HELEN PARRISH

Vue 528 fois

Profession:
Actrice américaine.

Date et lieu de naissance:
12-03-1923, à Columbus une ville de Géorgie, dans le comté de Muscogee, aux Etats-Unis.

Date et lieu du décès:
22-02-1959, à Presbyterian Hospital d'Hollywood en Californie aux États-Unis.

Cause du décès:
D’un cancer foudroyant à l'âge de 35 ans.

Nom de naissance:
Helen Parrish.

État civil:
Durant sa vie, elle s'est mariée à 2 reprises et mère de 2 enfants :

Mariée en juillet 1942 avec l'acteur et scénariste : CHARLES LANG Jr., Divorcèe le 04 septembre 1949.
Ils eurent deux enfants : Charles George et Molly.

Elle s'est mariée en 1957, une seconde fois avec le producteur de télévision : JOHN GUEDEL
Ils sont restés unis jusqu'au décès de John en 1959.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes



photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à HELEN PARRISH.

Source de : Movie Legends - Ajout de la vidéo le 30 août 2022 par Philippe de CinéMémorial

 

Fille cadette de Gordon Remer Parrish et de Laura Virgigia (née Reese), la jolie brunette aux yeux effilés, Helen Parrish est née le 12 mars 1923 à Columbus une ville de Géorgie, dans le comté de Muscogee, aux Etats-Unis.

Son père vendeur ambulant pour le Coca-Cola Company fut muté en Californie quand Helen avait trois ans, sa mère, une actrice de théâtre, profite de cette occasion pour se rendre à Hollywood où elle apparaît dans des rôles de soutient dans quelques films avant d'introduire ses enfants dans le monde du cinéma.



Helen à un frère Robert et une sœur, Beverly décédée subitement à l'âge de 10 ans, Robert deviendra par la suite producteur.

Helen débuta à l’âge de cinq ans jouant la fille du joueur de baseball Babe Ruth dans le film muet sportif « Babe Come Home » (1927) de Ted Wilde. Puis avec son frère, et sa sœur, elle intègre brièvement la série burlesque Our Gang Comédies de Hal Roach.

Après quelques petits rôles non crédités, on la voit dans « La piste des géants » (1930) de Raoul Walsh jouer la fille de Marguerite Churchill; la jeune Isobel Brandon jouant Loretta Young enfant dans « Beau Ideal » (1931) de Herbert Brenon et Mary Brian enfant dans « La baron de la bière » (1933) de Ralph Murphy.

Bien établie dès son adolescence, elle enchaîne les seconds rôles et s’impose comme une petite sœur, une amie du quartier ou à contre emploi une jeune fille revêche dans des films tels que le drame familial « L'unique mensonge » (1934) d’Edward Sloman, Joseph White (Frank Morgan) se sentant délaissé par son épouse (Lois Wilson) tombe amoureux d'une jeune femme (Binnie Barnes), Marjorie (Helen Parrish) et ses frères et sœurs découvrent son infidélité, ils vont tout mettre en œuvre pour mettre fin à cette relation.

Elle est remarquable en jouant une petite peste dans le film aux quatre oscars « Délicieuse » (1938) de Norman Taurog, Gloria (Deanna Durbin) est scolarisée dans une école suisse pour filles, elle est très appréciée de ses camarades de classe, mais détestée de Felice (Helen Parrish), qui est non seulement jalouse de sa popularité mais aussi très désireuse d'en savoir plus sur sa famille, surtout quand elle refuse de croient que le père de Gloria est un célèbre explorateur africain.

Elle retrouve Deanna Durbin dans une comédie romantique « Premier amour » (1939) d’Henry Koster, Connie, orpheline, est envoyée vivre chez son oncle et sa tante, bien qu'elle soit accueillie à bras ouverts, sa cousine Barbara (Helen Parrish) lui rend la vie très difficile, au cours d'un bal, Connie tombe amoureuse du fiancé (Robert Stack) de son exécrable cousine et c’est la grosse dispute.

