JOSEF VON STERNBERG

Vue 6144 fois

Profession:
Réalisateur, scénariste, acteur et producteur américain, d'origine autrichienne.

Date et lieu de naissance:
29-05-1894, à Vienne en Autriche.

Date et lieu du décès:
22-12-1969, à Hollywood, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 75 ans.

Nom de naissance:
Josef Sternberg - Aussi sous le nom de : Joe Stern et Jonas Sternberg - Surnom : Jo.

État civil:
Marié en 1926 avec : RIZA ROYCE (1903-1980) - Divorcé en 1930.

Marié en 1945 avec : JEAN AVETTE MCBRIDE - Divorcé en 1947.

Marié en octobre 1948 avec : MERI OTIS WILNER - jusqu'au décès de Josef en 1969.
Ils eurent un fils : Nicholas Josef von Sternberg, né le 22 janvier 1951.

Taille:
(165 cm)

Commentaires: 0

Anecdotes

À 7 ans, il se rend aux États-Unis où il fait des études de lettres et de philosophie. Il rentre au pays quelques années plus tard. En 1908, il retourne aux États-Unis et entre en 1914 à la World Film Co de New York comme monteur.

Il participe à la Première Guerre mondiale dans le Signal Corps comme opérateur de l'armée. En 1919, il devient assistant-réalisateur pour " The Mystery Of The Yellow Room ".

En 1924 il réalise quelques scènes de " By Divine Right " lorsque le metteur en scène Roy William Neill tombe malade.

À 7 ans, il se rend aux États-Unis où il fait des études de lettres et de philosophie. Il rentre au pays quelques années plus tard. En 1908, il retourne aux États-Unis et entre en 1914 à la World Film Co de New York comme monteur.

Il participe à la Première Guerre mondiale dans le Signal Corps comme opérateur de l'armée. En 1919, il devient assistant-réalisateur pour " The Mystery Of The Yellow Room ".

En 1924 il réalise quelques scènes de " By Divine Right " lorsque le metteur en scène Roy William Neill tombe malade.

En 1930, Sternberg qui a précédé son nom d'un " von " très germanique fait de Marlène Dietrich une vedette internationale avec le premier film allemand parlant " L'Ange Bleu ".

Il eut une relation intense avec Marlene et la considèrera comme sa muse.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Sternberg, Josef von (1894-1969), réalisateur américain d'origine autrichienne.

Né à Vienne, Jonas Sternberg, dit Josef von Sternberg, connaît une enfance pauvre et difficile entre sa ville natale et New York où travaille son père. Ayant abandonné ses études à quinze ans, il est employé en 1912 au nettoyage et à la restauration de copies de films. Son intérêt pour le septième art le conduit ensuite à faire divers métiers dans l'industrie du cinéma, notamment ceux de monteur, de titreur, de scénariste, de décorateur et d'opérateur de prises de vues.

De 1918 à 1924, il voyage en Europe, devient acteur et assistant-réalisateur de plusieurs metteurs en scène français, allemands, anglais et tchèques.

 

Josef et Marlene sur le tournage de : Duel au soleil.

Installé à Hollywood, il réalise un premier film indépendant, les Chasseurs de salut (Salvation Hunters, 1925). L'œuvre impressionne les dirigeants de la firme United Artists qui l'achètent immédiatement. La MGM l'engage aussitôt : il réalise pour elle Escape (1925) et The Masked Bride (1925), qui sont considérablement retouchés par les producteurs. Mécontent, von Sternberg rompt son contrat et c'est Charles Chaplin qui produit son film suivant, la Mouette (The Seagull, 1926). Cependant, pour des raisons obscures, Chaplin n'exploitera jamais ce film.

 

Von Sternberg sur le tournage du film : The Immigrant, en compagnie de Charles Chaplin et Edna Purviance en 1917.

