JACQUES DERAY

Vue 7152 fois

Profession:
Réalisateur, scénariste et acteur français.

Date et lieu de naissance:
19-02-1929, à Lyon, France.

Date et lieu du décès:
10-08-2003, à Paris, France.

Cause du décès:
D'une longue maladie. Il était âgé de 74 ans.

Nom de naissance:
Jacques Desrayaud.

État civil:
Marié à AGNÈS VINCENT - jusqu'à son décès en 2003.
Ils eurent une fille.

Taille:
?

Commentaires: 1

Anecdotes

Fils de : Charles Desrayaud et d'Odette Desrayaud.

Il a été Président de la Société des Réalisateurs de Films (SRF) et Président du Jury du 34ème Festival de Cannes.

Distinctions :

Chevalier des Arts et Lettres.
Chevalier de l'Ordre national du mérite.
Chevalier dans l'Ordre national de la Légion d'Honneur.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Jacques Deray, de son vrai nom Jacques Desrayaud, fils d'industriel, est né le 19 février 1929 à Lyon. À dix-neuf ans, il s'inscrit au cours de comédie René Simon et travaille un an et demi avant d'obtenir quelques rôles au cinéma et au théâtre. Le métier de comédien lui apparaît comme un palier qu'il faut franchir car il est nécessaire, à ses yeux, de l'avoir connu pour diriger un jour les acteurs. En 1952, il décide de passer derrière la caméra, devient assistant de nombreux réalisateurs : Gilles Grangier, Luis Bunuel, Jules Dassin, Georges Rouquier, Henri Verneuil. Il réalise son premier long métrage en 1960, le Gigolo, une comédie sentimentale avec Alida Valli et Jean-Caude Brialy. Suivront deux films policiers, Rififi à Tokyo (1961, avec Charles Vanel) et Symphonie pour un massacre (1963). Dès ses débuts, il s'inscrit dans une tradition du film noir, à laquelle il apporte l'ambiance du thriller, l'un des seuls en France de cette génération avec un Claude Chabrol, plus porté sur l'humour noir et la satire. " J'ai toujours défendu le thriller, car c'est un spectacle de premier ordre, expliquait-il. Le vrai film policier d'ambiance, de suspense, ne supporte pas l'amateurisme. Car il y a un climat à créer et une action à mener. Il se peut que mes " policiers " soient différents du genre, dans la mesure où j'ai besoin d'une certaine distanciation avec les périphéries, les personnages et aussi la violence. Un film naît souvent d'un fait divers, vu ou lu. Mais je n'aime pas raconter ce que je peux apercevoir de ma fenêtre. Les policiers, les gangsters sont très éloignés de mon univers. Les personnages hors du commun que je regarde vivre à travers mes jumelles satisfont par contre ma curiosité. C'est pour cela aussi que je tourne presque toujours avec des stars. "

Elles seront nombreuses à se retrouver devant sa caméra, de Charles Vanel à Charlotte Rampling, en passant par Michel Serrault. Un trio marquant sera celui réuni pour la Piscine, en 1968 : Romy Schneider, Maurice Ronet et Alain Delon dans un huis clos qui fait de ce film un des plus marquants de sa carrière. Quatre ans plus tard, il tourne Un homme est mort, version noire de l'arroseur arrosé avec Jean-Louis Trintignant en tueur à gages devenue cible et Los Angeles en personnage à part entière, filmé de façon froide en une accumulation fascinée des signes de l'american way of life. Mais Delon demeure la part la plus importante de sa filmographie. Neuf films, soit la moitié de ses réalisations au cinéma, depuis la Piscine, prétexte à rencontre au sommet avec Trintignant (Flic Story), avec Bébel (Borsalino) ou sans (Borsalino and Co), quitte à remanier la fin d'un scénario pour plaire à la vision de l'acteur (Trois Hommes à abattre). Alain Delon " a une présence, une sensibilité cinématographiques uniques. Il peut tout jouer, déclarait Jacques Deray. Mais ce qui me plaît surtout en lui, c'est qu'il est porteur d'une image de héros. ".

Interrogé dimanche sur l'antenne d'Europe 1, l'acteur a évoqué, très ému, " une longue, longue collaboration et une des meilleures de ma carrière ". " Je ne peux pas parler du tournage de la Piscine sans sanglots dans la voix. Aujourd'hui, il n'y a plus que moi de la Piscine ". C'est un des plus beaux souvenirs cinématographiques de ma vie mais aussi aujourd'hui un des plus tristes et des plus pénibles à évoquer ", a-t-il dit, rappelant que c'est lui qui avait demandé que Romy Schneider joue dans le film " contre l'avis général ". Jacques Deray était le " metteur en scène que je connaissais le mieux et avec lequel j'avais le plus d'affinités, d'entente, de rapports, de compréhension ".