Dans un chaleureux divertissement familial tout fait exquis « Trois jeunes filles ont grandi » (1939), Henry Koster relate les amours compliqués des trois sœurs Craig: Kay (Helen Parrish) tombe amoureuse de Richard (William Lundigan) le fiancé de sa sœur Joan (Nan Grey), les choses se compliquent lorsque la cadette, Penny (Deanna Durbin) se met à la recherche d'un nouveau petit-ami pour sa sœur Joan de façon que Kay et Richard puissent demeurer ensemble.



Dans une comédie musicale déguisée en film d'horreur « La villa des piqués » (1940) de David Butler, Kay Kyser et son orchestre sont engagés dans un vieux manoir pour jouer lors de la fête d'anniversaire de Janis une jeune héritière (Helen Parrish), ils découvrent un complot contre elle, des forces sinistres Bela Lugosi, Boris Karloff et Peter Lorre sont de mèche pour tuer Janis et mettre la main sur son héritage.

Autre comédie musicale de Thornton Freeland « Trop de blondes » (1941) un couple d’une station radiophonique Dick et Virginia (Rudy Vallee et Helen Parrish) nouvellement mariés ont failli se séparer à cause de Dick qui s'est impliqué dans une situation innocente avec la blonde et coquine Hortense (Iris Adrian) après bien des quiproquos tout finira par s'arranger.

Suivi d’un film noir de George Sherman « X marque l'endroit » (1942), pendant la Seconde Guerre mondiale le caoutchouc est une denrée précieuse, le détective privé (Damian O'Flynn) et le policier (Dick Purcel) aidé de son amie et disc-jockey Linda (Helen Parrish) passe à l'action lorsque le père de Linda un policier est abattu par des racketteurs en caoutchouc.

Dans un sérial en 15 épisodes « Overland Mail » (1942) un western de Ford Beebe, deux agents du gouvernement Jim et Sierra (Lon Chaney Jr.et Noah Beery) reçoivent pour mission d'enquêter sur les attaques indiennes que subissent les diligences, ils établissent leur base au relais d'Overland tenu par Tom Gilbert (Tom Chatterton) et sa fille Barbara (Helen Parrish), ils vont découvrir que les assaillants sont des hommes blancs déguisés en Indiens.

Suivi d’une intrique policière « Le mystère du 13e invité » (1943) de William Beaudine, le grand-père mourant de Mary âgée de huit ans, organise un dîner pour treize invités, et annonce qu'il transmet son héritage à sa petite-fille, selon ses instructions elle ne doit ouvrir le testament qu'à ses vingt et un ans. Treize ans plus tard, Mary (Helen Parrish) ouvre l'enveloppe contenant le testament, à l'intérieur se trouve une feuille de papier avec les numéros 13-13-13 écrits avec rien d'autre. Entre temps plusieurs invités à cette fête commencent à être assassinés, les détectives (Dick Purcell et Tim Ryan) doivent découvrir l’énigme des chiffres 13 et découvrir le responsable de ces meurtres.

En 1943, sentant sa carrière déclinée elle quitte le cinéma au profit de la télévision, et co-anime avec Eddie Mayehoff l’émission de variétés « Hour Glass » de 1946 à 1947, citons aussi la rédactrice en chef dans une émission matinale « Panorama Pacific » en 1952, et est l’invitée dans une dizaine de séries, elle apparait aussi dans des publicités télévisées pour une variété de produits tout au long des années 1950.

Elle fait son retour au grand écran en 1948, jouant la fille d'un professeur qui se fait assassiné dans le policier « Trouble Makers » de Reginald Le Borg et après trois westerns de série B sans grand rôle elle quitte la profession en 1956.