 

Sternberg met alors en scène un film de gangsters, les Nuits de Chicago (Underworld, 1927), qui remporte un grand succès. Il dirige ensuite Emil Jannings dans Crépuscule de gloire (The Last Command, 1928), puis réalise un mélodrame, les Damnés de l'océan (The Docks of New York, 1928) avant de revenir au film policier avec la Rafle (The Dragnet, 1928). Dans ces films produits par la Paramount, von Sternberg explore toutes les possibilités du montage et de la prise de vues, crée un style original et hautement sophistiqué et fait preuve de qualités exceptionnelles comme directeur d'acteurs. Il devient vite l'un des réalisateurs les plus importants de Hollywood.

Après le Calvaire de Léna Smith (The Case of Lena Smith, 1929) et l'Assommeur (Thunderbolt, 1929), il réalise à Berlin le premier film parlant allemand, ainsi que sa version américaine, l'Ange bleu (Der Blaue Engel, 1930). Le film lance la comédienne Marlene Dietrich, que von Sternberg ramène avec lui aux États-Unis.

En dehors d'une adaptation du roman de Theodore Dreiser Une tragédie américaine (An American Tragedy, 1931), von Sternberg collabore désormais exclusivement avec Dietrich qui est pour lui davantage qu'une actrice : une muse, un médium parfait. Elle lui inspire une série de films remarquables, tels Cœurs brûlés (Morocco, 1930), Agent X 27 (Dishonored, 1931), Shanghai Express (1932), et Blonde Vénus (1932). L’impératrice rouge (The Scarlet Empress, 1934) marque sans doute l'apogée de leur association.

 

Photo du film : Shanghai, avec Gene Tierney, Victor Mature et Ona Munson

 

Le perfectionnisme de von Sternberg, son sens extatique de l'image, la profondeur de sa vision artistique fusionnent avec la présence ravageuse, l'humour contenu, l'élégance ironique et décontractée de Dietrich dans ce film fiévreux, outré, qui pourrait résumer à lui seul tout le faste et la magie de Hollywood. Le merveilleux tandem Sternberg-Dietrich se sépare après l'échec commercial de la Femme et le Pantin (The Devil is a Woman, 1935), et le cinéaste se voit contraint de signer des œuvres de commande comme Remords (Crime and Punisment, 1935), d'après Crime et Châtiment de Dostoïevski, avec Peter Lorre dans le personnage de Raskolnikov, Sa Majesté est de sortie (The King Steps out, 1936) et Au service de la loi (Sergeant Madden, 1939).

Le film I Claudius (1937), avec Charles Laughton, reste inachevé, mais il redevient lui-même avec l'admirable Shanghai (Shanghai Gesture, 1940), avant d'entamer une traversée du désert de dix ans, au cours de laquelle il signe seulement un court métrage expérimental, la Ville (The Town, 1943-1944).

 

John Wayne en compagnie de Janet Leigh dans le film : Jet Pilot tourné en 1957.

 

En 1950, le producteur Howard Hugues le ramène dans les studios pour les Espions s'amusent (Jet Pilot) qui ne sort qu'en 1957, puis pour le Paradis des mauvais garçons (Macao, 1952) qui sera terminé par Nicholas Ray. C'est grâce à un financement japonais imprévu que Josef von Sternberg signe son ultime chef-d'œuvre et l'un des plus beaux films du monde, Fièvre sur Anatahan (The Saga of Anatahan, 1953), avant de se voir définitivement écarté des studios.

En 165 Sternberg a publié une excellente autobiographie, Souvenirs d'un montreur d'ombres (Fun in a Chinese Laundry).

QUELQUES UNE DE SES CITATIONS :

 

"L'image, le son, l'abstraction et leurs effets sur le spectateur tout liés entre eux et doivent s'ordonner selon un rythme interne, une orchestration qui, quoiqu'elle s'évanouisse avec le film, subsiste comme une résonance. C'est cet au-delà du son, cette résonance immatérielle, cette sorte de vibration qui se prolonge, que je recherche "

" Rien n'a jamais été inventé, qui est plus encombrant que de faire un film "

" L'ombre est mystère et la lumière est clarté. L'ombre cache, la lumière indique. Savoir quoi indiquer et ce qui est caché et dans quel degré il faut faire ceci : tout l'art est là "

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1969 - Pour l'ensemble de sa carrière - Prix des archives du cinéma autrichien de Vienne, Autriche.

