JEAN DELANNOY

Vue 43494 fois

Profession:
Acteur, monteur, metteur en scène, producteur et réalisateur français.

Date et lieu de naissance:
12-02-1908, à Noisy-le-Sec, Seine-Saint-Denis, France.

Date et lieu du décès:
18-06-2008, à Guanville, Eure-et-Loir, France.

Cause du décès:
De mort naturelle ? - Jean Delannoy était âgé de 100 ans.

Nom de naissance:
Jean-François Henri Delannoy.

État civil:
?

Taille:
?

Commentaires: 4

Anecdotes

Né le 2 janvier 1908, Jean Delannoy a hésité entre plusieurs orientations - journaliste, décorateur, démarcheur de banque - avant de plonger dans le monde du cinéma où il a été tour à tour monteur et acteur avant de passer à la réalisation et de participer régulièrement à l'écriture de ses scénarios.

Auteur méticuleux de plus d'un trentaine de films, il est chahuté dans les années 1950 par les cinéastes de la Nouvelle Vague (Godard, Truffaut...) qui lui reprochent son académisme d'habile technicien.

En 1973 il fut membre du jury du festival de Cannes.

En 1986, il a reçu un César d'honneur remis des mains de Michèle Morgan.

Jean Delannoy, qui avait intitulé ses mémoires «Aux Yeux du souvenir», titre de l'un de ses films, était commandeur des Arts et lettres, grand officier de la Légion d'honneur et grand croix de l'ordre national du mérite.

Jean Delannoy a travaillé pour la télévision pour laquelle il réalisa des feuilletons et des téléfilms. En 1982, il devient président de l'Académie Nationale du cinéma.

Parmi les ses films les plus célèbres citons :

"MACAO" qui à sa sortie, le 16 décembre 1942, était interdit aux moins de 16 ans. Le film, terminé en 1939, était resté dans sa boîte, les allemands étant en mauvais termes avec Monsieur VON STROHEIM, vedette du film, risquaient de le saisir.

"L'ENFER DU JEU", présenté deux ans plus tard, était tout simplement "MACAO", épuré de tous les passages où apparaissait E. VON STROHEIM, pour leur substituer des scènes équivalentes, interprétées par Pierre RENOIR.

Après la guerre, la 1ère version fut remise en exploitation.

Son 50ème et dernier film "MARIE DE NAZARETH" a été tourné durant l'été 1994 et a couronné 60 ans de carrière. Je pense, dit-il, avoir servi à la fois Marie et sa Sainteté. Ce film, Marie de Nazareth, fut présenté au Pape en janvier 1996. C'est mon testament, je ne ferai plus d'autres film après."

Bibliographies :

Aux yeux du souvenir : bloc-notes 1944-1996
Jean Delannoy.- Paris : Les Belles Lettres, 1998
Jean Delannoy : filmographie, propos, témoignages
Aulnay-sous-Bois : Institut Jacques-Prévert, 1985

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Entre sa première œuvre, «Paris-Deauville» sortie sur les écrans en 1934 et sa dernière production, « Marie de Nazareth » en 1995, Jean Delannoy aura écrit et réalisé une cinquantaine de films sur une période de plus 60 ans ; et travaillé avec la plupart des grands acteurs du siècle dernier.

Né le 12 janvier 1908 à Noisy-le-Sec, Jean Delannoy a commencé sa carrière cinématographique comme décorateur, avant d’endosser successivement les rôles d’acteur puis de monteur avant de finalement se lancer dans l’écriture et la réalisation. Ce véritable artisan d’un cinéma de « qualité française » a été l’un des plus grands adaptateurs d’oeuvres littéraires pour le grand écran, à l’image – dans un autre genre d’un Stanley Kubrick.

Il se fera d’ailleurs connaître du grand public en travaillant avec Jean Cocteau pour sur son film « L’éternel retour », en 1943, avant de confirmer dans cette veine en réalisant « La Symphonie pastorale » , film inspiré de l’œuvre d’André Gide, qui lui vaudra la Palme d’or au Festival de Cannes et le prix d’interprétation à son actrice principale Michèle Morgan.

