JOHN WAYNE

Vue 27758 fois

Profession:
Acteur, réalisateur et producteur américain.

Date et lieu de naissance:
26-05-1907, à Winterset, en Iowa, aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
11-06-1979, à Los Angeles, en Californie, aux États-Unis.
Inhumé au cimetière de Pacific View à Corona del Mar.

Cause du décès:
D'un cancer généralisé à l'âge de 72 ans.

Nom de naissance:
Marion Michael Morrison - Autre nom parfois utilisé : Duke Morrison - Surnom Duke.

État civil:
Marié le 24 juin 1933 avec : JOSEPHINE SAENZ - divorcé le 25 décembre 1945.
Ils eurent quatre enfants.
Michael Wayne (Producteur) né le 23 novembre 1934 à Los Angeles, décédé en 2003.
Patrick Wayne (Acteur) né le 15 juillet 1939 à Los Angeles
Antonia (Toni) Wayne (Actrice) née le 25 janvier 1936 - Décédée en 2000
Melinda Wayne (Actrice) née le 3 décembre 1940

Marié le 17 janvier 1946 avec : ESPERANZA BAUR - divorcé le 01 novembre 1953.

Marié le 01 novembre 1954 avec : PILAR PALETTE - Jusqu'au décès de John en 1979.
Pilar était la fille d'un sénateur Péruvien. Ils eurent trois enfants.
Aïssa Wayne (Actrice) née en 1956.
John Ethan Wayne (Acteur) né en 1962.
Marisa Wayne (Actrice) née en 1966

Au moment de sa disparition, il avait 23 petits enfants

Liaisons probable avec : Clara Bow - Joan Crawford - Marlène Dietrich - Paulette Goddard - Carmen Miranda.

Taille:
1,93 m.

Commentaires: 9

Anecdotes

Né dans une famille modeste et presbytérienne, son père est Clyde Leonard Morrison, d'ascendance irlandaise et écossaise et fils d'un vétéran de la guerre civile américaine. Sa mère est Mary Alberta Brown, d'origine irlandaise.

En 1953, il produit le premier western en relief : "Hondo, l'homme du désert".

En 1954, John Wayne épouse Pilar Pallette, la fille d'un sénateur du Pérou. Le couple a en 1956, un premier enfant, une fille Aïssa.

Sa jeunesse est marquée par une certaine pauvreté mais il est bon élève. Il devient une star de football de son lycée et est recruté au titre des bourses sportives par l'Université de Californie du Sud où il rejoindra une fraternité : Sigma Chi. Il joue également dans l'équipe de football mais une blessure met fin à sa précoce carrière athlétique, tout comme Randolph Scott avant lui (devenu aussi star de westerns) et lui fait perdre sa bourse scolaire. Il est alors obligé de mettre fin à ses études pour raison financière.

L'homme connu sous le nom de John Wayne était plus qu'un acteur, il était un humanitaire, patriote, père, mari, acteur, politicien, directeur, producteur, et surtout, un "Américain". Quand il est mort, les journaux titraient "Mr Amérique est mort".

L'aéroport du comté d'Orange, en Californie, porte son nom (Aéroport John-Wayne).

Le congrès fit frapper une médaille en son honneur.

Pilar Wayne a publié un livre sur l'acteur intitulé "John Wayne, my life with the duke" sorti en 1987.

John Wayne a été opéré une première fois d'un cancer du poumon. Il a également subi une opération à coeur ouvert et une intervention chirurgicale durant laquelle les médecins lui ont enlevé une partie de l'estomac. Malgré cela, le 9 avril 1979, il se déplace pour remettre l'Oscar du Meilleur réalisateur à Michael Cimino.

Mise à jour le 06 mai 2008 par Philippe de CinéMémorial.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à JOHN WAYNE

Mise à jour le 20 octobre 2008 par Philippe de CinéMémorial.

LE DERNIER DES GÉANTS

 

John Wayne né Marion Michael Morrison le 26 mai 1907 à Winterset, Iowa (USA). Son père Clyde Morisson était pharmacien, il était en mauvaise santé et ses poumons exigeaient un climat sec. La famille, Clyde, Mary et son fils Marion, a déménagé, en 1916, pour le climat plus chaud de la Californie méridionale, non loin d'un village baptisé Hollywood. Là, ils ont essayé de développer un ranch près du désert de Mojave.