Durant toutes ces années, le cinéaste, plutôt modeste a aussi pris sa part de la vie du cinéma, comme président de la société des réalisateurs de films, s'occupant de l'exportation du film français deux ans en 1973 comme vice-président d'Unifrance-Film, (1973-1975), défendant le droit d'auteur à la SACD dont il était vice-président. Le président du Festival de Cannes, Gilles Jacob, a estimé, dimanche, que " la disparition de Jacques Deray laisse le Festival de Cannes triste et orphelin ". " Président du jury en 1981, puis membre du conseil d'administration, Jacques Deray a travaillé pour l'institution avec ce professionnalisme et ce talent dont témoigne toute la carrière du metteur en scène de la Piscine, Borsalino, ou Un papillon sur l'épaule. " Sa passion du cinéma et des grands acteurs, son sens de l'atmosphère, la grande finesse de son style et de son esprit en ont fait l'un des grands ébénistes du film noir français. " Le ministre de la Culture et de la Communication, Jean-Jacques Aillagon, a salué " la mémoire d'un très grand réalisateur du cinéma français " dans un communiqué publié dimanche. Le ministre souligne que " films noirs, films d'atmosphère, son sens et sa maîtrise de l'image étaient admirables ".

 

Source : Michel Guilloux de l'Humanité. - Mise à jour le 3 octobre 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

27 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1993 - OURS EN PELUCHE .L'

 

1993 - CRIME .UN

 

1991 - NETCHAÏEV EST DE RETOUR

 

1989 - BOIS NOIRS .LES

 

1987 - MALADIE D'AMOUR

 

1987 - SOLITAIRE .LE

 

1985 - ON NE MEURT QUE DEUX FOIS

 

1983 - MARGINAL .LE

 

1980 - TROIS HOMMES À ABATTRE

 

1978 - PAPILLON SUR L'ÉPAULE .UN

 

1976 - GANG .LE

 

1975 - FLIC STORY

 

1974 - BORSALINO & CO.

 

1972 - HOMME EST MORT .UN

 

1971 - PEU DE SOLEIL DANS L'EAU FROIDE .UN

 

1970 - DOUCEMENT LES BASSES

 

1970 - BORSALINO

 

1968 - PISCINE .LA

 

1966 - AVEC LA PEAU DES AUTRES

 

1966 - HOMME DE MARRAKECH .L'

 

1964 - PAR UN BEAU MATIN D'ÉTÉ

 

1963 - SYMPHONIE POUR UN MASSACRE

 

1962 - RIFIFI À TOKYO

 

1960 - GIGOLO .LE

 

1958 - ARCHIMÈDE LE CLOCHARD

 

1958 - LOI .LA

 

1958 - TROIS JOURS À VIVRE

 

1956 - SANG À LA TÊTE .LE

 

1956 - JUSQU'AU DERNIER

 

1956 - REPRODUCTION INTERDITE

 

1952 - TROU NORMAND .LE

 

2 COURTS MÉTRAGES:
____________________________________________

1994 - 3000 SCÉNARIOS CONTRE UN VIRUS
(Segment - Arnaud et ses copains - Court métrage de 4 Min.)
Stéphane Bouquet, Colman Boyle, Celia Charpentier, Elie Chupin, Fabien Levy, David Oppenheim

 

1991 - CONTRE L'OUBLI
Court métrage

 

 

7 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

2001 - LETTRES D'UNE INCONNUE
Téléfilm
Avec Irène Jacob, Christopher Thompson, Joachim Bissmeier, Karlheinz Hackl, Nina Proll

 

2000 - ON N'A QU'UNE VIE
Téléfilm
(Plus scénario)
Avec Robin Renucci, Marianne Basler, Franco Interlenghi, Antonella Lualdi, Marguerite Sikabonyi

 

1998 - CLARISSA
Téléfilm
Avec Maruschka Detmers, Claude Rich, Stéphane Freiss, Elena Sofia Ricci, Dorothea Parton

 

1996 - FEMME EXPLOSIVE .UNE
Téléfilm
Avec Roger Hanin, Laure Killing, Claude Brosset, Christoph Moosbrugger, Mallaury Nataf

 

1983 - CREDO
Téléfilm
Avec Jean-Louis Trintignant, Nicole Courcel, Bernard Haller, Claudine Auger, Virginia Arzul, Jean Bouise

 

1982 - SECRETS DE LA PRINCESSE DE CADIGNAN .LES
Téléfilm Avec Claudine Auger, Marina Vlady, François Marthouret, Niels Arestrup, Pierre Arditi

 

1967 - MAX LE DÉBONNAIRE
(Série TV - segment : Le point d'honneur)
Avec Yves Barsacq, Raymond Bussières, Jean Carmet, Isabelle Lebigot, Pierre Massimi, Jean Tissier

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (1)

hugongerard

08-06-2014 17:16:46

Je ne trouves plus en dvd 2 polars de Jacques Deray : Borsalino And Co ( 1974) et 3 hommes a abattre( 1980) avec Alain Delon que j ' aime beaucoup , on me dit qu ils ne sont plus disponibles en dvd , mais épuisés , est-ce vrai ?