de deux fils :

Mariée le 05 novembre 1932 avec le réalisateur : CHARLES VIDOR - divorcée le 02 mars 1943.
Ils eurent un fils, Michael Karoly Vidor né le 26 août 1933. Il avait 66 ans lorsqu'il est décédé le 30 mars 2000.

Mariée en 1943 avec l'acteur : LLOYD GOUGH. - Jusqu'au décès de celui-ci le 23 juillet 1984.
Ils eurent un fils.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à KAREN MORLEY

Ajout de la vidéo le 05 septembre 2021 par Philippe de CinéMémorial


Fille de Walter Allan Linton et de son épouse Elizabeth (née Loomis), de son vrai nom Mildred Linton, voit le jour le 12 décembre 1909 à Ottumwa dans le sud-est de l'Iowa aux Etats-Unis Selon certaines sources, adolescente, Karen fut adoptée par une famille d'accueil qui s'installe à Hollywood où la jeune fille termine ses études à Hollywood High School.


Après sa scolarité elle s'inscrit à l'Université de Californie de Los Angeles pour des études de médecine, mais après une année de prépa, attirée par le théâtre, elle change d'orientation et s'inscrit à la Pasadena Playhouse.

A vingt ans, belle est gracieuse, elle attire l'attention du réalisateur Clarence Brown qui lui donne l'occasion de jouer aux côtés Greta Garbo, une courtisane dans « L'inspiratrice » (1930), Karen incarne Liane Latour, où la séquence de son suicide est d'une tragique intensité.

Sous contrat avec la MGM elle joue une espionne dans « Mata Hari » (1931) de George Fitzmaurice, aux cotés Greta Garbo la célèbre danseuse exotique adulée du public Français mais qui en réalité est une espionne au service des Allemands avec Ramon Novarro et Lionel Barrymore. Puis elle enchaine avec le chef-d'œuvre du film noir, « Scarface » ( (1932) de Howard Hawks, elle est Poppy la petite amie de Paul Muni un ptit voyou qui devient l'ennemi public n°1 avec George Raft et Boris Karloff.

Dans le drame politique « Washington mascarade » (1932) de Charles Brabin, Lionel Barrymore joue un sénateur américain, un ennemi redoutable de la corruption, il fait l'erreur de tomber amoureux et d'épouser la dangereuse Consuela (Karen Morley), qui à reçu la mission de le faire basculer dans la corruption pour laisser libre cours aux forces sinistres. Puis elle tient un rôle de maître chanteur dans le dramatique « Le fantôme de Crestwood » (1932) de J. Walter Ruben, elle attire ses anciens amants riches et puissants dans son domaine appelé Crestwood, possédant des renseignements les compromettants, elle a l'intention de leur extorquer de l'argent, contre son silence, mais sa stratégie se retourne contre elle, elle est assassinée.

Elle enrichit son casting avec le film d'aventures « Le masque d'or » (1932) de Charles Brabin, elle participe à une expédition britannique en Mongolie pour trouver l'Epée et le Masque d'Or de l'empereur Mongol Gengis Khan, mais Fu Manchu (Boris Karloff) kidnappe les membres de l'expédition et les soumet aux tortures pour leur faire révéler où se trouve le tombeau avec entre autres Lewis Stone, Charles Starrett et Myrna Loy.

Son intensité contenue se prête aussi aux thrillers comme « Le maître du crime » (1933) de John S. Robertson son mari (Otto Kruger) un criminologue la soupçonne d'avoir un amant (Nils Asther), il commet un meurtre parfait et s'arrange pour faire accuser son rival, mais le crime parfait n'existe pas !

En 1934, en désaccord avec son studio elle quitte la MGM, et devient une des premières actrices freelance à Hollywood.

Dans le film Michael Curtiz « Furie noire » (1935) traitant un drame social, Karen est la petite amie d'un mineur de charbon alcoolique, Paul Muni, un immigrant se retrouve pris dans une lutte amère entre les travailleurs en grève et les propriétaires de la mine avec William Gargan, Barton MacLane et J. Carrol Naish. Autre drame social chargé de mélancolie « L'amour est maître » (1935) de Reginald Barker, le Dr Holden (Ralph Bellamy) assisté d'Evelyn (Karen Morley) dirige un camp de misère pour les enfants atteints de la polio, avec Mickey Rooney jouant un paraplégique.


Boris Karloff et Karen Morley - Dans le film de 1932 : Le masque d'Or.


Elle brille dans la peau d'une femme d'affaire audacieuse à la tête d'une usine d'aviation « L'escadrille du diable» (1936) de Erle C. Kenton, où un escadron de pilotes audacieux est formé pour tester de nouveaux avions qui ont eu un taux de pertes élevé avec dans les rôles principaux Richard Dix et Lloyd Nolan.

Une autre création avec « Miss Scotland Yard » (1937) de Robart G. Vignola, elle incarne un détective pour Scotland Yard qui, assisté d'un journaliste américain (Robert Baldwin) ils reçoivent la mission de neutraliser un anarchiste (Eduardo Cianelli) qui utilise un rayon de la mort comme une menace punitive à l'ensemble de l'Angleterre , puis la même année dans le drame de guerre « Le dernier train de Madrid » de Frank Tuttle elle est la baronne Helene Rafitte qui fuit à bord d'un train la terrible guerre civile espagnole, Gilbert Roland, Lew Ayres et Dorothy Lamour complètent la distribution. Puis s'impose dans le rôle de Charlotte Collins l'épouse de (Melville Cooper) dans une œuvre marquante « Orgueil et préjugés » (1940) de Robert Z. Leonard, donnant la réplique à Laurence Olivier et Greer Garson.