L'opération a échoué, la famille s'est alors déplacée à Glendale où Marion pour payer des médicaments à son père, a vendu des journaux, et a eu un chien d'Airedale appelé "Duc" (l'origine de son surnom).

Il a fait ses études à l'université de Californie du Sud. Il était le symbole du cow-boy américain taillé dans le roc de la Vallée de la Mort et né sur un cheval. C'est en 1927 qu'il débute à la Fox comme accessoiriste. John Ford lui donne sa chance avec (La maison du bourreau). Ce sera le début d'une longue amitié. Wayne tourne de nombreux westerns de série B sans beaucoup trancher dans le lot des cow-boys hollywoodiens. Mais il est déjà en vedette dans (La piste des géants - The Big Trail), un film plus ambitieux que les westerns habituels qu'il a tournés et qu'il tournera ensuite. Toutefois il faut attendre (La chevauchée fantastique - Stagecoach) de Ford, archétype du western, pour qu'il s'impose vraiment. L'image qu'il va progressivement donner de lui, à travers plus de cent films, c'est celle de l'Américain fort et sûr de son bon droit.

Avec ses fils, Michael et Patrick ils créent leur propre société de production, "Wayne-Fellowes" puis "Batjac", en 1952. John Wayne divorce pour la deuxième fois en 1953, et se re-marie avec Pilar Pallette, la fille d'un sénateur du Pérou qui donne naissance à son cinquième enfant: Aissa. En 1963 il se fait enlever un poumon cancéreux et s'en sort.

Conservateur et patriote. Wayne deviendra dans la vie politique des États-Unis un des partisans de l'aile droite des Républicains. Lors de la polémique qui entoura l'intervention des États-Unis au Viêt-nam, il prit parti en faveur de cette intervention qu'il exalta dans (Les bérets verts - The Green Berets) dont il fut coréalisateur. Deux ans plus tard sortait (Cent dollars pour un shérif - True Grit) qui lui valut l'oscar de 1969. Il avait auparavant tourné un incontestable chef-d'oeuvre, (Alamo). Homme de cinéma complet. Son imposante filmographie est jalonnée d'éblouissantes réussites signées Walsh, Ford surtout, Hawks, Wellman, etc. Hawks disait de lui: " Wayne est sous-estimé. Il est bien meilleur acteur que sa réputation ne le laisse croire. Il donne à un film homogénéité et solidité. Il peut faire croire à beaucoup de choses. S'il grogne au cours du tournage, vous pouvez être sûr qu'il y a quelque chose de faux dans la scène que vous tournez. Il n'est peut-être pas capable de vous l'expliquer, mais c'est à vous de découvrir ce qui le tracasse. " Son dernier film porte en français un titre évocateur : Le dernier des géants.

Le 12 janvier 1979, il subit une grave intervention chirurgicale : l'estomac atteint par un cancer lui est presque totalement enlévé. Dès lors il enchaîne les entrées et sorties de l’hôpital. Lors de l'une de ses rares sorties, il est présent le 9 avril 1979 à la cérémonie des Oscars ou il remet l'Oscar du meilleur réalisateur à Michael Cimino. Le 11 juin 1979, à 17h23, il meurt à Los Angeles, des suites d'une opération d'un cancer en voie de généralisation. Ce jour-là, l'Amérique perdait son héros national.

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1978 - Prix du choix du public de l'acteur de cinéma favori - People's Choice Awards, États-Unis.

1977 - Prix du choix du public de l'acteur de cinéma favori - People's Choice Awards, États-Unis.

1976 - Prix du choix du public de l'acteur de cinéma favori - People's Choice Awards, États-Unis.

1976 - Prix Pomme d'Or - Star masculine de l'année - Golden Apple Awards, États-Unis.

1975 - Prix du choix du public de l'acteur de cinéma favori - People's Choice Awards, États-Unis.

1970 - Pour : CENT DOLLARS POUR UN SHÉRIF - Oscar - Meilleur acteur - Academy Awards, États-Unis.