1963 - Prix du cinéma Germanique - Prix d'honneur - Allemagne.

1935 - Pour le film : LA FEMME ET LE PANTIN - Meilleures photographies - Festival de Venise - Venise, Italie.

1932 - Pour le film : COEURS BRÛLÉS - Meilleur film en langue étrangère - Prix Kinema Junpo - Tokyo, Japon.

1930 - Pour le film : LES DAMNÉS DE L'OCÉAN - Meilleur film en langue étrangère - Prix Kinema Junpo - Tokyo, Japon.

 

Fait le 21 mai 2013 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

23 RÉALISATIONS DÉTAILLÉS

************************************

 

1957 - ESPIONS S'AMUSENT .LES

 

1954 - FIÈVRE SUR ANATAHAN

 

1952 - PARADIS DES MAUVAIS GARÇONS .LE

 

1941 - SHANGHAI

 

1939 - AU SERVICE DE LA LOI

 

1937 - I, CLAUDIUS

 

1936 - SA MAJESTÉ EST DE SORTIE

 

1935 - FEMME ET LE PANTIN .LA

 

1935 - CRIME ET CHÂTIMENT

 

1934 - IMPÉRATRICE ROUGE .L'

 

1932 - VÉNUS BLONDE .LA

 

1932 - SHANGHAI EXPRESS

 

1931 - TRAGÉDIE AMÉRICAINE .UNE

 

1931 - AGENT X 27

 

1930 - COEURS BRÛLÉS

 

1930 - ANGE BLEU .L'

 

1929 - ASSOMMEUR .L'

 

1928 - DAMNÉS DE L'OCÉAN .LES

 

1928 - CRÉPUSCULE DE LA GLOIRE .LE

 

1927 - NUITS DE CHICAGO .LES

 

1926 - MOUETTE .LA

 

1926 - EXQUISITE SINNER

 

1925 - SALVATION HUNTERS .THE

 

 

15 DIVERS LONGS MÉTRAGES

************************************

 

1946 - DUEL AU SOLEIL

 

1939 - CETTE FEMME EST MIENNE

 

1938 - TOUTE LA VILLE DANSE

 

1928 - RUE DU PÉCHÉ .LA
Réal : Mauritz Stiller - Uniquement Réal. de quelques scènes + histoire

 

1927 - MARCHE NUPTIALE .LA
Réal : Erich von Stroheim - Uniquement montage

 

1927 - IT
Réal : Clarence G. Badger - Uniquement Réal. de quelques scènes

 

1927 - ENFANTS DU DIVORCE .LES

 

1925 - MASKED BRIDE .THE
Réal : Christy Cabanne - Uniquement Réal. de quelques scènes

 

1924 - BY DIVINE RIGHT
Réal : Roy William Neill - Uniquement Assist-Réal.

 

1923 - VANITY'S PRICE
Réal : William Neill - Uniquement Assist-Réal.

 

1922 - VANITY FAIR
Réal : Hugo Ballin - Uniquement Assist-Réal.

 

1921 - BOHEMIAN GIRL .THE
Réal : Harley Knoles - Uniquement Assist-Réal.

 

1920 - HIGHEST BIDDER .THE
Réal : Wallace Worsley - Uniquement Assist-Réal.

 

1919 - MYSTÈRE DE LA CHAMBRE JAUNE .LE
Réal : Emile Chautard - Assist-Réal.

 

1917 - A GIRL'S FOLLY

 

 

SES COURTS MÉTRAGES et DOCUMENTAIRES

************************************

 

1944 - TOWN .THE
Court métrage de Josef von Sternberg

 

1935 - FASHION SIDE OF HOLLYWOOD .THE
Documentaire et court métrage de Josef von Sternberg

 

1929 - CALVAIRE DE LENA X .LE

 

1925 - 1925 STUDIO TOUR
Documentaire de ? - Uniquement apparition

 

commentaires (0)