JACQUES BREL

Vue 24429 fois

Profession:
Acteur, réalisateur, scénariste, chanteur et compositeur belge.

Date et lieu de naissance:
08-04-1929, à Schaerbeek, Bruxelles, Brabant, Belgique.

Date et lieu du décès:
09-10-1978, à l'hôpital franco-musulman de Bobigny, Seine-Saint-Denis, France.
Inhumé au cimetière d'Atuona, archipel des Marquises.

Cause du décès:
Embolie pulmonaire et d'un cancer du poumon.

Nom de naissance:
Jacques Romain Georges Brel.

État civil:
Marié le 01 juin 1950 avec : THÉRÈSE 'MICHE' MICHIELSEN.
Ils eurent trois filles : Chantal (1951-1999), France (1953) et Isabelle (1958)

Liaison avec l'actrice : SUZANNE GABRIELLO.

Liaison avec MADLY BAMY.

Taille:

Commentaires: 10

Anecdotes

Il avait un frère : Pierre Brel.

Il a écrit la chanson "Ne me quitte pas" pour Suzanne Gabriello. Mais, c'est lui qui l'a quittée.

 

La photo m'a été offerte gracieusement pas le Studio Vauclair

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Jacques Brel naît le 8 avril 1929 dans les faubourgs nord de Bruxelles. Eduqué au sein d'une famille « grande bourgeoise », auprès de laquelle il ne sent que très peu d'attaches, il se refuse très vite à se consacrer à l'entreprise de cartonnerie fondée par son père, lui préférant la condition plus incertaine de chanteur. Après s'être essayé dans divers établissements bruxellois et avoir sorti un 78 tours passé quelque peu inaperçu, Jacques Brel décide, en septembre 1953, de rejoindre Paris.

Pendant deux semaines, il jouera au cabaret "Les trois baudets", tenu par Jacques Canetti, sans grand succès. Commence une longue période de vaches maigres pour l'artiste belge, obligé de « courir le cacheton », d'autant que, marié depuis 1950, il est déjà deux fois père de famille. En janvier 1955, Jacques Brel peut enfin se permettre de subvenir aux besoins de sa femme et de ses filles, demeurées jusqu'alors en Belgique. La même année, sort son premier 33 tours, sur lequel figure notamment la chanson "Grand Jacques". En 1957, Philips accepte de publier le deuxième album ("Quand on a que l'amour", "Les pieds dans le ruisseau",...) album qui emportera l'adhésion du public et qui lui vaudra le Grand Prix de l'Académie Charles Cros. Entouré de musiciens talentueux (le compositeur orchestrateur François Rauber et le pianiste Gérard Jouannest, deux figures décisives dans l'évolution de la carrière du chanteur) et soutenu par Jacques Canetti et Georges Pasquier (le « Jojo » de la chanson homonyme, qui deviendra bientôt son ami le plus cher), Jacques Brel s'envole vers la reconnaissance publique.

Après un troisième album, en 1958, qui se vend à plus de 40000 exemplaires, il est engagé à l'Olympia pour une série de concerts en première partie de Philippe Clay. Porté en triomphe par le public, Jacques Brel confirme ensuite son talent avec un disque phare, qui abrite quelques-uns des plus grands classiques de l'artiste, dont "La valse à mille temps, La colombe, Les Flamandes" et l'incontournable "Ne me quitte pas". Le chanteur belge va alors multiplier concerts et tournées jusqu'en octobre 1961 où, consécration ultime, il se produit à l'Olympia, devant une foule conquise.

Un album enregistré en public, sorti en 1962, gardera la trace de ce moment inoubliable. Après la fin de son contrat avec Philips, Jacques Brel se tourne vers les éditions Barclay. Les disques s'enchaînent à un rythme effréné, offrant aux mélomanes des titres aussi somptueux que "Le plat pays" (en 1962), "Les vieux, La Fanette" (en 1963), "Mathilde", "Jef" ou encore "Le tango funèbre" (1964). Après une tournée mondiale épuisante, Jacques Brel, qui s'est éloigné des projecteurs suite à la mort de ses deux parents, revient à l'Olympia et offre aux spectateurs médusés une interprétation enflammée d'une chanson jusqu'alors inédite, "Amsterdam". Ovationné en plein tour de chant, l'auditoire l'interpellant pour qu'il bisse le morceau, Jacques Brel est couvert d'éloges par la critique. Mais en 1966, parvenu au sommet de sa gloire, il décide de faire ses adieux à la scène, après la parution d'un album remarquable. Citons, entre autres chansons,"Ces gens-là, Jacky, Fernand et Les désespérés".D'autres disques suivront, en 1967 puis en 1968, à l'empreinte brelienne toute aussi forte et aux titres aussi marquants que "Mon enfance, La chanson des vieux amants" ou encore "Je suis un soir d'été".

Entre 1967 et 1973, Jacques Brel entame une carrière d'acteur réalisateur. Il apparaît dans une dizaine de films (L'aventure c'est l'aventure," Mon oncle Benjamin, l'Emmerdeur"]) et passe deux fois derrière la caméra, en 1971, pour "Franz" (dont Barbara signe une partie de la musique) et, en 1973, pour "Far West". En janvier 1969, Jacques Brel, sur une proposition du magazine « Rock'n Folk » rencontre deux autres monuments de la chanson française, Georges Brassens et Léo Ferré, au cours d'un échange sur le cours du monde et l'évolution de la musique, échange qui sera immortalisé par la photographie désormais mythique de Jean-Pierre Leloir. A l'automne 1977, alors qu'il souffre depuis quelques années d'un cancer du poumon et qu'il s'est installé au coeur des Iles Marquises, Jacques Brel revient à Paris pour enregistrer son ultime album. Y figurent des titres qui empoignent le coeur, "Jojo","Jaurès", "Orly" ou "Vieillir". Derrière lesquels s'exprime ou se devine la présence de la mort et qui préfigurent de déchirants adieux. Jacques Brel meurt le 9 octobre 1978 d'une embolie pulmonaire. Il aura laissé dans son sillage des oeuvres impérissables, travail d'un orfèvre de l'âme, du corps et des mots. A l'ère du mp3 et du téléchargement, il demeure un artiste incontournable et, aux côtés de Brassens, Ferré, Barbara, Jacques Trenet et quelques autres, l'une des plus grandes figures de la chanson française.
Article écrit par lunar.