1970 - Pour : CENT DOLLARS POUR UN SHÉRIF - Wrangler de Bronze - Pour son interprétation dans un film de cinéma de Western Heritage Awards, États-Unis.

1970 - Pour : CENT DOLLARS POUR UN SHÉRIF - Golden Globe - Meilleur acteur de cinéma catégorie drame, États-Unis.

1970 - Pour : CENT DOLLARS POUR UN SHÉRIF - Laurel d'Or - Meilleure interprétation masculine - Action, États-Unis.

1969 - Pour : CHISUM - Laurel d'Or - Meilleure interprétation masculine - Action, Étatst-Unis.

1966 - Prix Cecil B. DeMille - Golden Globes, États-Unis.

1965 - Prix Pomme d'Or - Meilleur acteur le plus Coopératif de l'année - Golden Apple Awards, États-Unis.

1963 - Pour : LE GRAND MCLINTOCK - Laurel d'Or - Meilleure interprétation masculine - Action, États-Unis.

1962 - Pour : L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE - Wrangler de Bronze - Pour son interprétation dans un film de Western Heritage Awards, États-Unis.

1962 - Pour : L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE - Laurel d'Or - Meilleure interprétation masculine - Action, États-Unis.

1961 - Pour : LES COMANCHEROS - Laurel d'Or - Meilleure interprétation masculine - Action, États-Unis.

1961 - Pour : LES COMANCHEROS - Wrangler de Bronze - Pour son interprétation dans un film de cinéma, Western Heritage Awards, États-Unis.

1961 - Pour : ALAMO - Wrangler de Bronze - Pour son interprétation dans un film de cinéma, Western Heritage Awards, États-Unis.

1961 - Pour : ALAMO - Laurel d'Or - Meilleure interprétation masculine - Action, États-Unis.

1953 - Golden Globe de l'acteur favori dans le monde - Golden Globes, États-Unis.

1950 - Pour : IWO JIMA - La star masculine la plus populaire - Photoplay Awards, États-Unis.

 

Filmographie

 

175 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1976 - DERNIER DES GÉANTS .LE

 

1975 - BIBLE ET UN FUSIL .UNE

 

1975 - BRANNIGAN

 

1974 - SILENCIEUX AU BOUT DU CANON .UN

 

1973 - CORDES DE LA POTENCE .LES

 

1972 - VOLEURS DE TRAINS .LES

 

1971 - COW-BOYS .LES

 

1971 - BIG JAKE

 

1970 - RIO LOBO

 

1969 - CHISUM

 

1969 - GÉANTS DE L'OUEST .LES

 

1969 - CENT DOLLARS POUR UN SHÉRIF

 

1968 - FEUX DE L'ENFER .LES

 

1968 - BÉRETS VERTS .LES

 

1967 - EL DORADO

 

1966 - CARAVANE DE FEU .LA

 

1966 - OMBRE D'UN GÉANT .L'

 

1965 - QUATRE FILS DE KATIE ELDER .LES

 

1965 - PREMIÈRE VICTOIRE

 

1965 - PLUS GRANDE HISTOIRE JAMAIS CONTÉE .LA

 

1964 - PLUS GRAND CIRQUE DU MONDE .LE

 

1963 - GRAND MCLINTOCK .LE

 

1962 - TAVERNE DE L’IRLANDAIS .LA

 

1962 - HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE .L'

 

1962 - CONQUÊTE DE L'OUEST .LA

 

1962 - HATARI !

 

1961 - JOUR LE PLUS LONG .LE

 

1961 - DIX DU TEXAS

 

1961 - COMANCHEROS .LES

 

1960 - ALAMO

 

1960 - GRAND SAM .LE

 

1959 - CAVALIERS .LES

 

1959 - RIO BRAVO

 

1958 - BARBARE ET LA GEISHA .LE

 

1958 - I MARRIED A WOMAN

 

1958 - ESCORTE POUR L'OREGON

 

1958 - CHINA DOLL

 

1957 - CITÉ DISPARUE .LA

 

1957 - AIGLE VOLE AU SOLEIL .L'

 

1957 - ESPIONS S'AMUSENT .LES

 

1956 - VOL SENSATIONNEL .UN

 

1956 - PRISONNIÈRE DU DÉSERT .LA

 

1956 - LÉGITIME DÉFENSE

 