Jean Delannoy connaîtra au cours de sa longue carrière des succès retentissants, pour des films connus de tous aujourd’hui comme « Notre-Dame de Paris » avec Gina Lollobrigida et Anthony Quinn ; mais aussi « La Princesse de Clèves » et « Le Bossu ». Dès la fin des années 40, Jean Delannoy fait déjà partie des réalisateurs les plus importants du paysage cinématographique français.

Dans les années 50, il travaillera à plusieurs reprises avec Jean Gabin, notamment dans les films « Maigret et l’affaire Saint-Fiacre », « Maigret tend un piège », « La minute de vérité », « Le Baron de l’écluse » et « Chiens perdus sans colliers ». Jean Gabin sera l’acteur fétiche de Jean Delannoy durant cette période.

Jean Delannoy réalisera également des films très connus comme « Le soleil des voyous » en 1967, « Les Sultans » en 1966 avec Philippe Noiret et Louis Jourdan ou « Pas folle la guêpe » en 1972 avec Anny Duperey et Daniel Ceccaldi.

En 1968, Jean Delannoy et d’autres cinéastes de sa génération se verront reprocher leur académisme par les cinéastes de la Nouvelle Vague ; mais il n’en demeurera pas moins un cinéaste dont les films sont les plus regardés par les téléspectateurs lors de leurs rediffusions télévisuelles.

Hormis ses activités créatrices, Jean Delannoy a également été président de l’Association des auteurs de films de 1965 à 1967 ; de l’Institut des Hautes Etudes Cinématographiques (IDHEC) et du Syndicat National des Auteur et des Compositeurs de 1976 à 1981.

Outre sa Palme d’or, il a été récompensé aux Festivals de Venise et de Berlin ; et a reçu plusieurs décorations officielles, dont le ruban de Grand Officier de la Légion d’Honneur.

Source : Actualié-Française. - Fait le 18 juin 2008 par Philippe de CinéMémorial.

SES RÉCOMPENSES :

1997 - Médaille d’Or - C.I.D.A.L.C - Pour l’ensemble de sa carrière.
1986 - César d’Honneur pour l’ensemble de sa carrière.
1981 - Grand Prix de la S.A.C.D.
1950 - Pour : DIEU A BESOIN DES HOMMES - Grand Prix de Venise, Italie.
1946 - Pour : LA SYMPHONIE PASTORALE - Grand Prix - Festival de Cannes, France.

Filmographie

 

51 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS.
_________________________________

 

1994 - MARIE DE NAZARETH

 

1989 - PASSION DE BERNADETTE .LA

 

1987 - BERNADETTE

 

1972 - PAS FOLLE LA GUÊPE

 

1969 - PEAU DE TORPÉDO .LA

 

1967 - SOLEIL DES VOYOUS .LE

 

1965 - SULTANS .LES

 

1965 - LIT À DEUX PLACES .LE

 

1964 - MAJORDOME .LE

 

1964 - AMITIÉS PARTICULIÈRES .LES

 

1962 - VÉNUS IMPÉRIALE

 

1961 - RENDEZ-VOUS .LE

 

1960 - PRINCESSE DE CLÈVES .LA

 

1960 - FRANÇAISE ET L'AMOUR .LA

 

1959 - MAIGRET ET L'AFFAIRE SAINT-FIACRE

 

1959 - BARON DE L'ÉCLUSE .LE

 

1958 - GUINGUETTE

 

1958 - MAIGRET TEND UN PIÈGE

 

1956 - NOTRE-DAME DE PARIS

 

1955 - MARIE-ANTOINETTE

 

1955 - CHIENS PERDUS SANS COLLIER

 

1954 - OBSESSION

 

1953 - SECRETS D'ALCÔVE 1953 - ROUTE NAPOLÉON .LA

 

1952 - MINUTE DE VÉRITÉ .LA

 

1952 - DESTINÉES

 

1951 - GARÇON SAUVAGE .LE

 

1950 - DIEU A BESOIN DES HOMMES

 

1948 - SECRET DE MAYERLING .LE

 

1948 - AUX YEUX DU SOUVENIR

 

1947 - JEUX SONT FAITS .LES

 

1946 - SYMPHONIE PASTORALE .LA

 

1945 - PART DE L'OMBRE .LA

 

1944 - BOSSU .LE

 

