JON HALL

Vue 395 fois

Profession:
Acteur et réalisateur américain.

Date et lieu de naissance:
23-02-1915, à Fresno dans l'État de Californie, aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
13-12-1979, à Nord d'Hollywood, Californie, aux États-Unis.

Cause du décès:
Il se suicide en se tirant une balle dans la tête à l'âge de 64 ans.

Nom de naissance:
Charles Felix Locher. - Surnommé : Le roi du Technicolor - Aussi sous le nom de : Charles Locher ou de Lloyd Crane.

État civil:
Au cours de sa vie, il se maria à deux reprises et n'eut pas d'enfant :

Marié en 1938 à la chanteuse et actrice : FRANCES LANGFORD - Jusqu'en août 1955.

Marié en février 1959 à l'actrice mexicaine : RAQUEL TORRES - Jusqu'en 1967.

Taille:
(1m88)

Commentaires: 0

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à JON HALL

Source : Movie Legends - Ajout de la vidéo le 20 août 2021 par Philippe de CinéMémorial


Jon Hall de son vrai patronyme Charles Felix Locher est né le 23 février 1915 à Fresno dans l'État de Californie, aux Etats-Unis. Fils de Felix Locher un ancien champion de patinage d'origine suisse qui à l'âge de 73 ans joua quelques rôles au cinéma grâce à son fils, sa mère était une princesse descendance de la royauté tahitienne. C'est d'ailleurs dans cette île qu'il fit son adolescence et fut le champion de natation de l'île.


Jon Hall et Dorothy Lamour - Dans le film de 1937 : Hurricane


Jon Hall fait ses études en Angleterre et en Suisse avec initialement l'intention d'entrer dans le service diplomatique. Mais à 22 ans il change d'orientation et grâce à ses relations familiales il commence sa carrière cinématographique sous le nom Charles Locher ou de Lloyd Crane. Il s'est frayé son chemin timidement en tant acteur de soutient dans « Charlie Chan à Shanghai » (1935 ) de James Tinling où il donne la réplique à Warner Oland dans le rôle titre ; aux cotés de John Wayne il campe un cavalier du Pony Express dans « Winds of the Wasteland » de Mack V. Wright ; un personnage plus remarqué avec « The lion man » (1936) de John P. McCarthy, où après l'assassinat de son père par un cheikh arabe il devient le féroce combattant El Lion et poursuive le tueur de son père.

Ce bel athlète d'1m88 tout en muscles, devenu Jon Loder va jouer une variété de rôles aventureux. Il remporte la célébrité du jour au lendemain pour le rôle du héros indigène torse nu Terangi dans le spectaculaire « L'ouragan » (1937) de John Ford, d'après le roman de son oncle James Norman Hall, deux jeunes indigènes, Marama (Dorothy Lamour), et Terangi se marient, mais lors d'une escale il frappe un homme blanc qui l'insulte, il est condamné à 6 mois de prison, en cavale ils se réfugient sur une île de Polynésie où un terrible ouragan ravage l'île de Samoa.

Après trois ans d'absence, il dépeint la vie du pionnier « Kit Karson » (1940) un film biographique de George B. Seitz, il guide un groupe de colons à travers le territoire hostile des indiens de Californie. Il retrouve Dorothy Lamour pour l'exotique et romantique « Aloma, princesse des îles » (1941) d'Alfred Santell, il est Taona qui convoite l'amour de la princesse Aloma.

Surnommé le roi du Technicolor, il trouve sa reine en la personne de la belle actrice dominicaine Maria Montez, ensemble ils se produisent dans six films d'aventures exotiques avec un cadre féerique en Technicolor et un divertissement d'évasion extrêmement populaire pendant la Seconde Guerre mondiale.

