JEAN NEGRONI

Vue 12167 fois

Profession:
Comédien de cinéma et de théâtre français.

Date et lieu de naissance:
04-12-1920, à Constantine, Algérie.

Date et lieu du décès:
28-05-2005, à L'ile rousse, Corse, France.

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 84 ans.

Nom de naissance:
Jean Gaston Marie Négroni.

État civil:
?

Taille:

Commentaires: 0

Anecdotes

Son fils, David Négroni est également comédien.

Jean Négroni rencontre le théâtre à travers Albert Camus qui, à la fin des années 1930, l'incite à jouer dans Le Retour de l'enfant prodigue. Ainsi naît une vocation. En 1944, à Paris, le jeune homme rencontre son deuxième "père" de scène, Jean Vilar.

De 1968 à 1976 il est le créateur et directeur de la Maison de la Culture de Créteil.

Avec Bernard Noël, Michel Bouquet, Alain Cuny, Silvia Monfort ou Jeanne Moreau ­ - appelée "la môme" par Vilar ; elle n'a pas 20 ans, Jean Négroni est de ceux qui font le premier voyage vers Avignon. Pendant sept ans, à Avignon et à Paris, il jouera dans Richard II, Le Prince de Hombourg et Lorenzaccio (avec Gérard Philipe), La Mort de Danton...

Le comédien, amoureux de poésie, prêtera sa voix à des émissions de radio. Et il répond "oui" quand, en 2000, le compositeur Pierre Henry lui demande d'accompagner sa musique dans Mix. Ainsi restera la voix d'une belle vie.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Le comédien et metteur en scène Jean Négroni, initié au théâtre par Albert Camus, compagnon de la première heure de Jean Vilar et créateur de la Maison de la Culture (MC) de Créteil (Val-de-Marne), est mort, à 84 ans, dans la nuit de vendredi à samedi en Corse, a-t-on appris samedi par sa famille.

Jean Négroni s'était installé auprès de sa fille sur l'Ile de Beauté dans une maison de retraite à l'Ile Rousse (Haute-Corse) où il s'est éteint.

Né le 4 décembre 1920 à Constantine en Algérie, il affirmait devoir à Albert Camus son coup de foudre pour le théâtre. L'écrivain l'avait fait jouer dans "Le retour de l'enfant prodige" de Gide, à la fin des années trente.Installé en métropole, il fit la connaissance de Jean Vilar dont il intégra, dès 1944, la Compagnie des 7 et dont il devint comédie-assistant-metteur en scène. Avec cette troupe, il fut de la distribution de trois créations, "Voyage au bout de la nuit" d'après Céline, "Le bar du crépuscule" de Koestler et "Meurtre dans la cathédrale" de T.S. Eliot.

Il devait ensuite accompagner Jean Vilar comme comédien dans la première période de l'aventure du TNP et du Festival d'Avignon. Le nom de Jean Négroni est associé à nombre des succès du TNP, dans des productions de pièces du répertoire et davantage contemporaines : "Richard II", "Le conte d'hiver", "Le prince de Hombourg", "Lorenzaccio", "La mort de Danton", "Arturo Ui" et "Mère Courage" etc...Après neuf ans de compagnonnage avec Jean Vilar, Jean Negroni collabora aussi un temps avec la Compagnie Renaud-Barrault, mais il fut alors surtout le créateur et le directeur de 1968 à 1976 de la Maison de la Culture André Malraux de Créteil.

Il devait y mener avec son équipe un travail d'initiation aux diverses formes de spectacle destiné au public des cités nouvelles de cette banlieue est de Paris. Faute de moyens suffisants, il démissionna de son poste de directeur.Comme comédien, doté d'une belle voix grave et d'une diction impeccable, il a participé à de nombreuses émissions radiophoniques pour France Culture, à des dramatiques pour la télévision. Son incarnation de Robespierre pour "La caméra explore le temps" dans "La terreur et la vertu" fut particulièrement remarquée en 1964 et Robert Hossein fit appel à lui, en 1990, pour ce personnage dans une de ses grands spectacles historiques sur la Révolution française.Jean Negroni, metteur en scène, monta surtout Molière, Marivaux, mais aussi Ionesco, Claudel, Arrabal et Camus et sa dernière apparition notable sur une scène fut à Paris en 2001 et 2002 dans "Marie Hasparren" au Théâtre.

Source : AFP.

Filmographie

 

14 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

1979 - NOCES DE SÈVE
Réal : Philippe Arthuys

 

1979 - I COMME ICARE

 

1976 - POURQUOI ?

 

1975 - ALPAGUEUR .L'

 

1966 - DEUXIÈME SOUFFLE .LE

 

1965 - PARIS BRÛLE-T-IL ?

 

1965 - DAME DE PIQUE .LA
Réal : Léonard Keigel

 

1964 - CAGE DE VERRE .LA
Réal : Jean-Louis Lévi Alvares et Philippe Arthuy

 

1960 - ENCLOS .L'
Réal : Armand Gatti

 

1957 - CERTAIN MONSIEUR JO .UN
Réal : René Jolivet

 

1945 - PATRIE
Réal : Louis Daquin

 

1942 - CADETS DE L'OCÉAN .LES

 

1941 - PREMIER RENDEZ-VOUS

 

1942 - INCONNUS DANS LA MAISON .LES

 

 

7 COURTS MÉTRAGES ET 1 DOCUMENTAIRE

************************************

 

1991 - CÉLESTE
Court métrage de Laurent Tuel

 

1972 - JEAN VILAR, UNE BELLE VIE
Documentaire - Réal : Jacques Rutman

 

1970 - TEMPS POUR LA MÉMOIRE .UN
Court métrage - Réal : Georges Pessis

 

1968 - MARIO PRASSINOS
Court métrage - Réal : Lucien Clergue

 

1965 - DERNIER MATIN DE ALEXANDRE POUCHKINE .LE
Court métrage - Réal : Maurice Fasquel

 

1964 - JOURNÉE DE PERNETTE .LA
Court métrage - Réal : Alain Saury

 

1963 - DEMOISELLE DE COEUR .LA
Court métrage - Réal : Philippe Arthuys

 

1960 - SOURIRE .LE
Court métrage - Réal : Serge Bourguignon

 

 

 

commentaires (0)