 

Source : web-libre.org - Fait le 14 mars 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

14 FILMS COMPLETS.
*****************************

 

1988 - ITINÉRAIRE D'UN ENFANT GÂTÉ

 

1973 - EMMERDEUR .L'

 

1973 - FAR-WEST .LE

 

1972 - BAR DE LA FOURCHE .LE

 

1972 - AVENTURE, C'EST L'AVENTURE .L'

 

1971 - FRANZ

 

1970 - ASSASSINS DE L'ORDRE .LES

 

1970 - MONT-DRAGON

 

1969 - TINTIN ET LE TEMPLE DU SOLEIL

 

1969 - MON ONCLE BENJAMIN

 

1968 - BANDE À BONNOT .LA

 

1967 - IDIOT À PARIS .UN

 

1967 - RISQUES DU MÉTIER .LES

 

1963 - ROI SANS DIVERTISSEMENT .UN

 

 

6 DOCUMENTAIRES ET 2 COURTS MÉTRAGES.
*****************************

 

1985 - BREL, UN CRI

Documentaire - lui-même
De Christian Mesnil

1982 - BREL

Documentaire de 92 Mn.
De Frédéric Rossif

1979 - NOUS LES ARTISTES : JACQUES BREL

Documentaire de 78 Mn. - lui-même
De Catherine Dupuis

1974 - JACQUES BREL EST TOUJOURS VIVANT ET IL VIT HEUREUX À PARIS
Titre Orig. : JACQUES BREL IS ALIVE AND WELL AND LIVING IN PARIS

Documentaire
De Denis Héroux
Avec Elly Stone, Mort Shuman, Joe Masiell

1974 - TEMP DE VIVRE .LE

Documentaire pour la télévision en 3 parties - lui-même)
De Annett Wolf

1965 - ENTREZ SANS LA RONDE

Documentaire - lui-même

1960 - PETIT JOUR .LE

Court métrage de 16 Min. - Interprétation + chansons "Les paumés du petit matin" et "Le plat pays"
De Jacques Pierre
Avec Jean-Luc Godard, Roger Hanin, Anna Karina, Félix Marten, Edouard Molinaro

1956 - GRANDE PEUR DE MONSIEUR CLÉMENT .LA

Court métrage de 10 Min. - Scén. + interprétation
De Paul Diebens

commentaires (10)

hugongerard

25-12-2008 11:26:58

Un trés grand talent de la chanson française , le plus grand avec EDITH PIAF , il arrive en tête au top niveau,avec cette dernière d ' aprés les sondages , mais trés peu et mal utilisé par le cinéma , il était pourtant remarquable dans des films comme LES RISQUES DU METIER de CAYATTE , citons aussi MON ONCLE BENJAMIN de MOLINARO , L EMMERDEUR L AVENTURE C EST L AVENTURE de LELOUCH , L ABBE BREL comme le surnommait BRASSENS avait un sacré talent.

hugongerard

26-12-2008 17:33:50

J ' ai découvert ce grand artiste de la chanson française , en écoutant NE ME QUITTE PAS , qu ' il écrivit pour SUZANNE GABRIELLO , j ' étais gamin , c ' était un 45 tours vynile , il y avait 4 chansons sur ce 45 tours , NE ME QUITTES PAS TENDRESSE LA VALSE A MILLE TEMPS et LA DAME PATRONNAISE , je l ' ai adoré .

yanie

14-08-2009 00:30:37

Bonjour je travaille présentement avec un artiste québécois du nom de Grégory Charles qui prépare (au Québec)un spectacle hommage aux grands de la chanson des années 40 à 2000. Je me demandais si il était possible d'utiliser la photo de Brel du studio Vauclair (pour quelques secondes) en arrière plan sur scène lorsque Grégory évoque l'héritage que Brel nous a laissé. Bien entendu les crédits seront affichés. merci beaucoup! Yanie Dupont

hugongerard

26-10-2009 19:11:56

Brel fumait je crois , si je ne me trompe pas , 1 ou 3 paquets de cigarettes par jour .

hugongerard

26-10-2009 12:57:32

Il avait un sacré trac , il vomissait tripes et boyeaux , avant d ' entrer en scène

hugongerard

25-12-2009 16:14:19

On ne parle que trés peu de son fils Bruno . Que devient-il ? .

hugongerard

25-12-2009 16:47:32

Mince , je me suis planté , Brel n ' avait pas de garçon comme fils , mais 3 filles uniquement , mais il existe bien pourtant un garçon prénommé Bruno Brel , comme chanteur , a t-il un lien de parenté avec le grand Jacques ?.

hugongerard

19-01-2010 13:32:37

Bruno est en effet le neveu de Jacques, et non son fils , que je l ' avais prédit .

hugongerard

04-07-2010 17:24:53

Il fumait 56 cigarettes par jours , le grand Jacques , pas étonnant qu ' il en ait claqué .

André

03-03-2012 17:11:25

Taille: 1 m 83