Citons : « Les mille et une nuits » (1942) de John Rawlins il est le calife Haroun-el-Raschid amoureux de la belle princesse Shéhérazade avec Turhan Bey et Sabu ; le jeune Kaloe un chasseur de requins qui tombe amoureux de la belle princesse Tahia dirigeante d'une île tropicale, dans « La sauvagesse blanche » (1943) d'Arthur Lubin. Leur aventure se poursuit avec « Sous le signe du cobra » (1944) de Robert Siodmak, la belle indigène, Tolea, est enlevée par une grande-prêtresse sanguinaire (Mary Nash), avec Kado (Sabu), Ramu son fiancé arrive à temps avant qu'elle soit jetée dans le volcan ; suivi de « La fière Tzigane » (1944) de Roy William où nos deux tourtereaux trouvent une nouvelle fois l'amour après être libérée du joug d'un terrible seigneur (Douglass Dumbrille). John Rawlins réunis une dernière le couple avec « Soudan » (1945) Maria Montez campe la reine Naila de l'ancien royaume d'Egypte, elle est trahie par le chef rebelle Herua (Turhan Bey) et réduite à l'esclavage, elle est sauvée par Merab le chef des esclaves (Jon Hall).

Entre temps, Ford Beebe, le sollicite pour son film d'horreur « La revanche de l'homme invisible » (1944), échappé d'un hôpital psychiatrique en Afrique, de retour en Angleterre, il n'a qu'une idée en tête, se venger de ses amis qui l'ont dupé, il rencontre alors un scientifique excentrique, (John Carradine) qui teste sur lui sa formule d'invisibilité, devenu invisible il exécute sa terrible vengeance.


Frances Farmer avec Jon Hall - Dans le film de 1940 : Pago-Pago, île enchantée.


Sa grande période de films exotiques passée, la vague des westerns occupe la deuxième partie de sa filmographie. Il maintient sa popularité en interprétant du bon coté de la loi, les rôles principaux. Pour Ray Taylor « L'enfant du Michigan » (1946) il campe le marshal Jim Rowen face une bande de hors-la-loi dirigée par Victor McLaglen avec Rita Johnson et Andy Devine ; et le même rôle dans « Le retour des vigilants » (1947) celui du marshal Taggart qui enquête sur une série de meurtres et se retrouve lui-même impliqué dans un meurtre avec Andy Devine et Margaret Lindsay.

Il est remarquable en Robin des bois dans « Le prince des voleurs » (1948) de Howard Bretherton avec Patricia Morison et Adele Jergens ; pour William A. Berke dans « L'inconnu aux deux colts » (1949) il campe à nouveau un marshal qui doit lutter contre une bande de hors-la loi qui veulent voler la terre des agriculteurs avec Frances Langford, Dick Foran, Julie Bishop. Le voici à nouveau torse nu en amérindien dans le western historique dans « La hache de la vengeance » (1951) de Lew Landers, il est Hannoc, un jeune prince du peuple indien du Delaware il accepte de s'allier aux Britanniques contre les Français qui empiètent le sud du Canada, mais une espionne française (Mary Castle) jette le trouble en envoutant le prince et l'empêche d'amener son peuple dans la guerre.

C'est en homme grenouille qui termine sa carrière comme acteur dans « Île interdite » (1958) de Charles B. Griffith il est engagé par un chasseur de trésors psychotique pour récupérer une émeraude qui a coulé dans un naufrage avec dans les rôles principaux Nan Adams et John Farrow. Il à réalisé et supervisé la direction du film d'horreur « Les filles de la plage et le monstre » (1965), il est le célèbre océanographe le Dr Otto Lindsay convaincu que le monstre marin qui s'attaque aux surfeurs est un poisson qui a été génétiquement modifié.

Au petit écran, Jon Hall gagna aussi une belle notoriété avec la série d'aventure « Ramar de la jungle », dont 52 épisodes ont été tournés entre 1952 et 1954, et dans lequel il a joué le rôle du Dr Tom Ramar un missionnaire soignant les indigènes en Afrique et en Inde.

Bien plus qu'un acteur, il fut aussi un pilote, un arboriculteur et un concepteur de bateaux. Il a aussi inventé un appareil pour tuer les requins et développé une caméra sous-marine pour l'US Navy, avec son père, il a également développé la carte Locher-Hall Telecurve, un dispositif cartographique révolutionnaire.

Jon Hall a été marié à la chanteuse et actrice Frances Langford de 1938 à 1955, tous deux étaient pilotes et partenaires pendant plusieurs années dans un service aérien de Santa Monica, en 1959 il épouse en deuxième noce l'actrice mexicaine Raquel Torres, dont il a divorcé quelques années plus tard, et convole à nouveau avec l'actrice mais leur deuxième tentative se termine finalement par un échec.