1956 - SEPT HOMMES À ABATTRE

 

1956 - ADIEU LADY

 

1955 - CONQUÉRANT .LE

 

1955 - ALLÉE SANGLANTE .L'

 

1955 - RENARD DES OCÉANS .LE

 

1954 - TRACK OF THE CAT

 

1954 - ÉCRIT DANS LE CIEL

 

1953 - HONDO, L'HOMME DU DÉSERT

 

1953 - AVENTURE DANS LE GRAND NORD

 

1953 - HOMME PAS COMME LES AUTRES .UN

 

1952 - BIG JIM MCLAIN

 

1952 - HOMME TRANQUILLE .L'

 

1951 - DAME ET LE TORÉADOR .LA

 

1951 - OPÉRATION DANS LE PACIFIQUE

 

1951 - DIABLES DE GUADALCANAL .LES

 

1950 - RIO GRANDE

 

1949 - IWO JIMA

 

1949 - CHARGE HÉROÏQUE .LA

 

1949 - BAGARREUR DU KENTUCKY .LE

 

1948 - RÉVEIL DE LA SORCIÈRE ROUGE .LE

 

1948 - FILS DU DÉSERT .LE

 

1948 - MASSACRE DE FORT APACHE .LE

 

1948 - RIVIÈRE ROUGE .LA

 

1947 - TAÏKOUN

 

1946 - CHEVAUCHÉE DE LA GLOIRE .LA

 

1947 - ANGE ET LE MAUVAIS GARÇON .L'

 

1946 - SANS RÉSERVE

 

1945 - SACRIFIÉS .LES

 

1945 - FEMME DU PIONNIER .LA

 

1945 - RETOUR AUX PHILIPPINES

 

1944 - BELLE DE SAN FRANCISCO .LA

 

1944 - AMAZONE AUX YEUX VERTS .L'

 

1944 - ALERTE AUX MARINES

 

1943 - RUÉE SANGLANTE .LA

 

1943 - QUELQUE PART EN FRANCE

 

1943 - FILLE ET SON COW-BOY .LA

 

1942 - FIÈVRE DE L'OR NOIR .LA

 

1942 - TIGRES VOLANTS .LES

 

1942 - SACRAMENTO

 

1942 - ÉCUMEURS .LES

 

1942 - NAUFRAGEURS DES MERS DU SUD .LES

 

1941 - LADY FOR A NIGHT

 

1941 - RETOUR DU PROSCRIT .LE

 

1941 - FILLE DU PÉCHÉ .LA

 

1941 - A MAN BETRAYED

 

1940 - HOMMES DE LA MER .LES

 

1940 - MAISON DES SEPT PÉCHÉS .LA

 

1940 - DÉRACINÉS .LES

 

1940 - ESCADRON NOIR .L'

 

1939 - PREMIER REBELLE .LE

 

1939 - NEW FRONTIER

 

1939 - WYOMING OUTLAW

 

1939 - THREE TEXAS STEERS

 

1939 - NIGHT RIDERS .THE

 

1939 - CHEVAUCHÉE FANTASTIQUE .LA

 

1938 - RED RIVER RANGE

 

1938 - ENVOYÉ DE SANTA FÉ .L'

 

1938 - OVERLAND STAGE RAIDERS

 

1938 - PALS OF THE SADDLE

 

1937 - BORN TO THE WEST

 

1937 - ADVENDURE'S END

 

1937 - IDOLE DE LA FOULE .L'

 

1937 - I COVER THE WAR

 

1937 - CALIFORNIE EN AVANT !

 

1936 - LONELY TRAIL .THE

 

1936 - CONFLICT

 

1936 - PIRATES DE LA MER .LES

 

1936 - WINDS OF THE WASTELAND

 

1936 - KING OF THE PECOS

 

1936 - LAWLESS NINETIES .THE

 

1936 - OREGON TRAIL .THE

 

1935 - NEW FRONTIER .THE

 

1935 - TEXAS TERROR

 

1935 - PARADISE CANYON

 

1935 - DESERT TRAIL .THE

 

1935 - LAWLESS RANGE

 

1935 - WESTWARD HO

 

1935 - RAINBOW VALLEY

 