Au début des années 40, elle se produit dans trois pièces de théâtre sur Broadway, dont la production originale « Le morse et le charpentier » (1941) dans laquelle elle a le rôle de Gerda puis celui de Théa Elvsted dans « Hedda Gabler » (1942) d'Ethel Borden et de Mary Cass Canfield et Catherine Wilson dans « Petite chérie » (1942) de Watson Barratt.

Fin des années 40 sa carrière bascule, étant supposée appartenir au parti communiste elle est appelée à témoigner devant le comité des activités anti-américaines, elle refuse de répondre à ces questions indécentes et déplacées. Son nom va garnir la longue liste noire des artistes interdits de travail à Hollywood.

Mise à l'index par les patrons des studios, ce n'est qu'en 1949, que Karen retrouve les plateaux de tournage mais ses rôles sont très secondaires voire de soutient, on la voit à peine dans le péplum « Samson et Dalila » de Cecil B. DeMille avec Hedy Lamarr et Victor Mature; suivi du thriller « M. le maudit » de Joseph Losey , son nom n'est pas cité au générique et pour son dernier film elle apparaît en 1953 dans le western de William Beaudine « Bill le justicier » avec Leif Erickson. En 1973, la télévision lui offre l'occasion de reprendre brièvement sa carrière d'actrice avec des rôles d'invités dans des séries télévisées telles que « Kojak », « Kung Fu et « Sergent Anderson » en 1975. Elle apparaît également dans un documentaire de 1993 sur la Grande Dépression.

Très active dans la vie sociale, Karen Morley était membre du Parti travailliste américain, elle s'est présentée sans succès au poste de lieutenant-gouverneur de l'État de New York en 1954. Plus tard, elle a été une militante de gauche dans divers groupes antifascistes dans la région de San Francisco.


Coté vie privée : Karen Morley a été successivement l'épouse du réalisateur Charles Vidor en 1932, un fils est né de leur union, après leur divorce en 1943, elle épouse l'acteur Lloyd Gough, il lui donna un deuxième fils, ils restèrent unis jusqu'au décès de celui-ci en 1984, ce dernier fut aussi victime du maccarthisme.

Au cours de ses dernières années. Karen Morley a vécu à Santa Monica, en Californie où elle y décède d'une pneumonie le 8 mars 2003 à l'âge de 93 ans.


Source : Gary Richardson - Fait le 05 septembre 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


45 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1953 - BORN TO THE SADDLE

 

1950 - M. LE MAUDIT

 

1949 - SAMSON ET DALILA

 

1947 - TREIZIÈME HEURE .LA

 

1946 - TRAQUÉE

 

1946 - INCONNUE .L'

 

1945 - JEALOUSY

 

1940 - ORGUEIL ET PRÉJUGÉS

 

1938 - KENTUCKY

 

1937 - ON SUCH A NIGHT

 

1937 - DERNIER TRAIN DE MADRID .LE

 

1937 - PARIA .LE

 

1936 - ESCADRILLE DU DIABLE .L'

 

1936 - ENNEMIE BIEN-AIMÉE .L'

 

1935 - THUNDER IN THE NIGHT

 

1935 - FILLE DU REBELLE .LA

 

1935 - DIX DOLLARS D'AUGMENTATION

 

1934 - AMOUR EST MAÎTRE .L'

 

1934 - STRAIGHT IS THE WAY

 

1934 - NOTRE PAIN QUOTIDIEN

 

1934 - FURIE NOIRE

 

1934 - FOYER QUI S’ÉTEINT .LE

 

1933 - MAÎTRE DU CRIME .LE

 

1933 - INVITÉS DE HUIT HEURES .LES

 

1933 - GABRIEL AU-DESSUS DE LA MAISON BLANCHE

 

1932 - WASHINGTON MASQUERADE .THE

 

1932 - SCARFACE

 

1932 - NOUVEAU CHAUFFEUR .LE

 

1932 - MASQUE D'OR .LE

 

1932 - MAN ABOUT TOWN

 

1932 - FEMME SURVINT .UNE

 

1932 - FANTÔME DE CRESTWOOD .LE

 

1932 - ARSÈNE LUPIN

 

1932 - ARE YOU LISTENING

 

1931 - RUMBA CHANSON DES ÎLES

 

1931 - PÉCHERESSE .LA

 

1931 - STRANGERS MAY KISS

 

1931 - NEVER THE TWAIN SHALL MEET

 

1931 - MATA HARI

 

1931 - GRAND ENJEU .LE

 

1931 - FAUTE DE MADELON CLAUDET .LA

 

1931 - ÉLECTION ORAGEUSE

 

1931 - AUBE .L'

 

1931 - INSPIRATRICE .L'

 

1929 - THRU DIFFERENT EYES

 

3 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1975 - SERGENT ANDERSON
Série TV - Dans le rôle de la propriétaire

 

1973 - KUNG FU
Série TV - Dans le rôle de Mme Roper

 

1973 - KOJAK
Série TV - Dans le rôle de Mme Webber


_______________________ FIN_____________________

commentaires (0)