Fin des années 1970, on lui diagnostique un cancer de la vessie, en février 1979, il subit des traitements de chimiothérapie douloureux qu'il trouve insupportable, devenu l'ombre de lui-même, il se suicide d'une balle dans la tête le 13 décembre 1979, il avait 64 ans …


Jon Hall et Dorothy Lamour - Dans le film de 1937 : Hurricane


Source : Gary Richardson - Fait le 20 août 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


Jon Hall et Maria Montez - Dans le film de 1945 : Soudan


47 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1965 - BEACH GIRLS AND THE MONSTER .THE

 

1959 - FORBIDDEN ISLAND

 

1957 - BATEAU DE L'ENFER .LE

 

1955 - THUNDER OVER SANGOLAND

 

1954 - PHANTOM OF THE JUNGLE

 

1953 - DESTINATION DANGER

 

1953 - DÉESSE BLANCHE .LA

 

1952 - LEVÉE DES TOMAHAWKS .LA

 

1952 - DERNIER TRAIN POUR BOMBAY .LE

 

1951 - ÎLE DE L'OURAGAN .L'

 

1951 - HACHE DE LA VENGEANCE .LA

 

1951 - CORSAIRE DE CHINE

 

1950 - SUR L'ÎLE DE SAMOA

 

1949 - ZAMBA

 

1949 - MUTINÉS .LES

 

1949 - INCONNU AUX DEUX COLTS .L'

 

1948 - PRINCE DES VOLEURS .LE

 

1947 - RETOUR DES VIGILANTS .LE

 

1947 - MICHIGAN KID

 

1947 - DERNIER DES PEAUX ROUGES .LE

 

1945 - SOUDAN

 

1945 - MEN IN HER DIARY

 

1944 - SAN DIEGO I LOVE YOU

 

1944 - REVANCHE DE L'HOMME INVISIBLE .LA

 

1944 - NUITS ENSORCELÉES .LES

 

1944 - FIÈRE TZIGANE .LA

 

1944 - ALI-BABA ET LES QUARANTE VOLEURS

 

1943 - SIGNE DU COBRA .LE

 

1943 - SAUVAGESSE BLANCHE .LA

 

1942 - TUTTLES OF TAHITI .THE

 

1942 - MILLE ET UNE NUITS .LES

 

1942 - ESCADRILLE DES AIGLES .L'

 

1942 - AGENT INVISIBLE .L'

 

1941 - ALOMA, PRINCESSE DES ÎLES

 

1940 - PAGO PAGO, L'ÎLE ENCHANTÉE

 

1940 - AVENTURES DE KIT CARSON .LES

 

1939 - SAILOR'S LADY

 

1937 - MISS SCOTLAND YARD

 

1937 - HURRICANE

 

1936 - WINDS OF THE WASTELAND

 

1936 - MYSTERIOUS AVENGER .THE

 

1936 - MIND YOUR OWN BUSINESS

 

1936 - MAIN QUI ÉTREINT .LA

 

1936 - LION MAN .THE

 

1935 - MIRAGE DE L'AMOUR .LE

 

1935 - CHARLIE CHAN À SHANGHAÏ

 

1934 - WOMEN MUST DRESS

 

2 COURTS MÉTRAGES et 6 DOCUMENTAIRES :
____________________________________________

 

2001 - E ! MYSTERIES & SCANDALS
Documentaire pour une Série TV

 

2000 - BOOM ! HOLLYWOOD'S GREATEST DISASTER MOVIES
Documentaire Vidéo

 

1992 - ROCK HUDSON'S HOME MOVIES
Documentaire

 

1982 - COMING SOON
Documentaire Vidéo

 

1965 - HOLLYWOOD MY HOME TOWN
Documentaire

 

1972 - SURVIVAL OF SPACESHIP EARTH
Documentaire de Dirk Summers - Uniquement effets spéciaux Photos

 

1955 - SCREEN SNAPSHOTS 34, NO. 6 : HOLLYWOOD SHOWER OF STARS
Court métrage de Ralph Staub

 

1941 - PICTURE PEOPLE NO. 4: STARS DAY OFF
Court métrage de Ralph Staub de M. Clay Adams

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)