Coté vie privée : En 1942, Helen Parrish épouse l'acteur et scénariste Charles Lang, Jr., avec qui elle a deux enfants, Charles George et Molly, après 14 ans de vie commune le couple divorce, elle s'est mariée une seconde fois avec le producteur de télévision John Guedel en 1957, ils sont restés unis jusqu'au décès de John en 1959.

Cette même année, le 22 février 1959, Helen dècède prématurément à l’âge de 34 ans d’un cancer foudroyant au Presbyterian Hospital d' Hollywood. Elle repose au coté de John au Cimetière éternel d'Hollywood, au Hollywood Forever Cemetery.

Helen Parrish sans avoir eu le temps d’atteindre le statut de star, laisse le souvenir d'une petite fille modèle, d'une charmante adolescente et d’une actrice brillante au véritable potentiel. Elle à son étoile au 6263 Hollywood Boulevard dans la section Motion Pictures du Hollywood Walk of Fame été inaugurée en son souvenir le 8 février 1960.



Source : Gary Richardson - Fait le 31 août2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie



46 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1956 - INDIAN RAIDERS
Réal : Ford Beebe

 

1949 - WOLF HUNTERS
Réal : Bud Boetticher

 

1948 - QUICK ON THE TRIGGER
Réal : Ray Nazarro

 

1948 - TROUBLE MAKERS
Réal : Reginald Le Borg

 

1943 - MYSTÈRE DU 13E INVITÉ .LE
Réal : William Beaudine

 

1943 - CINDERELLA SWINGS IT
Réal : Christy Cabanne

 

1942 - X MARQUE L'ENDROIT
Réal : George Sherman

 

1942 - TOUGH AS THEY COME
Réal : William Nigh

 

1942 - SUNSET SERENADE

 

1942 - SACRAMENTO

 

1942 - OVERLAND MAIL

 

1942 - EMBRASSONS LA MARIÉE

 

1942 - CABARET DES ÉTOILES .LE

 

1941 - WHERE DID YOU GET THAT GIRL ?

 

1941 - TROP DE BLONDES
Réal : Thornton Freeland

 

1941 - DOIN' THE TOWN
Court métrage de Larry Ceballos

 

1940 - VILLA DES PIQUÉS .LA

 

1940 - SIX LESSONS FROM MADAME LA ZONGA
Réal : John Rawlins

 

1940 - I'M NOBODY'S SWEETHEART NOW

 

1939 - WINTER CARNIVAL

 

1939 - TROIS JEUNES FILLES ONT GRANDI .LES

 

1939 - PREMIER AMOUR

 

1938 - PETIT DÉBROUILLARD .LE

 

1938 - CABOCHARDS EN VACANCES

 

1937 - DÉLICIEUSE

 

1937 - CHANT DU PRINTEMPS .LE

 

1936 - MAKE WAY FOR A LADY

 

1935 - FROM THE HEART
Réal : Scott R. Beal

 

1935 - CHIEN DES FLANDRES .UN
Réal : Edward Sloman

 

1934 - UNIQUE MENSONGE .L'

 

1933 - GOLDIE GETS ALONG

 

1933 - BARON DE LA BIÈRE .LA
Réal : Ralph Murphy

 

1932 - AMOUR DÉFENDU

 

1932 - AMITIÉ

 

1931 - REPORTAGE TRAGIQUE .LE

 

1931 - ENNEMI PUBLIC .L'

 

1931 - DIX PETITS PIEDS

 

1930 - PISTE DES GÉANTS .LA

 

1930 - CIMARRON
Réal : Wesley Ruggles

 

1930 - BEAU IDEAL

 

1929- HIS FIRST COMMAND

 

1929 - VALIANT .THE
Réal : William K. Howard

 

1929 - BABY'S BIRTHDAY
Réal : Phil Whitman

 

1928 - WORDS AND MUSIC

 

1928 - CHICKEN .THE
Court métrage de Phil Whitman

 

1927 - BABE COMES HOME

 

_______________________ FIN _____________________

 

commentaires (0)