1943 - ÉTERNEL RETOUR .L'

 

1942 - PONTCARRAL, COLONEL D'EMPIRE

 

1942 - ASSASSIN A PEUR LA NUIT .L'

 

1941 - FIÈVRES

 

1940 - DIAMANT NOIR

 

1939 - MACAO, L'ENFER DU JEU

 

1938 - VÉNUS DE L'OR .LA

 

1938 - PARADIS DE SATAN .LE

 

1937 - TAMARA LA COMPLAISANTE

 

1933 - PARIS-DEAUVILLE

 

1933 - CASANOVA

 

1932 - ÉTOILE DISPARAÎT .UNE

 

1932 - FILS IMPROVISÉ .LE

 

1936 - CLUB DE FEMMES

 

1928 - GRANDE PASSION .LA

 

1927 - MISS HELYETT

 

1927 - CASANOVA

 

5 COURTS MÉTRAGES
____________________________________________

 

1932 - FRANCHES LIPPÉES
Court métrage de 20 Min.

 

1934 - UNE VOCATION IRRÉSISTIBLE
Court métrage de 32 Min.

 

1937 - NE TUEZ PAS DOLLY
Court métrage de 37 Min.

 

1934 - L'ÉCOLE DES DÉTECTIVES
Court métrage de 28 Min.

 

1934 - LA MOULE
Court métrage de 15 Min.

 

5 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1987 - TOUT EST DANS LA FIN
Téléfilm - Réal+Adapt : de Jean Delannoy

Avec : Michel Beaune - Beppe Chierici - Michel Creton - Michel Duchaussoy - Fiona Gélin

 

1983 - CRIME DE PIERRE LACAZE .LE
Téléfilm - Réal : Jean Delannoy

Avec : Roger Hanin - Marie-France Pisier - Michel Creton - Corinne Marchand - André Falcon

 

1981 - FRÈRE MARTIN
Téléfilm - Réal+Scén : Jean Delannoy Avec : Philippe Clay - Michel Creton - Georges Wilson

 

1980 - ÉTÉ INDIEN .L' Téléfilm - Réal+Scén : Jean Delannoy

Avec : Brigitte Fossey - Pierre Vernier - Frank David - Béatrice Agenin - Fred Personne

 

1978 - HAMLET
Téléfilm - Réal : Jean Delannoy

 

_______________________ FIN_____________________

commentaires (4)

hugongerard

20-06-2008 08:43:12

Honte aux JT ( journeaux télévisés , qui ont trés peu parlé de l hommage à JEAN DELANNOY disparu le jeudi 19 juin 2008 , un hommage qui est passé trop vite . Les chaînes repasseront-elles des films comme MARIE ANTOINETTE LA SYMPHONIE PASTORALE LES JEUX SONT FAITS sans oublier L ETERNEL RETOUR etc.

hugongerard

21-06-2008 09:20:01

J ' ai toujours adoré les films de ce grand artisan de nôtre cinéma glamour français car il n ' en reste plus beaucoup dans ce domaine , sont-ils tous partis , je pourrais en citer 1 qui reste encore parmi nous DENYS DE LA PATELLIERE , le seul de vivant dans ce cinéma français . JEAN DELANNOY a tellement signé de chef-d ' oeuvres , il a abordé presque tous les genres , en passant par le polar , films historiques adaptations litteraires , films de moeurs etc, et a dirigé les plus grands acteurs français , pour ne citer que JEAN GABIN et MICHELE MORGAN .

hugongerard

15-09-2009 09:38:05

Il était la cible des cinéastes de la Nouvelle vague , Truffaut en particulier qui lui reprochait son côté trop academique , son absence totale de sincérité , la froideur de ses réalisations , il reste quand même un grand artisan du septième art de nôtre patrimoine français. N ' oublions que Jean Gabin ne fût pas que son acteur fêtiche , il a aussi dirigé Michèle Morgan à plusieurs reprises dans des films tels que LA SYMPHONIE PASTORALE MARIE-ANTOINETTE DESTINEE LA MINUTE DE VERITE .

Urgo

13-04-2012 00:34:25

Toute époque, tout un style. C'est plaisant de revoir ses films, sur un site en streaming qui n'a pas encore été fermé par le...FBI.