1935 - CAVALIER DE L'AUBE .LE

 

1934 - SOUS LE SOLEIL DE L'ARIZONA

 

1934 - TERRITOIRE SANS LOI .LE

 

1934 - HÉRITAGE DU CHERCHEUR D'OR .L'

 

1934 - TERREUR DANS LA VILLE

 

1934 - RANDY RIDES ALONE

 

1934 - HOMME DE L'UTAH .L'

 

1934 - PANIQUE A YUCCA CITY

 

1934 - À L’OUEST DES MONTAGNES

 

1934 - MINE DU TEXAN .LA

 

1933 - JUSTICE POUR UN INNOCENT

 

1933 - COLLEGE COACH

 

1933 - CHEVALIER DU DESTIN .LE

 

1933 - LILIANE

 

1933 - HOMME DE MONTEREY .L'

 

1933 - DEUXIÈME AURORE .LA

 

1933 - SA SECRÉTAIRE PRIVÉE

 

1933 - SOMEWHERE IN SONORA

 

1933 - SIGNAL .LE

 

1933 - TROIS MOUSQUETAIRES .LES

 

1933 - TELEGRAPH TRAIL .THE

 

1932 - GRANDE PANIQUE .LA

 

1932 - TEXAS CYCLONE

 

1932 - THAT'S MY BOY

 

1932 - RIDE HIM, COWBOY

 

1932 - TWO-FISTED LAW

 

1932 - LADY AND GENT

 

1932 - HURRICANE EXPRESS .THE

 

1932 - SHADOW OF THE EAGLE

 

1932 - HAUNTED GOLD

 

1931 - MAKER OF MEN

 

1931 - RANGE FEUD .THE

 

1931 - DECEIVER .THE

 

1931 - ARIZONA

 

1931 - THREE GIRLS LOST

 

1931 - GIRLS DEMAND EXCITEMENT

 

1930 - PISTE DES GÉANTS .LA

 

1930 - CHEER UP AND SMILE

 

1930 - BORN RECKLESS

 

1930 - ROUGH ROMANCE

 

1929 - FORWARD PASS .THE

 

1929 - ARCHE DE NOÉ .L'

 

1929 - GARDE NOIRE .LA

 

1930 - HOMMES SANS FEMMES

 

1928 - SALUTE

 

1928 - SPEAKEASY

 

1928 - WORDS AND MUSIC

 

1928 - QUATRE FILS .LES

 

1928 - MAISON DU BOURREAU .LA

 

1927 - DROP KICK .THE

 

1927 - SIGNAL DE FEU .LE

 

1927 - MAMAN DE MON COEUR

 

1926 - BARDELYS LE MAGNIFIQUE

 

1926 - GREAT K & A TRAIN ROBBERY .THE

 

1926 - TOM, CHAMPION DU STADE

 

4 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1970 - HARRY JACKSON : A MAN AND HIS ART
Téléfilm - Uniquement narrateur

 

1970 - SWING OUT, SWEET LAND
Documentaire de 73 min. pour la télévision De Stan Harris - Dans son propre rôle
Avec Ann-Margret, Lucille Ball, Jack Benny, Dan Blocker

 

1970 - RAQUEL
Téléfilm - De David Winters
Avec Raquel Welch, Bob Hope, Tom Jones

 

1967 - HONDO AND THE APACHES
Téléfilm de De Lee H. Katzin
(Uniquement prod.)
Avec Ralph Taeger, Kathie Browne, Michael Rennie, Noah Beery Jr., Gary Clarke

 

14 COURTS MÉTRAGES:
____________________________________________

1977 - THAT'S ACTION
Documentaire de G. David Schine

 

1976 - CHESTY : A TRIBUTE TO A LEGEND
Documentaire biographique

 

1971 - AMERICAN WEST OF JOHN FORD .THE

 

1970 - NO SUBSTITUTE FOR VICTORY
Documentaire de Robert F. Slatzer- uniquement narrateur

 

1967 - A NATION BUILDS UNDER FIRE
Documentaire - court métrage de 40 Mn. D'Harry Middleton - Dans son propre rôle

 

1962 - NEATH ARIZONA SKIES
Court métrage de 9 Min. De Robert N. Bradbury
Avec Lucile Browne, Jay Wilsey, Frank Ball

 

1955 - SCREEN SNAPSHOTS : THE GREAT AL JOLSON
Court métrage 10 Min. De Ralph Staub - Dans son propre rôle

 

1953 - THREE LIVES
Documentaire - court métrage de 25 Min. D'Edward Dmytryk - Uniquement commentateur

 

1952 - MIRACLE IN MOTION
Court métrage de 3 Min. - Uniquement narrateur

 

1951 - SCREEN SNAPSHOTS : HOLLYWOOD AWARDS
Court métrage de 10 Min. De Ralph Staub - Dans son propre rôle

 

1951 - SCREEN SNAPSHOTS : RENO'S SILVER SPUR AWARDS
(Documentaire - court métrage de 9 Mn. De Ralph Staub - Dans son propre rôle

 

1950 - DANGEROUS STRANGER .THE
Court métrage de 10 Min. De Sid Davis - Uniquement producteur

 

1949 - SCREEN SNAPSHOTS : HOLLYWOOD RODEO
Court métrage de 10 Min. De Ralph Staub - Dans son propre rôle
Avec Gene Autry, Montie Montana, Jane Russell, Ralph Staub

 

1941 - MEET THE STARS : STARS PAST AND PRESENT
Documentaire - court métrage de 9 Min. D'Harriet Parsons

 

1940 - MEET THE STARS : COWBOY JUBILEE
Documentaire - court métrage de 10 Min. D'Harriet Parsons - Dans son propre rôle

 

1932 - HOLLYWOOD HANDICAP .THE
Court métrage de 20 Min.
De Charles Lamont et Buster Keaton
Avec Marion Byron, Anita Stewart, Bert Wheeler, Dorothy Christy

 

1932 - RUNNING HOLLYWOOD

 

1932 - VOICE OF HOLLYWOOD NO. 13 .THE
Court métrage de 12 Min. De Mack D'Agostino - Uniquement sa voix
Avec George Bancroft, El Brendel, Gary Cooper, Jackie Cooper

________________________________________________

 

commentaires (9)

batista

21-06-2009 15:43:31

j ai aimé la biographie,grandi avec ses films qui mon fait rêves même aujourd hui.cet mon acteur préféré vraiment un géant pourrai je trouver des documentaires merci.

hugongerard

09-07-2009 11:47:53

Pas évident et pas facile de reconnaître le DUKE ( JOHN WAYNE) dans LA PLUS GRANDE HISTOIRE JAMAIS CONTEE , la grande fresque biblique de Georges Stevens dans lequel il tenaît le rôle d ' un centurion , faut-il avoir les yeux bien aiguisés pour le reconnaître vraiment , autant chercher une aiguille dans une botte de foin , Moi j ' ai du mal à le reconnaître dans ce rôle , plus reconnaissable dans les westerns .

schoolmeesters

30-03-2010 13:00:37

j'ai 65 ans et je ne me lasserai jamais de voir ses westerns c'etait le meilleur VIVE LE DUCK

bruno

16-05-2010 18:00:26

j adore cette acteur et je crois qu il nous manque a tous ces fan * salus le duck *

hugongerard

14-11-2010 10:30:11

Ses parents auraient du lui donné le prénom de Duke , plutôt que celui de John : Duke Wayne çà sonnait bien , c ' était aussi son surnom .

compagnon

20-10-2011 18:28:16

patrice personne ne le remplacera jaurai bien voulu le rencontrer il etait formidable acteur on ne l oublira jamai

VERGE

13-06-2012 10:24:29

J'AURAI AIME CONNAITRE CET HOMME IL AVAIT TOUT POUR PLAIRE QUEL GRAND ACTEUR HEUREUSEMENT NOUS AVONS SES FILMS

hugongerard

08-01-2013 09:32:31

Sa voix française : Raymond Loyer le doublant presque dans la plupart de ses films , mais aussi : Jean Martinelli , Claude Bertrand , pour : Le grand Sam d ' Henry Hathaway ( 1961) etc.

hugongerard

24-04-2016 15:30:38

Une erreur dans sa filmographie , il ne joue pas dans : Les pillards de Mexico ( 1953) de John Farrow , c était Glenn Ford .